WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Epidémiologie et prise en charge des abdomens aigus chirurgicaux.

( Télécharger le fichier original )
par Cyril Nyakadekere Iragi
université Évangélique en Afrique - grade académique 2013
  

précédent sommaire suivant

Chap. I. GENERALITES

I.1. Définition des quelques concepts

o un abdomen aigu :

c'est une situation d'urgence caractérisée par une symptomatologie abdominale d'apparition brusque ,évoluant depuis moins de 7jours et associant le plus souvent une douleur, des nausées, des vomissements ,les troubles de transit et la fièvre .ce pendant c'est une expression vague qui englobe plusieurs infections appartenant à cette catégorie(11).

o un abdomen aigu chirurgical:

Il regroupe les affections de nature et de variété variable.ces tableaux ont comme point commun une nécessité urgente de la prise en charge du patient par un chirurgien.

o Epidémiologie :

C'est une branche de la médecine qui étudie les différents facteurs intervenant dans l'apparition et l'évolution des phénomènes de santé, que ces facteurs dépendent de l'individu ou du milieu qui l'entoure(11).

I.2. Généralités sur les abdomens aigus chirurgicaux

Nous allons distinguer essentiellement 3types selon leurs étiologies:

> Les abdomens aigus chirurgicaux d'origine infectieuse

> Les abdomens aigus chirurgicaux d'origine mécanique

> Les infarctus viscéraux

I.2.1 Les abdomens aigus chirurgicaux d'origine infectieuse

Principalement 3 affections attireront notre attention, qui sont selon leurs étiologies:

+ L'appendicite aigue

+ La cholécystite aigue

+ Les péritonites aigues

A.L'APPENDICITE AIGUE

1°Définition

C'est l'inflammation de l'appendice résultant d'une obstruction de la

- 4-

lumière appendiculaire soit par un amas de matières fécale, soit par un oedème, etc. 2° étiologies

? Les appendicites de causes locales: Due aux corps étrangers intra-appendiculaire et aux concrétions stercorales.

? L'appendicite par propagation d'une infection avoisinante à l'appendice: souvent les infections péri-appendiculaires(5).

épidémiologie

L'appendicite aigue est rare chez l'enfant de moins de 3ans, ensuite sa fréquence se voit augmenter progressivement. Cette affection est fréquente essentiellement chez l'adolescent et chez l'adulte jeune.

le diagnostic

Le motif de consultation est la douleur spontanée de l'abdomen. Devant la forme typique cette douleur spontanée peut d'abord siéger dans l'épigastre du moins au début, car rapidement les symptômes vont se généralisé dans la FID.

Son début est progressif, des nausées et vomissements et une constipation habituelle mais inconstante.

Les signes généraux n'inquiètent guère:
la température de 38-38,5°, avec un pouls accéléré, il ya conservation de l'état général, langue saburrale. A l'examen physique, la palpation révèle 2 signes majeurs : (4) - une douleur provoquée dans la FID, au point classique de Mac Burney. - un signe d'irritation péritonéale dans la FID : soit une contracture ou une défense.

Les touchers pelviens (TR et TV) détectent une douleur provoquées en haut et à droite, cette douleur est unilatérale et le transit peut-être normal ou

diarrhéique. A
l'examen para-clinique ,le cliché de l'ASP peut mettre en évidence les images hydro-aériques localisées dans la FID traduisant un iléus réflexe au contact de l'appendice. Et la TDM abdomino-pelvienne, peut visualiser un appendice pathologique, épaissi, un abcès ou un épanchement liquidien en péritoine libre permettant ainsi d'éliminer une pathologie gynécologique ou urinaire.(4)

anatomo-pathologie

Plusieurs processus inflammatoires et/ou infectieux peuvent atteindre l'appendice.

? Inflammation limitée à la muqueuse.

_ l'appendicite débute par l'infection des muqueuses et du tissu adénoïde sous muqueux :

Du mucus s'accule dans la lumière de l'appendice qui se dilate de façon kystique, ?C'est l'appendice catarrhale ?, ici l'appendice est mobile et congestif.

- 5 -

-le mucocèle est secondaire à une obstruction de la lumière appendiculaire par une hyperplasie de la muqueuse, un adénome ou un adénocarcinome kystique.

? Inflammation étendue à toute la paroi. (5)

On distingue :

- l'appendicite ulcérée;

- l'appendicite phlegmoneuse : Nécrose suppurée de la paroi;

- l'appendicite gangreneuse : Thrombose vasculaire, nécrose ischémique en plaque.

? Appendicite perforée

- Les appendicites atteignant toute la paroi peuvent évoluer vers la perforation.

- Les perforations peuvent se faire dans la grande cavité (péritoine) ou au sein d'une zone adherentielle (exsudat fibrineux, accolement des méso et

du grand épiplons) constituée lors de l'évolution de l'appendicite.

Il se forme alors un plastron puis un abcès en l'absence du traitement. (5) - Si le processus infectieux diffus au péritoine à partir du plastron, on parle de péritonite en 2 temps, si la péritonite est due à la rupture de l'abcès

dans la grande cavité épiploique, on parle de péritonite à 3 temps. 6°.Traitement

a)Le traitement est impérativement chirurgical : l'appendicectomie

b) Une antibiothérapie et des anti-inflammatoires.

c) Surveillance post-operatoire

7°complication

L'appendicite aigue se complique soit:

? localement ;

- le foyer infectieux est sur conscrit dans les anses grêles et le grand épiplons, en particulier après traitement aux antibiotiques inappropriés. Il y a des abcès du tissu cellulaire sous péritonéal qui se produisent souvent au contact d'un appendice adhérent ou à distance par infection lymphatique(5).

Ces complications localisées sont:

o le plastron appendiculaire;

o L'abcès appendiculaire.

? Péritonite généralisée

Elle est secondairement généralisée soit:

o Après une aggravation progressive d'un tableau clinique initialement négligé.

o Apres une accalmie complète qui peut-être retrouvée à l'interrogatoire.

? complication postopératoires:

Les suites sont pour la plupart de temps simples, mais parfois peuvent survenir:

- 6-

*une suppuration pariétale

*une fistule anale

*un abcès de Douglas: qui associe douleur épigastrique, signes urinaires et/ou rectaux, fièvre oscillante et une masse fluctuante au TR.

*une péritonite postopératoire: en règle par ouverture du moignon appendiculaire.

*un abcès sous-phrénique

*il convient de signaler qu'à distance, on a la première ligne « le foie appendiculaire» c'est-à-dire la toxico-infection du foie consécutive à l'appendicite. (6)

évolution

? Evolution immédiate

o La majorité des malades est rapidement opéré.

o Le pronostic est souvent bon, et est lié au terrain.

o Dans certain cas, la symptomatologie rétrocède spontanément et parfois complètement.

? Evolution secondaire

Si le malade n'est pas opéré, l'évolution se fait vers l'apparition d'une complication.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)