WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et télédétection.

( Télécharger le fichier original )
par Mamane Barkawi MANSOUR BADAMASSI
Université Mohamed V Agdal - Master spécialisé 2016
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Partie II. Evaluation de l'état de sécheresse météorologique

CHAPITRE VI : EVALUATION DE L'ETAT DE SECHERESSE METEOROLOGIQUE : CALCUL ET CARTOGRAPHIE DE L'INDICE DE PRECIPITATION STANDARDISE (SPI) ENTRE 1981 ET 2014

VI.1 Introduction

Comme nous l'avons décrit dans la partie méthodologie, le SPI est un indicateur de sécheresse météorologique. Il permet de mettre en évidence les périodes sèches (valeurs négatives du SPI) et les périodes humides (valeurs positives du SPI).

Beaucoup de pays calculent et cartographient périodiquement le SPI et d'autres indices de sécheresse ou paramètres météorologiques car ils offrent la possibilité d'évaluer les conditions de précipitations par rapport à l'approvisionnement en eau (OMM-N°1090., 2012). Cet indice a été calculé sur toute la partie ouest du Niger sur une série temporelle de 12 mois portant sur une période de 34 ans (1981 à 2014), par la suite nous avons fait un zoom sur notre zone d'étude.

VI.2 Résultats cartographiques et statistiques du SPI

Les résultats cartographiques et statistiques obtenus à partir du calcul du SPI sont présentés aux tableaux 16, 17, 18, 19 et figures 29, 30, 31. L'évaluation de l'état de sécheresse de la partie ouest du Niger et de la ville de Niamey se fera sur une analyse de ces différents résultats. Ces résultats s'agissent des valeurs de la moyenne historique et l'écart type historique servit pour le calcul du SPI, des valeurs annuelles moyennes de l'indice de précipitation standardisé et enfin des cartes du SPI spatialisées.

Tableau 16 : valeurs de la moyenne et écart-type historique des précipitations de la partie ouest du
Niger de 1981 à 2014

 

Moyenne
historique en mm

Ecart-type
historique en mm

Moyenne

425,18

75,22

Max

866,01

123,86

Min

214,16

43,56

Tableau 17 : Valeurs annuelles moyennes de l'indice de précipitations standardisé de 1981 à 1991

 

1981

1982

1983

1984

1985

1986

1987

1988

1989

1990

1991

SPI

MAX

1,48

0,53

0,85

-1,17

0,32

1,61

0,29

1,71

1,71

0,49

2,52

MIN

-1,15

-2,0

-1,95

-3, 32

-2,08

-1,62

-2,37

-1,14

-1,14

-1,62

-1,25

Tableau 18 : Valeurs annuelles moyennes de l'indice de précipitations standardisé de 1992 à 2002

 

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

2002

SPI

MAX

1,94

0,67

3,94

1,08

1,01

0,51

3,78

2,99

0,74

1,51

1,32

MIN

-0,98

-2,09

0,06

-1,45

-1,26

-2,03

-0,71

-0,16

-1,21

-0,80

-0,84

70

Projet de fin d'étude CRASTE-LF 2016 : Cartographie de l'évolution spatio-temporelle de la ville de Niamey (Niger) et évaluation de l'état de sécheresse moyennant les outils SIG et Télédétection

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net