WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse des facteurs favorisant le mariage précoce dans le ville de Baraka, en RDC


par Séraphine Feza MUSENGELWA
Institut Supérieur de Développement Rural de Fizi  - Graduat en Administration rurale 2021
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION GENERALE

A. ETAT DE LA QUESTION

En ce qui concerne les travaux antérieurs relatifs aux mariages précoce, nous signalons humblement que nous ne sommes pas le premier à traiter cette thématique, car abordée certes, par d'autres chercheurs.

Ainsi, le problème de mariage précoce faisant l'objet de notre recherche avait attiré l'attention d'autres chercheurs et partenaires éducatifs.

1. Sophie MBILIZI MWENDELAPINZI (2007-2008) son travail s'intitulé « opinion des habitants de la collectivité/ chefferie de Lwindi face au mariage des jeunes filles âgées de 14 à 17ans » (TFC) celle-ci dit : précocement contracté, le mariage engendrerait des conséquences néfastes1(*).

· Perturbation de la croissance physique de l'adolescence,

· Manque de stabilité du foyer dû à l'immaturité,

· Des complications avant le mariage suite à son âge occasionne grandement sa dépendance presque totale vis-à-vis du mari, de la belle famille ou celle de sa provenance.

Comme problématique = elle s'est posée des questions ci-après :

· Quelle est l'opinion des habitants de la chefferie de Lwindi face au mariage précoce ?

· Pour quoi les jeunes filles des écoles secondaires de la collectivité -chefferie de Lwindi préfèrent - elles le mariage précoce ?

Pour répondre à ces questions l'auteur formulé les hypothèses de la manière suivante :

· L'opinion des habitants de la chefferie de Lwindi serait favorable face au mariage précoce.

· Le mariage précoce des jeunes filles des écoles secondaire de la dite chefferie serait préféré par elles.

2. Judith TATU ALIMASI (2006-2007) dont son travail s'intitulé « Attitude des filles adolescentes des écoles secondaires de la commune de Kadutu face au mariage précoce » (TFC)2(*). Elle s'est fixée comme objectif principal :

- Connaitre les opinions des jeunes filles adolescentes de la commune de Kadutu et l'impact sur l'évaluation de leurs études.

Elle a formulé les questions ci-après :

- Pour quoi les jeunes filles des écoles secondaires de la commune de Kadutu préfèrent le mariage précoce ?

- Comment ces filles entravaient leur avenir après avoir contracté ce genre de mariage ?

Une fois dans leur foyer, comment les jeunes époux arrivent à gagner leur vie particulière les difficultés d'ordre financier aux quelles ils se confrontent.

Son hypothèse était formulée de la manière suivante :

- Quelle sera l'attitude des filles adolescentes âgées de 15 à 17ans de la commune de Kadutu, serait-elle négative face au mariage précoce observé dans leurs milieux.

- Dans la négativité un tel mariage serait-il dit à un manque de scolarité ou à un autre facteur soit d'ordre intellectuel soit d'ordre matériel et d'autres pour vérifier cette hypothèse, l'auteur avait utilisé la technique de questionnaire d'enquêtes et elle a montré que la majorité des filles des écoles secondaires préfèrent se marier après avoir terminées les humanités comme résultats, elle a trouvée que les facteurs importants qui amènent les filles adolescentes des écoles secondaires au mariage précoce demeure les difficultés des payements de la prime par leurs parents.

3. MUHIGIRWA NTERANYA Crispin

Son travail avait pour titre « facteur favorisant le mariage précoce des jeunes dans le territoire de Kabare/cas de la collectivité-chefferie de Nindja3(*) »Dans ce cadre, l'objectif pour suivit consistait à connaitre les facteurs réels des mariages précoce des jeunes dans cette entité.A l'issue de la problématique, l'auteur s'est posé des questions suivantes :

~ Les jeunes de la collectivité chefferie de Nindja contractent ils réellement des mariages précoces ? 

~ Dans l'affirmative quels seraient les facteurs à la base de ce genre de mariage ?

~ Quelles seraient les conséquences de mariage précoce sur la vie des conjoints dans leur foyer ?

Comme résultat, l'auteur a trouvé que les facteurs à la base du mariage précoce sont ceux d'ordre financier et affectif ainsi que la mangue de scolarisation. Notre travail ne démarque de ces travaux car il porte sur les facteurs favorisant les mariages précoces dans la ville de baraka.

* 1Sophie MBILIZI MWENDELAPINZI, opinion des habitants de la collectivité/ chefferie de Lwindi face au mariage des jeunes filles âgées de 14 à 17ans, 2007-2008, ISTM/BUKAVU (TFC)

* 2Judith TATU ALISMA, Attitude des filles adolescentes des écoles secondaires de la commune de Kadutu face au mariage précoce, 2006-2007, ISTM/BUKAVU (TFC)

* 3MUHIGIRWA NTERANYA, facteur favorisant le mariage précoce des jeunes dans le territoire de Kabare/cas de la collectivité-chefferie de Nindja, 2010-2011, ISTM/BUKAVU (mémoire) 

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net