WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude portant sur « l'animation des centres d'archives et de documentation en Commune III du District de Bamako: contraintes et perspectives »

( Télécharger le fichier original )
par Issa SYLLA
Institut de jeunesse et des sports de Bamako - Maàtrise en sciences et techniques de l'animation 2012
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1

Sommaire Page

Résumé 2

Introduction 3

Chapitre1 : Méthodologie de la recherche 10

Chapitre2 : Définition de quelques concepts et la revue de la littérature 13

Chapitre 3 : Milieu d'étude 31

Chapitre 4 : Analyse et interprétation des données quantitatives et qualitatives 34

Chapitre 5 : suggestions et perspectives 49

Conclusion 50

2

Résumé

La présente étude intitulée « L'animation des centres d'archives et de documentation en Commune III du District de Bamako : contraintes et perspectives » fait une analyse de la problématique des centres d'archives et de documentation en Commune III du District de Bamako. Elle traite les conceptions de l'animation d'une manière générale dans ces centres d'archives et de documentation, et en particulier les activités menées. Elle résume enfin les réponses à un questionnaire diffusé dans quatre centres d'archives et de documentation situés dans ladite commune afin d'évaluer les buts et les contenus culturels que les personnels en charge de l'animation leur attribuent. La fonction animation dans les centres ciblés est très peu connue, car les agents chargés de sa mise en oeuvre, faute de formation, n'utilisent pas convenablement les techniques d'animation. Recrutés dans la fonction publique comme techniciens des arts ou conservateurs, et évoluant dans le domaine des archives pour la promotion et la sauvegarde du patrimoine national, culturel et historique, ces animateurs sont perçus comme des gardiens de vieux papiers pourris.

L'étude a concerné quatre centres. Les outils de recherches : le questionnaire et le guide d'entretien ont été adressés à un échantillon de 40 personnes répartis entre les professionnels et les usagers.

40% des professionnels du Transrail, 30% des Archives nationales, 30% de la DNFPP, 20% des Marchés publics répondent qu'ils sont confrontés à des problèmes qui empêchent le bon déroulement des activités d'animation. Concernant l'état des locaux, aux archives Nationales de Koulouba, 20% des professionnels estiment que les locaux sont en bon état et 60% pensent qu'ils sont dans un mauvais état. Quand aux besoins de formation, ils sont plus accrus au niveau des compétences les plus sollicitées en matière d'animation dans les centres d'archives. En effet, 75% des professionnels ont un besoin de formation pour la CT4, et 50% pour les CT5, CA1 et CA2.La formation continue et la création d'une école d'archivistique de haut niveau ainsi que le respect des normes et des standards dans la réalisation des locaux pourraient permettre d'améliorer la fonction animation dans les centres d'archives.

3

sommaire suivant






La Quadrature du Net