WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et télédétection.

( Télécharger le fichier original )
par Mamane Barkawi MANSOUR BADAMASSI
Université Mohamed V Agdal - Master spécialisé 2016
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Partie II. Cartographie de l'évolution d'occupation du sol

· Quant à la superficie occupée par le cône de déjection, elle représente seulement 0,25 % de la zone d'étude soit 63,72 hectares ;

· La classe culture pluviale a une occupation de 1 347,80 hectares soit 5,30 % ;

· La classe sol nu est toujours la plus dominante avec une superficie de 1 6387,63 hectares (64,44 %).

III.3.1.3 Etat de l'occupation du sol en 2003

Les classes les plus dominantes sont toujours celles de la végétation, de l'espace urbanisé et du sol nu.

· La végétation est de l'ordre de 3 201,95 hectares soit 12,57 % ;

· La classe culture irriguée est estimée à une superficie de 1 096,13 hectares soit 4,30 % de la zone d'étude ;

· Pour le fleuve Niger, il occupe une superficie de 617,81 hectares correspondant à 2,43 % ;

· L'espace urbanisé quant à lui a une superficie de 5 850,83 hectares soit 22,97 % ;

· Le cône de déjection occupe une portion 0,53 % de la zone d'étude soit 1 34,80 hectares ;

· Les cultures pluviales occupent 4,48 % soit 1 140,21 hectares ;

· La classe du sol nu toujours dominante avec une superficie de 13 434,62 hectares (52,73 %).

III.3.1.4 Etat de l'occupation du sol en 2016

Jusqu'en 2016, les trois classes (végétation, espace urbanisé et sol nu) sont restées les plus dominantes dans la zone d'étude.

· En 2016 la végétation occupe un espace de 2 361,42 hectares soit 9,27 % ;

· Les cultures irriguées quant à elles représentent 6,74 % (1 718,21 hectares) ;

· La classe fleuve Niger occupe une superficie de 911,12 hectares (3,58 %) ;

· Quant à l'espace urbanisé, il représente 6 944,76 hectares soit 27,26 % ;

· L'espace occupé par le cône de déjection est de 195,48 hectares correspondant à 0,77 % ;

· Les cultures pluviales sont estimées à 136,91 hectares 0,54 % ;

· La classe la plus dominante (sol nu) occupe un espace de 13168,17 hectares (51,69 %) ;

· La nouvelle classe (mare) apparue après 2003, occupe 40,28 hectares soit 0,16 %).

47

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net