WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problématique de gestion d'une aire protégée face aux pressions permanentes de la population riveraine. Cas du domaine de chasse et réserve de Bombo Lumene en RDC


par Don King Don King LUBUTA MPIA
Intitut supérieur des techniques appliquées Kinshasa - Ingénieur technicien en météorologie 2012
  

précédent sommaire suivant

3.2. Causes de la pression anthropique

L'augmentation géométrique de la population occupant la partie plateau des Batéké par rapport à la quantité des subsidences qu'elle dispose, constitue un facteur prépondérant à sa paupérisation lequel est dû à la fois par la recherche des terres fertiles ainsi qu'à l'absence d'emploi. Bien que les Nations Unies incèrent la pauvreté parmi les objectifs millénaires du développement, les conditions dans lesquels évolue la population locale intrigue aussi bien les environnementalistes que des passionnés de la nature.  Outre ce qui précède, suite à la mauvaise condition de vie de la population, les autochtones se mettent à violer les limites et spolier les terres dans le but non seulement de s'auto-suffire mais également d'améliorer leurs condi-tions de vie (logement, santé, sécurité...).

Cette expansion démographique exerce une pression sur les terres forestières qui sont converties à l'agriculture itinérante ou autre. On estime que les forets tropicaux denses ont été déboisées au début des années 1980 à raison de 7,5 millions d'hectares par an soit 750.000 de kilomètres.

3.2.1. Recherche des terres fertiles

La recherche des terres fertiles fait partie des pressions majeurs, laquelle handicape la capacité de gestion du domaine et réserve de BOMBO LUMENE de part la conversion des centaines d'hectares des forêts en cultures mécanisées, braises etc.. de suite de la mauvaise gestion des terres accordées lors de la création de cet écosystème forestier. Ainsi, la population locale exerce illicitement certaines activités agricoles aussi bien dans le domaine que dans la réserve notamment, l'agriculture de business (à grande étendue) réalisée à l'aide d'un tracteur lequel occasionne la dégradation du sol et la perte importante de macrofaune (voir 0,1mm à 4mm) évoluant dans l'aire protégée. Par suite notamment de la pression démographie, les forêts sont de plus en plus convoitées, tant pour les matières premières que des multiples produits ainsi que l'énergie qu'elles procurent, parce qu'elles sont des réserve de terres fertiles.

Les causes immédiates de la dégradation des forêts tropicales résident dans la transformation des terres forestières en terres agricoles à travers le prélèvement des matières ligneuses comme sources d'énergie (dendro-énergie), d'exploitation industrielle insuffisamment planifiée.

précédent sommaire suivant