WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de gestion d'une aire protégée face aux pressions permanentes de la population riveraine. Cas du domaine de chasse et réserve de Bombo Lumene en RDC


par Don King Don King LUBUTA MPIA
Intitut supérieur des techniques appliquées Kinshasa - Ingénieur technicien en météorologie 2012
  

précédent sommaire suivant

3.1.2. Braconnage

Autre fois, le Domaine de BOMBO LUMENE était classé parmi les aires protégées les plus giboyeuses d'Afrique en général et de la République Démocratique du Congo en particulier en vertu de sa variété en biodiversité. Le domaine de BOMBO LUMENE possédait un potentiel faunistique importante dans lequel, l'observation de certaines espèces telles que le panthera Leo (lion), le panthera perdus (léopard), le Lexodonta africana (éléphant) a déclaré l'éco-garde BAYO du Domaine de Bombo-Lumene était facile. Malheureusement, suite aux pressions anthropiques intenses qu'elle était soumise, la diversité biologique s'est amenuisé et été devenu inquiétant (dynamique régressive) .Ainsi, le braconnage qui se vit à BOMBO LUMENE est d'origine interne et externe.

Sur le plan interne, ce sont des villageois et les chefs coutumiers, eux même qui se livrent au braconnage tout en plaçant des pièges pour attraper les animaux pour leur alimentation et au fin du commerce.

Sur le plan externe, Lucie MULUMBA ancienne stagiaire au Domaine de Bombo-Lumene a décrit que ce genre de braconnage est perpétré essentiellement par les expatriés venant de la Ville de Kinshasa .Pour pallier à ces pressions, il est important si pas indispensable, de pourvoir doter le domaine en équipements nécessaires (armes, fusils, matraques, filets, lassos, motos, jeeps 4X4, valise satellitaire..) afin de lui permettre de lutter efficacement contre ce braconnage.

3. 1.3. Carbonisation

La carbonisation est l'action de réduire le bois en charbon. Le charbon de bois peut être produit à partir de n'importe quelle matière organique extrait d'humidité, comme le bois, la paille, la noix de coco, les sons de riz ou des os. Toujours est il que, le bois est la matière première la plus rependue et qui produit également les meilleurs résultats (FOLEY 1986). Le processus de la production des charbons de bois, commence bien évidemment avec la collecte du bois qui est alors haché en pièces après la construction d'un four de carbonisation en terre, en brique, en tonneaux ou en acier dans lequel on remplie 1 à 5 tonnes de bois coupés qui est allumée pour commencer le processus de carbonisation tout en prévoyant des ouvertures pour l'évacuation de la vapeur et fumée produites. Si ces émissions changent des couleurs, de plus en plus les ouvertures sont fermées pour assurer une pyrolyse de bonne qualité. Si le four est éteint, on l'ouvre et ramasse les charbons de bois pour les mettre dans des sacs. Notons que ce processus peut durer deux à trois semaines.

Pour réaliser ces opérations, deux types de matériels peuvent intervenir : manuel et mécanique dont le premier est très lent, mais couteux consistant à utiliser la machette pour découper les branches, la houe pour arranger la surface de la carbonisation, la bèche pour dégager la terre ainsi que la hache pour abattre les arbustes.

précédent sommaire suivant