WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Education et autonomisation. Défis et perspectives en faveur de la femme en République démocratique du Congo

( Télécharger le fichier original )
par Jules Muhindo Katsurana
Institut Panafricain pour le Développement - Master en Programmation du Développement et Intégration regionale 2016
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

EPIGRAPHE

« A mesure que les pays se rapprochent de la parité, ils pensent s'être débarrassés du problème des genres dans l'éducation, considérant que parité vaut égalité. Or, il ne s'agit pas seulement d'assurer l'égalité des chances de scolarisation mais aussi l'égalité des processus d'apprentissage, l'égalité des résultats scolaires et l'égalité devant l'emploi et les salaires en fonction de l'éducation et de la formation reçues ».

MAKI (2010)

«L'homme étant considéré comme la norme humaine, c'est l'expérience masculine qui a déterminé la manière dont les sociétés devaient être structurées, et c'est son savoir et sa théorie, bâtis dans le cadre d'un paradigme patriarcal de la société humaine, qui se sont imposés dans notre héritage intellectuel».

(Rapport du Comité Directeur pour l'égalité entre les femmes et les hommes du
Conseil de l'Europe, 2011)

II

AVANT-PROPPOS

L'Institut Panafricain pour le Développement (IPD) est une association internationale de Droit privé Suisse créée en 1964 afin de contribuer à la promotion du développement durable en Afrique. Cette mission s'exprime à travers des activités de formation, de recherché-action, d'appui-conseil et de publication.

Ces activités sont mises en oeuvre par un réseau de cinq instituts régionaux qui

sont:

· L'Institut Panafricain pour le Développement-Afrique Centrale (IPD-AC), établi à Douala au Cameroun;

· Le Pan African Institute for Development-West Africa (PAID-WA), établi à Buea au Cameroun;

· L'Institut Panafricain pour le Développement-Afrique de l'Ouest et le Sahel (IPD-AOS), basé à Ouagadougou au Burkina Faso;

· Le Pan African Institute for Development- East and South Africa (PAID-ESA), basé à Kabwe en Zambie; et

· L'Institut Panafricain pour le Développement-Afrique du Nord (IPD-AN), établi à Salé au Maroc.

Les instituts de l'IPD bénéficient du statut diplomatique que leur confèrent les accords de siège signés avec les pays hôtes. La coordination et le contrôle de gestion de leurs activités sont assurés par le Secrétariat Général qui est basé à Yaoundé au Cameroun avec un bureau à Genève en Suisse.

L'Institut Panafricain pour le Développement-Afrique Centrale (IPD-AC) est le premier de ces cinq instituts régionaux. Il a été créé en 1965 et ses activités couvrent 13 pays francophones et lusophones de l'Afrique Centrale y compris le Madagascar et les Iles Comores. L'IPD-AC offre deux types de formations :

· Les formations de longue durée (cycle de Licence et cycle de Master)

· Les formations de courte durée et les séminaires Ces formations sont organisées sous différentes formes:

· La formation en présentiel (in situ);

· La formation délocalisée, et

· La formation à distance (e-learning).

III

sommaire suivant