WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Effet de la durée de compétition des mauvaises herbes sur la culture du poivron (Capsicum annuum)


par Josué CANDY
Université Notre Dame d'Haïti - Ingénieur - Agronome 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.3.6. Collecte des données

Pour chaque unité expérimentale considérée les observations ont porté sur une unité d'observation, désignée de façon aléatoire à l'intérieur des unités expérimentales, qui est de 30% soit neuf (9) plantes par traitement. Les données ont été collectées à l'aide des instruments ci-dessous durant une période de temps déterminée. On avait disposé d'un ruban métrique, d'une balance mécanique, d'une plume et d'un bloc note.

A. Variables mesurées

Les Variables ont été collectées à chaque intervention, au fur et à mesure de l`évolution des paramètres d`observation et de mesures, à l'aide des matériels précités

1. Récolte /Rendement total

La récolte a été échelonnée sur un période de trois (3) mois. Elle commence au mois de janvier et terminer au mois d'avril 2007. Elle a été faite sur la base de l'échantillonnage soit 30 % des plantes de la population parcellaire, soit neuf (9) plantes par traitement. Après la récolte les fruits ont été mis dans des sacs en poly-éthylène identifiés séparément. Au moyen d'une balance mécanique de précision, les fruits récoltés pour les différents traitements sont pesés puis la valeur obtenue a été utilisée pour déterminer le rendement à l'hectare, d'où le rendement total. Le rendement est estimé en T/ha.

2. Rendement exportable

Après avoir déterminer le rendement total pour les différentes parcelles, les fruits ayant un diamètre supérieur ou égal à quatre (4) cm et exempte des symptômes de maladies, sont sélectionnés puis pesés à leur tour ; ces fruits sélectionnés sont considérés comme commercialisables sur le marché international. La détermination du rendement exportable a été échelonnée sur une période de trois mois, du mois de janvier au mois d'avril. Le rendement exportable est estimé en T/ha.  

3. Nombre de fruits par plante

Le nombre de fruits par plante a été collecté de manière échelonnée sur une période de trois mois (du mois de janvier au mois d'avril), dans le but de déterminer le potentiel de production moyen de chaque plante par traitement. Ce paramètre a été observé avant chaque récolte et ces donnés ont été collectés de manière à respecter les 30% des plantes choisies à l'intérieur des parcelles expérimentales, soit neuf (9) plantes par traitement.

4. Nombre de ramifications par plante

Le nombre de ramifications par plante a été collecté tout en respectant l'échantillon choisi au préalable soit 30% de la population intérieure de chaque unité expérimentale. Ce paramètre a été collecté à la fin de l'expérience, au mois d'avril.

5. Dimension (hauteur) des plantes par traitement (cm)

Pour les 30 % de plantes prises au hasard qui constituent l'unité d'observation, on enregistre la hauteur en centimètres. Cette variable a été mesurée de la base de la plante jusqu'à son sommet de chaque plante qui se trouve au sein de cet échantillon à la fin de l'expérience, au mois d'avril, à l'aide d'un ruban métrique puis la moyenne a été calculée pour chaque parcelle.

6. Densité de mauvaises herbes par m2

La densité de mauvaises herbes par m2 a été contrôlée avant chaque intervention dans la lutte contre les mauvaises herbes sur le flanc des billions, sur trois échantillons d'un m2 choisis à l'intérieur des parcelles.

7. Incidences de maladies par traitement

Pour déterminer l'incidence de maladies par traitement, nous avons effectué un diagnostic, trois (3) mois après transplantation, de chaque plante qui a été choisie dans l'échantillon soit 30% de la population parcellaire, soit neuf (9) plantes par traitement. Après avoir diagnostiqué les plantes et déterminé le nombre de plantes malades par traitement, les incidences de maladies au sein de chaque parcelle ont été déterminées et ont été exprimées en pourcentage.

B. Variables observées

Les Variables telles que le type de mauvaises herbes, les maladies rencontrées dans les parcelles et les types de ravageurs ont été observées tout au long de l'expérience, puis notées en conséquence. L'incidence causée par les différents types de maladies et de ravageurs sur les plantes a été déterminée à partir du pourcentage de pantes malades par traitement, de la densité de mauvaises herbes par traitement, du nombre de fruits par plante et du niveau d'agressivité des maladies sur les plantes affectées.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy