WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Artificialisation et trame verte et bleue : de la protection de la biodiversité à  un outil d'aménagement. Le cas de Lille métropole depuis 2002.


par Daphné Lecointre
Université de Lille II - Master 2015
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

b. Le diagnostic du Schéma Directeur de 2002

Le Syndicat mixte du Schéma Directeur de Lille métropole, présidé à l'époque par Pierre Mauroy, présente un schéma directeur approuvé en 2002, illustrant « (le) projet pour la métropole de l'an 2015 »65. Ce schéma directeur s'articule autour de la notion de renouvellement urbain, en prenant en compte le tissu industriel historique, et notamment les friches. « Les élus et les techniciens portent l'idée de reconquérir la ville sur elle-même pour des questions écologiques mais aussi sociales »66 dans un contexte de montée des exigences environnementales. Il s'agit de refonder le schéma social et repensant la ville.

En développant l'idée selon laquelle la ville se refait sur elle-même, illustrée par l'obligation de construire les 2/3 des logements dans la ville, et seulement 1/3 en extension, l'objectif est de limiter l'artificialisation. Pour Emma Raudin, l'artificialisation est en effet un concept central de tout document d'urbanisme, et « n'est pas artificialisation terres agricoles et espaces naturels. Mais les espaces verts urbains et périurbains sont des surfaces artificialisées »67. Le diagnostic du Schéma Directeur évoque également les espaces naturels et les espaces verts urbains. « Les espaces naturels peuvent être définis comme des espaces où la nature se développe librement depuis plusieurs années sans que l'homme n'intervienne vraiment ou de façon limitée. On ajoute généralement aux zones ainsi définies les espaces qui présentent soit un niveau satisfaisant de diversité biologique, au regard du potentiel qu'offre le milieu, soit un potentiel très fort de développement de la biodiversité (cas des zones humides par exemple) »68. Cette définition recoupe donc une ensemble de situations variées,

64 Entretien avec Rodastina Ivanova, responsable Structure territoriale à l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille, le 19 mars 2015 à Lille

65 Schéma Directeur de Développement et d'Urbanisme de Lille Métropole, élaboré par le Syndicat mixte du Schéma Directeur de Lille Métropole et approuvé le 6 décembre 2002

66 Entretien avec Emma Raudin, responsable du SCOT à l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille, le 20 février 2015 à Lille

67 Entretien avec Emma Raudin, responsable du SCOT à l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille, le 20 février 2015 à Lille

68 Schéma Directeur de Développement et d'Urbanisme de Lille Métropole, élaboré par le Syndicat mixte du Schéma Directeur de Lille Métropole et approuvé le 6 décembre 2002

30

parce qu'elle englobe à la fois les espaces faiblement anthropisés, mais également les espaces dont les potentialités de biodiversité sont fortes. Pourtant, « ainsi défini, l'espace naturel occupe une très faible superficie dans l'arrondissement de Lille »69. De plus, concernant les espaces verts urbains, le Schéma directeur annonce qu'ils « apparaissent très dispersés, et surtout pas ou mal reliés entre eux »70.

Le Schéma directeur de 2002 donc un document qui regroupe les enjeux de l'artificialisation, de la rareté des espaces verts urbains, et de la fragmentation de l'espace naturel. Il annonce l'objectif de développement d'une Trame verte et bleue métropolitaine après avoir souligné la carence en espace vert.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy