WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les soignants et leur téléphone portable à l'hôpital

( Télécharger le fichier original )
par Frédéric GRIPON
Université de Caen Basse- Normandie - Master 1 des sciences de l'éducation option éducation, mutations, formation 2012
  

précédent sommaire

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

ANNEXE 2

138

ENQUETE PRINCIPALE

139

Guide d'entretien de l'enquête principale

1. Avez-vous un téléphone mobile ?

2. Depuis combien de temps ?

3. Quel type de forfait ? Quelles options ? (illimité ? internet ?wifi ?)

4. En général, en dehors du travail, l'avez-vous en permanence avec vous ?

5. Où le mettez-vous ?

6. Quel usage en faites-vous dans la vie de tous les jours ?

a. Avez-vous le sentiment d'en avoir un usage fréquent ? (notion de une fois par jour, plusieurs fois

par jour...)

b. Pour faire quoi ?

c. Vous servez-vous des SMS ?

d. Des réseaux sociaux (type Facebook, Twitter, Badoo, Flickr...)

e. Envoyez-vous et consultez-vous vos email avec ?

f. Naviguez-vous sur internet ?

g. Applications particulières ?

h. Photo, musique, partage de fichiers de ce type ?

7. Arrive-t-il que l'hôpital vous appelle sur votre téléphone mobile ?

a. Qui vous appelle ?

b. Pourquoi ?

c. Etes-vous plus fréquemment appelé sur ce téléphone que sur le téléphone fixe ?

d. Qu'est-ce que ça change pour vous ? Vous préférez quoi ?

8. Et vous, est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre téléphone portable pour joindre votre travail ?

a. Plus fréquemment, ou facilement qu'avec votre téléphone fixe ?

b. Pour quel motif ?

9. Est-ce qu'il vous arrive d'envoyer des coups de fil depuis votre lieu de travail avec votre portable ?

a.

140

Est-ce que c'est fréquent ou rare ? précisez la fréquence

b. Dans quelle situation ?

c. Quel lieu ?

d. Quel moment ?

e. A qui ?

f. Quand vous-êtes tout seul ou non ?

g. Pour quelle raison ?

h. Comment continuez-vous votre travail en même temps ?

i. Quelles sont les situations ou c'est possible ?

j. Est-ce qu'il y a des situations ou ce n'est pas possible ?

10. De même, durant votre activité professionnelle recevez-vous des coups de fil sur votre portable ?

a. Est-ce que c'est fréquent ou rare ? précisez la fréquence

b. Qui vous appelle ?

c. Pour quel motif ?

d. Comment continuez-vous votre travail en même temps ?

e. Y voyez-vous des conséquences pour le patient ?

f. Y voyez-vous des conséquences pour l'équipe ?

g. Comment votre portable est ils paramétré pour recevoir les appels ? (Sonnerie ? Vibreur ?)

11. De même, est-ce qu'il vous arrive de recevoir des SMS, Email, messages de réseaux sociaux... et que ceux-

ci vous alertent pendant votre travail ?

a. Les consultez-vous ?

b. A quel moment ?

c. Dans quel lieu ?

d. Etes-vous seul ou avec d'autres lorsque vous les consultez ?

e. Comment continuez-vous votre travail en même temps ?

f. Y voyez-vous des conséquences pour le patient ?

g.

141

Y voyez-vous des conséquences pour l'équipe ?

h. Comment votre portable est-il paramétré pour la réception des SMS ou Push d'application ?

12. Et est-ce qu'il vous arrive d'envoyer des SMS, Email ou autres messages sur des réseaux sociaux pendant votre travail ?

a. Est-ce que c'est fréquent ou rare ? précisez la fréquence

b. Dans quelle situation ?

c. Quel lieu,

d. Quel moment ?

e. Quand vous-êtes tout seul ou non ?

f. A qui ?

g. Pour quelle raison ?

h. Comment continuez-vous votre travail en même temps ?

i. Est-ce qu'il y a des situations ou ce n'est pas possible ?

j. Quelles sont les situations ou c'est possible ?

13. Vous arrive-t-il de consulter votre téléphone portable durant le travail juste pour voir s'il s'y est simplement passé quelque chose ? par exemple des Email, des notifications de réseaux sociaux ? une recherche sur internet ?

a. Est-ce que c'est fréquent ou rare ? précisez la fréquence

b. Dans quelle situation ?

c. Quel lieu ?

d. Quel moment ?

e. Quand vous-êtes tout seul ou non ?

f. A qui ?

g. Pour quelle raison ?

h. Comment continuez-vous votre travail en même temps ?

i. Est-ce qu'il y a des situations ou ce n'est pas possible ?

j. Quelles sont les situations où c'est possible ?

142

14. Vous arrive-t-il de vous servir de votre téléphone pour partager des moments avec vos collègues :

a. Des photos ?

b. De la musique ?...

c. A quel moment ?

d. Des informations professionnelles ?

15. Vos collègues de travail ont-ils le même usage de leur mobile que vous ou l'utilisent-ils différemment ?

a. Si c'est différent, en quoi l'utilisent-ils différemment ?

b. Y-a-t-il des choses qui vous choquent dans leur usage ?

c. Avez-vous perçu un impact de cet usage sur le travail ?

d. Des conséquences positives ou négatives pour l'équipe ?

e. Des conséquences négatives ou positives pour le patient ?

f. Des conséquences sur les temps de pause de l'équipe ?

g. Des conséquences durant les transmissions inter-équipe ?

16. Savez-vous s'il existe une règlementation sur l'utilisation du portable à l'hôpital ?

17. Ou alors un règlement intérieur qui parle du téléphone portable ?

18. Quel âge avez-vous ?

19. Etes-vous en couple ?

20. Avez-vous des enfants ? Quel âge ont-ils ?

Pour les entretiens menés auprès des Cadres de Santé cinq questions supplémentaires seront posées :

21. Comment pouvez-vous être appelé durant votre travail et dans quelles conditions pouvez-vous appeler ?

22. Avez-vous une ligne téléphonique directe vers l'extérieur de l'établissement ?

23. Disposez-vous d'un téléphone portable à usage interne de type DECT ? Concernant les agents dont vous avez la responsabilité

1. Leurs demandez-vous leur numéro de téléphone portable systématiquement lorsqu'ils prennent un poste

dans votre service ?

2. Y a-t-il une réticence à vous le délivrer ?

3.

143

Quand les appelez-vous plutôt sur le fixe ?

4. Quand les appelez-vous plutôt sur le portable ?

5. Est-ce égal pour vous, ou voyez-vous une différence ?

6. Pour quels motifs les appelez-vous ?

7. Y-a-t-il des réticences à vous le délivrer ?

8. Est-ce que cela a changé quelque chose par rapport au téléphone fixe ?

144

Entretien d'enquête principale de Marie

Marie - CDS de bloc opératoire - femme-58 ans - mariée - 3 enfants : 23 ans à charge,
(29, 32 ans), durée : 28 mn

Avez-vous un téléphone mobile ?

Oui

Depuis combien de temps ?

j'avais été obligé d'arrêter une brave dame et de demander « est-ce que je peux abuser de votre téléphone ?

Ha très peu de temps, heu... septembre 2011, c'est-à-dire que avant enfin si vous voulez, si j'aime mieux avant

téléphone et gnagnagna... » Donc, voilà, j'ai un téléphone qui sert très peu d'ailleurs... donc je perds 10 euros

ici j'ai un portable du boulot là heu, un DECT, donc si vous aimez mieux quand je suis pas au boulot, je suis

avec mon mari généralement et on avait un portable pour deux alors et en fait finalement, mes enfants ont insisté

« oui, mais sur la route, si gnagnagna... Si t'as besoin, c'est vrai parce qu'une fois je suis tombé en panne et

(rires) ». Alors ils me disent « oui, par lest temps qui courent t'as qu'à prendre un petit forfait, on va te donner un

par mois (rires).

Vous avez quel type de forfait ?

1H de communications je crois, avec des SMS.

Donc en dehors du travail, quel mode de réception d'alerte utilisez-vous ?

Euh, il sonne (rires)

Dans la vie de tous les jours, avez-vous le sentiment d'en avoir un usage fréquent ?

Non

Et là au travail, je le vois sur votre bureau, donc il est là ?

Non, c'est exceptionnel, c'est parce qu'il était déchargé (rires) donc ce matin j'ai pas eu le temps de le recharger

alors j'ai emmené le chargeur mais c'est exceptionnel, autrement il est dans mon sac et je l'ouvre même pas,

enfin, je l'ouvre le soir quand je m'en vais. Parce qu'en fait, c'est pour ça que je l'ai acheté. Pour mes trajets

quoi.

Donc en fait vous ne le prenez sur vous que pour les trajets ?

Oui, bon après si je m'en sers c'est juste pour appeler mes enfants, juste comme ça si vous aimez mieux puisque

j'en ai un je m'en sers, mais des fois j'oublie même que j'en ai un (rires)...

145

Pour faire quoi, donc appeler les enfants ? Mais pas de SMS ?

Ah si, je sais envoyer des SMS, je sais même envoyer des photos (rires) je suis très douée (rires)...

Donc il sert à appeler et faire des SMS, à qui ?

Ben, à mes enfants, ou pour la bonne année à tous mes frères, pour des anniversaires si j'ai pas pu appeler, pour

pas rater le jour, attention SMS comme ça c'est fait, t'es tranquille tu ne vas pas oublier, tu froisses personnes,

j'ai des belles-soeurs qui sont susceptibles (rires)

Et internet ?

Non, y'a pas internet,

Musique ? Des choses comme ça ?

Non

Et est-ce qu'il arrive que l'hôpital vous appelle sur votre mobile ?

Euh... oui, ça m'est arrivé pendant mes vacances parce qu'ils recherchaient un document qu'ils ne retrouvaient pas et dont finalement ils n'avaient pas besoin (rires). C'était la directrice des soins (rires).

Et est-ce que c'est fréquent qu'on essaye de vous joindre au téléphone ? Sur votre portable ?

Le fixe ça arrive oui, bon le portable, je ne l'ai pas depuis longtemps alors... mais le fixe oui ça arrive fréquent euh... une fois par mois à peu près... Pour des raisons divers et variées...

Bon je voulais vous demander si c'était plus fréquent sur le fixe ou sur le portable mais là vu que ça ne fait que quelques mois que vous avez un mobile heu...

Bah de toute façon ça risque pas vu que je ne leur ai pas donné mon numéro de portable (rires !!). ils ont que le portable de mon mari que j'avais avant que j'avais pas forcément donné ici mais à la stérilisation, mais comme tout le monde a accès à la sté et qu'il est écrit en haut et même depuis que j'ai mon portable, j'ai toujours laissé celui de mon mari.

Et est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre portable pour joindre votre travail ?

Euh... Si je suis coincée sur le périph oui, parce que c'est aussi pour ça que je l'ai pris mais c'est effectivement rare car vu que je suis excessivement prudente je pars toujours très en avance donc vu que je pars tôt même avec un peu de retard sur la route j'arrive toujours tôt donc euh... Et les bouchons sur le périphérique, c'est plutôt après 7H45 et comme moi je suis déjà là à 7h45, mais si tu pars 5 mn en retard, tu peux te retrouver dans les bouchons ça se joue à pas grand-chose. Vu que moi j'habite XXX ça change du tout au tout à quelques minutes près.

Est-ce qu'il vous arrive d'appeler depuis votre lieu de travail avec votre portable ?

Non,

146

Et avec le portable DECT, puisque je vois que vous avez un système de téléphone portable interne à l'établissement ?

Non plus. Généralement, c'est eux qui m'appellent s'ils veulent savoir quelque chose.

Par contre, vous en recevez ?

Oui, ça oui.

Et c'est fréquent ?

Assez fréquent oui, j'ai une fille de 29 ans qui appelle bien maman encore (rires). Enfin, j'en ai pas qu'une mais

c'est elle qui appelle le plus souvent. Sinon, c'est à peu près 3 fois la semaine oui.

Et donc c'est plutôt les enfants qui appellent ?

Les enfants, le mari ! (rires)

Et ce sont eux principalement qui vous joignent au travail sur le DECT ?

Oui, c'est une ligne directe

Et il y en a d'autres qui peuvent vous joindre sur ce numéro ?

Oui tous ceux qui ont mon numéro, mes proches et quelques amis.

Et cette ligne permet d'être appelé de l'extérieur directement, sans passer par le standard ?

Oui

Pour quel motif ?

Pour régler des problèmes d'intendance quoi, des petites choses du quotidien à la maison, pour s'organiser.

Et comment continuez-vous votre travail en même temps, puisque quand l'appel surgit, je suppose que vous êtes occupée ?

Ouai, ben si je suis occupé, je dis juste « je suis occupé, faut me rappeler »

Mais vous prenez le temps de décrocher quand même ?

Oui, parce qu'on sait jamais des fois qu'il y en aurait un qui serait mort sur la route (rires).

Est-ce que vous y voyez des conséquences pour le patient ?

Non. (Réponse rapide)

Pour le travail en général, pour l'équipe ?

Donc puisque vous ne portez pas votre mobile sur vous mais le DECT de l'établissement, vous ne faites

pas de SMS ou de choses comme ça ?

Ah ben non, vu que ça m'agace déjà de la part des autres alors... (Rires)

je réponds pas par exemple. (rire) je filtre moi-même, vu que je le mets en silencieux.

Ben non, parce que si je suis pas tranquille, je dis juste « faut me rappeler » et personne ne sait qui j'ai eu au

téléphone. Enfin... je pense pas que ça influe sur le travail non. Si vous voulez, si j'ai 5 minutes, je réponds je

DECT) parce que quand mon adjointe est pas là au bloc pendant mes réunion, si il se passe quelque chose on ne

raison et donc en fait c'est vrai que sur les réunion ici je l'emmène et par contre c'est vrai que si c'est pas le bloc,

dis « oui, les carottes sont dans le frigo euh ... » (rires) enfin bon vous voyez je dis ce qu'il y a à répondre mais

si je suis occupé dans autre chose ou si je suis en réunion parce qu'il y a plein de réunion ou je l'emmène (le

sait jamais, je suis indispensable (rires !) non mais si il y a un problème de matériel, enfin il peut y avoir plein de

147

Nous y reviendront après, car ça m'intéresse ce que vous dites.

Donc là votre portable il est dans votre sac et vous n'y touchez jamais de la journée sinon ?

Non, du tout, du tout, du tout. Non parce que si je commence ça va jamais être fini, ça va être comme le reste

hein. On en accepte un et puis si on prend l'habitude euh... Déjà que j'ai celui-là qui sonne assez souvent alors

hein, c'est pas pour en avoir deux qui me carillonnent dans les oreilles à longueur de journée.

Et est-ce que vos collaborateurs ont le même usage du portable que vous, que ce soit les cadres ou les personnels du service dont vous êtes responsable ?

(Silence)

Par exemple, est-ce que comme vous, ils le laissent dans leur sac en arrivant au travail ?

Non, ma cadre supérieure par exemple, elle l'a dans sa poche... Et il sonne ! (rires)

Donc elle a le DECT professionnel et son portable personnel ?

Oui mais bon apparemment le sien elle tapote plus dessus qu'elle ne reçoit d'appel, mais bon, je suis pas allée

vérifier hein (rires).

Donc elle semble plus pianoter dessus ?

Oui, enfin je ne sais pas si elle fait des SMS, des emails ou quoi, mais bon elle pianote pas mal oui. Enfin bon,

maintenant ils ont tous leur agenda dessus alors si vous voulez, ils ont tous une bonne raison de le regarder

comme ça. (Rires) parce que moi j'ai ça (elle me montre un bloc de papier) (rires).

Alors ceux qui ont leur mobile avec eux, en quoi ils l'utilisent différemment de vous ?

plusieurs choses à la fois... Mais quand même je ne pense pas que tu as la même concentration quand tu es dans

Ben moi j'ai une IADE172 qui m'agace prodigieusement parce qu'elle l'a constamment sur elle donc non

ton téléphone que quand tu n'y es pas. Même quand tu lis quelque chose, c'est différent... Une lecture en salle

concentration... Enfin bon si tu t'en sers une fois comme ça pour envoyer un message, enfin je veux dire je ne

qu'elle ne veut pas reconnaitre parce que je le lui ai dit et je pense que c'est source de déconcentration, elle est

dans son truc et bon moi je veux bien que ce soit une fille comme dirait l'autre mais là, qu'elle peut faire

(d'opération) ça t'occupe moins que... euh de pianoter sur ton truc...

seulement elle s'en sert pendant les anesthésies... Bon moi 173je pense quand même que c'est un manque de

suis pas foncièrement contre la technologie mais disons que elle elle en a un usage qui à mon sens est abusif, ce

148

Et ça ça vous a dérangé cet usage ?

Oui

Et y'a d'autre comportements comme ça qui vous ont dérangés ?

Y'a un chirurgien aussi qui a un portable DECT et même quand il opère, il faut que les panseuses répondent.

Alors elles ont refusé alors maintenant il me l'amène sur mon bureau. Alors je lui ai dit que je ne répondrais que

si je suis dans mon bureau et que je ne l'emmène pas avec moi.

Et donc vous avez perçu des conséquences à cet usage du portable DECT?

Ben oui parce que bon, si il veut pas l'éteindre, c'est qu'il attend quelque chose ou qu'il est susceptible d'avoir

ou qu'il pense qu'il va avoir des messages importants. Donc si son téléphone sonne en salle il est forcément

déconcentré, je suis désolé mais euh... il n'est pas... heu... hein.

C'est que le DECT ou également son portable personnel ?

Non que le DECT je pense, je n'ai pas entendu qu'il venait avec son portable personnel dans le bloc.

Par contre c'est vrai que dans le bloc, il y en a d'autres qui ont des portables effectivement perso mais qu'en ont

pas apparemment un usage apparemment abusif, maintenant je saurais pas dire vraiment parce que je suis pas

derrière tout le monde moi non plus, mais l'IADE dont je parle, c'est parce que je l'ai vue et qu'en plus les

médecins anesthésistes me l'ont dit « ouai, elle est tout le temps avec son portable » Et en plus ah oui, elle fait

des photos oui.

Ah oui, des photos ?

Oui, oui, alors l'autre jour elle m'amène une photo parce qu'une aide-soignante n'avait pas bien nettoyé... Et

elle me dit « tiens, je t'ai pris une photo pour que tu vois » alors je lui dis, mais j'ai pas besoin que tu prennes

une photo. «oui quand je suis arrivé l'autre fois je suis rentrée en salle, regarde rien n'était rangé, c'était le vrai

bazar euh... (rire gêné)... Et puis heu, ha ben non j'allais parler d'internet, mais c'est que les portables dont vous

parlez pas des ordinateurs ?

172 Infirmière Anesthésiste

173 L'interviewée est Cadre infirmière Anesthésiste

149

Non, juste les portable, mais effectivement ce serait intéressant aussi d'aborder ce thème. D'ailleurs, je suppose que l'IADE dont vous me parlez à un accès internet sur son portable ?

Ho ben surement oui, vu tout ce qu'elle y fait, je suppose et puis c'est un IPhone qu'elle a, alors je pense que oui.

Comme mes enfants d'ailleurs, tous les 3 ils ont ça.

Et pendant les temps de pause, il y en aussi qui utilisent un peu sur leur téléphone ?

Ho ben non, ça les intéresse pas (rires, ton ironique) non mais si, si, si, bien sûr, mais bon moi je ne les vois pas

trop ça se passe là-bas (loin de son bureau) donc je ne sais pas trop, moi je n'y traine pas vraiment donc je ne sais

pas si ils l'utilisent. La salle où ils déjeunent peut-être oui, mais c'est pareil, je ne vois pas trop ce qui s'y passe.

Mais bon par exemple la personne dont je vous parle, elle passe surement plus de temps sur téléphone en dehors

du temps de pause que pendant son café (rires).

Savez-vous s'il existe une réglementation sur l'usage du portable ?

Non, y'en a pas (réponse rapide et directe)

Il y a une charte informatique mais je ne pense pas que les portables soient inclus dedans.

Et dans l'établissement il n'y a rien dans le règlement intérieur ?

Heu, je n'en sais rien, j'avoue que je n'ai pas regardé.

Sinon, concernant les agents dont vous avez la responsabilité, leur demandez-vous leur numéro de portable ?

Euh... non, enfin si vous voulez, je ne leur demande pas parce que le personnel infirmier de bloc et les aides-soignants ont des astreintes donc le numéro est au planton, parce qu'elles sont obligées de le donner pour répondre à l'astreinte. Donc si vous aimez mieux, moi je l'ai, donc c'est un faux non.

Et pour les IADE elles ont un calepin pour s'appeler et s'arranger entre elles et où il y a tous leurs numéros alors c'est vrai qu'elles ne font pas d'astreintes, mais bon quand j'ai besoin moi je les appelle avec ces numéros sur leurs portables.

Et pourquoi les appelez-vous ?

Hé bien si le programme commence plus tard ou si elles veulent ne pas venir le lendemain parce qu'il y a assez de personnel ou tout autre ajustement.

Et vous préférez appeler sur le portable ou sur le fixe ?

Ha, (silence) alors généralement moi généralement j'appelle sur le fixe et si je veux une réponse plus immédiate, alors j'appelle sur le portable... Mais moi j'aime bien les fixes. Je trouve que d'abord, c'est que t'es bien rentré chez toi et là ils peuvent être sur la route en train de conduire et ça, ça m'énerve, maintenant ils téléphonent même quand ils conduisent... C'est comme mes enfants, ça m'énerve ils font ça aussi eux, d'ailleurs, pour la

150

plupart ils ont l'âge de mes enfants (rires) enfin... oui donc je suis plutôt fixe. Alors si je suis pas pressé je laisse un message et sinon je passe au portable mais là bien souvent aussi je laisse un message, parce que c'est bien connu tout le monde a un téléphone, mais personne n'y répond (rires).

Et pour les motifs d'appels ça peut-être quoi d'autre ?

Et bien comme je disais des changements d'horaires ou des propositions de congés ou des RTT et puis si aussi beaucoup de changement de temps partiels, donc je peux pas mal moduler avec les temps partiels en fonction des absences. Par exemple je suis pas là demain et si j'ai besoin de passer un message à quelqu'un qui n'est pas là aujourd'hui euh et bien du coup, là je vais appeler par exemple. Parce que moi aussi des fois je peux être absente. (rires)

Est-ce que ça a changé quelque chose le fait que le portable soit entré ainsi à l'hôpital ?

Ben moi déjà j'ai été étonnée qu'on pouvait avoir aujourd'hui son portable dans sa poche, parce que au début,

c'était bien marqué partout qu'on devait pas avoir son portable dans l'hôpital... Puis tout d'un coup, on a le

droit... Mais heu j'avoue que je ne suis pas allé plus loin pour savoir pourquoi on avait le droit maintenant ?

(rires)

Malgré ce que les médecins anesthésistes vous ont rapporté sur le cas de cet IADE, y'a pas de politique institutionnelle par rapport à ça ?

plastifier pour ne pas qu'il se retrouve envolé comme un vulgaire papier à la poubelle et je vais mettre un

Ben non, j'ai pas eu l'occasion d'évoquer ça, mais c'est vrai que j'ai fait ça progressivement comme toujours,

mamie prudence, mais le médecin anesthésiste chef de service m'a donné un article sur les téléphones portables

très fort à cette JADE qui « m'esagace », qui elle ne l'a pas lu évidemment, parce que là je suis en train de faire

téléphone du chirurgien dans mon bureau, je me dis qu'au moins c'est une bonne chose, comme ça il n'a pas le

au bloc opératoire qu'il a eu sur internet et je l'ai placardé en salle de réveil au tableau d'affichage en pensant

les entretiens individuels alors je lui ai demandé si elle l'avait lu ? Mais non (rires) et du coup je vais le faire

exemplaire ailleurs pour qu'il soit plus visible avec un grand panneau « à lire » parce que je trouve que c'est

grave quand même ce qu'il dit ce monsieur dans son article. Et vous voyez quand je vois les filles m'amener le

stress en salle quand il répond et que ça ne le déconcentrera pas... Et puis bon, personne n'est indispensable

hein, faut arrêter avec ça hein...

Et est-ce que ça a déjà été abordé en réunion d'encadrement cette problématique ? Notamment là, telle qu'elle se pose avec cette IADE ? Ou pour d'autres services ?

Non, je ne crois pas, enfin je ne sais pas s'il s'est posé ailleurs, honnêtement je ne sais pas.

Et vous me disiez que vous l'aviez vue en entretien individuel, vous lui en avez parlé ?

Oui, oui je lui en ai parlé, c'est là qu'elle m'a dit que non. Elle me dit que « non, ça joue pas sur la

concentration » je lui dis que « si quand même un peu XXX » et donc on en est resté là sur le fait que la lecture

ou le portable c'était pareil pour elle, mais pas pour moi et qu'il faudrait éviter de s'en servir en salle.

151

Vous en avez fait mention sur votre compte rendu d'entretien individuel ?

Non, non, j'attends de voir si ça va changer avec l'entretien qu'on a eu.

Et les DECT ils sont réservés aux cadres et aux médecins ?

Avec ligne directe oui, mais sinon il y a des DECT pour les Aides-soignants de salle pour qu'ils soient appelés

de salle en salle et pour les brancardiers, et un autre aussi pour la salle de réveil et la stérilisation.

Est-ce que je peux vous demander votre âge, si vous êtes mariée et l'âge de vos enfants ?

58 ans, mariée, 3 enfants dont une à charge, la petite dernière qui a 23 ans. Les autres ont 29 et 32 ans. Fin de l'entretien 27'46»

152

Entretien d'enquête principale de Flore

Flore - service de médecine-femme 33 ans -mariée 2 enfants (3ans1/2 et 8 mois) -

durée : 32 mn

Avez-vous un téléphone mobile ?

Oui

Depuis combien de temps ?

Depuis 1997

Quel type de forfait avez-vous ?

4 H de communications et SMS illimités.

Avez-vous un accès à internet sur votre mobile ?

Non

Quel type d'appareil ? est-ce un Smartphone ?

Non, c'est un appareil euh, standard euh, à touche qui fait des photos c'est tout ?

Donc appareil standard qui permet d'envoyer des SMS ?

Oui

Et des MMS ?

Oui, mais je ne l'utilise pas pour ça

En général en dehors du travail, l'avez-vous en permanence avec vous ?

Euh, oui, mon téléphone portable, je l'ai en permanence avec moi parce que à la maison on a pas de fixe hein,

parce que c'est un choix de pas avoir de fixe donc on a toujours notre téléphone à portée de main, ceci dit il a pas

toujours la sonnerie grande ouverte.

Et alors, où le mettez-vous ?

Chez moi ?

Chez vous ou en dehors de chez vous quand vous sortez de chez vous ?

Alors quand je sors de chez moi, il est dans mon sac à main, euh, chez moi il n'a pas d'endroit précis, ça peut

être sur le meuble de l'entrée, euh, dans la cuisine, euh...

Il vous suit dans la maison ?

Ha non, non, non, je suis pas euh... exploitée par mon portable qui va sonner ou qui va pas sonner hein, y'a une

messagerie, c'est fait pour donc euh... Alors sauf si j'ai quelque chose d'urgent, euh... Si je sais que j'attends un

coup de fil important ou quoi, là je vais faire en sorte qu'il reste auprès de moi, hein, c'est un peu l'avantage du

mobile hein (petit rire contenu). On va dire mais sinon, non.

Avez-vous le sentiment d'en avoir un usage fréquent ?

153

Oui, quotidien.

Plusieurs fois par jour ?

Oui

Et ça ferait combien de fois par jour en moyenne ?

Alors je dirais que je l'utilise en semaine à peu près 3 à 4 fois par jour et le week-end, ça peut aller jusqu'à une

dizaine de fois sur le week-end.

Et c'est pour faire quoi quand vous appelez alors ?

Pour passer mes coups de fils pour l'organisation personnelle euh, donc ça peut être appeler mon conjoint, euh,

appeler ma nourrice quand je suis en retard pour dire « j'arrive » qu'elle s'inquiète pas, que je vais quand même

les récupérer, voilà euh... appeler pour répondre à un message qu'on m'aurait laissé pendant la journée, euh...

c'est principalement ça et puis bon après le week-end, c'est prendre des nouvelles des gens que j'ai besoin de

contacter quoi, comme un téléphone standard hein, j'ai pas l'impression d'avoir de... enfin voilà

Vous servez-vous des SMS ?

Euh, oui, je me sers des SMS oui.

Et pour quoi ?

Pour mon entourage proche, quand j'ai message rapide à faire passer, ça marche beaucoup euh, euh avec mon

conjoint parce que il est pareil, il a pas d'heure de sortie de travail donc si euh, si euh... c'est tout bête mais bon

si par exemple je marque « pain », ben il va savoir qu'il va falloir qu'il prenne le pain en rentrant. (rires) donc

voilà quoi

Sinon, donc pas de connexion internet avec, pas de réseaux sociaux donc ?

Non, pas moi non.

Pas non plus d'email ?

Non, j'envoie ça depuis un ordinateur.

Pas de photos non plus alors ?

Non, il ne fonctionne plus donc (rires) non (rires) il me sert uniquement de téléphone maintenant, mais sinon

quand il fonctionnait je m'en servais hein, principalement pour faire des photos à instant T bon, principalement

des photos des enfants hein, mais bon maintenant je les fais avec mon appareil photo, je l'ai avec moi donc je

sors mon appareil photo et hop quoi.

Est-ce qu'il arrive que votre travail vous appelle sur votre téléphone mobile ?

Non, parce que heu, j'ai enfin... ça m'est arrivé quand j'étais infirmière, donc j'avais des cadres d'astreinte qui m'appelaient sur mon mobile, vu que je n'ai pas de fixe. C'est moi qui ai donné ce numéro pour être joint comme j'ai pas de fixe, pour pouvoir être joint.

Et c'était pourquoi ?

Ha ben, c'était parce qu'il fallait revenir travailler, euh... voilà

Et c'était fréquent ça ?

Oh très rare, peut-être une fois par trimestre, et encore.

154

Et depuis que vous êtes cadre ?

Non, ça n'arrive pas, et je ne fais pas d'astreinte, les autres cadres font des astreintes donc ça leur arrive mais moi je n'en fais pas.

Et vous, est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre portable pour joindre votre travail ? Ah oui, ça m'arrive.

Plus maintenant ou plus quand vous étiez IDE ?

Heu, peut-être plus maintenant. Mais déjà IDE j'avais horreur de garder une idée dans la tête, alors j'étais facilement à prendre mon téléphone et à dire « au fait, je vous ai pas dit ça, mais faudrait penser à le transmettre euh ... Des choses comme ça quoi, voilà, c'est ma façon de fonctionner en tout cas.

Et quand ça arrive, c'est pourquoi ?

Depuis que je suis cadre c'est arrivé, pour des jours où j'ai dû m'absenter euh, ou alors quand il y a des problèmes, je prends des nouvelles pour savoir comment les choses s'organisent. Mais euh, ce n'est pas quotidien non plus hein, (rires), je suis suffisamment là pour ... (rires) mais bon, c'est pour des choses précises hein. Là je vois, je pars en vacances Vendredi, heu, je vais pas rappeler hein, ça c'est sûr, mais bon en même temps quand j'ai appelé c'est sur des cas précis et parce quand il y a des conditions particulières, là par exemple je devrais être en binôme avec quelqu'un, il se trouve que cette personne n'est pas là et que je me retrouve à faire à la fois de l'hospitalisation et voilà le cumul de ce que j'ai en retard alors oui, il y a eu des fois où j'ai été obligée de m'absenter pour une formation, pour un truc, une réunion de dernière minute et donc j'ai rappelé pour essayer de border un peu les choses et ne pas laisser les choses en difficulté pour l'équipe, simplement voilà, des choses très concrètes. Après si y'a rien, heu, voilà je rappelle que pour des choses très concrètes, sinon je ne rappelle pas, le soir je suis chez moi, le week-end je ne rappelle pas euh... C'est des cas vraiment particuliers quoi.

Et vous, depuis votre lieu de travail, est-ce qu'il vous arrive d'appeler avec votre portable personnel ?

Non

Jamais ?

Non, non, non enfin faut pas que je dise jamais parce que je vais être menteuse,(rires) aller, ça a dû arriver 2 fois,

parce que j'avais un enfant qui était malade. Pour prendre des rendez-vous chez le médecin donc voilà, c'était le

matin en arrivant au travail, c'était la facilité de dire je monte avec mon téléphone, je perdrais moins de temps

que de me remettre sur euh... sur internet pour chercher le numéro et téléphoner avec le téléphone du service.

Et au niveau du téléphone professionnel c'est quel type d'appareil ? c'est un DECT ?

Qu'est-ce que vous appelez un DECT ?

C'est un portable interne à l'établissement ?

Oui voilà, exactement. Il est interne.

Et il a un numéro direct, quand on vous appelle ?

Oui, on peut appeler l'extérieur et m'appeler directement.

Et donc vous en recevez parfois des appels personnels sur ce portable ?

Oui ça arrive, ma nourrice, mon conjoint, l'école ont mon numéro de poste et ils me joignent directement sur

mon portable. Mais bon ça m'arrive pas souvent d'appeler moi, juste comme je vous dis quand ma gamine a été

155

malade et qu'il faut bien trouver des organisations parce que je vais pas la laisser euh... Enfin voilà, c'est sur des

cas bien spécifiques très honnêtement euh le reste, rien n'est urgent, je suis joignable toute la journée de toute

façon donc euh si ils ont besoin ils appellent.

Donc les gens qui vous sont proches ils ont votre numéro et savent qu'ils peuvent vous appeler sur ce poste ?

Tout le monde a ce numéro-là, ils ont ce numéro-là et ils ont le numéro du service parce que si moi je suis en

ligne ils savent qu'ils peuvent quand même me joindre.

Et c'est fréquent que les gens vous appellent sur ce numéro ?

Fréquent ? non...

Juste dans les cas que vous évoquiez alors ?

Oui, les enfants et mon conjoint, qui lui à ce genre d'appareil (elle montre mon Smartphone qui enregistre

l'entretien) qui lui euh, vit avec et vu que lui sur son lieu de travail il est amené à se déplacer tout ça, il l'a en

permanence donc bon en général, ils essayent sur le mien et puis si ça répond pas ils appellent sur celui de mon

conjoint et voilà quoi.

Parce que c'est plutôt lui qui gère ce genre de chose sinon ?

Non, non, mais bon, si on n'arrive pas à me joindre ils essaient de l'appeler lui, bon ça n'arrive pas non plus

toutes les minutes hein, les deux fois ou c'est arrivé que je vous racontais, c'était un matin ou si j'avais pu ne

pas venir pour gérer ça à la maison, ça aurait été mieux quoi. Je l'aurai fait mais bon, je ne pouvais pas donc j'ai

fait ça en arrivant mais voilà quoi.

Et votre portable perso vous le mettez où alors pendant la journée de travail ?

Dans mon vestiaire... au sous-sol dans mon vestiaire. Donc quand je me change en bas voilà, machinalement

quand je me change pour manger le midi je jette un coup d'oeil quoi.

Et vous le consultez à ce moment-là ?

Dans mon vestiaire ? euh oui, oui.

Et vous répondez ou consultez la messagerie immédiatement ?

Ça, ça dépend de qui m'a laissé le message. Parce que je sais qui m'appelle donc si c'est grand-père ou grand-

mère euh, j'attends le soir quoi, vu que j'ai une demi-heure pour manger mais si c'est urgent oui, je rappelle.

Et pour les SMS ?

Euh, pareil, ça dépend si c'est urgent parce qu'on concrètement, enfin c'est pas que concrètement mais euh

(rire)... Déjà c'est pas tous les midi que je peux descendre déjeuner, alors je vais pas commencer à répondre à

mon courrier alors que j'ai 30 mn pour manger, qu'il faut que je me déshabille, qu'il faut que je me rhabille et

que je remonte ensuite alors... si faut commencer à réécrire des trucs rapidement euh, non hein. (rire)

Et sinon, vous partagez de la musique, des photos des choses comme ça avec votre portable ?

Non, non, mon téléphone il ne fait pas de musique, l'appareil photo il ne marche pas euh, alors non (rire).

Et vos collègues de travail, dans votre équipe ou lors de vos réunions avec les autres cadres est-ce qu'ils ont un usage de leur portable qui est différent de vous ou identique, comment ça se passe ?

156

puis à côté de ça, il y a des cadres qui n'ont jamais leur téléphone qui sonne, qui n'ont jamais leur téléphone sur

eux et qui gardent simplement leur téléphone professionnel, leur outil de travail quoi.

Heu, non alors là euh, c'est devenu un peu euh, la grande mode, y'a deux politiques là. On commence à avoir

des cadres qui ont leur téléphone portable perso qui sonne comme ça, même en réunion à longueur de temps et

Donc il y en a qui...

... (m'interrompt) Mais c'est récent ça hein.

Donc tout le monde a son DECT ?

Ouai, ouai, tout le monde a ça (elle me montre son DECT)

Et donc en plus il y en a qui ont leur portable perso ?

Oui, oui

Et c'est l'encadrement de proximité ? Ou c'est la hiérarchie au-dessus ?

C'est heu...les cadres sup.

Les cadres de proximité moins ?

Bah, je n'en ai pas vu en tout cas des cadres de proximité là.

Mais par contre les cadres sup oui ?

Oui

Tous ?

Bah dans nos réunions il y en a 2 et oui, tous ils en ont tous les deux un. Enfin une en continue et l'autre souvent

quoi il sort de la poche oui.

Et quand ça sonne en réunion, ils font quoi ?

Ça dépend.

Ils regardent et suivant ils répondent ?

Bah oui. (L'air un peu désabusée)

Et la réunion elle devient quoi alors pendant qu'ils répondent ?

Ben ça dépend, quand c'est eux qui animent ils répondent pas, mais quand c'est pas eux qui animent, ils

répondent et là ça peut être des réponses comme ça dans la réunion du style « oui ; non ; non ; oui... » euh.

Comme ça donc, devant tout le monde ?

Oui

Jamais ils ne sortent ?

Humm, non enfin c'est peut-être arrivé une fois ou deux, mais généralement c'est « oui ; non ; non ; oui » et

voilà quoi je vous avoue que ça m'a pas enfin bon, j'ai pas noté quoi... Mais bon on va nous dire aussi, parce

que moi ça m'a un peu interpelé donc j'ai posé la question gentiment mais bon on m'a répondu que dans ce

genre d'appareil on pouvait faire basculer bien sur toute notre boite mail et que ça permettait d'avoir euh, en

permanence les mails qu'on nous envoyait, parce que c'est vrai que moi là par exemple je vois l'heure qui passe

157

et j'espère qu'on m'a rien envoyé de trop urgent parce que il est déjà 14h30 et j'ai regardé depuis ce matin (rire

nerveux). Voilà, c'est pas euh, donc ça permet, comme elles sont toujours en réunion à droite à gauche et

qu'elles se déplacent en permanence, de pouvoir consulter en permanence euh... voilà quoi.

appelé par untel qui cherche des lits enfin bon, faut voir sur une réunion d'1H30 on a déjà au moins 10 coups de

fils qui sonnent (exclamative ++) aller 10, 15, 20 coups de fils, alors si en plus faut tous qu'on ait notre portable

perso enfin euh, bon alors quand on a juste une ou deux personnes, ça rajoute du parasite, mais on pourrait se

dire après tout, pourquoi tout le monde fait pas ça ? Et là ça devient de la folie quoi ! Moi je vois bien, le

Donc ça c'est la raison qu'elles vous ont donné ?

Oui voilà, enfin bon ça me fait sourire mais bon,

Parce que donc vous leur avez posée directement la question ?

Ouai, ouai je leur ai posé, mais ça me fait sourire, quoi voilà, gentiment, mais ça m'interpelle quand même. Ça

m'interpelle parce que dans les hôpitaux y'a euh, encore pas si longtemps que ça, enfin moi en tout cas c'est

téléphoner euh... Aujourd'hui, c'est infernal hein... (l'air désabusée) euh, entre les ambulanciers qui ont leur

vite fait dans le hall pour déjeuner et il y avait deux stagiaires, élèves planquées derrière euh... en train de

téléphoner, en tenue dans le hall. Alors super l'image euh... pft !

comme ça qu'on m'a appris « ouai, les portables c'est hyper dangereux, les machines, les trucs euh... interdit de

casque ou leur téléphone greffé euh qui sont dans le couloir, euh, les médecins pareil, le personnel qui

commence aussi à avoir euh... Tiens, ce midi je pensais à vous parce que je descendais m'acheter un sandwich

Planquées derrière ?

Planquées derrière un truc, dans le hall en tenue avec un téléphone, pareil (elle montre le miens) comme ça...non

mais ça va quoi, faut arrêter, faut arrêter,(rires), c'est mon avis, hein, c'est mon avis.

Donc il y des choses qui vous choquent par rapport à ça ?

Qui me choque, qui me choque c'est un bien grand mot.

Enfin, qui vous interpellent en tout cas ?

pense qu'on peut quand même euh...euh, être sur son lieu de travail et ne pas être en permanence relié avec

mon Smartphone et le manipule), je ne suis pas non plus contre les avancées et le progrès, au contraire, après je

mon avis... Surtout qu'on est quand même tous joignables euh relativement facilement quoi.

Oui, qui m'interpellent quoi voilà, moi je suis pas une grande fana de ce genre de choses (elle saisit à nouveau

l'extérieur, enfin... (semble agacée, un peu dépitée)...(long silence, je ne relance pas volontairement...)C'est

Par le standard ?

Hum.

Comme vous le faites-vous ?

Hum. (Semble un peu gênée de s'être emportée).

Et avez-vous remarquez d'autres usages pendant le travail dans votre service vis-à-vis de vos agents ?

Dans le service ou je suis ?

Oui en général dans votre encadrement de proximité ?

Euh bon moi de toute façon en général ça me gonfle donc voilà, c'est pas des mots très... euh mais moi ça me

gonfle d'être en réunion, on a déjà ceux-là (me montre son DECT) qui sonnent en permanence parce qu'on est

158

médecin avec qui je travaille elle a tout le temps son portable perso sur elle, sans rire, sur une journée de travail,

enfin après ça la regarde hein, mais euh en plus c'est épuisant, ça n'arrête pas toc ça sonne, toc, c'est ça.... C'est bien son téléphone perso dont nous parlons ?

Mais oui, OUI ! (exclamative et agacée) plus son téléphone professionnel, donc oui, c'est vrai y'a rien qu'avance

quoi...

Et elle a quel âge ?

Oh je ne sais pas exactement mais autour de 40 ans quoi.

Et vous disiez sur une journée ça peut ?...

Ah oui, ben je sais pas, il faudrait que je chronomètre mais bon l'autre fois elle me disait « j'ai le temps de rien,

j'ai le temps de rien, euh... » ça fait partie des choses qui parasitent sur euh, sur notre organisation quoi.

D'autres impacts sur le travail ? Au sein de l'équipe par exemple ?

Moi au sein de l'équipe j'ai des gens qui ont leur téléphone, mais je leur demande de l'utiliser sur leur temps de

pause.

Mais elles l'ont dans leur poche ?

Euh, certaines oui, elles l'ont dans leur poche... Après en plus je trouve que c'est pas euh... En plus on rentre

dans les chambres, je trouve qu'on a pas à trimbaler des choses euh, même si c'est pas euh... C'est dans la

poche, on ramène ça chez soi, je trouve que... Voilà quoi. Elles ont un casier au niveau de l'étage, elles peuvent

mettre leurs affaires si elles veulent ici, si pendant leur pause elles ont envie d'envoyer un message, ben qu'elle

envoient un message mais euh, en dehors du temps de pause, euh, non.... Bon après je suis pas complètement

aveugle hein... Euh... Ce qui me surprend aussi, c'est les stagiaires ! Alors les stagiaires, c'est carrément pas...

Limite dans le couloir quoi ! C'est « open »

Les stagiaires de quel type ?

Bah, les stagiaires des écoles d'infirmières hein !

Ha oui ?

Ha oui, oui, là j'ai une tripotée de stagiaires, d'élèves euh... récemment là, du coup on voyait qu'eux, ils étaient

9 là pendant une même période de stage... Et puis nous on a quand même un petit service hein y'a deux unités,

euh, ben ils sont tous avec leurs portables.

Tous ?

Oh oui, oui, ou quasiment.

Et donc ils sont en stage, et ils posent pas la question, ils l'ont dans la poche ?

Oui oui tous ils l'ont dans la poche.

Et juste avant de parler des élèves vous disiez ne pas être aveugle en parlant de votre équipe ?

Oui, parce que bon, je connais mon équipe hein, bon j'ai 30 personnes au sein de l'étage donc je sais que sur les

30 personnes y'a au moins deux personnes qui ont leur téléphone malgré les recommandations.

Et vous savez comment ils l'utilisent ?

159

Non, pas, enfin... je sais comment ils l'utilisent quoi. Euh... bon y'en a une je sais que dès que je m'en vais elle

va passer un ptit coup de fil à la maison, euh, c'est une mère de famille, ses enfants rentrent à pied, euh bon, je

sais très bien qu'elle va dans la petite pièce du fond se planquer euh, 3 minutes pour passer son coup de fil, après

je vais pas non plus euh... C'est pas mon rôle euh, je suis pas là pour euh... Je leur demande d'être vigilant, de

pas utiliser ça dans les couloirs, après euh...je comprends quand elle est d'après-midi, ses enfants rentrent de

l'école tout seuls, bon, je vais pas faire ma vieille rabajoise, mais bon les enfants elle peut aussi les avoir

différemment hien, et elle peut convenir d'un moment ou ses enfants l'appellent sur le poste du travail pour leur

dire que tout va bien, ça peut s'entendre aussi hein... Donc elle je sais que son portable il est dans sa poche, ça je

le sais.

Ça a des conséquences, que ce soit cette personne là ou d'autres, ça a des répercussions sur le travail ou sur l'équipe de ces usages ?

Non, non, y'en a pas, mais euh... du coup je pense qu'en mettant des limites, je pense aussi que y'a pas de

débordements. Par exemple à la pause quand on prend le café tous ensemble, à la pause, ben personne s'enferme

quoi, on communique euh... (Silence)

Donc personne ne prend son portable à la pause ?

Non, enfin elles savent que si elles ont un message euh... Enfin, les jeunes infirmières, elles vont rapidement

jeter un coup d'oeil pour voir si y'a rien, euh, même si y'a des choses elles répondent pas forcément, je sais pas,

c'est un besoin de voir si y'a quelque chose mais euh, on passe pas des pauses euh à, enfin, mis à part les élèves,

je vous dit hein, euh... (silence...)

Parce que les élèves, eux à la pause ? ils participent quand même à la vie de l'équipe ou ils sont dans leur truc ?

Bah moi je trouve qu'ils sont quand même pas mal dans leur truc, bon après c'est pas tous hein, mais euh, une

majorité ouai.

Ah oui, quand même une majorité ?

Ha oui, oui, je pense là j'ai eu une élève de XXX, tous les jours je lui disais quoi, tous les jours je lui disais, t'as

pas besoin de ton téléphone sur ton lieu de stage quoi.

Et elle répondait quoi ?

« Bah non », (prend une voix lasse)

Elle disait que non mais bon, elle l'avait quand même.

Ha oui ?

« bah oui », « bah non », c'est tout ce qu'elle répondait quoi... (Prend un air catastrophée), aucune

argumentation, mais elle l'avait tous les jours avec elle...

Mais elle était d'accord avec vous alors ?

Ouai, ouai, elle était d'accord pour me faire plaisir quoi, mais le comportement est qu'elle l'avait en permanence,

maintenant, ils sont comme ça hein » (dépitée) ouai, ouai, c'est vrai, (reprend le sourire) mais en même temps je

Personnellement je me bats déjà à la maison pour euh..., voilà on peut aussi poser son téléphone quoi, ok c'est

quand y' a son prof qui est venu faire le point et tout, ça j'en ai parlé et il m'a dit « ah ben vous savez-

qu'on peut pas consulter son ordinateur facilement, mais bon à côté de ça, enfin euh, la vie continue quoi, enfin,

suis pas contre hien, enfin je dis pas, ça peut être un super outil hein, mais faut savoir le contrôler hien.

super on peut avoir ses mails, c'est bien, quand on attend une réponse urgente, quand on est pris à un endroit et

ça c'est mon état d'esprit hein.

160

Et vous disiez que l'équipe connaissait votre positionnement, vous vous y êtes pris comment ?

Et bien en fait c'était déjà comme ça avant que j'arrive, donc j'ai pas eu de souci quand je suis arrivée.

Mais il y avait eu nécessité de le faire avant ou bien ?

Ah ça j'ai pas eu l'occasion d'en parler, les fois ou moi je suis intervenue, c'était principalement euh, ben la

fameuse maman qui passe son petit coup de fil euh, bon voilà, je pose des limites pour ne pas qu'il y ait de

débordement, mais je vais pas aller non plus heu...

Mais vous êtes déjà intervenue à ce sujet en réunion d'équipe ou c'est de manière individuelle ?

Non, non, c'est individuel. Je n'ai pas fait de réunion spéciale portable, j'ai pas eu besoin. Après je ne vois rien

dans le couloir, mais je ne sais pas comment c'est respecté hein, je ne sais ce qu'il se passe quand je suis partie le

soir ou la nuit euh, j'en sais rien, mais personne ne le sait hein.

Pas de conséquences non plus sur les transmissions inter-équipes ? Non

Des conséquences pour le patient ?

Non, non.

Savez-vous s'il existe une réglementation sur l'usage du portable ?

Ben y'en avait une, oui, mais est-ce qu'elle est toujours d'actualité ? ça ?

C'est une très bonne question.

Et le règlement intérieur ?

Alors là je vous dirais, heu, vous me posez une colle là...

Demandez-vous systématiquement le numéro de portable des agents de votre service ?

Non, je demande un numéro, oui, mais je demande un numéro sans spécifier, alors certains donnent le fixe et le portable, d'autre que l'un ou l'autre mais je ne sais pas si c'est parce qu'ils n'en ont pas ou parce qu'ils ne souhaitent pas. Ils ne sont pas obligés hein.

Mais spontanément, ils le donnent ?

Ben moi j'ai majoritairement une population infirmière jeune, qui me donnent que des numéros de portable, et j'ai majoritairement une population d'AS qui me donnent majoritairement des numéros de fixes en fait (rires).

Et pour les AS aucun numéro de portable ?

Euh, je dois en avoir un ou deux. (rire)

Je vois que ça vous fait rire, vous pensez qu'il y a là « un marqueur ? »

Ha ben là, très clairement oui. Je tourne en aides-soignantes autour de 50-55 ans et en infirmières autour de 20 et 35 ans, donc voilà, là c'est clair hein...

Et lorsque vous les appelez, vous faites quel numéro ?

J'appelle sur le numéro qu'on me donne, mais je ne sais pas, je prends le premier sur la liste et si ça répond pas je fais l'autre (rires) et d'ailleurs, les jeunes quand je les appelle sur le portable, elles savent très bien que c'est

161

l'hôpital qui les appelle et elles laissent sonner jusqu'à ce que je tombe sur la messagerie (rires). Elles écoutent pourquoi je les appelle et après elles me rappellent. (rires)

Ah bon elles ne répondent jamais directement ?

Si, si ça arrive mais euh, voilà, euh, ici elles savent bien que si je les appelle c'est que j'ai un truc un peu louche à leur vendre hein, elles savent que je les appelle pas sur leur repos pour rien, tout ce qui peut attendre, je fais attendre euh... donc bon j'ai un petite tableau ou je leur met des post-it ou des enveloppes fermées, donc elles savent que si je les appelle c'est pour un changement de planning... Et puis moi je peux les comprendre hein, et à la limite ce n'est pas plus mal, comme ça moi je laisse mon message, comme ça le marché est donné, ça leur permet de prendre du recul, de pas être là euh... au volant « bah attends, j'sais pas, faut que je regarde, j'ai peut-être un rendez-vous... machin... » Moi ça me choque pas je trouve ça plutôt pas mal.

Quel âge avez-vous ? 34 ans

Des enfants ?

Oui, 3 ans 1/2 et 8 mois Etes-vous mariée ? Oui

Fin de l'entretien : 32'41»

162

Entretien d'enquête principale de Chloé

Chloé - Infirmière anesthésiste - Bloc opératoire - Femme 28 ans - Célibataire - sans enfants

Durée : 22 mn

Avez-vous un téléphone mobile ?

Oui

Depuis combien de temps ?

Depuis que j'ai 16 ans, donc ça fait 13 ans

Quel type de forfait avez-vous ?

J'ai un tout illimité, internet, wifi, SMS, MMS et compagnie, illimité le soir et le week-end au niveau des appels

et 3 H la journée, enfin la semaine.

En général, en dehors du travail, l'avez-vous en permanence avec vous ?

Oui, je le mets dans mon sac à main

Quel mode d'alerte de réception d'appel utilisez-vous ?

Ca dépend de ce que je fais mais en général il sonne et vibre quoi.

Avez-vous le sentiment d'en avoir un usage fréquent ?

Oui, très fréquent, je m'en sers pour tout en fait

Alors justement quel usage en faites-vous en dehors du travail ? Vous êtes appelé et êtes appelé dessus ?

Oui, bien sûr.

Vous émettez et recevez des SMS, MMS ?

Oui bien sur

Avec qui ?

Mes amis, ma famille.

Réseaux sociaux type Facebook, Twitter, Badoo ?

Oui, tout à fait.

Consultation, émission d'email ?

Oui bien sûr.

Navigation internet ?

Oui tous les jours

Des applications particulières ?

Oui, de tout type, des applications pour par exemple au niveau du travail faire des calculs de dose, les pertes

sanguines, ce genre de chose heu, y'a aussi des applications musicales, des applications photos, des applications

heu... de réseaux sociaux, des applications rigolotes heu, un peu de tout quoi.

Des Photos, musiques, partage de fichiers de ce type ?

Oui je fais tout ça avec mon portable, par exemple pour montrer des photos à des amis ou les publier directement

sur Facebook, des choses comme ça, ou partager de la musique. Je ne suis pas trop active sur Facebook, je suis

plutôt passive, mais ça c'est plutôt personnel mais je peux par exemple envoyer des photos par MMS.

Arrive-t-il que l'hôpital vous appelle sur votre téléphone mobile ?

Oui

Et c'est pour quel motif en général ?

Problème de planning, changement de planning des choses comme ça.

Est-ce que c'est fréquent ?

Non, moins d'une fois par mois

Etes-vous plus fréquemment appelé sur ce téléphone que sur le téléphone fixe ?

Je n'ai pas de fixe, je n'ai que mon portable. J'en ai un parce que sur mon forfait Free j'ai internet, la télé et le

téléphone, mais vous voyez j'ai même pas branché de téléphone fixe sur la ligne. Pourtant je paye pour, mais j'ai

pas le combiné, j'en ai pas besoin vous voyez, j'ai pas nécessité avec mon portable.

Et par rapport au téléphone fixe, quel avantage ou inconvénient y trouvez-vous ?

Et bien je n'ai pas de fixe alors je ne vois pas spécialement d'inconvénient.

Et vous, est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre téléphone portable pour joindre votre travail ? Oui

163

Et pour quel motif ?

164

Pour dire que je vais par exemple être en retard ou éventuellement, j'appelle une collègue parce que j'ai oublié de lui dire quelque chose, ou tiens, j'ai oublié de remettre ça sur le chariot, voilà. Avertir d'un oubli, régulariser quelque chose quoi.

Et lorsque vous êtes au travail, est-ce que vous pouvez être joint par téléphone ?

Oui, mais on m'appelle directement sur mon portable de toute façon vu qu'ils ne savent pas forcément si je

travaille ou non et que je n'ai pas d'autre numéro.

Durant votre activité professionnelle, quel usage faites-vous de votre téléphone portable et comment le gérez-vous ? A quoi vous sert-il ?

Je le garde avec moi dans ma tenue ma tenue de bloc (elle le sort de sa poche). Il me sert à pouvoir être joint en

cas de nécessité et de rappeler ensuite.

Et quel mode de réception des appels utilisez-vous ? il sonne ?

jamais l'info en direct d'un appel, c'est quand j'ai un moment que je vais regarder par exemple, j'ai fait

je vais regarder mon téléphone, il est 10H du matin, je regarde, tiens, un appel en absence, un numéro que je ne

Non, non, il est toujours en mode silence. C'est-à-dire qu'il ne sonne pas et ne vibre pas donc en fait, je n'ai

pratique quoi, vous voyez du fait que ce soit en « silence ».

vois que c'est ma mère, je vais peut-être sortir plus rapidement ou voilà, mais ça ne me pas dérange dans ma

l'induction, hop, incision j'ai fait tout ce que je devais faire, ma feuille d'anesthésie, "machin", c'est stable, tiens

connais pas ou un message et bien, je vais sortir cinq minute pour écouter, ou même pas, une minute après si je

L'utilisez-vous pour appeler depuis votre travail ?

Oui, plusieurs fois par semaine,

C'est-à-dire combien de fois à peu près ?

Environ deux, trois fois.

Dans quelle situation ça se passe ?

Et bien là j'ai envie de dire, là j'ai déménagé y'a pas longtemps et j'avais plein de choses administratives à régler

machin rappelle moi » enfin voilà quoi, les proches quoi, la famille, pas ma tante que je vois une fois tous les

donc étant donné que nous on travaille à des horaires de 8H-16H30, pour joindre tout ce qui est administrations

et compagnie, t'as pas trop le choix. Voilà, après t'as des trucs perso, ta mère qui t'appelle pour dire « tiens,

cinq ans hein. Non, non vous voyez, c'est pour des petites choses.

Dans que lieu passez-vous ces appels ?

Dans le vestiaire, je trouve 5 minutes pour sortir et appeler

Et ça c'est un moment que vous pouvez vous aménager sur un temps de pause qui n'est pas le temps normal ?

rapidement et heu, voilà... Après moi vous voyez, je prends des gardes à XXX (autre établissement hospitalier

me dis tiens ils doivent me proposer une garde alors je sais qu'elle risque d'être prise rapidement alors je vais

chef, souvent c'est parce que j'ai été sollicité et parce qu'on me dit un truc et qu'il faut que je réponde

que celui ou l'interviewé travaille) par exemple, je vois qu'ils ont essayé de m'appeler, je vois le numéro, bon je

Si c'est grave, enfin, si y'a une urgence, un impératif dans la requête, en général je n'appelle pas de mon propre

sortir et prévenir que je sors cinq minutes, je les rappelle, je dis « ok » et voilà par exemple.

165

Donc en général vous êtes seule quand vous appelez ?

Oui, je m'isole toujours pour téléphoner, je sors toujours de salle.

Et il y a des moments où vous n'utilisez jamais le téléphone ?

Ah oui, quand même, il y a des situations évidemment surtout avec notre spécialité (l'anesthésie) ou t'es avec un

patient en salle (salle d'opération) qui va pas bien, déjà, tu regardes pas ton portable, donc déjà, tu n'as pas l'info

et je vois par exemple sur des « CHIP » (Chimiothérapie Intra-Péritonéale) ou t'as des remplissages et tout c'est

pas possible, et y'a plein d'autres cas où c'est pas possible bien sûr, à partir du moment où tu fais des soins ou

des surveillances continus.

Donc pour vous, il n'y a pas de conséquence pour le patient ?

Non, enfin... Je ne pense pas non.

Et des conséquences pour l'équipe ?

Ben je pense pas, hormis si quand je m'absente heu... mais c'est rare, non en général j'attends de sortir de salle

rapidement, mais c'est des contextes particuliers, sinon, non.

(fin d'une anesthésie) je ne sors pas pour aller passer un coup de téléphone vous voyez, sauf si je sais qu'il y a un

contexte et que j'attends qu'on me donne une info, par exemple là j'ai ma tante qui a un mélanome, on attendait

la réponse, ma mère devait m'appeler, là c'est vrai que du coup je suis plus attentive , voilà t'as envie de savoir

Consultez-vous votre téléphone portable pendant le travail juste pour regarder s'il s'y est simplement passé quelque chose ?

Oui, vu qu'il est en silencieux effectivement je le sors régulièrement pour voir justement, je vais le prendre et

regarder juste déjà pour l'heure parce que vous voyez, je n'ai pas de montre donc j'ai rien pour regarder l'heure

et puis heu... Il me sert pour tout en fait, de montre, de calculatrice.

Et recevez-vous des SMS également ?

Oui, ça arrive, bien sûr.

Et il s'agit de qui le plus souvent ?

Ma famille ou mes amis.

Et c'est pourquoi en général ?

Ho ça dépend, ça peut-être pour prendre des nouvelles ou pour s'organiser un rendez-vous, des choses comme

ça.

Et vous faites comment pour les lire et y répondre ?

peut-être dans ces moments-là. Des moments qui en fait sont pas heu... Ou alors ça peut-être en salle mais quand

Eh bien je les vois quand je consulte mon téléphone puisqu'il est en silencieux et ensuite je réponds s'il y a

tout roule, vous voyez ? Quand l'anesthésie "roule" et que le patient est stable.

quelque chose à répondre quand j'ai deux minutes. Alors ça peut-être à la fin de la prise en charge d'un patient,

lors des temps de pause, ça peut être dans le vestiaire, ça peut être en bas lors d'une pause cigarette heu, voilà, ça

Consultez-vous internet pour vos emails, Facebook ou autre pendant votre travail ?

Oui, ça m'arrive de consulter comme ça sur un temps de pause ou lors des temps morts dans mon activité, et je

réponds dans ces temps morts également un peu comme les SMS en fait.

Est-ce qu'il vous arrive de vous en servir à des fins professionnelles, par exemple pour rechercher des informations sur une pathologie d'un patient ?

Ah ça oui, fréquemment, je fais des recherches sur internet par exemple. Et j'ai des applications médicales de calcul, de plein de score d'ailleurs je peux vous montrer par exemple. Ha ben tiens, vous voyez, là j'ai un appel d'un numéro masqué qui a eu lieu pendant l'entretien... (rires) Donc j'ai plein d'applications professionnelles, qui me donnent des échelles genre Glasgow par exemple Medcalc et Clinicalc, des applications qui permettent aussi de calculer les pertes sanguines admissible et c'est celle dont je me sers le plus, vous rentrez le poids du patient, l'hématocrite machin et voilà, c'est vraiment pratique... y'a aussi les calculs de doses en pédiatrie, là j'ai un truc sur les conversions de morphines en injectables et per os heu... ha ça marche plus ça... et l'application Medcalc vous voyez pour en avoir pas mal discuter avec des collègues en anesthésie, tout le monde l'a par exemple et tout le monde s'en sert. Même vous, vous pouvez la télécharger, là sur votre 3GS ça marche aussi, y'a pas de soucis, par contre c'est en anglais. J'avais aussi le Vidal dedans. Et tout ça je peux m'en servir régulièrement.

Et est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre portable pour partager des choses avec vos collègues genre photo, musique... ?

Ha oui, encore tout à l'heure-là, y'a 30 mn là (rires) ouai,

Et ça se fait à quel moment ça ?

pris les gens en photo vu qu'on était nombreux, j'ai des applications pour vieillir donc on se détend un peu

Hé bien à des moments de calme quoi, comme là tout à l'heure, on était 12 en salle de réveil, on avait tous finis

notre journée, on se met à discuter de trucs, pas forcément du boulot hein et on dit tiens XXX a accouché, je te

montre la photo de sa petite fille en photo, vous voyez ce genre de chose. Du coup comme on discutait bien, j'ai

comme ça et puis avec l'Iphone, on discute entre possesseurs du même téléphone, des nouvelles applications qui

existent, on se fait des démonstrations, il y a quelques application communes avec les windows phone mais bon,

166

plus souvent c'est entre utilisateurs d'iphone qu'on discute le plus des applications, ça forme une sorte de

communauté quoi... (Large sourire)

Et vis-à-vis de vos collègues de travail est-ce qu'ils ont le même usage du portable que vous ?

Non parce que en plus dans l'équipe personne n'a d'iphone, enfin si il y a xxx (un autre IADE) qui l'utilise

comme moi et lui il est à fond applications, il a plein de truc aussi lui... Mais sinon il y a quelques personnes qui

ont aussi leur portable mais je ne sais pas trop comment ils l'utilisent.

Et parmi les IBODE ? Je suppose que pour elles c'est plus compliqué, elles sont souvent habillées en stérile donc...

Oui, il y a une IBODE qui s'en sert beaucoup aussi mais sinon, non j'ai pas observé spécialement en fait...Ah si,

sinon, y'a les internes aussi, alors eux ils ont tous un iphone.

Ha oui, les internes, alors ça c'est la nouvelle génération donc, et alors ils utilisent beaucoup leur iphone ?

Alors là oui, vous voyez, la première chose qu'ils font quand ils sortent de salle, c'est de consulter leur téléphone

(Iphone) par exemple.

Et vous pensez que pour les personnes pour lesquelles vous n'avez rien observé, c'est parce qu'ils n'ont pas leur téléphone avec eux, ou juste parce que vous n'avez pas fait attention à leur utilisation ?

Bah, heu... je pense surtout que c'est parce qu'ils n'ont pas de Smartphone, c'est juste un téléphone.

Donc il n'y a rien qui vous étonne dans les usages que vous avez observez chez vos collègues ?

Non.

Et dans le quotidien du travail, vous avez-vu des avantages à l'usage du portable pour vous ou vos collègues?

Bah oui, comme je disais, ce sont les applications, la possibilité d'être ouverte sur le monde alors que t'es dans ta

salle avec ton patient, vous voyez quoi, pour moi c'est ça l'avantage surtout.

Et des conséquences négatives, pour vous ou pour le patient, ou pendant les temps de transmission, vous en avez vu ?

bien, tu te lèves, tu fais le tour du champ, mais bon voilà, c'était une liposculture, ça risque pas de saigner en

Ben après moi, j'ai pas l'impression qu'il y ait d'influence négative parce que je touche du bois mais j'ai jamais

vu qu'il y avait de préjudice pour moi ou vis-à-vis de la sécurité du patient, du suivi de l'intervention ou de quoi

que ce soit, donc je pense pas, mais je pense que effectivement il peut y avoir des dérives et puis ça peut poser

des problèmes au niveau sécurité parce que t'es quand même heu... quand t'es dedans, t'es dedans quoi tu vois,

des fois comme hier par exemple je pars à Malte samedi matin, je regardais mon trajet pour aller jusqu'à

l'aéroport enfin, de St Lazare à Orly quoi, bon voilà je regardais mon truc , tu regardes ton scope, hop tout va

167

168

plus donc (rire) mais voilà quoi, ça peut quand même te sortir de ta concentration parce que tu rentres sur autre

chose, je parle de quand tu regardes des trucs perso, là c'était le cas, c'était pas pour le boulot. Voilà quoi.

Savez-vous s'il existe une réglementation sur l'utilisation du portable à l'hôpital ?

Ben je pense qu'il y en a une, par rapport à tous les petits panneaux qu'on voit, téléphone interdit à l'hôpital.

Et vous savez pourquoi il y a ces panneaux ?

Bah je pense que c'est heu... Enfin, moi on m'a toujours dit que c'était par rapport aux scopes et compagnie, que

les ondes pouvaient interférer avec le matériel utilisé avec le matériel au bloc, mais bon j'en sais rien du tout en

fait.

Et dans le règlement intérieur de l'établissement, y'a rien là-dessus ?

Je ne sais pas (chuchoté), je n'en sais rien

Puis-je vous demander votre âge ?

Oui, j'ai 28, bientôt 29

Est-ce que vous êtes en couple ?

Euh... c'est compliqué (rires) c'est possible de répondre, c'est compliqué ???

Oui, bien sûr, toutes les réponses sont possibles, y compris compliqué. (Rires)

(Rires) oui, parce que sur Facebook par exemple, y'a un statut qui permet de dire « c'est compliqué » (rires...)

Avez-vous des enfants ?

Non

Et donc finalement l'usage du portable c'est surtout pour vos parents, votre fratrie et votre réseau social que vous êtes utilisateur du téléphone ?

Oui, exactement.

Fin de l'entretien : 22'20

169

Entretien d'enquête principale de Samia

Samia - Femme - IDE SSPI - 38 ans - Divorcée - 2 enfants (12 et 4 ans) - durée : 21 mn

Avez-vous un téléphone mobile ?

Oui

Depuis combien de temps ?

Depuis 1996

Quel type de forfait avez-vous ?

Un forfait illimité communications, SMS, MMS, internet, multimédia.

En général en dehors du travail l'emmenez-vous avec vous ?

Toujours

Vous le mettez où ?

Dans mon sac à main ou dans ma poche

Quel usage en faites-vous dans la vie de tous les jours ?

je me sers des SMS, des MMS, d'internet, pour lire mes mails... euh, téléphoner de temps en temps (rires)...

Est-ce que vous utilisez les réseaux sociaux ?

Euh oui, Facebook

Est-ce que vous naviguez sur internet avec ?

Oui pour différentes recherches et lire mes mails

Est-ce que vous utilisez des applications particulières ?

Euh, oui la plus utilisée c'est Youtube, bien sûr Facebook, sinon, c'est google

Et votre appareil c'est un Smartphone ?

Oui, c'est un Iphone, yes. (Annoncé fièrement dans un grand sourire entendu) Est-ce que vous prenez des photos avec votre téléphone ?

Oui bien sûr et d'ailleurs ça m'arrive de les diffuser directement en MMS régulièrement.

Et est-ce que vous écoutez de la musique avec ?

Oui, je m'en sers comme baladeur oui,

Et est-ce que vous partagez des fichiers de ce type avec des proches ?

La musique pas tellement les photos oui

Avez-vous le sentiment d'en avoir un usage très fréquent de votre mobile ?

170

Oui, très fréquent.

Quelle fréquence ? Plusieurs fois par jour ?

Euh, on va dire au moins une fois par heure (rires) tous les jours oui.

Est-ce qu'il arrive que votre travail vous appelle sur votre téléphone mobile ?

Non

Et sur votre fixe ?

Non plus

Est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre téléphone pour joindre vous votre travail ?

Oui

Plus fréquemment avec votre mobile qu'avec votre fixe ?

Oui, parce que j'ai plus le réflexe du portable que du fixe.

Et pour quel motif vous appelez votre travail ?

Pour des retards, pour des absences.

Est-ce qu'il vous arrive d'envoyer des coups de fils avec votre portable depuis le travail ?

Oui

Et c'est à quelle fréquence à peu près ?

C'est rare, on va dire... (Silence, réflexion) Une fois ou deux dans la semaine.

Et c'est pour quel motif ?

C'est quand mon fils est seul, pour m'inquiéter de savoir comment il va et où il est.

Et vous faites ça dans quel lieu au travail ?

A mon poste de travail, c'est-à-dire dans la salle de réveil puisque c'est là que je travaille.

Et vous faites ça à quel moment par rapport à votre travail ?

Je choisis un moment où je vais pouvoir le passer.

Mais alors est-ce que vous continuez votre travail pendant que vous appelez ?

Euh oui, du fait que c'est de la surveillance, je garde quand même un oeil sur les patients.

Et comment vous conciliez ça ?

Et bien je garde un oeil dessus tout en ayant ma conversation.

Et donc vous considérez qu'il y a toujours des situations ou c'est possible de pouvoir appeler ?

Ben oui, vu ma situation de travail oui.

Et est-ce qu'il y a des situations ou ce n'est pas possible ?

171

Oui, il y a des situations de travail ou la charge de travail est trop importante ou alors on a les mains prises

donc...

Et ça vous le régulez ?

Disons que je diffère mon appel téléphonique.

De même durant votre activité professionnelle recevez-vous des coups de fils sur votre portable ?

Euh... très peu, très rarement, aller on va dire une fois par semaine

Et alors il se passe quoi, il sonne ?

Euh généralement non, il est en vibreur, parfois il peut sonner si j'ai oublié de le mettre en silencieux mais c'est

très très rare.

Silencieux ? il ne sonne pas ni ne vibre ?

Non, moi je le mets en vibreur.

Mais alors c'est rare pourquoi ? Vous êtes peu appelée ? Oui, je suis peu appelée, je communique plus par SMS. Quand quelqu'un vous appelle en général c'est qui ?

Euh, ma famille plutôt, parce que mes amis ils connaissent mes horaires de travail donc en général ils appellent

plus tard, donc c'est plutôt ma famille oui.

Et pour quels motifs appellent-ils?

Pour des prises de rendez-vous, pour des renseignements précis sur une organisation familiale, des choses

comme ça.

Et comment continuez-vous votre travail en même temps quand votre téléphone vibre comme ça, vous le mettez où votre téléphone ?

Dans ma poche,

Donc vous le sentez vibrer et vous faites quoi, vous décrochez ?

Non, j'essaie de voir qui m'appelle et je rappelle le plus vite possible.

Donc vous le saisissez quand même pour voir qui appelle ?

Humm... ouai... je regarde qui appelle, je décroche si je peux et sinon je diffère.

Donc ensuite c'est vous qui rappelez ?

Ouai

Est-ce que vous y voyez des conséquences pour le patient ?

Non parce que c'est vraiment très ponctuel et euh si je me permets de regarder qui m'appelle c'est que je peux le

faire, c'est-à-dire que la situation de travail est relativement tranquille à ce moment-là.

Et est-ce que vous y voyez des conséquences pour l'équipe ?

172

Humm, non dans le sens où je travaille plutôt en solo donc je n'interromps pas une transmission ou une

conversation avec un collègue quoi.

D'accord. De même, est-ce qu'il vous arrive de recevoir des SMS durant votre temps de travail ?

Oui, beaucoup...

Par rapport aux appels la fréquence est beaucoup plus élevée ? De quel ordre à peu près ?

Alors là c'est une colle... Euh... on va dire sur une journée de travail on va dire environ 30 par jour.

Et des emails?

Environ 2 ou 3 mais je les consulte que quand j'ai un moment de creux.

Et vos messages de Facebook ?

Euh, ils n'apparaissent pas, il faut que je consulte la page FB pour voir s'il s'y est passé quelque chose. Ils

n'apparaissent pas automatiquement sur mon portable, je les consultes quand c'est vraiment calme.

Et concernant les SMS que vous recevez, est-ce que vous les consultez ?

Oui

Donc ça vibre quand vous les recevez ?

Oui

Et vous les consultez à quel moment ?

Pareil que pour le téléphone, dès que je peux, donc heu... ça peut être tout de suite si je peux et c'est différé

selon ma charge de travail.

Et dans quel lieu ?

Toujours pareil, sur mon espace de travail, qui est la salle de réveil.

Donc les patients peuvent vous voir manipuler votre portable ?

Oui ...

Donc ma question suivant c'était êtes-vous seule quand vous les consultez ?

bah plutôt seule en général,

Seule vis-à-vis de l'équipe, mais pas forcément seule vis-à-vis du patient ?

Voilà, c'est ça (rires)

Sachant que c'est patients qui se réveillent d'une anesthésie en fait, c'est bien ça ?

Voilà,

Et comment conciliez-vous votre travail en même temps que vous consultez vos SMS ?

Heu, ben je les consulte quand je peux, c'est-à-dire quand j'ai pas de soins à faire dans l'immédiat, ma

surveillance est faite, le patient est calme et confortable.

Donc y voyez-vous des conséquences pour le patient ?

173

Non

Et pour l'équipe ?

Non plus.

Et y'a jamais eu de remarque de la part des collègues, des plaisanteries ou autre ?

Heu, non, non.

Et donc de la même manière que vous consultez vos SMS ou vos mails, je suppose que vous y répondez ?

Euh, oui,

Et vous vous y prenez comment pour cela ?

Ben, comme pour les consulter en fait.

Et pour répondre c'est aussi fréquent que ce que vous en recevez ?

Heu, oui. A peu près oui,

Donc si vous en recevez 30, vous répondez 30 fois alors ?

Voilà

Dans quelle situation vous choisissez de répondre ?

La même chose que pour les consulter.

Mais c'est quand même plus long de répondre ?

Oui, c'est plus long, mais c'est pour ça que finalement, la même fréquence c'est peut-être pas tout à fait ça, j'en

renvoie peut-être un peu moins que je n'en reçois. Mais là quand je réponds c'est vraiment quand c'est beaucoup

plus calme au niveau du travail.

Et là c'est pareil, c'est quand vous êtes seule que vous rédigez vos emails ou vos SMS ?

Ouai,

Plus que quand vous les recevez ?

Ouai, ouai,

Et alors je peux savoir avec qui vous échangez ces SMS ?

Plus à ma famille, à mes amis, euh... (Semble un peu gênée)

Et en général, c'est pour quelle raison ?

(Rire gêné)

C'est anonyme vous savez, je ne suis pas là pour juger, juste pour essayer de comprendre comment les gens utilisent leur mobile au travail.

Heu... oui, ben heu... (silence...) ça peut être des transmissions. Ou juste pour prendre des nouvelles quoi avec

de la famille ou des amis.

Et là comment vous conciliez le travail en même temps ?

174

Là il me faut un temps un peu plus long que pour lire alors je m'isole plus et donc c'est que la charge de travail

le permet.

Mais ça reste dans votre lieu de soin ?

Oui, oui, ça reste sur mon lieu de soin.

Est-ce qu'il y a des situations ou ce n'est pas possible de répondre au téléphone ?

Heu, oui ben quand il y a beaucoup de travail, une journée qui déborde quoi. Là on n'a pas le temps.

Et les situations ou c'est possible ?

C'est quand c'est calme et que tout va bien.

Vous arrive-t-il de consulter votre téléphone portable pendant le travail, juste pour voir s'il s'y est simplement passé quelque chose ?

Heu, oui, oui, à peu près comme en dehors du travail, toutes les heures à peu près ;

Donc régulièrement, vous le sortez de la poche ?

Exactement.

Et donc dans la même situation ?

Oui, oui, toujours, sur mon poste de travail quand j'ai un peu de temps devant moi et que je n'ai pas de soins à

faire.

Et toujours seule comme vous le disiez tout à l'heure ?

Oui, oui seule

Enfin toujours seule vis-à-vis de l'équipe je veux dire ?

Oui, vis à vis de l'équipe.

Et pourquoi seule vis-à-vis de l'équipe ?

Parce que lorsque je suis avec l'équipe on est plus dans la transmission ou la discussion alors le téléphone il

interfère, du coup ça, ça perturbe la communication quoi.

Est-ce qu'il vous arrive de partager des moments autour du portable avec vos collègues ?

Oui, des photos.

Des photos que vous leur montrez ?

Oui, des photos qu'on prend ensemble, qu'on échange et ça peut aussi être le partage de blagues, de choses

comme ça, de la musique...

A quel moment ça se fait ça avec vos collègues ?

Sur des temps de pause

Donc il y a une forme d'échange informel comme ça autour du portable avec vos collègues ?

Oui, voilà (rires) on s'échange des petits trucs heu (rires), des ptits trucs, des données, des applications, on parle

de ce qui nous a touché, intéressé.

175

Et vos collègues ont-ils le même usage de leurs mobiles que vous ?

Heu, non, c'est très différent d'un collègue à l'autre.

Alors, si c'est différent, pouvez-vous me dire en quoi c'est différent ?

Alors j'ai des collègues qui l'utilisent juste pour téléphoner, donc vraiment très peu.

Et heu ils ont quel type d'appareil ?

Des téléphones très simples, heu... Des téléphones quoi ! (rires) Et puis il y a ceux qui ont un Smartphone genre

BlackBerry, Iphone, Samsung ou autre et là effectivement tout le monde échange et regarde les mêmes choses.

Euh, les réseaux sociaux, youtube heu..

Et vous en voyez, qui comme vous envoient des SMS, en consulte... ?

Oh oui, plein.

Plein ? C'est de quel ordre ?

Alors, si on parle de mon équipe ça va être de l'ordre de 50 %

Et est-ce qu'il y a déjà eu des usages du téléphone portable qui vous ont surpris pendant le travail ?

Oui, des gens qui sortent leur téléphone portable pour répondre à des communications pendant des moments très

précis, pendant une anesthésie, sur une phase de réveil, là c'est déplacé d'une part, par le moment et d'autre part

par l'hygiène.

Et ils le font avec leur téléphone personnel ?

Oui, oui, perso, pour une conversation personnelle.

Et c'est quelle catégorie de personnel ?

Médicale.

Et est-ce que vous avez-perçu un impact sur l'équipe et sur le travail ?

Heu, oui parce que ensuite l'équipe en parle parce que tout le monde trouve que ce n'est pas normal quoi.

Pas normal vis-à-vis de quoi ?

Vis-à-vis du patient et de sa prise en charge, parce qu'on est quand même pas concentré pareil sur ce qu'on fait

quoi.

Et sinon est-ce que vous en avez perçu des avantages du portable pour le travail ?

Non, pas spécialement non,

Et des conséquences négatives ?

Non pas de conséquences négatives non plus, ni positive, ni négative, c'est assez neutre quand même. Bon, voilà

l'usage intempestif est délétère mais sinon y'a pas de conséquence.

Intempestif c'est quand ça sonne alors qu'on s'occupe du patient et qu'on répond ?

Oui, voilà pour moi l'usage du portable c'est quand on a le temps mais non pas sauter dessus parce qu'on a un

appel ou qu'on a un message qui tombe quoi. Je pense qu'on fait deux choses à la fois là quoi.

Est-ce que vous y voyez des conséquences sur les temps de pause de l'équipe ?

Alors les temps de pause tourne pas mal autour du téléphone parce que tout le monde en profite pour consulter

son portable et compagnie donc y'a peut-être un peu moins d'échanges, mais en même temps, on échange autour

de ce qu'on a reçu.

Alors la pause se ferait un peu en deux temps ?

Euh, en fait la pause se fait avec un portable à la main. (Rires) Et voilà.

Et est-ce que vous avez des applications professionnelles sur votre téléphone ou avec votre téléphone ?

Oui, enfin professionnelle non, mais en rapport avec ma profession oui, par exemple, j'ai une application sur les gestes et soins d'urgence, ou sont les défibrillateurs semi-automatique mais c'est tout.

Savez-vous s'il existe une réglementation sur le téléphone portable à l'hôpital ?

Euh... non, il en existait une comme quoi c'est interdit mais je ne sais pas.

Et le règlement intérieur de l'établissement ne prévoit rien là-dessus ?

Euh... Je ne sais pas, je ne connais pas mon règlement intérieur par coeur. (rires)

Quel âge avez-vous ?

38 ans

Etes-vous en couple ?

Non

Avez-vous des enfants et quel âge ont-ils ?

Oui 2 de 12 et 4 ans.

Est-ce qu'il y a des catégories de personnels qui ont des téléphones type DECT, c'est-à-dire portables internes ?

Non, il n'y a pas ce type d'appareil ici.

Est-ce que vous auriez moyen d'être joint sur le lieu de travail si vous n'aviez pas de portable ?

Euh oui, mais en passant par le standard. Et ça arrive ?

Heu, non ou alors c'est très très rare. Tout le monde a mon portable donc en principe si mon portable ne répond pas je ne suis pas sure que quelqu'un penserait à appeler la clinique.

176

Fin de l'entretien : 21'16»

177

Entretien d'enquête principale de Carine

Carine - IDE service de chirurgie et SSPI174 - Femme 27 ans - célibataire - sans enfants - durée : 25 mn

Avez-vous un téléphone mobile ?

Oui

Depuis combien de temps ?

Depuis l'âge de 15 ans (12 ans donc)

Et quel type de forfait avez-vous ?

Un forfait avec les box alors euh, avec internet SMS, MMS illimité, et j'ai 3H d'appel par mois et illimité à

partir de 20H jusqu'à 8H

Et en général en dehors du travail est-ce que vous l'avez en permanence avec vous votre portable ?

Oui, tout le temps.

Et vous le mettez où ?

Dans mon sac à main.

Et en général, en dehors du travail quel usage vous en avez ? Usage fréquent ?

Oui,

Plusieurs fois par jour ?

Oui je le consulte très souvent.

Pour faire quoi ? SMS ?

Oui,

Plusieurs fois par jour ?

Oui

Vous faites aussi des MMS ?

Oui,

Est-ce que vous utilisez les réseaux sociaux ?

Oui, Facebook.

Et est-ce que vous consultez vos emails ?

174 Salle de Surveillance Post-Interventionnelle

178

Non, non, pas les emails.

Est-ce que vous naviguez sur internet ?

Un petit peu, pas beaucoup

Est-ce que vous avez des applications particulières ?

Oui, météo, journal télé, applications de cuisines (rires), des jeux, enfin pas mal de choses.

Et est-ce que vous écoutez vous faites des photos avec ?

Oui, oui

Est-ce que vous écoutez de la musique ?

Pas beaucoup mais oui, un peu

Et au niveau communication vous vous en servez beaucoup pour appeler ?

Euh, oui, oui

Plusieurs fois par jour ?

Euh, les appels moins que les SMS, mais au moins une ou deux fois par jour oui.

Et vous avez un téléphone fixe ?

Non, je n'ai que le portable.

Est-ce qu'il arrive que votre travail vous appelle sur votre téléphone portable ?

Heu, non, ce n'est pas fréquent non, mais ça peut arriver si y'a un changement de planning, un RTT mais ça reste rare.

Qui vous appelle quand cela se produit ?

Ma cadre.

Et c'est pour quelle raison quand votre travail appel ?

Euh, pour des problèmes de planning en général.

Et vous est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre portable pour joindre votre travail ?

Oui, ça peut arriver, oui, d'ailleurs ça m'est encore arrivé il n'y a pas longtemps parce que ma voiture démarrait pas et j'allais être en retard alors voilà.

Et quand vous sortez du travail ça peut arriver d'appeler le travail pour un oubli concernant le travail, une transmission non faite ou des choses comme ça ?

Euh, c'est rare mais ça m'est arrivé.

Est-ce qu'il vous arrive d'envoyer des coups de fil depuis votre travail avec votre mobile ?

Euh, oui, ça m'arrive de temps en temps.

C'est quelle fréquence ?

179

C'est rare, alors je dirais peut être une deux fois par mois.

Et c'est pour quelle raison en général ?

Plutôt pour prendre des rendez-vous des choses comme ça, comme par exemple pour le médecin vu que je

travaille en semaine je suis obligé pendant le temps du travail sinon après c'est fermé. Euh, voilà ou alors un

coup de fil important familial ou amical.

Et dans ce cas-là vous vous mettez dans quel lieu ?

Euh, je me mets dans les vestiaires,

Jamais ailleurs ?

Heu, non, non dans les vestiaires, les vestiaires des filles

Pourquoi ?

Pour être seule en fait, pour ne pas être dérangée.

Et à quel moment ?

Et bien j'essaie de faire ça sur mon temps de pause du midi, sinon, si c'est un coup de fil important à un moment

donné, quand j'ai plus trop de travail et que je peux me libérer un peu, je fais ça à ce moment-là, je m'isole soit

au vestiaire soit en salle de pause et je fais ça comme ça.

Et donc ces coups de fils ça peut-être pour un rendez-vous à prendre mais sinon, il y a d'autre raison pour que vous appeliez ?

Ben ça peut être des amis si y'a un coup de fil important à passer, mais bon ça reste plutôt pour prendre des

rendez-vous hein.

Donc en général vous essayez d'être seule pour pouvoir appeler et si ce n'est pas le cas, vous vous isolez pour le faire ?

Voilà, c'est ça.

Et pour quelle raison vous-vous isolez ?

Ben pour qu'on m'entende pas, voilà, ma conversation pour prendre rendez-vous chez le coiffeur ou le médecin

ça n'intéresse pas euh, voilà et puis pour pas non plus le faire devant les patients quoi voilà. J'ai pas envie que

mes collègues ou les patients disent « ah ben elle appelle, elle passe des coups de fils sur son temps de travail

voilà » des choses comme ça.

Donc c'est pour ne pas être jugée par les autres ?

Oui, enfin c'est surtout que ça ne se fait pas trop de téléphoner devant des patients quoi, donc heu, je préfère.

Donc vous choisissez un moment que vous jugez opportun pour le faire ?

Oui, voilà, parce que par contre je ne vais pas privilégier un appel alors que j'ai du travail hein, je ne vais pas

tout laisser en plan comme ça hein.

Donc il y a des situations ou c'est possible et d'autres ou ce n'est pas possible pour passer des appels pendant le travail ?

Ha ben oui oui oui, oui, ça m'arrive que je ne puisse pas appeler comme je vous disais donc j'attends de ne plus

avoir de soins et je le fais ensuite.

180

Et, vous me disiez ne pas avoir de téléphone fixe donc ça veut dire que vos appels arrivent tous sur votre portable, donc ça arrive qu'il sonne pendant votre travail ?

Ben oui, du coup oui, ça arrive. Alors là j'essaie de rappeler sur mon temps de pause du midi, si c'est un appel

qui est arrivé le midi et sinon j'attends le soir la fin de mon travail pour rappeler, ou alors je tâche d'écouter vite

fait mon répondeur pour savoir s'il y a un message pour voir si c'est urgent, et si c'est urgent, j'appelle après

quoi.

Et vous le mettez ou votre téléphone portable ?

Heu dans mon sac à main dans un placard de la salle de pause.

Toujours dans le sac alors, jamais dans la blouse ?

Heu, non.

Et alors au travail qui vous appelle ? N'importe qui du coup puisque vous n'avez pas de fixe ?

Oui, n'importe qui.

Donc pour le motif, et bien puisque vous n'avez pas de fixe ça peut-être pour n'importe quoi je suppose ?

Ben oui, du coup (rires)

Mais par contre je suppose que vos proches savent que vous travaillez en journée donc peut-être qu'ils n'appellent pas ?

Ben si en fait, ça ne les empêche pas d'appeler parce qu'ils savent que je regarde régulièrement mon téléphone

dans la journée donc heu... En fait régulièrement j'ouvre mon téléphone, je vais à mon placard je regarde vite

fait comme ça quoi.

A quelle fréquence ?

Hé bien ça dépend du travail, mais euh...environ 3 ou 4 fois par jour en dehors de ma pause déjeuner. Ben

moi et je me suis dit c'est bizarre, alors là j'ai rappelé et voilà. Donc maintenant c'est vrai que je vais plus vers

mon téléphone pour si euh il y a quelque chose ... Enfin, c'est vrai que à partir ce moment-là j'ai plus peur

maintenant qu'il y ait quelque chose quoi... Et c'est vrai qu'avant je regardais beaucoup moins et que

disons que je le fais d'autant plus depuis quelques temps parce que j'ai eu le décès d'un ami que j'ai appris

comme ça sur le lieu du travail en arrivant le matin, parce que j'ai vu justement l'appel du numéro d'un ami à

maintenant je vais beaucoup plus regarder régulièrement... euh, je m'inquiète plus, même si je vois un appel

euh, je vais plus avoir tendance à vite écouter le répondeur, au cas où et à vite rappeler pour voir s'il ne s'est pas

passé quelque chose d'important.

Et dans cet usage est-ce que vous pensez qu'il y a des conséquences pour le patient ?

Bah non, parce que c'est sur le temps, enfin déjà mon téléphone est sur silencieux donc le patient n'entends pas et puis je veux dire, je m'occupe d'abord du patient avant de regarder mon téléphone.

Et est-ce que vous y voyez des conséquences vis-à-vis de l'équipe de soins ? Non,

On vous a jamais fait de remarque par rapport à ça ?

Non

Donc il est sur silencieux sinon au niveau de la réception des appels ?

181

Eh bien il vibre et sinon il est sur le volume le plus bas donc je crois qu'en fait on entends pas dans ces cas-là, c'est un IPhone et il me semble que c'est comme ça quand on mets le volume au plus bas... Ou alors on peut peut-être l'entendre, mais vraiment, c'est minime et je crois qu'il n'y a pas vraiment de mode silencieux.

Et est-ce que vous recevez aussi des SMS ?

Oui, mais bon c'est pareil, je les vois que quand je vais consulter mon téléphone alors je lis le SMS rapidement... tout ça c'est en même temps.

Et vous consultez parfois vos réseaux sociaux ?

Oui, mais bon là après il faut que je me connecte au site etcétéra donc plutôt à la pause repas.

Parce que par exemple Facebook n'est pas ouvert en permanence ?

Non... non, non, non.

Et donc là, pour voir vos SMS et appels, vous me disiez que vous consultiez 3 ou 4 fois par jour à peu près ?

Oui, enfin parfois un peu plus hein (rires)

Alors combien de plus alors ? Vous pouvez vous sentir libre de parler, je ne juge pas, j'observe simplement et de toute façon comme je vous le disais en préalable l'entretien est totalement anonyme, le nom de l'établissement n'apparaitra même pas.

Humm, aller on va dire 6, 7 fois (rire) mais c'est vrai des fois que je me dis on est dépendant de tout ça (rire)

mais bon, ça rassure quoi.

Et pour les SMS, vous faites comment pour y répondre alors ?

Ben en général, je fais ça à la pause du déjeuner, enfin, je le prends dans ma poche et puis euh, bon ben c'est vrai

que j'aime pas trop le faire quand je mange avec d'autres personnes, ça fait pas trop, heu... C'est pas trop sympa

pour eux, alors hop, je le fais vite fait sous la table euh (rire amusé) non mais bon, c'est vrai c'est un manque de

respect je trouve donc bon...mais ça m'arrive c'est vrai.

Et donc là évidemment il n'y a pas de conséquence pour le patient ni pour l'équipe ? Heu non, d'ailleurs on ne m'a jamais rien dit là-dessus.

Et concernant les SMS vous y répondez dès que vous avez un moment de libre ou vous choisissez d'y répondre suivant qui vous l'a envoyé ?

Oui voilà, suivant qui c'est oui.

Alors il s'agit de qui ?

En fait, c'est plus la question du motif que de la personne. Bon en général je privilégie d'avantage la famille

mais euh, après euh, suivant, ouai, les amis proches aussi quoi, je vois par exemple ce matin on m'a envoyé un

SMS, j'ai pas encore répondu (nous somme l'après-midi) parce que rien de... y'a rien à répondre vraiment quoi.

Et est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre téléphone pour partager des moments avec des collègues ? Par exemple des photos que vous avez envie de montrer ou autre mais dans lequel le portable a une utilité ?

Oui, oui, ça peut m'arriver, même d'ouvrir vite fait le réseau social Facebook pour montrer euh, je sais pas, par

exemple un message ou la photo de quelqu'un euh oui ça peut m'arriver, mais bon là c'est quand il n'y a pas de

boulot.

182

Et ça se fait quand ?

Bah ça peut se faire à un moment où il n'y a pas trop de boulot, en salle de pause quoi

Donc pas seulement au moment du repas ?

Non, non, pas forcément, aussi à la pause.

Ça peut être donc des photos mais ça peut être autre chose ? de la musique ?

Heu, de la musique c'est rare, mais sinon, oui ça peut être des applications, des choses comme ça, mais sinon j'ai

pas trop d'idée là.

Et est-ce que ça se fait plus volontiers avec des gens qui ont aussi un téléphone un peu évolué, type Smartphone comme le vôtre ?

Heu, non pas spécialement... bon c'est vrai qu'avec X (de la même génération) qui a aussi un IPhone, on le fait

plus souvent qu'avec les autres mais sinon non, je partage aussi avec les autres.

Et vos collègues, justement, ont-ils le même usage du portable que vous, ou l'utilisent-ils différemment ?

Heu, oui, j'ai des collègues qui eux l'ont dans leur poche. J'ai même vue une collègue euh envoyer balader une

autre collègue à table parce que justement elle écrivait un message et ça énervait justement ma collègue qui

disait ça se fait pas euh...

Elle avait quel âge la collègue ça énervait ? Ho, elle avait 50 ans. (Rires)

Et la collègue qui faisait son message ?

Bah elle avait 25 ans (rires), voilà, je crois que c'était plus un problème de génération en fait (rires).

Et cette jeune collègue, quel usage elle avait de son portable alors ?

Euh, ben elle, elle l'avait dans la poche.

Et il y en avait d'autres ?

 

Ben ça franchement je ne sais pas parce que

en unité de soin franchement on n'a pas le temps de toute façon en

dehors de se prendre une pause pour s'en servir alors...

Et ce que vous observez des autres, c'est plutôt au temps de pause alors ?

Oui, plutôt au temps de pause oui.

Et vous n'avez jamais par exemple entendu de téléphone portable du personnel sonner dans le service ? Non, mais en salle de réveil ça sonne plus souvent, quand je fais des remplacements là-bas, c'est différent (rires). Et ça c'est toute catégorie de personnel confondue ?

Oui, oui,

Médecin, IDE, AS, brancardiers, ASH ?

Oui oui, toutes les catégories oui.

Et vous y avez-vu des comportements qui vous ont surpris ?

183

Heu non, mais bon pour moi déjà, juste pour l'hygiène je l'aurais pas tout le temps dans ma poche, c'est vrai que

limite... Enfin c'est vrai que je pense pas trop à l'hygiène de mon téléphone pour les autres mais plus de ce

qu'on peut toucher et qu'ensuite je touche mon téléphone et ramener ça chez moi en fait... Donc c'est plus ça

qui me gêne qu'autre chose... Bon après ça ne me gêne pas ils font ce qu'ils veulent mais moi c'est plus ça qui

me...

Ce côté-là du risque de ramener des germes hospitaliers à la maison ?

Voilà, même si on se lave les mains tout le temps, je trouve que... Je le ferais pas de prendre mon téléphone

quoi.

Est-ce que vous avez perçu un impact du téléphone portable sur le travail ? Pas spécialement sur vous mais en général, sur vos collègues ? ...

Euh... non, j'ai pas l'impression, non je pense qu'ils le font aussi quand ils ont un peu de temps quoi, quand ils

peuvent se dégager un peu comme moi quand il y a un petit moment de calme.

Et quand vous les avez observés, ils font quoi alors ? Ils décrochent ?

Non, ça dépend des fois.

Des fois ils le laissent sonner alors ?

Oui, c'est ça et ils continuent ce qu'ils font.

Et vous n'avez pas perçue de conséquence positive ou négative pour l'équipe à part la petite histoire de votre collègue que ça a énervé ?

Bah je pense que ça serait le cas si tout le monde faisait ça à table hein, ça énerverait un petit peu forcément. Enfin moi ça ne me gêne pas, les gens font ce qu'ils veulent.

Durant les transmissions en service, ça peut arriver que quelqu'un pianote sur son portable ou qu'un portable sonne ?

Heu, non, je n'en ai jamais vu

Est-ce que vous savez s'il existe une réglementation sur l'usage du portable à l'hôpital ?

Ben je sais que normalement il n'y a pas le droit de l'utiliser à l'hôpital quoi, parce que y'a des panneaux un peu

partout quoi, mais euh une règle je ne sais pas mais je sais qu'il y un risque de détraquer les appareils avec les

ondes.

Et est-ce que le règlement intérieur stipule quelque chose là-dessus ?

Je ne sais pas.

Je vais vous demander votre âge si vous le voulez bien, si vous avez des enfants et si vous avez un conjoint ?

J'ai 27 ans, je suis célibataire et je n'ai pas d'enfants. Fin de l'entretien : 24'37»

184

Entretien d'enquête principale de Laurent

Laurent - Aide-soignant roulant sur tous services de soins - homme - 31 ans - marié - 2 enfants (16 mois
et 4 ans et demi) - durée : 34 mn

Avez-vous un téléphone mobile ?

Oui

Depuis combien de temps ?

15 ans

Quel type de forfait avez-vous ?

2 heures de communication internet et SMS, MMS illimités.

Vous avez quel type d'appareil ?

Un Smartphone

En général en dehors du travail, l'avez-vous en permanence avec vous ?

Ouai

Ou le mettez-vous ?

Dans ma poche

Quel usage en faites-vous dans a vie de tous les jours ? Est-ce que vous avez le sentiment d'en avoir un usage fréquent ?

Ouais

Est-ce que vous pouvez me donner une notion de fréquence, que ce soit pour l'utiliser ou juste le consulter ?

Euh... hum... 10 - 15 fois par jour peut-être ?

Et c'est pour faire quoi ?

Principalement pour les SMS... Euh...pour les échanges de SMS et pour l'actualité, enfin suivre l'actualité.

Vous envoyez et consultez vos mails également ?

Hummm...Assez peu

Et sur internet vous faites quoi alors avec ?

Euh... Ben... Euh... Par exemple enfin euh, je vais sur enfin j'ai une application avec Le Monde, 20

minutes.com, enfin je vais sur des sites d'actualité quoi.

Et en dehors du Monde et des sites d'actualité, est-ce que vous avez des applications particulières que vous utilisez ?

185

Euh... non.

Est-ce que vous faites des photos avec ?

Euh, oui

Et écouter de la musique ?

Non

Est-ce que vous partagez des fichiers dans la vie privée avec votre téléphone ?

Euh, oui, des photos et euh, des sonneries de téléphone qu'on échange pas mal en Bluetooth.

Arrive-t-il que votre travail vous appelle sur votre téléphone mobile ?

Oui

Et qui vous appelle ?

Ma surveillante

Seulement la surveillante ?

Euh maintenant oui, avant quand j'étais au bloc y'avait aussi le standard pour les urgences parce que j'avais des astreintes.

Et c'est pour quel motif ?

Euh, pour des changements d'horaire, principalement.

Et ça c'est fréquent ?

Humm, non assez peu quand même

Est-ce plus fréquent qu'on vous appelle sur votre téléphone fixe ou sur votre téléphone mobile ?

Heu, non, c'est plus sur le téléphone mobile.

Et pour vous ça change quelque chose qu'on appelle plus sur le téléphone mobile ? Enfin, si ça fait quinze ans que vous avez un mobile en fait je suppose qu'on vous appel sur le mobile depuis le début que vous avez commencé à travailler ?

Ben oui, ça fait 15 ans que j'ai un portable donc euh... non, ça change pas grand-chose et puis de toute façon le numéro (de l'hôpital) est répertorié donc si j'ai pas envie de décrocher, ben je décroche pas quoi.

Et ça ça arrive ?

Oui, quand je ne suis pas disponible, si c'est important, les personnes laissent un message.

Et vous, est-ce qu'il arrive que vous utilisiez votre téléphone portable pour joindre votre travail ?

Oui

Et cela plus facilement qu'avec votre téléphone fixe ?

Plus fréquemment non, plus facilement oui parce que bon quand on est bloqué sur le périphérique on peut appeler plus facilement pour prévenir qu'on sera en retard, ce qu'on ne pouvait pas faire avant. Enfin, ce genre de chose quoi.

186

Donc c'est plutôt pour des risques de retard ?

Oh oui, principalement

Pas d'autre motif qui vous vienne à l'esprit ?

Non

Est-ce qu'il vous arrive de passer de coups de fil avec votre portable depuis votre lieu de travail ?

Rarement, en cas d'urgence quoi.

Et derrière la notion d'urgence, vous mettez quoi ?

Euh... Problème de santé de l'un de mes enfant, euh, enfin voilà euh, pour régler une situation hors du commun

quoi.

Mais souvent en lien avec la famille ?

Oh oui, oui

Exclusivement ?

Heu, non... euh...(long silence de réflexion)... Aussi souvent quand j'ai besoin de joindre une administration ou

prendre un rendez-vous, souvent c'est sur des heures d'ouverture qui correspondent à mes horaires de travail

donc bon...

Et donc la fréquence, ça reviendrait à quoi ?

Euh...très rare.

Une fois par semaine, par mois ... ?

Euh, je ne sais pas moi, peut-être une fois tous les trimestres ?

Et c'est dans quelle situation, vous me parliez de vos enfants ?

Oui, c'est plutôt un enfant malade ou quelque chose comme ça.

Et vous faites ça dans quel lieu pour appeler alors ?

Oh souvent à l'extérieur, je préviens mes collègues que je sors deux minutes et je vais dehors euh à l'endroit où

l'on fume pour pouvoir parler un peu tranquillement quoi.

Pour pouvoir parler tranquillement, c'est-à-dire ne pas être gêné par quoi ?

Bah pour pas être écouté par euh... Enfin, c'est personnel donc euh...

Et le moment vous le choisissez en fonction de quoi pour appeler ?

Ben... euh (rires), tout dépend de l'urgence (rires un peu gêné) mais euh... Humm un moment où c'est possible,

un moment où je peux me faire remplacer euh, ou quelqu'un est disponible pour me remplacer quoi.

Il n'y a jamais eu de moment où ce n'était pas possible d'appeler alors que vous aviez un besoin impérieux de le faire ?

Non

Vous avez toujours pu vous faire remplacer ?

187

Oui

De même toujours durant le travail, est-ce qu'il vous arrive d'être appelé sur votre téléphone ?

Dans le même cadre, c'est-à-dire une urgence familiale, ça va être ça parce que sinon on ne m'appelle pas durant

les heures de travail.

Parce que vous voulez dire que les gens qui ont votre numéro de portable connaissent vos horaires de travail et ne vous appellent pas pendant ces heures-là ?

Heu, oui oui ils savent.

Et globalement, vous êtes beaucoup appelé sur votre téléphone ?

Humm, au moins une fois par jour

Et pendant vos heures de travail ?

Ho et bien à peu près comme pour le nombre d'appel que je passe peut-être une fois par trimestre.

Ah oui ?

Peut-être un peu plus mais globalement c'est rare

Et donc quand vous êtes appelé, qui vous appelle ?

L'école ou la nourrice, mais bon à chaque fois ça a été l'école en premier et ensuite moi je

gère la situation.

Parce que c'est plutôt vous qui gérez les enfants durant la journée de travail ?

Ben oui parce que vu que ma femme est infirmière et que euh, elles sont plus ou moins amenées à être seules

comme infirmière dans le service donc c'est plus facile pour moi de me détacher en cas de problème que pour

ma femme qui est infirmière.

Et dans ces cas-là, quand ça appelle, vous faites comment ? Vous allez ou ?

Ben c'est sur vibreur généralement

Donc votre téléphone vous le rangez où ?

Dans ma poche.

Alors, il est dans votre poche et il est sur vibreur donc si vous recevez un appel ou un SMS il vibre ?

Oui

Et vous faites quoi à ce moment-là ?

Ben ça dépend de ce que je fais. Quand je suis avec, euh... généralement quand je suis avec des patients, je fais

rien, euh...je continue ce que je suis en train de faire, et après je consulte mon téléphone pour savoir qui m'a

appelé. Et puis voilà, si y'a un message c'est que c'est important et sinon, ils rappelleront. Euh, voilà, j'attends

de finir ma tâche et après je regarde dans le couloir, je regarde qui m'a joint et pour quelle raison quoi.

Et est-ce que vous y voyez des conséquences pour le patient ?

188

Euh, ben non parce qu'il ne le sait même pas lui. Enfin... euh, si peut-être heu, peut-être une disponibilité euh...

comment dire, une disponibilité mentale moins, moins euh... moins, moins importante parce que on est quand

même intellectuellement attiré pour le ...par le pourquoi de cet appel en fait. Euh, comme en voiture quoi.

Et ça n'a jamais porté préjudice à votre travail ?

Non

Et vous y voyez des conséquences pour l'équipe, le fait de dire je vais sortir téléphoner ?

Ben non, non, parce que je pense que c'est des choses qu'on faisait aussi à l'époque euh, enfin, dans le cadre de

mon utilisation à moi c'est des choses qu'on faisait même avant un téléphone fixe, sauf qu'on ne sortait pas. On

s'isolait peut-être dans un bureau, je sais pas mais euh, pour moi ça n'a rien changé.

Par rapport aux emails, réseaux sociaux, vous envoient-ils des alertes sur votre mobile à la réception ?

Heu, réseaux sociaux non et Email, non.

Vous en utilisez des réseaux sociaux alors ?

Oui Facebook.

Et vous le consultez ça dans la vie de tous les jours ?

Oui, de la maison ouai.

Et vous le consultez ça au travail ?

Heu, non parce qu'on peut plus maintenant. (Rires)

Ah bon ?

Oui parce qu'ils ont bloqué l'accès au serveur (rires)

Mais avec votre mobile ?

Euh, non parce que j'ai déjà essayé sur des moments de creux mais on n'a pas la 3G ici, alors le temps de

charger et tout c'est ... c'est infernal donc je le fais pas.

Mais vous avez essayé alors, mais ça ne fonctionne pas bien? Voilà

Et ça quand vous le faisiez, c'était sur quel temps ?

Alors, ça c'était quand j'étais au bloc ça, quand on avait des moments de creux dans l'activité

Et quand vous recevez des SMS, c'est de l'ordre de quelle fréquence ?

Ho, plusieurs par jour.

De quel ordre environ ?

Euh... Ho je dirais 3 par jour.

Et quand vous les recevez, vous gérez ça comment ?

Ho ben comme pour les appels quoi

189

Et pour y répondre comment vous vous y prenez ?

Ho ben en général, ça va être un petit message d'info de la maison pour me dire comment vont les enfants donc

voilà, c'est une petite réponse tapotée dans le couloir ou bon non en général je m'isole quand même.

Vous vous isolez des regards de l'équipe ?

De tous les regards, parce que ça fait très très... voilà

Et donc si ça n'est pas dans le couloir ?

Ben dans les toilettes, ou euh, dans la salle de pause. Enfin voilà.

Donc vous ne continuez jamais votre travail en utilisant votre téléphone ?

Non non.

Et là non plus vous ne voyez pas de conséquence pour le patient, ni pour l'équipe ? Non, non, non, non, je ne pense pas.

Et quand vous renvoyez les SMS, dans les toilettes ou la salle de pause...

(M'interrompt) oui ou dans la salle de soins, mais toujours à un moment tranquille, enfin une minute, une

minute trente tranquille, le temps de l'envoyer quoi.

Tranquille et seul alors ?

Euh, oui.

Et ces SMS ils émanent de qui ?

De ma femme.

Et sinon est-ce qu'il vous arrive de consulter votre téléphone indépendamment qu'il se mette à vibrer du fait qu'il soit dans la poche ?

Ouais parce que j'ai jamais d'heure en fait. Je n'ai pas de montre, donc je regarde mon téléphone.

Et là, la fréquence de manipulation par rapport à cet usage indépendamment des moments ou le téléphone vibre ?

Cinq fois peut-être, je ne sais pas exactement.

Et ça vous le faites à des moments de creux ?

Heu, non, c'est juste pour savoir l'heure (rires)

Mais c'est juste pour savoir l'heure ou aussi pour vérifier que ?

(il réfléchit longuement) Ah non, c'est juste pour savoir l'heure. (Sourire un peu entendu... Difficile à

interpréter)

Donc pas pour vérifier s'il n'y a pas un appel ou SMS qui serait passé inaperçu ?

Non non, juste pour l'heure.

Et sinon, votre portable peut vous être utile pendant le temps de travail ? En dehors de l'heure ?

190

La calculatrice et euh... ouai, non c'est tout.

Et sinon est-ce qu'il vous arrive d'utiliser votre téléphone portable pour partager des moments avec vos collègues ?

Oui,

Vous échangez autour de quoi autour du portable avec vos collègues ?

Ben souvent c'est pour montrer les photos des enfants, ou euh, des vacances, généralement c'est principalement

ça, c'est pour montrer des photos, ou alors pour... pour euh « tiens, regarde j'ai vu ce matin sur 20mn.fr qui

s'était passé ça, pour montrer l'article ou quelque chose comme ça.

Et ça c'est des informations que vous avez consultez quand ? Avant le travail ? Pendant le travail ? Généralement le matin en prenant mon café le matin

Autrement vous parliez aussi d'échange de sonneries ?

Oui, voilà, d'échanges de sonnerie. De sonneries ou des jeux aussi, quand on repère un jeu qu'est pas mal heu,

on a tendance à dire tiens y'a celui-là qu'est pas mal, on a tendance à partager.

Et c'est un partage qui se fait à quel moment ça avec vos collègues ?

Généralement c'est au café, généralement c'est au moment de la pause

Et y'a d'autre situations qu'au moment de la pause ou c'est possible ?

Euh, oui ça peut être au moment des transmissions, y'a des fois un petit battement avant le début des

transmissions et on dit tiens regarde la dernière photo. Oui voilà

Et vos collègues de travails ? Ont-ils le même usage du portable que vous ou alors en ont-ils un usage différent ?

Alors différemment parce que tout le monde ne l'a pas dans sa poche. Mais ce qui est rigolo c'est que ceux qui

l'ont pas dans la poche ils vont dans leur casier vérifier.

Ce que vous vous faites, ils font la même chose mais il faut qu'ils aillent à leur casier ?

Hé bien souvent les filles elles l'ont dans leur sac à main qu'elles ont mis dans le casier dans le service et euh,

ouai, elles vont vérifier souvent.

Souvent ça donne quoi en moyenne ?

Bah je sais pas au moins 2 fois dans la journée elles vont aller voir à leur casier surement pour voir si il y a un

message ou quelque chose comme ça. Enfin j'imagine, j'en sais rien quoi.

Mais vous les voyez aller au casier et consulter leur portable ?

Ouai, ouai, ouai,

Mais parce qu'elles le disent volontiers « tiens je reviens je vais voir mon portable ?

Oui oui, c'est ça, parce que les casiers sont dans les salles de pause.

Ah bon, je ne savais pas que c'était organisé ainsi ici.

Donc en arrivant au café aussi elles regardent un petit peu au moment de la pause.

191

Parce que le moment de la pause c'est celui ou les agents regardent leur portable ?

Oui, oui beaucoup oui, mais par contre il y a une différence intéressante par rapport au... Euh dans les gens de

ma génération ou un petit peu plus vieux, si ils ont un message ou quelque chose sur leur téléphone, ils vont pas

répondre aussitôt ou alors ils vont faire attention à ce que fait l'autre alors que les jeunes, euh, les élèves

qu'on a ben arrivé en salle de pause, ils consultent leur téléphone et ils répondent aux messages aussitôt, même si

on prend le petit déjeuner ensemble.

Ah oui ?

Je ne sais pas si c'est clair ce que je dis là ?

Si, si allez y si vous voulez apportez des précisions, mais ce que vous voulez dire c'est que finalement les jeunes par rapport à vous, lors de la pause ils consultent et répondent directement à leurs messages ?

Ouai, ouai, ouai, voilà et euh et par exemple si là j'arrive au café et que je vérifie et que je m'aperçois que j'ai un

message, bon ben je ne vais pas répondre comme ça devant le nez alors qu'on est en train de boire le café. Soit je

m'isole immédiatement et je réponds, soit je répondrais plus tard, mais euh, on est pas à la même table à taper

des SMS et ça j'ai remarqué que les les les jeunes le font beaucoup, et de plus en plus même.

Et ça ça apporte des choses sur l'équipe ça ? Ça crée des remarques, des tensions ?

euh, non, des tensions non, bon ça crée des remarques évidemment, y'a un constat, après que ça amène des

tensions, non je ne pense pas, parce que après bon euh, voilà, euh, on va pas euh, je pense que c'est

générationnel, après euh, après... euh... j'ai l'impression que nous on maitrise quand même davantage le fil à la

patte qu'on a depuis qu'on a le téléphone portable que eux, la coupure se fait de moins en moins quoi.

Vous voulez dire qu'ils ont du mal à s'en passer ?

Ouai, oui nous euh, même s'il a pris beaucoup de place et qu'il est quand même très très présent ce lien, on

arrive quand même à s'en détacher plus que les jeunes quoi.

Et au niveau de la pose, au niveau des échanges inter équipe là ça change quelque chose alors ?

Bah dans ce cas particulier y'a pas d'échange du tout, là c'est clair y'a pas d'échange puisque déjà on voudrait

pas déranger (ton ironique) parce que la personne est en train de taper son message et puis euh, ben, ça brise tout

échange, la personne n'est pas réceptive. L'émetteur/récepteur, la fameuse euh, le schéma de communication, la

personne n'est pas réceptive là donc voilà.... Entre collègues euh ça va, mais c'est marrant mais c'est quand

même vachement les étudiants quand même qui font ça.

Mais alors, les étudiants là ils ont leur portable dans leur poche ?

Oui

D'accord, et eux ils ont un usage différent du portable ?

Par contre je n'ai jamais vu pendant le soins, j'ai jamais vu interférer dans les soins, dans le déroulement de la

journée ou les soins, mais bon par contre à la pause euh, ça se rattrape quoi.

Mais ils ne passent pas la pause entière sur leur appareil ?

Ha j'en ai vu, oui, oui.

Toute la pause ?

Ouai, ouai, on est au café tous ensemble euh, et euh, j'ai même vu à la pause à deux, l'élève et moi euh, et donc

là moi avec mon café et l'élève qui n'a fait que pianoter sur son portable. Alors je sais pas après, je ne sais pas si

192

c'est une question de correction ou d'éducation, ou de conflit de génération parce que pour moi c'est une

pratique qui me choque mais quand on est à table, ben voilà on tape pas un SMS à table quoi.

Mais pourtant il n'y a pas non plus un fossé entre vos deux générations, vous avez quel âge ?

31 ans,

Oui, donc il n'y a pas un grand différentiel ?

Hé ben non, mais... ça suffit (rire un peu navré)

Et vous avez perçu un impact sur le travail ?

Non, non pas sur le travail

Et vous avez perçu un impact positif sur le travail d'avoir le portable pendant le travail ?

Heu, non, pas spécialement.

Des conséquences positives ou négatives pour l'équipe ?

Heu, pff, non plus, enfin à part cette histoire à la pause avec les élèves.

Parce que ça ce n'est vraiment qu'avec les élèves ?

Ha moi, oui, oui qu'avec les élèves

Vous n'avez pas de collègues à vous des services qui ont ce comportement-là ?

Ah non, ça non, non, non

Et il y en a pourtant de cette génération mais elles ne font pas ça ?

Non, non

Et sinon, avez-vous perçu un impact pour le patient ?

Non

Des conséquences pendant les transmissions inter-équipes ? ça n'arrive pas que les téléphones se mettent à vibrer pendant les transmissions ?

Mais non parce que je crois que c'est pareil, parce qu'on a la correction de ne pas répondre.

Mais personne ne l'a sur sonnerie par exemple ?

Euh, non, moi personnellement je n'ai jamais observé ça non.

Et donc vos collègues, c'est soit casier, soit dans la poche, mais vous n'avez rien constaté d'autre qui vous interpelle, que ces comportements à la pause alors ?

Ouai, élèves infirmières, élèves BEP mais mis à part ce truc-là euh... non chez mes collègues, je n'ai pas vu d'autre choses sinon.

Savez-vous s'il existe une règlementation sur l'utilisation du téléphone portable à l'hôpital ?

Oui

Et il dit quoi le règlement à peu près ?

193

Oui, (gros rire) que les téléphones doivent être maintenus en position arrêt euh, euh, je sais plus exactement mais

en gros quoi

Vous savez pourquoi ?

par exemple, quand on approchait à côté d'enceinte, on entendait euh, enfin y'avait le bruit du signal, alors que

Alors officiellement par rapport à des risques euh, par rapport à des risques de déréglage du matériel hospitalier,

mais bon c'est pas vrai ça apparemment parce que j'en avait causé avec un technicien biomédical qui disait

maintenant, on entend plus du tout, il disait que maintenant c'est plus vraiment vrai, mais par contre je pense que

qu'avec les anciennes générations de GSM qui émettaient énormément y'avait vraiment des ondes importantes,

officieusement c'est pour essayer de maintenir un espèce de truc dans l'hôpital pour pas qu'il y ait des gens qui

téléphonent dans tous les sens quoi.

Et la réglementation visiblement n'a pas l'air très bien respectée alors d'après ce que vous me décrivez ? Heu, non non, comme quoi ça choque plus tant que ça.

Et le règlement intérieur de l'établissement en lui-même il dit quelque chose par rapport à l'usage du portable ?

Heu, je ne sais pas.

Sinon vous m'avez dit que vous avez 31 ans ?

Oui

Vous êtes en couple ?

Marié et deux enfants

Elles ont quel âge ?

16 mois et 4 ans et demi.

Depuis que vous avez vos enfants vous avez l'impression que vous avez plus votre portable sur vous ?

Oh oui, oui.

Avant d'avoir vos enfants, vous aviez votre portable dans votre poche au travail ?

Non, non, je ne sais même pas si je l'avais dans le service aves moi, je crois qu'il restait dans mon casier euh...

Dans mon casier civil donc.

Civil, c'est-à-dire en bas à votre vestiaire ?

Oui oui, c'est ça dans mon vestiaire.

Et est-ce que vous savez comme ça de manière empirique, pour vos collègues que vous connaissez bien, diriez-vous que c'est pour la même préoccupation que vous qu'ils ont leur portable dans leur poche ?

Je dirais que oui, oui beaucoup oui.

C'est-à-dire que ce sont aussi des gens avec des enfants et qui préfèrent pouvoir être joignable rapidement ?

Oui, oui principalement, attendez là je suis en train de réfléchir euh.... Euh... oui, j'ai pas l'impression que euh

oui non c'est plutôt ça, mais euh bon,

 

chez les plus jeunes comme par exemple chez les internes aussi, c'est

différent, dès qu'ils ont un instant c'est « euh, bon ben je vais "checker " mes mails et bon ben moi je le vois pas

trop dans ma génération à moi je le vois pas trop encore.

Et dans les générations au-dessus de vous ? Les 40, 50, 55 (m'interrompt)

Ah ben ils ont tous leur portable avec eux maintenant

Eux aussi ?

Enfin tous, non pas quand même mais beaucoup en tout cas.

Majoritairement ?

Ouai, depuis quelques années, on voit ça apparaitre.

Et eux ils en ont quel usage ?

Ben euh c'est pareil je crois que c'est pour garder un lien avec euh... avec l'extérieur j'ai l'impression... garder

un lien avec... euh, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs, peut-être pour être prévenus de l'imprévu et y'a peut-être

un petit comportement euh, comment dire peut-être chercher un peu un lien un peu anxiogène ou un truc comme

ça mais bon j'en sais rien quoi (rire).

194

Fin de l'entretien 33'55»

195

Grille d'analyse et de synthèse de l'enquête principale

L'usage du téléphone mobile en dehors du travail

Marie

Dans sa vie privée, ECds1 se sert très peu de son portable, « au point d'oublier qu'elle en a un ». Il est habituellement rangé dans son sac. Elle en a fait très récemment l'acquisition sous la pression de ses enfants afin de les rassurer, notamment lors de ses trajets automobiles. Elle l'utilise parfois pour appeler ses enfants ou envoyer quelques SMS dans des occasions festives. Elle dit également maitriser l'envoi des photos qu'elle réalise mais son appareil ne lui permet pas d'autres usages.

Flore

Flore possède un téléphone portable depuis l'âge de 18 ans. Elle téléphone deux à trois fois par jour en semaine et l'utilise habituellement en mode sonnerie. Elle envoie également des SMS qu'elle échange avec « son entourage proche » mais surtout avec son mari pour gérer l'intendance familiale. Elle l'a toujours « à portée de main » car elle n'a pas de ligne de téléphone fixe et le range dans son sac lorsqu'elle sort de son domicile. Elle n'en a pas d'autre usage puisqu'il s'agit d'un téléphone basique dont l'appareil photo ne fonctionne plus.

Chloé

Chloé possède un téléphone portable depuis l'âge de 16 ans. C'est un Smartphone qu'elle range dans son sac à main en mode sonnerie et vibreur. Elle en utilise toutes les fonctionnalités : appels, SMS avec ses amis et sa famille et se connecte aux réseaux sociaux ainsi qu'à internet tous les jours. Elle a installé de nombreuses applications dont certaines sont professionnelles et lui servent dans son travail. Elle partage régulièrement avec ses amis les photos et applications de son Smartphone.

Elle n'a pas de ligne de téléphone fixe et n'en éprouve pas la nécessité.

Samia

Samia utilise un téléphone portable depuis l'âge de 22 ans. Elle le porte dans sa poche ou son sac à main. Samia consulte son téléphone « au moins une fois par heure ». Elle communique surtout et de manière intensive par SMS. Elle utilise toutes les fonctionnalités de son Smartphone : navigation sur internet, réseau social Facebook et plusieurs applications. Elle dispose par ailleurs d'une ligne téléphonique fixe.

Carine

Carine utilise un téléphone portable depuis l'âge de 15 ans. Elle l'a toujours avec elle, dans son sac à main. il s'agit d'un Smartphone qu'elle « consulte très souvent » et dit en avoir un usage fréquent. Carine téléphone 2 ou 3 fois par jour, mais communique davantage par SMS. Elle utilise Facebook et de nombreuses applications sur internet sans pour autant naviguer beaucoup sur le web mais n'y consulte pas ses emails. Carine utilise l'appareil photo de son mobile mais l'utilise rarement pour écouter de la musique.

Elle n'a pas de téléphone fixe.

La cadre de son service l'appelle rarement sur son mobile et il s'agit de modifications de planning lorsque cela se produit. De même il lui arrive d'appeler le travail pour prévenir d'un retard lié au transport : [...] d'ailleurs ça m'est encore arrivé il n'y a pas longtemps parce que ma voiture ne démarrait pas et j'allais être en retard [...] » ou pour une information qu'elle aurait pu oublier de transmettre en le quittant.

Laurent

Laurent a un téléphone portable depuis l'âge de 16 ans. Il s'agit d'un Smartphone qu'il garde en permanence avec lui dans sa poche. Il pense le consulter « 10 à 15 fois par jour peut-être ? ». Il dit « échanger principalement des SMS» et s'en servir pour s'informer de l'actualité sur internet. Il n'écoute pas de musique mais s'en sert pour les photos. Il partage volontiers photos et sonneries de téléphone avec son entourage.

196

Conciliation du travail et des communications téléphoniques sur mobile

Marie

Au travail, ECds1 laisse son portable en position arrêt dans son sac qui se trouve dans son bureau et ne l'utilise jamais. Elle le remet en service le soir pour le trajet du retour à son domicile. En revanche ECds1 dispose d'un DECT avec ligne directe vers l'extérieur de l'établissement. Elle appelle rarement pour des raisons personnelles avec son DECT mais est appelée par ses enfants et son mari au moins 3 fois par semaine afin régler des problèmes d'intendance et d'organisation familiale. Elle ne voit aucune conséquence sur le travail des appels qu'elle reçoit sur son DECT et répond en adaptant le temps de conversation à la situation de travail dans laquelle elle se trouve. Lors des réunions l'affichage de numéro lui permet de filtrer les appels personnels afin de ne pas y répondre.

Flore

Flore n'utilise qu'exceptionnellement son téléphone portable au travail : lorsqu'elle doit régler un problème d'enfant malade, car tous les numéros qui lui sont utiles sont dans son répertoire. Sinon, elle le laisse dans son vestiaire civil et le consulte « machinalement » en se changeant pour le repas du midi. Elle consulte alors la messagerie et ne rappelle que s'il s'agit d'un motif urgent depuis cet endroit car elle précise qu'elle n'a pas beaucoup de temps pour cette pause déjeuner. Pour sa mission de cadre, elle dispose d'un DECT qui est une ligne directe vers l'extérieur et tous ses proches ont ce numéro ainsi que celui du service, dans le cas ou sa ligne serait occupée. Elle est parfois appelée par son conjoint et ceux qui ont la garde de ses enfants en cas de maladie.

Chloé

Chloé garde son téléphone dans sa tenue de travail toute la journée. Il est en mode silencieux, c'est-à-dire qu'il ne sonne pas et ne vibre pas « mais ça ne me pas dérange dans ma pratique quoi, vous voyez du fait que ce soit en « silence ». Il nécessite donc d'être consulté pour constater si un appel ou un message est survenu. Elle le garde avec elle afin d'être joignable et de pouvoir rappeler. « je n'ai jamais l'info en direct d'un appel, c'est quand j'ai un moment que je vais regarder ». Quand elle constate un appel, elle fait une pause et sort de la salle d'opération pour consulter la messagerie « si je vois que c'est ma mère, je vais peut-être sortir plus rapidement ». Chloé téléphone également deux à trois fois par semaine pendant son travail avec son mobile : pour appeler sa mère, des administrations ou commerces qui ne sont ouverts qu'aux mêmes horaires de travail que les siens. Ses appels sont émis depuis le vestiaire du bloc opératoire pour être seule « je m'isole toujours pour téléphoner», mais hormis les cas précédents elle n'appelle que sur la sollicitation d'un correspondant qui souhaite une réponse rapide et pour cela elle attend l'enchainement du prochain patient pour appeler, toujours depuis le vestiaire. Elle connait de nombreuses situations de soin et surveillance ou elle n'a pas le temps de s'occuper de son portable et donc n'est pas prévenue en direct des messages reçus. Aussi pour elle il n'y a pas de conséquences pour le patient. Même si certains contextes familiaux particuliers peuvent la rendre particulièrement attentive à son téléphone. (maladie d'un proche)

Enfin, elle ne porte pas de montre et dit s'en servir pour consulter l'heure et aussi de calculatrice. « il me sert pour tout en fait ». y compris

Samia

Samia garde son téléphone dans la poche de sa tenue professionnelle, en mode vibreur. Elle l'utilise pour appeler son fils deux ou trois fois par semaine lorsqu'il est seul à la maison. « C'est quand mon fils est seul, pour m'inquiéter de savoir comment il va et où il est. » Elle considère que son travail de surveillance est compatible avec une conversation téléphonique dans son espace de travail : « je garde un oeil dessus tout en ayant ma conversation. » Seule une charge de travail importante ne lui permet pas de téléphoner pendant son travail. Elle n'est que rarement appelée pendant son activité professionnelle « une fois par semaine » et il s'agit en général de sa famille pour réguler l'organisation familiale. Elle décroche si son activité « je décroche si je peux et sinon je diffère. »le permet ou « rappelle le plus vite possible » dès qu'elle a pu vérifier qui a tenté de la joindre dès « que la situation de travail est relativement tranquille ». Samia consulte en moyenne toutes les heures son téléphone « à peu près comme en dehors du travail » pour voir si il s'y est passé quelque chose et choisit toujours un moment où elle est seule vis-à-vis de l'équipe car elle considère que sinon cela « perturbe la communication ».

Carine

Carine dit « s'occuper d'abord du patient avant de regarder» son téléphone qu'elle laisse dans son sac en salle de pause. Elle téléphone rarement et le fait pendant la pause du midi, depuis le vestiaire, ou depuis la salle de pause si c'est urgent, afin d'être seule et ne pas être dérangée. Elle ne souhaite pas être vue ou entendue par ses collègues ou les patients alors qu'elle utilise

197

 

son téléphone, ayant à la fois peur d'être jugée et surtout par respect pour les patients. Elle dit appeler une fois ses soins terminés et avoue progressivement au fil de l'entretien consulter son téléphone 6 à 7 fois par jour justifiant ainsi : « mais c'est vrai des fois que je me dis on est dépendant de tout ça (rire) mais bon, ça rassure quoi. » Elle nous confie avoir augmenté la consultation de son téléphone après qu'un drame lui ait été transmis sur son mobile récemment alors qu'elle travaillait. Cette expérience traumatisante lui a laissé un stress qui la pousse à rappeler rapidement ses correspondants.

 

Carine justifie aussi ses appels par la nécessité de prendre des rendez-vous dans des horaires correspondant à ceux de son travail ou de rappeler les amis qui ont pu essayer de la joindre durant son travail si c'est important.

Laurent

Laurent n'appelle et ne se dit appelé « qu'en cas d'urgence » en lien avec sa famille. Il peut s'agir de la nourrice et/ou l'école quand ses enfants sont malades car c'est lui qui gère ces situations du fait des obligations professionnelles de son épouse. Avant d'avoir ses enfants, il n'avait pas son portable dans sa poche au travail.

 

Il dit toujours pouvoir s'absenter pour téléphoner, à la condition de se faire remplacer car il descend à l'extérieur du bâtiment à des fins de discrétion.

 

Son portable est dans sa poche en mode vibreur « généralement. » Lorsque ça vibre, il dit attendre : « généralement, quand je suis avec des patients, je fais rien, euh... je continue [...]

 

Il attend d'avoir fini sa tâche pour regarder ensuite dans le couloir qui a voulu le joindre, mais l'emploi, à nouveau du « généralement » et ses hésitations pourraient nous laisser supposer qu'il y a des cas particuliers.

 

Il regarde également régulièrement son portable pour avoir l'heure et se défend en riant de le manipuler à d'autres fins.

 

Laurent reconnait que le fait que son portable vibre dans sa poche peut le distraire de ce qu'il fait évoquant « une disponibilité mentale moins importante » car il se trouve à ce moment-là

 

« intellectuellement attiré » par cet appel, faisant le parallèle avec la conduite automobile.

Conciliation du travail et des SMS

Marie

N'utilise pas les SMS et se dit agacée par ceux qui en font.

Flore

ECds2 ne répond qu'aux SMS « urgent » qu'elle découvre lorsqu'elle va se changer pour sa pause déjeuner du midi, invoquant le manque de temps pour se prêter à ce type de communication.

Chloé

Chloé reçoit des SMS de sa famille ou ses amis pour « prendre des nouvelles ou pour s'organiser un rendez-vous ». Elle les consulte et y répond lorsqu'elle se saisit de son portable durant un temps de moindre activité, autant lors d'une pause que durant son travail d'anesthésie « quand tout "roule" [...] quand l'anesthésie "roule" et que le patient est stable ».

Samia

Samia reçoit une trentaine de SMS de sa famille et ses amis pendant son travail et y répond presque autant de fois. La consultation du message et sa réponse seront immédiats ou différés selon la charge de travail du moment. Elle le fait toujours seule vis-à-vis de l'équipe, mais sur son poste de travail avec les patients à proximité, qui sont en phase de réveil post-anesthésie. Toutefois, dans les journées à forte activité, elle dit ne pas avoir le temps de répondre à ses messages. Ces SMS proviennent de sa famille et ses amis mais peut-être aussi de quelqu'un de plus intime qu'elle n'a pas révélé, mais dont l'air entendu et le rire un peu gêné peut le suggérer. La nature des messages a laissé également un grand silence avant d'être justifiée par des « transmissions ou de « juste pour prendre des nouvelles » Elle dit alors s'isoler davantage pour pouvoir y répondre, mais toujours sur son lieu de soin car nous comprenons qu'elle ne peut pas quitter son poste de surveillance.

Carine

Carine consulte ses SMS lorsqu'elle vérifie son portable mais dit ne répondre que lors de la pause déjeuner. Elle s'amuse que ce ne soit pas correct d'y répondre en présence de ses collègues à table mais avoue le faire tout de même rapidement. Ses SMS proviennent de ses amis ou sa famille et c'est le motif du message qui guide la rapidité de sa réponse.

Laurent

Laurent reçoit environ 3 SMS durant son travail qui émanent de son épouse et concernent l'organisation familiale. Suivant les cas il répond rapidement dans le couloir mais préfère s'isoler « de tous les regards parce que ça ne fait pas très, très (silence) voilà quoi». Nous comprenons qu'il choisit alors un endroit où il n'y a personne: « salle de pause », « salle de soins », « toilettes » est-ce à dire qu'il a le sentiment que son comportement n'est pas tout à fait adapté à la situation ?

198

Conciliation du travail et d'internet mobile

Marie

Non

Flore

Non

Chloé

Chloé consulte internet, Facebook et ses emails de la même manière que les SMS, sur un temps d'anesthésie qu'elle estime compatible ou lors de sa pause « ou les temps morts dans mon activité »

Samia

Samia consulte ses emails durant les « moments de creux » ainsi que Facebook, si « c'est vraiment calme »

Carine

Elle dit n'utiliser cette fonctionnalité qu'au repas du midi, mais avouera par la suite le faire également en salle de pause dans le service.

Laurent

Dit l'avoir utilisé à des « moments de creux dans l'activité», mais ne peut plus le faire à cause d'une mauvaise réception du réseau téléphonique.

Le portable, outil de partage de la vie privée

Marie

Non, son téléphone reste éteint dans son bureau.

Flore

Non, son téléphone ne le permet pas.

Chloé

Chloé utilise fréquemment son portable dans les discussions avec ses collègues de travail, notamment en salle de réveil en fin de programme opératoire pour échanger sur le travail comme sur la vie privée. Il peut créer une complicité et offre un moment de détente autour d'applications personnelles ou professionnelles. Chloé précise avec un large sourire que c'est d'autant plus un outil de partage que les collègues utilisent le même type d'appareil, créant alors une émulation sur les possibilités d'exploitation de l'appareil. « [...] plus souvent, c'est entre utilisateurs d'IPhone qu'on discute le plus des applications, ça forme une sorte de communauté quoi. »

Samia

Samia échange des applications, photos et musiques avec ses collègues durant les temps de pause. Elle rit en évoquant les moments d'émotion, de centres d'intérêts, et de détente que cela permet de partager avec l'équipe.

Carine

Il arrive que Carine partage avec des collègues des informations de son compte Facebook durant la pause dans le service mais précise que « ça peut se faire à un moment ou y'a pas trop de boulot ». Elle peut aussi partager durant ce même temps des applications et plus rarement de la musique. Elle le fait d'autant plus si elle se trouve avec une collègue de la même génération qu'elle équipée du même appareil.

Laurent

Pour Laurent le portable permet de partager des photos ou de montrer des informations d'actualité à ses collègues. Il permet aussi d'échanger des sonneries ou des applications ludiques. Cela peut se faire durant la pause-café ou lorsqu'il attend que débute les transmissions.

Connaissance de la réglementation

Marie

Dans une réponse rapide et directe, Marie dit qu'il n'existe pas de réglementation sur l'usage du portable à l'hôpital et dans le même temps s'étonne qu'alors que c'était autrefois proscrit et « marqué partout », la pratique se soit aujourd'hui généralisée. Elle avoue ne pas s'être interrogée sur cette évolution et ne sais pas si le règlement intérieur de l'établissement fait mention d'une telle interdiction.

Flore

Flore ne sait pas si l'interdiction qui prévalait autrefois « est toujours d'actualité » et constate que se poser la question sur l'existence d'une réglementation est une « bonne question ». Elle ignore également si le règlement intérieur de l'établissement prévoit un encadrement de l'usage du portable.

Chloé

Chloé suppose qu'il existe une réglementation qui en interdit l'usage en rapport avec les panneaux qu'elle voit à l'hôpital. Elle fait le lien avec les risques de perturbation que cela engendrait avec les dispositifs électroniques de son environnement du bloc opératoire mais dit ne pas savoir si c'est bien cela.

Elle ne sait pas non plus ce que le règlement intérieur de l'établissement prévoit sur l'usage du téléphone mobile.

Samia

Samia pense qu'il existait une règle d'interdiction, mais ignore si elle s'applique encore. Elle

199

 

ne sait pas non plus si son règlement intérieur prévoit une interdiction.

Carine

Carine dit que « normalement il n'y a pas le droit de l'utiliser à l'hôpital, quoi, parce que y'a des panneaux un peu partout quoi » et dans le même temps dit ne pas savoir s'il y a une règle. En revanche elle connait les risques liés aux ondes.

Elle ignore si le règlement intérieur de l'établissement aborde l'usage du téléphone portable.

Laurent

Laurent sait que les téléphones portables doivent être maintenus en position arrêt. Mais il dit avoir eu des explications par un technicien biomédical sur un moindre risque lié aux ondes avec les téléphones récents qui ne justifient plus cette interdiction, laquelle ne serait plus fondée qu'à contenir les usages abusifs. Laurent ne sais pas si son règlement intérieur interdit l'usage du téléphone mobile.

Regard sur l'usage que les autres font de leur téléphone au travail

Marie

Marie observe que la cadre supérieure garde son téléphone personnel dans sa poche et qu' « il sonne ! » lors des réunions institutionnelles. Elle légitime cette pratique par un usage professionnel en ironisant : « Enfin bon, maintenant ils ont tous leur agenda dessus alors si vous voulez, ils ont tous une bonne raison de le regarder comme ça. (rires) »

 

Elle évoque également un risque de déconcentration lié à l'usage du portable pendant l'anesthésie, qu'elle n'estime pas comparable à une lecture. Elle développe longuement l'exemple d'une JADE qui « l'agace » par un usage qu'elle qualifie « d'abusif ». « Je ne pense pas que tu as la même concentration quand tu es dans ton téléphone que quand tu n'y es pas.

 

Même quand tu lis quelque chose, c'est différent... Une lecture en salle (d'opération) ça t'occupe moins que... euh de pianoter sur ton truc.»

 

En tant que cadre, ECds1 a été interpelé par les médecins anesthésistes qui se plaignent de l'usage abusif du téléphone de cette JADE.

 

En collaboration avec les médecins, elle sensibilise le personnel par l'affichage d'un article alarmant sur les risques liés à l'usage du portable au bloc opératoire, et souhaite que cette

 

IADE puisse se sentir concernée.

 

Bien « qu'agacée » et préoccupée par la problématique ECds1 n'a pas évoqué la problématique avec les autres cadres ou sa hiérarchie et ignore si c'est une pratique qui s'observe de manière globale dans l'institution. En revanche elle a évoqué son inquiétude avec l'agent lors de son entretien annuel d'évaluation. L'JADE en question nie que son comportement puisse affecter sa concentration sur le travail et ECds1 lui a demandé

 

« d'éviter » de s'en servir en salle d'opération.

 

Marie pense que d'autres personnels utilisent leur téléphone portable mais plutôt sur le temps de pause et elle ne s'en préoccupe pas vraiment.

Flore

Flore remarque que depuis peu, ses deux cadres supérieurs utilisent leur téléphone mobile personnel durant le travail et qu'il sonne « à longueur de temps » au cours des réunions. Ils justifient cet usage par le fait de pouvoir réceptionner leurs emails en continu alors qu'ils sont souvent en déplacement dans l'établissement, par facilité, ce qui interpelle tout de même Flore.

 

Elle semble désabusée par cette « grande mode » qui envahie l'hôpital : « mais ça me fait sourire, quoi voilà, gentiment, mais ça m'interpelle quand même. Ça m'interpelle parce que dans les hôpitaux y'a euh, encore pas si longtemps que ça, enfin moi en tout cas c'est comme ça qu'on m'a appris « ouai, les portables c'est hyper dangereux, les machines, les trucs euh... interdit de téléphoner euh... Aujourd'hui, c'est infernal hein... (l'air désabusée) euh, entre les ambulanciers qui ont leur casque ou leur téléphone greffé, euh qui sont dans le couloir, euh, les médecins pareil, le personnel qui commence aussi à avoir euh... Tiens, ce midi je pensais à vous parce que je descendais m'acheter un sandwich vite fait dans le hall pour déjeuner et il y avait deux stagiaires, élèves planquées derrière euh... en train de téléphoner, en tenue dans le hall. Alors super l'image euh... pfft ! ».

 

Elle avoue ne pas être « une grande fana » des Smartphone et dénonce cette dépendance au portable : « je ne suis pas non plus contre les avancées et le progrès, au contraire, après je pense qu'on peut quand même euh...euh, être sur son lieu de travail et ne pas être en permanence relié avec l'extérieur, enfin... (semble agacée, un peu dépitée)... (long silence, je ne relance pas volontairement...) C'est mon avis... Surtout qu'on est quand même tous joignables euh relativement facilement quoi. »

 

Flore dénonce la répercussion sur l'organisation du travail liée au portable, au travers l'exemple de ses cadres supérieurs et d'un médecin dont le téléphone personnel ne cesse de sonner. « ça fait partie des choses qui parasitent sur euh, sur notre organisation quoi. »

200

 

Certains des personnels de son équipe ont leur téléphone dans leur poche et elle évoque la problématique d'hygiène à demi-mots, mais surtout sur le versant du risque de ramener des germes au domicile : « En plus on rentre dans les chambres, je trouve qu'on n'a pas à trimbaler des choses euh, même si ce n'est pas euh... C'est dans la poche, on ramène ça chez soi, je trouve que... Voilà quoi. »

Elle a informé son équipe que le portable ne doit être utilisé qu'à la pause mais sait que ce n'est pas respecté par tout le monde. Citant l'exemple d'une mère de famille qui appelle chaque jour ses enfants et sachant qu'elle n'est pas toujours là pour tout voir.

A la pause elle identifie une différence de comportement entre les jeunes de son équipe qui consultent systématiquement leur portable et les autres. Mais c'est surtout les stagiaires infirmiers ou autres dont elle souligne qu'ils peuvent passer toute leur pause à manipuler leur téléphone. Flore souligne « qu'ils l'ont tous dans la poche » et qu'elle a pu s'en plaindre à l'un des formateurs après plusieurs remarques, mais celui-ci lui a fait pour réponse : « ah ben vous savez-maintenant, ils sont comme ça hein » ce qui semble la dépiter.

Cette position de Flore semble aussi liée à son expérience personnelle du Smartphone puisque son mari en possède un et elle confie dans la conversation : « mais en même temps je ne suis pas contre hein, enfin je ne dis pas, ça peut être un super outil hein, mais faut savoir le contrôler hein. Personnellement je me bats déjà à la maison pour euh..., voilà on peut aussi poser son téléphone quoi, ok c'est super on peut avoir ses mails, c'est bien, quand on attend une réponse urgente, quand on est pris à un endroit et qu'on peut pas consulter son ordinateur facilement, mais bon à côté de ça, enfin euh, la vie continue quoi, enfin, ça c'est mon état d'esprit hein. »

Chloé

Chloé observe que d'autres ont un usage du portable un peu identique au sien, notamment les internes. Elle fait le lien entre un usage important et le fait que le téléphone soit un Smartphone. Elle souligne l'avantage de cette technologie qui lui permet « d'être ouverte sur le monde alors que t'es dans ta salle avec ton patient, vous voyez quoi, pour moi c'est ça l'avantage surtout. »

Malgré cet avantage elle reconnait qu'il peut y avoir des dérives dans l'utilisation qui conduisent à un risque pour la sécurité du patient : « je pense que effectivement il peut y avoir des dérives et puis ça peut poser des problèmes au niveau sécurité parce que t'es quand même heu... quand t'es dedans, t'es dedans quoi [...]mais voilà quoi, ça peut quand même te sortir de ta concentration parce que tu rentres sur autre chose, je parle de quand tu regardes des trucs perso, là c'était le cas, c'était pas pour le boulot. Voilà quoi »

Samia

Samia souligne la différence d'usage entre utilisateurs de téléphone et que cela est lié à leur nature : téléphone basique ou Smartphone. Les utilisateurs des premiers l'utilisant « très peu » et les autres utilisant les fonctionnalités des applications offertes par cette technologie. Ces derniers représenteraient 50% de son équipe mais elle dénonce les dérives de certains médecins qui répondent au téléphone au moment de l'anesthésie. Elle identifie alors un risque de déconcentration et un risque en termes d'hygiène. Pour Samia on ne peut pas faire deux choses à la fois, ce qui semble un dissonant avec son propre usage puisqu'elle dit aussi utiliser son Smartphone tout en surveillant ses patients.

Samia dit en riant que « la pause se fait avec un portable à la main ». et que de ce fait il y a

« peut-être un peu moins d'échanges » bien que ces échanges soient souvent alimentés par le contenu de leurs téléphones.

Carine

Carine observe que des collègues ont leur portable dans leur poche et évoque un conflit un conflit ponctuel entre générations lié à l'usage des SMS durant la pause dans le service. Elle profite de l'exemple du téléphone dans la poche de ses collègues pour me révéler qu'en fait elle ne l'a pas dans la poche car elle craint de contaminer son portable et de ramener des germes à son domicile.

En salle de réveil ou elle effectue des remplacements, les téléphones portables seraient sur sonnerie. Cela concernerait toutes les catégories professionnelles et ils répondraient ou non en fonction de leur activité du moment.

Laurent

Laurent remarque que ses collègues qui n'ont pas leur portable dans leur poche vont régulièrement vérifier leur portable au casier de la salle de pause. Et de la même manière, ceux qui ont leur portable dans le service profitent de la pause pour consulter leur téléphone. Laurent fait une distinction dans l'utilisation du portable entre les stagiaires et les membres de son équipe. les seconds prenant garde à ne pas répondre aux messages pendant l'instant convivial de la pause à la vue de tous, tandis que les stagiaires se livreraient à la rédaction de leur SMS alors que tout le monde est à table. Il « pense que c'est générationnel » et bien que

201

ça ne génère pas de tension, il constate que sa génération et celles qui suivent semblent moins dépendants de cette technologie. « j'ai l'impression que nous on maitrise quand même davantage le fil à la patte qu'on a depuis qu'on a le téléphone portable que eux, la coupure se fait de moins en moins quoi. » « nous euh, même s'il a pris beaucoup de place et qu'il est quand même très, très présent ce lien, on arrive quand même à s'en détacher plus que les jeunes quoi. »

Bien qu'il stigmatise beaucoup la jeune génération, il reconnait que les générations suivantes utilisent aussi majoritairement leur portable au travail « depuis quelques années, on voit ça apparaitre ». il analyse cela comme la possibilité de « garder un lien avec euh... avec l'extérieur j'ai l'impression... garder un lien avec... euh, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs, peut-être pour être prévenus de l'imprévu et y'a peut-être un petit comportement euh, comment dire peut-être chercher un peu un lien un peu anxiogène ou un truc comme ça mais bon j'en sais rien quoi (rire). »

202

Grille d'analyse des données par thème

précédent sommaire










Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



"I don't believe we shall ever have a good money again before we take the thing out of the hand of governments. We can't take it violently, out of the hands of governments, all we can do is by some sly roundabout way introduce something that they can't stop ..."   Friedrich Hayek (1899-1992) en 1984