WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.


par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3. La Trame verte et bleue, concept sujet aux insuffisances

Le concept de Trame verte et bleue lilloise, pensé dans un premier temps à l'échelle métropolitaine, prend de plus en plus d'importance, et le syndicat mixte milite pour son inscription au PLU, ce qui lui conférerait une grande valeur réglementaire. Toutefois, la Trame verte et bleue rencontre des oppositions, et notamment en raison de son approche très scientifique du territoire.

230 Laure Cormier, thèse intitulée « Les Trames vertes : entre discours et matérialités, quelles réalités ? »,

Géographie, Université d'Angers, 2011

231 Ibid.

232 Ibid.

63

3.1.Un discours environnementaliste qui pose problème

a. Un discours difficile entre acteurs scientifiques et non scientifiques

La Trame verte et bleue fait la part belle aux experts de la biodiversité car elle apparaît avec la législation qui l'institutionnalise comme une politique dont la visée est clairement écologiste. Toutefois, bien qu'elle soit érigée en modèle normé par le Grenelle de l'Environnement, elle s'applique différemment sur les territoires qui se l'approprient. Elle est le fruit du travail conjointement mené par les acteurs scientifiques et les groupes sociaux. Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'écologie en 2009 le souligne : « l'Etat propose des orientations et une méthodologie, mais ce sont surtout les acteurs locaux qui construisent la TVB (...). Ce sont d'abord des projets de territoire »233. Pour Pierre Alphandéry, « le projet de TVB élaboré conjointement par des acteurs scientifiques et non scientifiques dans le cadre du Grenelle, doit constituer un outil d'aménagement du territoire »234 et « mettre en synergie les différentes politiques publiques afin de maintenir ou de restaurer les capacités de libre évolution de la biodiversité au sein des territoires, notamment en maintenant ou en rétablissant les continuités écologiques »235. Il est donc crucial d'accorder une place importante aux groupes sociaux et à leurs territoires, et de faciliter le dialogue entre les experts et les citoyens.

Toutefois, cela met en exergue des visions différentes concernant le territoire. Pour Serge Urbano, vice-président de FNE, la conception de la trame se veut surtout naturaliste : « Nous sortons enfin la protection de la nature de la confidentialité. Elle doit maintenant être pleinement intégrée à l'aménagement du territoire comme critère prépondérant pour le penser et le repenser et, d'autre part, servir comme outil pour (...) la TVB »236. « A travers ces différents points de vue se profilent deux conceptions de la TVB : celle qui envisage la Trame comme projet de territoire associant les habitants et les usagers et celle qui affiche une visée naturaliste prépondérante ».237

233 Intervention lors du 33ème congrès de France Nature Environnement intitulé « Une trame grandeur nature » à Lille, en 2009

234 Pierre Alphandéry, Agnès Fortier et Anne Sourdril, « Les données entre normalisation et territoire : la

construction de la trame verte et bleue », Développement durable & territoires, Vol. 3, n°2, juillet 2012

235 Ibid.

236 Intervention lors du 33ème congrès de France Nature Environnement intitulé « Une trame grandeur nature » à

Lille, en 2009

237 Pierre Alphandéry, Agnès Fortier et Anne Sourdril, « Les données entre normalisation et territoire : la

construction de la trame verte et bleue », Développement durable & territoires, Vol. 3, n°2, juillet 2012

64

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy