WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quels sont les obstacles à la professionnalisation d'un club de basket-ball amateur ?


par Nicolas MATHIEU
Université Paris XII - Licence STAPS Management du Sport 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.1.3. Les dirigeants traditionnels

Nous avons pu commencer à le voir dans le chapitre précèdent, la professionnalisation bouleverse les rapports de pouvoir au sein de l'organisation. Qui dit bouleversement de l'organisation dit modification des rapports de pouvoir. La recherche de la performance tend à offrir le pouvoir de décision aux dépositaires techniques, aux personnes qualifiées et reconnues. On assiste donc à une spécialisation des tâches et à une séparation entre le technique et l'administratif. « Chaque fois qu'un espace sportif se structure en espace professionnel, la définition des moyens légitimes pour gérer la pratique sportive d'excellence fait l'objet d'âpres luttes symboliques59(*). »

Des luttes qui proviennent des objectifs différents des acteurs. Les dirigeants traditionnels sont les dépositaires du sport amateur, ils sont souvent issus de catégories socioprofessionnelles supérieures à ceux des bénévoles. Lors des déplacements de l'équipe première de Le Mée j'ai ainsi pu croiser des présidents de Nationale 2 ou Nationale 3, chirurgiens, maires, avocats, dentistes, docteurs, chefs d'entreprise ou commerçants. Avant de reprendre mes études et de constituer une sorte d'exception sociale, j'étais banquier et j'occupais donc un statut social supérieur aux bénévoles qui sont, au sein de l'association enseignant, ouvrier ou manutentionnaire. Ces observations sont confirmées par Sébastien STUMPP et William GASPARINI60(*) qui pensent que « que ces conflits traduisent aussi des divergences (tant idéologiques que sociales) ainsi que des enjeux spécifiques au monde sportif associatif. Les mêmes auteurs situent ces luttes d'influence dans le fait que « l'identité amateur ne relève pas de l'essence du sport, mais bien d'une stratégie de certaines fractions sociales occupant les postes de dirigeant dans les clubs au moment même ou les sports collectifs se professionnalisent. »

Dans le cas du club de volley-ball alsacien étudié par STUMPP et GASPARINI, l'étude des oppositions confirme une nouvelle fois la thèse de l'opposition sociale entre des dirigeants en place et les techniciens : « Il existe des oppositions éthiques et sociales entre des groupes aux propriétés sociales différenciées. Si les défenseurs d'un ethos amateur du volley-ball ont en commun d'avoir une certaine ancienneté dans leur fonction fédérale, d'être dépourvus de titres sportifs élevés et d'appartenir plutôt au monde des commerçants, des professions libérales et de la notabilité locale, les agents situés au pôle opposé (défenseurs d'une professionnalisation rapide, à l'image du football) partagent, outre un passé de volleyeur de bon niveau, une position sociale dans le secteur public ou dans le secteur privé liée à la possession d'un diplôme relativement élevé ». Issus de la petite bourgeoisie culturelle et économique diplômée (tous ont fait des études supérieures), ces dirigeants sportifs sont par ailleurs très au fait des formes modernes d'entrepreneuriat et d'organisation de la vie sociale, dont ils utilisent la rhétorique pour se définir, par exemple, comme un « team dynamique, sérieux, ou les compétences de chacun sont utilisées efficacement »61(*).

La professionnalisation ouvrirait donc la voie à des professionnels qualifiés et expérimentés dans le domaine sportif qui pourrait mettre à mal le management, les décisions et le projet sportif des dirigeants traditionnels. Cette lutte de pouvoir pourrait amener les dirigeants en place à tenter de garder leur supériorité en continuant de s'entourer de personnel non qualifié. L'obstacle à la professionnalisation serait donc l'ambition sociale de ces dirigeants traditionnels qui profiterait des organisations sportives pour conforter leur domination de la classe populaire. Selon Gildas LOIRAND62(*) « la professionnalisation des organisations sportives via une professionnalisation de l'encadrement technique fait incontestablement peser une menace sur la stabilité organisationnelle des clubs et sur le pouvoir de type patrimonial qu'exercent leurs dirigeants. » Pour autant, la volonté de ces dirigeants de garder le contrôle de leur club se ferait au détriment de la volonté de l'ensemble de concourir à une meilleure organisation.

* 59 FAURE Jean-Marie & SUAUD Christophe, Un professionnalisme inachevé. Deux états du champ du football professionnel en France. Actes de la recherche en sciences sociales, n°103, pages 7-26, 2000.

* 60 STUMPP Sébastien et GASPARINI William, Les conditions sociales d'émergence du volley-ball professionnel. De l'espace nation au club local (1970-1987), STAPS n°63, pages 123-138, 2003.

* 61 Ibidem

* 62 LOIRAND Gildas, Le bénévolat sportif : les ambiguïtés d'un engagement, Paris, L'Harmattan, 2000.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy