WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'apport de parc national de Virunga au développement social économique des populations du territoire de Rutshuru.

( Télécharger le fichier original )
par Thierry HAKIZA
ULPGL/Goma - Graduat 2014
  

précédent sommaire suivant

SIGLES ET ABREVIATIONS

% : pourcentage

DCR : domaine de chasse de Rutshuru

EP : Ecole primaire

ES : Ecole secondaire

ICCN : Institut National pour la Conservation de la nature

PEVI : Programme Environnemental autour de Virunga

PNVi : Parc National de Virunga

WWF : Fonds Mondial pour la Nature

PICD : Plan Inter Communautaire de Développement

INTRODUCTION

0.1. PROBLEMATIQUE

Il est reconnu que bon nombre des aires protégées contribuent au développement socio-économique des populations qui vivent le long des rives du site concerné.

Autrement dit  la croissance socio-économique d'un peuple peut résulter de la contribution des Réserves Nationales.

Le Parc National de Virunga jadis connu sous le nom du parc Albert est né dans un contexte ambivalent, dans la mesure où avant les années de sa création (1925), on a assisté à plusieurs idéo constructives et conservatrices de la nature d'une part et de l'autre part a celles qui étaient purement scientifiques.

Selon le rapport de L'ICCN (institut National pour la Conservation de la Nature) publié en 2008 par José Kalpers et Norbert Mushenzi ; c'est depuis le début des années 1990, année du débit de la crise au Rwanda, que le Parc National de Virunga est confronté à des crises en répétition et des nombreux conflits armés ont eu desimpacts multiples sur la biodiversité et sur le personnel chargé de sa protection.

Les parcs favorisentl'hétérogénéité des économies locales et régionales, et contribuent entre autres à sauvegarder des habitats, des animaux (faune) et des espèces de plantes (flore) qui constituent une ressource naturelle renouvelable à la base de nombreuses activités, telles que la chasse, la pècheet la cueillette. De façon très significative, elles supportent également l'industrie touristique. Les parcs permettent aussi, en tant que laboratoires naturels de recherche, de développer du moins potentiellement des produits économiquement rentables, comme des produits pharmaceutiques ou alimentaires, ou encore de contribuer au développement des biotechnologies.

Le parc national de Virunga serait reconnu dans le monde entier comme un site d'une richesse unique pour les espèces sauvages. Sur le plan économique, grâce au parc avec une rétrocession actuelle de 30% sur le total de revenus générés par les secteurs productifs du parc, il favorise la construction des écoles, des dispensaires et la création d'emplois aujourd'hui estimé a plus de 3000 selon le rapport de l'ICCN publié par Gratien Bashonga et Marc Languy1(*).

La pèche étant la principale source de protéine reste une activité principale de la population, grâceà une importante quantité d'eau que contient le parc, il favorise la construction de Barrage dans le territoire de Rutshuru et absorbe le C.O.2, élément clés dans la fourniture de l'oxygène et favorise également la navigation surtout à la cote ouest du lac Edouard à CHAVINYONGE. Cependant actuellement le parc se situe au coeur de conflits armés importants et récurrents qui le ravage lui, ses hommes et son environnement naturel.

Les questionnements suivants seront le fil conducteur de notre travail :

1). Quelle serait la contribution de ce parc sur le développement socio-économique de la population riveraine ?

2). Comment la population riveraine apprécie-t-elle l'apport du parc à l'égard de ses conditions de vie?

3). Quelles sont les attentes de la population de Rutshuru vis-à-vis du barrage de Matebe en pleine construction?

* 1 languy M. et de Merode E. «  Virunga survie du premier parc d'Afrique » Editions lannoo sa, tielt 2006 p. 87-98

M. Gratien Bashonga : «  secteurs productifs du parc National de Virunga » : Editions www easternafricaregional, Edition Nairob, Kenya P.22

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.