WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Gestion agricole.

( Télécharger le fichier original )
par Luvagho KAMBALE
Institut superieur de developpement rural de goma - LICENCIE EN ENVIRONNEMENT EN DEVELOPPEMENT DURABLE 2013
  

sommaire suivant

 
 
 
 
 

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR,
UNIVERSITAIRE ET RECHERCHE SCIENTIFIQUE

« E.S.U .R.S »

ANALYSES ET RECHERCHES

 

IMPACT DE LA GESTION DU SOL SUR LES
PRODUCTIONS AGRICOLES DANS LE
TERRITOIRE DE LUBERO
« Cas de la Cité de Kayna »

Contact

Présenté par

KAMBALE LUVAGHO Justin

Licencié en développement rural.

Spécialisation, Expert et Consultant en :
Environnement et développement durable, Agriculture durable, Etude des Impacts
environnementaux des projets de développement, Taxiconomie, Education mésologique,
Sylviculture durable, Agriculture écologique et Hydraulique rurale.

: - e-mail : justinluvagho@yahoo.fr, aspdeasbl@gmail.com

- Téléphone mobile : +243 997 187 866, +243 825-309-914

Août 2014

 
 
 

EPIGRAPHE

« La difficulté n'est pas de faire des enfants

mais de les nourrir »

Thomas Robert Malthus

II

DEDICACE

Avous tous qui avez fait preuve d'affection envers nous, que Dieu nous accorde longévité, vie et prospérité.

Justin LUVAGHO

III

SIGLES ET ABREVIATIONS

% : Pourcentage

APAD : Association des Personnes Appuyant au Développement

APETAMACO : Association des Petits Eleveurs, Tanneurs et Maroquiniers du Congo

CEBCE : Communauté des Eglises Baptiste au Congo de l'Est

CEPAC : Communauté des Eglises Pentecôtistes au Congo

CS : Centre de Santé

CT : Chef des Tavaux

EP : Ecole Primaire

EVT : Evapotranspiration

FAO : Food Agriculture Organisation

FOPAC : Fédération des Organisations des Producteurs Agricoles du Congo

IFDC : International Fertilisation Dévelopment Catalist

ISDR-GL : Institut Supérieur de Développement Rural des Grands Lacs

Nb : Noté Bien

OGM : Organisme Génétiquement Modifié

ONG : Organisation Non Gouvernementale

pH : Potentiel Hydrogène

PNUD : Programme des Nations Unies pour le Développement

Pv : Procès-Verbal

RDC : République Démocratique du Congo

RFI : Radio France Internationale

SYDIP : Syndicat des Paysans

TDR : Technicien en Développement Rural

TFC : Travail de Fin de Cycle

- 1 -

0. INTRODUCTION

0.1 ETAT DE LA QUESTION

Dans un contexte global marqué par la construction de nouveaux équilibres géopolitiques, de profondes mutations démographiques, l'évolution accélérée des nouvelles technologies et les incertitudes relatives aux incidences du changement climatique, il peut paraître surprenant d'engager une réflexion prospective sur le très long terme, a fortiori lorsque cette réflexion porte sur la question du sol. Avant nous, d'autres chercheurs ont portés leurs attentions sur la gestion du sol d'une manière ou d'une autre, c'est ainsi que les bibliothèques dénoncent dans leurs anales des divers travaux y relatifs :

Joseph MWISHA RUPIA (2010) tourne ses réflexions sur la préoccupation de savoir pourquoi la régression du secteur agricole dans le groupement Mupfuni Shanga. Il souligne que cette baisse touche les revenus des ménages car 99% des populations de ces groupements tirent leurs ressources vitales dans l'exploitation de sol. En outre, il souligne que les mauvaises pratiques agricoles, l'explosion démographiques conduisent la dégradation de la qualité physique et chimique du sol ; ce qui amène une infertilité grandissante de sol. Il suppose que si les ONGs, les associations et le gouvernement participent activement dans la lutte contre la pauvreté dans ce milieu, ils ne s'accentuent pas sur l'encadrement des masses paysannes, la sensibilisation sur le planning familial, la lutte contre les conflits pourraient aider à améliorer les conditions de vie des populations et ainsi relancer la production agricole avec une gestion judicieuse du sol qui est une base de vie de ces populations.

Pour PATHI SALUMU (2006) soulève que la population du Manièma ne vit que de l'agriculture et se pose des problèmes d'une faible production agricole causée par l'absence des infrastructures routières et l'insécurité grandissante dans le milieu. Il propose que la relance de l'agriculture, le rétablissement de la sécurité ainsi que l'aménagement des routes de dessertes agricoles puisse améliorer la vie de la population de cette province.

Ebenmayer (1976) a évalué les causes de la dégradation des sols et le cycle de la constitution du sol dans les écosystèmes forestiers. Il a pu démontrer qu'une grande proportion des nutriments prélevés au sol annuellement par l'arbre, y est retournée par la litière annuelle. Il a aussi pu établir qu'une interruption de ce cycle par l'exploitation des litières comme fourrage pour les animaux domestiques, pratique assez commune en Europe par exemple, récolte de débris (branches, brindilles, bois morts) pour avoir de l'énergie, causait une détérioration de la croissance forestière. Une loi fut alors adoptée en Allemagne afin d'interdire cette pratique néfaste au développement des écosystèmes forestiers.

- 2 -

En outre, Plamondon (2009) signale que certaines actions anthropiques dégradent le sol et considère qu'elles constituent la principale cause de réduction de la fertilité des sols et du rendement suite à la perte de la matière organique et des nutriments surtout concentrés dans la couche supérieure du sol.

Mc Kinnon et al., (1990) soulignent que ce phénomène, de mise à nu du sol qui empêche la forêt de se rajeunir naturellement ainsi que de continuer à remplir ses fonctions, est accentué dans le Mayombe congolais notamment dans la Réserve de Biosphère de Luki où l'écosystème forestier subit une sérieuse dégradation suite à la pression démographique.

Pour Messager MWENGE SYALI.K. (2011), dans son travail intitulé «Etude des causes de la baisse de production agricole dans la partie Sud de Lubero, cas du groupement ITALA » parle de baisse de la production agricole. Il estime que les perturbations saisonnières et l'attaque de la culture de Manioc par la Mosaïque sont les causes de cette baisse. Néanmoins, il s'est limité à la vulgarisation des techniques agricoles durables mais n'ayant pas pris en compte la vulgarisation des intrants agricoles appropriées résistants aux attaques, aux bactéries et aux maladies cryptogamiques dans la région qui serait aussi l'une des stratégies pour relancer la production agricole du groupement ITALA.

KAMBALE MATANDIKO (2010) dans son TFC intitulé « Analyse des pratiques agro écologiques par la population de Lubero et son impact sur la production, cité de Lubero » stipule que les mauvaises pratiques agricoles conventionnelles influencent les agriculteurs suite à une intense promotion des ONGs et Associations agricoles seraient par conséquent à la base de la baisse de la production agricole dans la cité de Lubero. A cela s'ajoute le changement climatique qui influence négativement la production agricole et oblige les paysans à recourir aux agro systèmes. Il propose la vulgarisation des techniques agricoles durables et surtout agrobiologique orientée vers le marché comme une des stratégies pour relancer la production agricole. Cependant, il n'a pas parlé des techniques éventuelles qui pourront être utilisées pour accroître les capacités des vulgarisateurs des différentes institutions locales pour une adoption d'une agriculture durable et soutenue dans la région.

Dans le cadre de notre travail, nous essaierons de voir les causes de la dégradation du sol et leurs répercussions sur les productions agricoles en cité de Kayna et envisager des mesures d'amélioration.

- 3 -

sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy