WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

àČtude du phénomène d'infiltration de l'eau en fonction du débit dans un sol sablo-limoneux et essai de modélisation.

( Télécharger le fichier original )
par Dellyn Karl Aymar HOUNSEGBE
Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem (UMAB) - ALGERIE - Ingénieur Agronome, Option: Hydraulique Agricole 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

8

1.3 : Définition de bases

Tableau 2 : Définition de bases : Densité, porosité, Humidité.

Termes

Symboles

Définition

Ordre de

grandeur

Observation

Densité réelle

dr

Masse des solides

Sol moyen : 2,6 à 2,7

 
 
 

da

Masse des solides

-Variable

avec la
texture

-Sol

sableux : 1,3
à 1,4

-Sol

limoneux : 1,2 à 1,5

-Sol

argileux : 1,1 à 1,3

Permet de

calculer Hv

 
 

P

Volume des vides

Sol argileux : 50 à 70%

Exprime le

volume maximum d'eau qu'un

sol peut
contenir

 
 

Hp

Masse de l'eau

Hv = da x Hp

Déterminée au

laboratoire

 
 

Hv

Masse de l'eau

 
 
 

9

1.4 : Les réserves hydriques du sol

Les quantités d'eau disponibles dans le sol pour la plante sont fonction

des niveaux des réserves hydriques du sol.

Ces niveaux d'eau dépendent principalement :

- Des caractéristiques hydrodynamiques du sol ;

- De la profondeur d'enracinement.

On définit trois types de réserves hydriques à savoir : la réserve utile (RU), la

réserve facilement utilisable (RFU) et la réserve de suivie (RS).

1.4.1 : La réserve utile (RU)

C'est la quantité maximale utilisable par une plante pour un type de sol donné.

RU da(Hcc - Hpf)z

100

(7)

 

Avec : RU = réserve utile, en mm ;

da = densité apparente de la terre sèche ;

Hcc, Hpf = humidité pondérale à la capacité au champ et au point de

flétrissement, en % ;

z = profondeur d'enracinement, en mm.

1.4.2 : La réserve facilement utilisable (RFU)

C'est la fraction de la RU disponible à une tension suffisamment faible pour que la plante transpire à l'ETM.

da ( Hcc - Hc ) z

RFU = (8)

100

Avec : RFU = réserve facilement utilisable, en mm ; da = densité apparente de la terre sèche ; Hcc, Hc = humidité pondérale à la capacité au champ et critique, en % ; z = profondeur d'enracinement, en mm.

Dans la pratique, il est difficile d'avoir une estimation suffisante de Hc, et l'on se contente d'estimer la RFU à partir de la RU :

RFU= á'RU (9)

Avec : 0,5 ? á < 1 (la valeur 2/3 étant la plus couramment employée)

10

Tableau 3 : Variation de la RFU en fonction du type de sol

Types de sol

RFU

Sol argileux

30 à 40% de la RU

Sol limoneux

40 à 60% de la RU

Sol sableux

70% de la RU

 

(Didacticiel Bilhy, 1993)

1.4.3 : La réserve de survie (RS)

Les notions précédentes (RU et RFU) conduisent à considérer schématiquement le sol comme un réservoir dont une partie est disponible à volonté (RFU), et dont le reste (RS) est d'autant plus rationné que l'on proche de l'épuisement.

RS=RU-RFU (10)

Il est donc évident que pour obtenir un rendement optimum des cultures, il faut maintenir le taux d'humidité du sol à un niveau tel que la réserve de survie ne soit pas atteinte, c'est-à-dire proche de la capacité au champ.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Piètre disciple, qui ne surpasse pas son maitre !"   Léonard de Vinci