WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude du phénomène d'infiltration de l'eau en fonction du débit dans un sol sablo-limoneux et essai de modélisation.

( Télécharger le fichier original )
par Dellyn Karl Aymar HOUNSEGBE
Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (UMAB) - ALGERIE - Ingénieur Agronome, Option: Hydraulique Agricole 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2.2 : Les humidités spécifiques du sol

Le sol constitue un milieu convenable pour les racines lorsqu'un équilibre est respecté : l'air est nécessaire à la respiration des racines et l'eau doit pouvoir leur être cédée sans difficulté. Ainsi, il existe différents niveaux d'humidité dans un sol lorsqu'il passe de l'humidité maximale à la sécheresse absolue.

1.2.2.1 : L'humidité à la saturation (Hs)

Elle correspond au sol gorgé d'eau lorsque toute la porosité est occupé et que le sol ne contient plus d'air, constituant ainsi un milieu impropre à toute végétation.

7

1.2.2.2 : L'humidité à la capacité au champ (Hcc)

Elle correspond à l'état de ressuyage d'un sol arrosé qui s'est drainé librement et traduit, théoriquement, le passage de l'état de saturation à l'état de capillarité de l'eau dans le sol , défini par la loi de JURIN. On peut la considérer comme équivalente aux conditions proches de l'optimum de croissance des cultures pour la plupart des sols. Correspondant au pF = 2,8, la capacité de rétention à une valeur sensiblement égale à « l'humidité équivalente » pour des valeurs comprises entre 14 et 30%.

1.2.2.3 : L'humidité équivalente (He)

C'est une valeur arbitraire du taux d'humidité atteint par un échantillon de sol dans les conditions expérimentales précises (centrifugation). Correspondant au pF = 3, l'humidité équivalente est souvent substituée à l'humidité à la capacité au champ de détermination délicate.

1.2.2.4 : L'humidité critique (Hc)

Elle correspond à l'humidité du sol en dessous de laquelle la plante commence à souffrir d'un déficit hydrique (ETR < ETM). Notion importante mais essentiellement fluctuante, elle ne dépend pas seulement du sol mais aussi du climat et des caractéristiques de la plante.

1.2.2.5 : L'humidité au point de flétrissement (Hpf)

C'est l'humidité au-dessous de laquelle la majorité des plantes flétrissent de façon irréversible subissant ainsi des dommages à cause de la sécheresse. Notion également variable selon la nature de la plante, on convient en général de la caractériser par une tension correspondant à peu près au pF = 4,2.

De façon qualitative, on conçoit que la plante n'ait de l'eau à sa disposition que si le sol se trouve entre le point de ressuyage (ou capacité au champ) et le point de flétrissement.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots"   Martin Luther King