WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.

( Télécharger le fichier original )
par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. L'officialisation du concept de Trame verte et bleue

La région Nord-Pas de Calais, et la métropole lilloise sont particulièrement touchés par l'artificialisation des territoires. L'apparition du concept de Trame verte et bleue métropolitaine dans les années 1990 s'explique par la nécessité de limiter l'érosion de la biodiversité, mais également pour des raisons économiques. Le développement du projet de Trame verte et bleue est marqué par le Grenelle sur l'Environnement de 2009 qui institutionnalise le concept.

2.1.Espace Naturel Lille Métropole et le projet de Trame verte et bleue

a. La genèse de Trame verte et bleue lilloise

La Trame verte et bleue lilloise nait d'une préoccupation économique. « Au début des années 1990, Euralille ne se remplit pas, il y a moins de 20% d'occupation dans les grandes tours »192. La conclusion est la suivante : la ville souffre d'une mauvaise image auprès des entrepreneurs, il serait « plus agréable de travailler dans le tertiaire à Lyon qu'à Lille »193. L'objectif est de changer cette mauvaise perception. Et pour cela, le verdissement semble être la bonne solution. En effet, « le vert est vendeur »194 et Lille veut incarner la ville de l'Europe du Nord, « qui est une ville verte »195 à l'image de Copenhague ou d'Amsterdam.

Pierre Mauroy, à l'époque de ce constat, est président de la communauté urbaine, et lance le projet d'Espace Naturel Lille Métropole. Il aurait lancé en 1974 la création des Parcs

192 Entretien avec Pierre Dhenin, directeur d'Espace Naturel Lille Métropole, le 27 février 2015 à Lille

193 Ibid.

194 Entretien avec Nicolas Rouget, géographe, 10 février 2015 à Lille

195 Ibid.

56

Naturels Régionaux dans la même idée, « changer l'image auprès des investisseurs »196. En juin 1991, Pierre Mauroy développe la pensée autour du déficit d'espaces verts, et cherche à associer les habitants à l'élaboration des parcs dans un souci de « proximité ». Pierre Dhenin, président d'ENLM depuis sa création, est alors contacté par Pierre Mauroy, en raison de son expérience dans la communication et dans la gestion associative avec la MNE, désormais Maison Régionale de l'Environnement et des Solidarités. « A l'époque, on est à 6 mois des élections cantonales »197, et « c'est un projet difficile car sur la métropole, le moindre mètre carré est âprement discuté »198. Finalement, Pierre Dhenin rejoint l'équipe de Pierre Mauroy en septembre 1992 à l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille car la « reconquête de la métropole verte passe d'abord par les documents d'urbanisme »199.

Il travaille de 1992 à 2002 à l'Agence de Développement et d'Urbanisme afin de faire émerger des structures pour les projets locaux. Naissent de ce travail 7 projets donc le Parc de la Deûle, le Canal de Roubaix, la Marque Urbaine, et la Basse Deûle. L'ADU permet le regroupement des élus et des techniciens pour « rendre possible un projet vert »200. Mais « cela reste modeste, il n'y a pas de fond, il faut un moteur plus puissant »201. ENLM se dote de nouvelles compétences en 2000, qui se traduisent à l'automne 2002. L'aspect plus stratégique est laissé à la communauté urbaine, et ENLM se charge d' « animer et de concerter »202. Il réunit 40 communes afin de « fusionner les 7 projet »203 et permet d' « avoir un outil plus général, pour sortir une méthode plus partagée »204. Il s'agit d'une « structure de concertation permanente »205 avec « le conseil des élus et le conseil des usagers »206.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy