WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les événements culturels et attractivité touristique au Maroc


par Laurent Dupuis
Université Montpellier 1 - Master 2 tourisme 2013
  

précédent sommaire

B - La nécessité d'un « Management de l'évènementiel » dans l'utilisation des évènements culturels au service du développement touristique

1 - L'innovation: « Management du succès des organisations évènementielles »

Devant la présence de plusieurs pays utilisant l'évènementiel comme stratégie d'attraction et de fidélisation des touristes, l'innovation est un procédé incontournable, afin de se démarquer des autres.

Différente de la découverte7(*), de la créativité8(*), de l'invention9(*), l'innovation est définie comme : « l'introduction, dans le processus de production et/ou de vente d'un produit, d'un équipement ou d'un procédé nouveau. »10(*).

David Teece donne une définition plus précise du terme innovation en précisant que : « L'innovation consiste en la commercialisation réussie d'une nouveauté ».

Aussi, l'innovation est le fait de mettre à l'épreuve une nouvelle stratégie ou un nouveau produit, dans le but d'affirmer sa présence sur le marché concurrentiel et de mieux maîtriser les besoins évolutifs de ce marché.

Actuellement, l'innovation dans les évènements proposés est en général un nouveau moyen de fidélisation des touristes et d'attraction d'une nouvelle clientèle. Ceci car, c'est par la mise en oeuvre de pratiques innovants que l'on peut efficacement se démarquer des autres, sur le marché de la concurrence, et acquérir ainsi un avantage compétitif.

Les innovations dans les évènements proposés peuvent aussi être un signe que le Maroc a pris en compte les besoins évolutifs de ses fidèles touristes. Dans l'histoire de l'innovation, il existe trois grandes catégories d'innovation :

ü Les innovations de produit qui consiste à proposer de nouveaux produits, c'est-à-dire de nouveaux évènements qui n'ont jamais encore existé auparavant, et qui ne sont pas encore pratiqués par d'autres pays de destination touristique

ü Les innovations de procédé ou « process innovation »qui consiste à présenter un produit déjà existant mais sous des procédés d'utilisation plus améliorés. Par exemple, c'est le fait de présenter le Marrakech du rire, un évènement très intéressant et qui attire de nombreux touristes, sous des conditions encore plus intéressantes.

ü Les innovations de commercialisation qui consiste à présenter un produit déjà existant sous de nouvelles publicités commerciales plus attractives et plus stratégiques. Par exemple, diffuser autrement les publicités des évènements culturels : contacts directs avec les anciens touristes participants, ...

Et force est de préciser que le lancement d'évènements innovants visent toujours des buts bien précis et les acteurs sont souvent inspirés par une volonté d'amélioration, notamment : un accroissement de la rentabilité d'une activité (l'activité touristique dans notre cas), une augmentation de la fidélisation des cibles (part de marché, une conquête et les touristes dans notre cas) ...

Aussi, les innovations sont des points importants dans le développement de l'activité touristique au Maroc, afin que le pays puisse exploiter à fond sa capacité à organiser des évènements, et afin qu'il puisse à cet effet se démarquer des autres destinations touristiques concurrentes.

2 - La nécessaire adaptation des conditions et infrastructures d'accueil des touristes visés

En effet, dans les activités de tourisme, l'organisation d'évènements n'est point une fin en soi. Les évènements culturels sont organisés afin d'attirer les touristes, et surtout de les fidéliser.

Et l'enjeu se trouve au niveau de cette fidélisation. Cette fidélisation ne sera effective que si les conditions et les infrastructures d'accueil soient aussi attirantes que les évènements organisés, ces deux volets vont de paire. En d'autres termes, aucun touriste ne voudrait ré assister à un évènement qui se déroule dans un pays qui ne dispose point de bonnes conditions d'accueil.

ü La possession d'établissements d'hébergements adaptés

En effet, l'industrie hôtelière est le premier promoteur des activités touristiques. C'est ainsi que les hôtels doivent être adaptés, et cette adaptation se situe à un triple niveau :

-Adaptation au niveau de l'effectif de touristes reçus

Le pays doit disposer d'établissements d'hébergements conformes au nombre et aux différents types de touristes attendus du fait du lancement d'un évènement bien déterminé.

Notons qu'il existe deux types de clients pour les établissements d'hébergement : les touristes d'affaires et les autres types de touristes.En effet, à côté des clientèles d'affaires existent les clients qui séjournent dans les hôtels pour des motifs principaux de tourisme. L'idée de tourisme est essentiellement rattachée à la découverte de la beauté de la mer et de la Montagne, et des paysages, de la sensation de paix qu'elles peuvent offrir à l'Homme.

Les hôtels et les infrastructures disponibles dans le pays ne doit négliger toutes ces catégories de clientèle.

-Adaptation au niveau des normes dans le secteur hôtelier

Le résultat de l'enquête ci-dessous montre que la localisation, comme le prix et la catégorie de l'hôtel sont les trois premiers critères de sélection des hôtels par tous les clients, qu'ils soient en voyage touristique ou en voyage d'affaires11(*).

Aussi, ces critères doivent tous être pris en compte par les établissements d'hébergement, afin qu'ils soient « dans les normes ».

-Adaptation au niveau de la mentalité actuelle : le développement durable

Notre ère actuelle est dominée par le concept de développement durable, toutes les actions humaines sont entreprises en référence à ce concept qui tient à coeur de plus en plus grand nombre de personnes à travers le monde : la politique de la durabilité, le développement durable.

En seulement quelques années, le concept de développement durable est devenu au centre des actualités et des débats internationaux, et qui fait actuellement couler beaucoup d'encre.

C'est un concept qui est connu de tous, et qui répond à des enjeux à la fois sociaux, économiques et environnementaux.

Les enjeux sociaux étant l'éducation de tous les citoyens à la préservation des richesses environnementales en adoptant des comportements d'utilisation rationnelle des ressources. Les enjeux économiques reviennent à rentabiliser les prélèvements faits sur l'environnement, afin que ces prélèvements aient des contre parties économiques adéquates. L'enjeu environnemental, qui est certes la base de tous les autres enjeux, est d'assurer une utilisation rationnelle des ressources naturelles, pour assurer la pérennité de celles-ci pour les générations futures

Aussi, de nos jours, on rencontre souvent des hôtels qui prennent des engagements de développement durable, l'hôtel est réinventé, mais d'une façon plus durable. L'industrie hôtelière de nos jours, qui se veut être présent sur le marché concurrentiel mondial, et qui veut conquérir et fidéliser les touristes clients, insère le concept de développement durable dans ses modalités de fonctionnement.

Ces engagements sont pris dans tous les domaines d'intervention de l'hôtel : la proposition de produits écolabellisés, la formation des personnels pour une gestion durable des ressources et moyens de l'hôtel, un système de recyclage des déchets, la participation à des actions environnementales, l'utilisation rationnelle des sources d'eau et d'énergie, l'effort d'utilisation d'énergies renouvelables, l'éducation des touristes sur des gestes écologiques, l'effort dans l'obtention de certification ISO 14001.

Autant d'efforts entrepris par les hôtels de nos jours afin de se conformer aux nouvelles exigences de la donne internationale

CONCLUSION

A l'analyse de la situation actuelle au Maroc, trois constats peuvent être énoncés :

-Le secteur touristique se présente au Maroc comme un secteur d'avenir, pleine de dynamisme, surtout en termes de développement économique.

-L'activité touristique devient comme une nécessité pour une grande part de la population mondiale. En effet, l'organisation mondiale du tourisme a avancé qu'en 2010, le nombre de touristes était de 1 milliard, un chiffre qui passera à 1,5 milliard en 2020.

-La communication évènementielle est une stratégie efficace de développement de l'industrie du tourisme au Maroc.

Aussi, pour conclure, on peut affirmer que, du fait de ses multiples avantages, la communication évènementielle est actuellement devenuel'incontournable dans le développement du tourisme.

Le tourisme qui est en quête d'efficacité, et de renommée, devant le net accroissement du niveau de la concurrence, qui s'inscrit désormais à une échelle mondiale au lendemain de la globalisation.

Toutefois, cet outil doit nécessairement être exploité d'une façon stratégique, afin de contribuer réellement au développement du tourisme dans le pays marocain. En effet, les organisations d'évènements doivent être accompagnées d'infrastructures d'accueil des touristes adaptées, dans le cas contraire, les organisations d'évènements ne peuvent point mener à la conquête et à la fidélisation des touristes.

BIBLIOGRAPHIE

Hillali, Mimoun (2004), « Risque politique et tourisme au Maghreb », Téoros, vol. 23, no 1, p.38.

Jean Stafford, « Le tourisme au Maroc : entre le temps et les événements », Téoros, 24-1 | 2005, 53-54.

Bédard & R. Miller « La Gestion des Organisations » Les Editions de la Chenelière inc 1995

Fernez-Walch , S. et Romon , F., Management de l'innovation

Le Plaisir des idées, 2004, Luc de Brabandère - Anne Mikolajczak, Dunod, 2eme édition

PRAX, BUISSON, SILBERZHAN, Objectif innovation. Paris Dunod 2005

Tourisme durable : utopie ou réalité ? : Comment identifier les voyageurs et voyagistes éco-responsables ? (2008)

Auteur: Jean-Pierre Lamic

Maison d'édition : L'Harmattan

Virginie Duvat , « Mondialisation touristique et environnement dans les petites îles tropicales », Les Cahiers d'Outre-Mer, 236 | Octobre-Décembre 2006, [En ligne], mis en ligne le 01 octobre 2009. URL : http://com.revues.org/index616.html.

Amina Béji-Bécheur, & Bensebaa, F. (2009). LES STRATÉGIES DE POSITIONNEMENT RESPONSABLE : Le cas des tours opérateurs. Décisions Marketing, (54), 39-49,81. Retrieved from http://search.proquest.com/docview/220522522?accountid=35036

Bellini, B., 2003, Un nouvel enjeu stratégique pour l'entreprise : la prise en compte de la protection de l'environnement dans son management, Actes de la journée « Développement Durable et entreprises » de l'AIMS, Angers.

Gabriel P. et P. Gabriel, 2004, Diffusion du développement durable dans le monde des affaires, Revue française de gestion, 30, 152, pp. 199-213.

Spence, M. et G. Hénault, 2004, A propos du risque éthique en marketing international : l'entreprise vecteur et victime, Management International, 8, 4, pp 1-10.

Thietart, R.A. et Coll., 1999, Méthodes de recherche en management,. Edition Dunod, 535 p.

Wacheux, F., 1996, Méthodes qualitatives et recherches en gestion, Editions Economica, 290 p.

Les hébergements touristiques en 2012 : la fréquentation se maintient grâce à la clientèle étrangère, Francastel, Séverine ; Legait, Sylvia, Institut national de la statistique et des études économiques

ABRAM, Simone, WALDREN, Jacqueline, MacLEOD, Donald V.L. (eds.), 1997, Tourists and Tourism. Identifying People and Places, New York, Oxford, Berg.

COHEN, Eric, 1988, "Authenticity and commoditization in tourism", Annals of Tourism Research

Mathias Lucien Rapeaud, La communication évènementielle : de la stratégie à la pratique, février 2013

Arnault du Moulin de Labarthète, La communication événementielle : Réussir conférences, colloques, conventions, Éditions Démos, 2005

Philippe Claveau, Managment de projets évènementiels : mode d'emploi pour les associations et les entreprises, Éditions PUG, avril 2005

Marie Hélène Westphalen- Le communicatorDunod, 4ème édition 2003

Arnaud du Moulin de Labarthète, La communication événementielle, Édition DEMOS, octobre 2010

David Réguer, Comment optimiser sa communication digitale, Édition DUNOD, 2010

Fadhila BRAHIMI, Organiser et personnaliser un événement avec originalité, 2010

HERNANDEZ, Florent, « Médias sociaux et événementiel : Mélange explosif », 2012

DU MOULIN DE LABARTHETE, Arnaud, La communication évènementielle Réussir conférences, colloques, conventions, Les éditions Demos, Paris, 2005

DUCREY, Vincent, « Mes trucs pour réussir un évènement 2011 », 2011

SIRVIN, Yoann, « Quelles sont les opportunités qui s'offrent au secteur de l'évènementiel face à l'avènement de l'internet marketing ? »2008

DEMONT, Liliane et al., Communication des entreprises : stratégies et pratiques, Paris : Nathan, 1996

BEAU, Dominique et DAUDEL, Sylvain, Stratégie d'entreprise et communication, Paris : Dunod, 1992

BERTRAND,Yves et Bernard VALLÉE, Communication et environnements organisationnels, Sainte-Foy, Québec : Télé-université, 1995

CERKEVIC, Chantal, Démarche qualité et communication, 2e éd., Paris : AFNOR, 1995

CHARVIN, Francois et Jean-Pierre MARHUENDA, Communication et entreprises, Paris : Eyrolles, 1991

CHEVALIER, Claude et Lilia SELHI, Communiquer pour mieux interagir en affaires, Montréal : Gaétan Morin, 2004

DAGENAIS, Bernard, Le plan de communication : l'art de séduire ou de convaincre les autres, Sainte-Foy, QC : Presses de l'Université Laval, 1998

DEMONT, Liliane et al., Communication des entreprises : stratégies et pratiques, Paris : Nathan, 1996

PARSON, Marc K., L'Art de la communication efficace, Montréal: Éditions internationales Alain Stanké, 2000

SCHNEIDER, Christian, Communication : nouvelle fonction stratégique de l'entreprise, 2e ed. refondue et mise a jour, Paris : Delmas, 1993

TELLIER, Y., Communiquer dans l'entreprise pour être plus productif, Montréal: Institut National de Productivité, 1985

J.-M. Décaudin, La Communication marketing, concepts, techniques, stratégies, Économica, Paris, 1999

J.-N. Kapferer, « La stratégie de communication : concepts et problèmes », ibid., 1991

L. Sfez, Critique de la communication, coll. Points, Seuil, Paris, 1992

P. Weil, Communication oblige : communication institutionnelle et de management, Éditions d'organisation, Paris, 1991

Y. Winkin, La Nouvelle communication, coll. Points, Seuil, Paris, 1984

* 7 La découverte est un processus cognitif par lequel une personne prend conscience d'un fait naturel d'un fait jusqu'alors inconnu. ..c'est une source possible d'émergence de projets d'innovation (Fernez-Wlachet Romon, 2008)

* 8 La créativité est un processus qui permet de proposer et de développer de nouvelles idées potentiellement utiles pour l'organisation (Leonard et Swap, 1999)

* 9 Raisonnement mental scientifique qui permet de créer, à partir de l'agencement d'éléments d'information préexistants, une théorie, une technique, ou un objet nouveau.

* 10 Dictionnaire La Rousse.

* 11 Marché Etude, Ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos clients (sans jamais avoir osé leur demander). Résultats de l'enquête disponible sur le site : http://www.hr-infos.fr/actualite/marche/etude/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-vos-clients-sans-jamais-avoir-oser.html (disponible, consulté le 30.07.2013)

précédent sommaire