WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des effets des fluctuations des produits pétroliers sur l'inflation en république démocratique du Congo de 2002 à  2011.


par HUGUES - SALOMON MUSAKA BABABO
UNIVERSITE DE KINSHASA - LICENCE EN SCIENCES ECONOMIQUES 2012
  

précédent sommaire suivant

0. INTRODUCTION GENERALE

0. 1. POSITION DU PROBLEME

Le problème de l'inflation est aussi vieux que l'argent lui-même. Dans la Rome Antique, la dévaluation des pièces d'argent et d'or par Néron et ses successeurs a provoqué une inflation modérée qui a duré quelques siècles jusqu'à ce qu'une réforme monétaire malavisée de l'empereur Aurélien provoque une flambée d'inflation au 3èmesciècle. « L'inflation a sévi en Chine , premier pays à imprimer de monnaie papier au 11èmesciècle lorsque les autorités ont émis trop des billets après avoir dépensé un montant exorbitant d'espèces de pièces de métal de base pour acheter les envahisseurs potentiels et payer les importations »1(*)

« Le pétrole est omniprésent dans notre quotidien, composant dans plus de 70.000 produits différents et représentant 35% de l'énergie mondiale, il pèse dans toute économie du monde. Son surnom d'or noir»2(*), à lui seul, souligne les caractères que possède cette matière première : d'être épuisable, insubstituable et indispensable, et qui tiennent le devant de la scène parmi les explications des tendances du marché de ce bien naturel. Actuellement, le marché pétrolier est caractérisé par une instabilité imprévisible et continue des prix, ce qui est de nature à engendrer des déséquilibres de grandeurs économiques, parmi lesquelles on privilégie l'inflation, étant donné l'importance accordée à cet indicateur dans l'appréciation de l'état de l'économie et la préservation du niveau de vie.

« Au cours de la période 1980-2007, les cours du pétrole brut ont fluctué considérablement, affichant des valeurs moyenne, minima et maxima de 28,46$ ; 12,72$ et 89,1$ le baril, respectivement. Outre un écart standard de 17,08$ par apport à la période considérée, ces chiffres montrent que les cours du brut ont toujours été caractérisés par une instabilité chronique. En réalité, les fluctuations mensuelles ont été plus importantes que ces tendances annuelles, les cours du pétrole brut ayant atteint 100$ le baril en décembre 2007. Une telle instabilité des cours du pétrole brut ne peut pas manquer d'entraîner des distorsions macroéconomiques, en particulier dans les pays qui sont des importateurs nets du pétrole »3(*).

Récemment, les cours du pétrole brut ont crû, passant de 32,27$ le baril en 2004, à un niveau de 70,85$ le baril en 2005. Bien qu'ils aient reculé légèrement en décembre 2005, ils ont repris leur tendance à la hausse au début de 2006, dépassant la barre de 70 $ le baril en avril 2006. Le prix du pétrole brut est passé de 145$ en juillet 2008, il a ensuite chuté jusqu'à 32$, en décembre 2008, avant de croître de nouveau en 2009 et d'atteindre en fin d'année un niveau de 80$.

Cette envolée des cours du pétrole brut trouve son origine dans des facteurs qui concernent à la fois la demande et l'offre, bien que les effets des premiers facteurs dépassent de loin ceux de derniers. « Le pétrole étant ressenti très tôt en Afrique, a fait intérêt de ressource pour plusieurs sociétés humaines »4(*).

Sur ce, inflation-cours du pétrole constitue un point de divergence entre économistes.Alors que pour certains l'effet des fluctuations des cours de pétrole sur l'inflation est faible et ne mérite pas d'être posé, pour d'autres, ces fluctuations constituent un risque majeur sur les niveaux général des prix, à l'image des retombées pervers du deuxième choc pétrolier, lorsque le cours du baril avait triplé. Ce non unanimité des économistes qui se sont penchés sur cette question, nous incite à étudier la nature de cette relation pour le cas de la R.D.Congo.

L'instabilité de prix de ces produits présente généralement des risques de déstabilisations presque globales de l'activité économique dans notre pays. Le recours à l'importation est envisagé dans cette optique dans le but de compenser l'écart creusé par l'inaptitude de nos sociétés à satisfaire totalement la demande nationale.

Il est claire de constater qu'à chaque moindre hausse des prix ou des simples spéculations des produits pétroliers par les géants producteurs et exportateurs, ceci incite vraisemblablement des réajustements budgétaires chez les importateurs en l'occurrence les pays sous développés ; ces pratiquent s'avèrent révélatrices.

Les produits pétroliers ont une importance prépondérante dans le développement économique de la RD-Congo, car ils présentent des nombreux avantages sur les autres ressources. Cependant le pétrole se révèle comme une matière clé ; de ce fait, l'analyse des effets des fluctuations de ses prix sur l'inflation permet de saisir, de comprendre et d'expliquer son influence sur l'activité économique.

Pour être en ligne avec notre réflexion, notre problématique se cristallise sur la question suivante :

Quel est l'impact des effets des fluctuations des cours des produits pétroliers sur l'inflation sous la teneur de politique de stabilité des prix ?

* 1 MUSAKA BABABO.H et al, Comparaison des résultats de l'inflation des pays importateurs de pétrole, séminaire première licence en économie monétaire, FASEG, UNIKIN 2011, p.1.

* 2 NKWEMBE UNSITAL G.B., Notes manuscrites de cours de géographie économique, deuxième graduat, FASEG/UNIKIN, 2008-2009.

* 3 ARTUS Patrick et all, les effets d'un prix du pétrole élevé et volatil, Rapport de la Direction de l'information légale et administrative. Paris, 2010

* 4 BAKANDEJA WA MPUNGUGrégoire ,Droit minier et des hydrocarbures en Afrique Centrale, Afrique éditions éd. Lacier, , 2009, p.37.

précédent sommaire suivant