WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le facteur culturel dans la coopération sino-camerounaise:le cas de l'implantation de l'institut Confucius a l'institut des relations internationales du Cameroun(IRIC)

( Télécharger le fichier original )
par Jean Cottin Gelin KOUMA
Universite de Yaounde II-Soa - Master II en Relations Internationales option Diplomatie 2010
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

AVERTISSEMENT

L'Université de Yaoundé II n'entend donner aucune approbation, ni désapprobation à ce Mémoire de recherche. Les opinions qui y sont contenues, doivent être considérées comme propres à leur auteur.

DEDICACE

A mon feu père Daniel Rabelais MINSOKO EMVANA

REMERCIEMENTS

J'adresse mes très sincères remerciements à mon directeur de mémoire, le Dr. Yves Alexandre CHOUALA, pour la confiance qu'il a bien voulu m'accorder, pour ses remarques rigoureuses et pour son ouverture d'esprit à mon regard sur la discipline des Relations Internationales.

Nous avons l'immense devoir de reconnaissance à l'endroit de : Pr. Jacques FAME NDONGO et son épouse Louise, S.E.M. Daniel EVINA ABE'E, M. Adolph ABESSOLO ABENELANG, M. Moise AKOM MVONDO, M. Jean Ariel ABATE EDI'I, Mme Julie MVENG, M. Roger ZO'ONYABE et Dr. Monique ABOSSOLO ESSI pour leur soutien moral et matériel considérable. Je remercie également le Pr. Salvador EYEZO'O, Dr. Bertrand ATEBA, Dr. Alexis NZEUGANG et M. Paul Z. AWONA pour leurs conseils ainsi que leur disponibilité.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance aux enseignants et au personnel administratif de l'IRIC qui m'ont aidé et conseillé au cours des différentes phases de ce travail et qui m'ont offert un cadre de travail chaleureux.

Je tiens également à exprimer toute ma gratitude aux relecteurs de mon mémoire, Dr. Martin Paul ANGO MEDJO et M. Simon Pierre NDONGO MINSOKO ; grâce à leur relecture méticuleuse et leurs encouragements, ils ont contribué à la qualité de mon travail. Des remerciements chaleureux vont également à M. Adams Daniel OYONO, M. Davy MONEZE, M. Salomon MENGUE MVONDO, Mme Odile Noel MEVA, M. Jean Pierre Eric NDONGO et à M. Aaron Ferdinand ZAMBO pour leurs précieux conseils.

À de nombreuses personnes qui m'ont accordé un peu de leur temps pour exprimer leurs visions sur mon thème de mémoire, je dis ma reconnaissance. Merci à mes amis, lointains et présents, mes camarades de promotion, qui m'ont soutenu, volontairement ou involontairement, dans ce parcours solitaire.

Merci à mes parents, Marie Clémence, Sita Ndabot, Jeanne Alliance et François (Paris Cadeau), pour leur soutien affectueux. Je n'ai pas de mots assez forts pour remercier Suzanne Fanny BILO'O NNA pour son amour, de sa patience et son rire éclatant.

SIGLES ET ABREVIATIONS

AFD  : Agence française de Développement.

BTP  : Bâtiments et Travaux Publics.

CAP  : Centre d'Analyse et de Proposition pour l'Afrique.

CCTV-F  : China Central Télévision- Francophone.

CEEAC  : Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale.

CEMAC  : Communauté Economique et Monétaire d'Afrique Centrale.

CLE  : Chine Langue Etrangère.

ENS  : Ecole Normale Supérieure.

EXIM-BANK: Export Import Bank of China.

FOCSA : Forum de Coopération Sino-africaine.

FPAE  : Fondation Paul Ango Ela

HSK  : Hanyu Shuiping Kaoshi.

IDE  : Investissement Direct Etranger.

IFRAMOND: Institut de la Francophonie et de la Mondialisation.

IRIC  : Institut des Relations Internationales du Cameroun.

MEDEF  : Mouvement des Entreprises de France.

MINESUP  : Ministère de l'Enseignement Supérieur.

MINREX  : Ministère des Relations Extérieures.

MONUC  : Mission des Nations Unies au Congo.

OIF  : Organisation Internationale de la Francophonie.

OUA  : Organisation de l'Unité Africaine.

PCA  : Président du Conseil d'Administration.

PCC  : Parti Communiste Chinois.

RART  : Réseau Africain sur la Recherche en matière de Travail.

RCA  : République Centrafricaine.

RDC  : République Démocratique du Congo.

RFI  : Radio France International.

RPC  : République Populaire de Chine.

TOEFL : Test of English as Foreign Language.

UA : Union Africaine.

UCL  : Université Catholique de Louvain

ULB  : Université Libre de Bruxelles

UNESCO : Organisation des Nations Unies pour la Science et la Culture.

RESUME

Ce Mémoire est une contribution à l'analyse des enjeux qui gravitent autour de la variable culturelle dans la politique étrangère et particulièrement africaine de la République Populaire de Chine. Aussi a-t-il plus exactement pour ambition, de décrypter les mobiles qui sous-tendent l'implantation des Instituts Confucius en Afrique et donc au Cameroun. Pays animé par de nombreux contrastes et, qui plus est, dans un champ traditionnellement contrôlé par des puissances occidentales solidement implantées, la République Populaire de Chine a opté pour le soft power, dans la triple optique de se frayer un chemin, de nourrir son ascension actuelle et de se poser comme une puissance « responsable » et « conciliatrice ». Il s'agit par ailleurs, pour la deuxième puissance économique du monde, de réduire la méfiance et les critiques que son émergence suscite déjà sur la scène internationale. Le choix porté sur Confucius n'est donc pas anodin ; car, il s'agit d'une sommité de la civilisation chinoise, à travers laquelle cette dernière voudrait construire, sinon retrouver sa grandeur d'antan. Situé dans les locaux de l'Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), l'Institut Confucius participe, de par l'enseignement du mandarin et autres activités, à la mise en oeuvre de la dimension soft de la puissance chinoise. Devenu visible au Cameroun, l'Institut Confucius contribue au rayonnement culturel de la Chine en Afrique Centrale, en même temps qu'il constitue l'un des instruments forts de sa puissance « globale ».

Mots clés : Chine, Cameroun, Réalisme, Géoculture, Puissance culturelle, Institut Confucius.

sommaire suivant






La Quadrature du Net