WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et télédétection.

( Télécharger le fichier original )
par Mamane Barkawi MANSOUR BADAMASSI
Université Mohamed V Agdal - Master spécialisé 2016
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Partie II. Cartographie de l'évolution d'occupation du sol

Figure 14 : Carte d'occupation du sol de la ville de Niamey en 2003

Figure 15 : Carte d'occupation du sol de la ville de Niamey en 2016

45

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

Partie II. Cartographie de l'évolution d'occupation du sol

Partie II. Cartographie de l'évolution d'occupation du sol

III.3 Analyse de l'évolution de l'occupation du sol de 1985 à 2016

Cette analyse a pour objet de quantifier la proportion de chaque classe d'occupation du sol et de son évolution spatio-temporelle et ensuite une comparaison entre les différentes dates (1985-1994, 1994-2003 et 2003-2016) afin de mettre en évidence l'évolution des différentes classes.

III.3.1 Etat de l'occupation du sol de 1985 à 2016

III.3.1.1 Etat de l'occupation du sol en 1985

En 1985 le sol nu occupait la quasi-totalité de la zone d'étude suivie des cultures pluviales puis de la végétation.

· La superficie de la végétation est estimée à 2 573,37 hectares avec une équivalence en pourcentage de 10,11%. ;

· Culture irriguée, cette classe occupe une superficie de 1 355,49 hectares soit 5,33 % ;

· Pour ce qui concerne le fleuve Niger, il occupe une infime partie de la zone d'étude avec une superficie de 810,18 hectares 3,18 % ;

· L'occupation de l'espace urbanisé est de l'ordre de 1 907,01 hectares soit 7,50 % de la zone d'étude ;

· Le cône de déjection occupe la plus petite portion de notre zone d'étude avec 0,10 % soit 25,11 hectares ;

· Quant aux cultures pluviales, elles occupent une très grande surface avec 6 042,15 hectares soit 23,75 % ;

· La classe sol nu est la plus dominante dans la zone d'étude soit une superficie de 12 727,89 hectares (50,03%).

III.3.1.2 Etat de l'occupation du sol en 1994

Les trois classes (végétation, espace urbanisé, sol nu) sont les plus dominantes dans la zone d'étude avec une forte progression de l'espace urbanisé mais aussi du sol nu.

· En 1994 la végétation est estimée à 2 717,33 hectares avec un pourcentage de 10,68 % ;

· Concernant la superficie de la classe culture irriguée, elle est de l'ordre de 1 218,29 hectares soit 4,79% ;

· Pour le fleuve Niger, il occupe un espace de 762,26 hectares (3 %) ;

· L'espace urbanisé est estimé à une superficie de 2 935,19 hectares soit 11,54 % de la zone d'étude ;

46

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net