WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'écomobilité, vers un développement durable de l'activité touristique

( Télécharger le fichier original )
par Mari Jaouen
Ecole Supérieure Européenne de Poisy - Diplôme Universitaire en Ingénierie de l'Espace Rural 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Introduction

De masse, de santé, de luxe, de nature, culturel, « éco » ou durable, le tourisme est aujourd'hui la première activité économique mondiale. La plupart des européens le pratique à titre d'activité banale, nécessaire, presque vitale. Le développement du tourisme est pourtant récent et a connu une croissance rapide puisqu'il n'a été popularisé qu'au début du siècle dernier sur le vieux continent. Si d'un point de vu économique ce secteur toujours en forte croissance est très fructueux, il peut cependant avoir des conséquences très néfastes, en particulier sur l'environnement.

Dans le souci de limiter ces impacts négatifs, un concept est né récemment : le tourisme durable. C'est un type de tourisme qui vise à concilier les enjeux économiques, socioculturels et environnementaux de l'activité, par le biais d'une utilisation efficace et raisonnée des ressources et des biens rares sans compromettre les besoins des générations futures. Il s'agit donc d'une approche intégrée du tourisme sur du long terme.

Le développement du tourisme est complexe, car il touche et dépend de nombreux domaines tels que l'hébergement, l'alimentation, l'énergie, l'eau, l'aménagement du territoire, la gestion des espaces naturels, la culture, l'éducation... et le transport. Or le transport est un problème sous estimé du tourisme qui n'est peu ou pas pris en compte dans les politiques de développement du tourisme, durable ou non. En effet les indicateurs du tourisme durable prennent rarement en compte l'impact des déplacements liés à l'activité touristique, pour accéder à la destination et durant le séjour.

Une faille est présente dans l'application du concept de tourisme durable : la vision globale laisse de côté le problème sous estimé des transports. C'est à partir de ce constat que je me suis interrogée. Comment mieux intégrer la problématique des transports dans les projets de développement touristique en Europe?

L'Europe comprend les pays les plus avancés en matière de développement touristique durable, et la mobilité y est très développée. C'est un espace plus ou moins homogène avec un développement du tourisme et des transports assez similaire. Cet espace me semble donc être le plus pertinent pour traiter de l'écomobilité touristique.

Nous verrons tout d'abord qu'elles sont les caractéristiques du transport et du tourisme afin de comprendre le fonctionnement de ses activités, les politiques et réglementations qui y sont liées, les problèmes qu'ils posent et les enjeux pour les années à venir. Nous chercherons ensuite des solutions possibles à apporter aux problèmes de transport vers un développement durable de l'activité touristique. Nous tenterons enfin de comprendre les freins qui limitent l'application de ces solutions et les menaces qui pèsent sur leur développement. 

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net