WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pertinence de l'approche projet adoptée par l'Initiative PPTE au Cameroun: Cas de la promotion des mutuelles de santé ou micro assurances santé

( Télécharger le fichier original )
par Rébecca Hortense ELLA-MENYE EKOTTO épouse BATINDEK BATOANEN
Institut de Formation pour le Développement (IFD) Yaoundé rue CEPER - Expert en Planification et Gestion de Projets 2007
  

précédent sommaire suivant

§.2 - Limites de ces approches d'évaluation

Les aspects techniques et financiers, liés aux éléments de montage du système de mutualisation de risques et au processus de leur mise en place et de leur gestion, sont bien connus. En effet, d'excellents guides à l'instar de celui du BIT/STEP sont élaborés pour faciliter la mise en place de ces systèmes.

Deux aspects ne sont cependant pas pris en compte : La dimension humaine et sociale, ainsi que l'étude systématique du contexte dans lesquels les systèmes sont introduits.

A - Prise en compte d'une dimension humaine et sociale des systèmes

Il s'agit ici de savoir :

ü Comment ces systèmes affectent les comportements des différents acteurs impliqués, et quelles sont leurs relations réciproques;

ü Comment les bénéficiaires et les prestataires de soins perçoivent ces systèmes, et s'ils répondent à leurs attentes respectives.

Notons par ailleurs que la meilleure solution pour augmenter le pool d'adhérents pourrait être la création d'un système qui répond plus aux attentes de la population cible.

B - Prise en compte d'une dimension du contexte des systèmes

Pour cette autre dimension, il faut connaître :

ü Les éléments de l'environnement qui peuvent contribuer à expliquer le succès ou l'échec de systèmes de mutualisation des risques maladie ;

ü Ce qui peut être ou non appliqué à tous les cas de figures.

Plusieurs études301(*) montrent que le faible taux d'adhésion aux systèmes de mutualisation des risques maladie est lié à trois facteurs principaux :

ü La qualité des soins de santé offerts;

ü La confiance des habitants dans la gestion de la structure ;

ü La capacité financière des populations.

Ces trois facteurs ne sont pas suffisamment pris en compte dans les différentes approches d'évaluation présentées. Afin d'élaborer des indicateurs pertinents pour ces dimensions oubliées, il est opportun de faire une étude approfondie de leurs différentes composantes.

La littérature sur l'évaluation des mutuelles de santé nous a appris que les facteurs techniques, organisationnels et financiers sont utilisés régulièrement comme critères d'évaluation. Sont moins utilisés, les aspects liés aux comportements socio culturels des bénéficiaires, et ceux relatifs au contexte environnemental des systèmes de mutualisation des risques maladie.

A travers l'évaluation de quelques mutuelles de santé sur fonds PPTE, observons l'intérêt d'une utilisation de toutes les dimensions (critères) du concept mutualiste.

* 301 Atim et Sock (2002), Jütting et Tine (2000), Chee et Al (2002), Waelkens et Criel (2002)

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy