WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Pertinence de l'approche projet adoptée par l'Initiative PPTE au Cameroun: Cas de la promotion des mutuelles de santé ou micro assurances santé


par Rébecca Hortense ELLA-MENYE EKOTTO épouse BATINDEK BATOANEN
Institut de Formation pour le Développement (IFD) Yaoundé rue CEPER - Expert en Planification et Gestion de Projets 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

ANNEXES

1. Méthode d'échantillonnage utilisée : Méthode BORDAS

2. Cadre logique de la promotion des mutuelles de santé ou micro assurances santé au Cameroun

3. Suivi évaluation des projets/programmes PPTE de 2001 à 2007

- Procès verbal de réception/validation des réalisations du projet

PROMUSAP

- Résultats suivi exécution de 40 projets/programmes PPTE dans les 6

secteurs de développement

4. Cartographies des mutuelles de santé au Cameroun

5. Instruments d'observation et de collecte des données de terrain

6. Liste des personnes rencontrées

7. Observations du jury sur la première version de notre étude présentée le 29 janvier 2009, et les schémas d'analyse de cette étude (version initiale et version révisée)

ANNEXE 1

Méthode d'échantillonnage utilisée : Méthode BORDAS, procédure

Actions :

A : Projet d'approvisionnement en médicaments essentiels dans les districts de santé prioritaires

B : Projet de Promotion des Mutuelles de Santé Pilotes au Cameroun

C : Renforcement de l'offre de santé

D : Projet de Renforcement des Soins Obstétricaux d'Urgence

Critères :

C1 : Prévoyance sociale

 : Couverture nationale

C3 : Durée minimale deux ans

Coefficient de Bordas : 8, 5, 3, 1

Matrice de décision

 

C1

 

C3

A

05

18

15

B

18

18

15

C

08

18

13

D

06

18

12

 
 
 
 

Solution

 

C1

 

C3

Somme des rangs

A

1

4,5

7,5

13

B

8

4,5

7,5

20

C

3

4,5

3

10,5

D

5

4,5

1

10,5

C

D'où le pré ordre agrégé B A

D

ANNEXE 2

Cadre logique : Promotion des MS pilotes au Cameroun

Description du projet

Indicateurs

Sources de vérifications

Suppositions/

Hypothèses

Objectif global

L'accessibilité financière des populations pauvres aux soins de santé de qualité est améliorée

Au terme du projet, au moins 78.000 personnes possèdent une carte mutualiste.

Registres des 26 mutuelles de santé

Rapport d'audit externe

 

Objectifs spécifiques

OS1 : Les populations sont accompagnées dans la mise en place de 26 mutuelles de santé

OS2 : Les facteurs de succès des mutuelles de santé sont étudiés dans les différentes localités au Cameroun

A la fin du projet les 26 mutuelles sont opérationnelles

Un rapport sur les conditions de succès de ces structures au Cameroun est diffusé

Attestations de légalisation

Registres d'adhésion et de cotisations

Registres MINSANTE

PV de livraison de l'étude

Le projet dispose de ressources nécessaires

Participation effective

des populations

Lenteurs réduites

Respect chronogramme

Un plan de recherche est établit au préalable, et diffusé

Résultats

R1 : 14 mutuelles rurales et 12 mutuelles urbaines sont mises en place

R2 : L'accès de 13.000 ménages aux soins de santé est amélioré par au moins 50% des mutuelles

R3 : Au moins 156 personnes sont formées à l'approche mutualiste

R4 : Les conditions des mutuelles de santé au Cameroun sont étudiées et diffusées

26 mutuelles sont légalisées et fonctionnelles

Au moins 50% des mutuelles a chacune 1000 adhérents.

30% des formations sanitaires améliorent leur fréquentation

60% des personnes formées maîtrisent les outils de gestion

La situation détaillée des MS est connue

Documents de légalisation et registres des mutuelles

Registres d'adhésion et de cotisations

Registres des malades des formations partenaires

Rapports de formation, Attestation de formation

Taux de satisfaction des adhérents

Contenu du rapport de l'étude

La loi sur les mutuelles de santé existe

Les ressources sont disponibles et utilisées

Collaboration facile avec les formations sanitaires

Une gestion de qualité est pratiquée

La sélection des participants objective

Présence effective aux ateliers de formation

Stratégie de collecte des données rigoureuse

Communication avec les bailleurs et ONG

Activités principales

A1 : Sensibiliser les populations

A2 : Former les promoteurs de mutuelles de santé

A3 : Accompagner la mise en place des mutuelles de santé pilotes

A4 : Collecter les données et vulgariser les conditions de réussite

Campagnes de sensibilisations

Ateliers de formation organisés

Les organismes d'appui encadrent les mutuelles

Des descentes de terrain sont faites.

Données de référence des mutuelles disponibles

PV réunions de sensibilisation

Fiches de présence et rapports de formation

Plan d'action et rapports d'activités des organismes

Plan d'action de recherche, rapport terrain, et rapport final de l'étude

Ressources disponibles et bien gérées

Besoin en formation identifiés et plan de formation élaboré. Disponibilité des participants

Ressources disponibles et APE respecté

Elaborer les TDR, Réunir une équipe multidisciplinaire

Moyens (matériels et humains)

A1- Campagnes de sensibilisation à mener

A2- Ateliers de formation à mettre en place

A3- Renforcement de capacités, appui ONG

A4- Recherche documentaire et enquêtes

Coûts

8.480.000

49.338.000

41.930.000

27.370.000

Conditions préalables

 

127.118.000

 

ANNEXE 3

Suivi évaluation des projets/programmes PPTE de 2001 à2007

Résultats suivi exécution de 40 projets/programmes PPTE dans les 6 secteurs de développement

Tableau 19: Fréquence d'utilisation des outils et niveau d'organisation

SECTEURS

Total projets

EF

APE

RA

ORGANISATION

ECARTS

RESPECT DELAIS

O

N

O

N

O

N

Bonne

Moye

nne

Médio

cre

O

N

O

N

RURAL

10

3

7

10

-

7

3

2

5

3

4

6

-

10

SOCIAL

2

-

2

2

-

-

2

-

2

-

1

1

-

2

SANTE

6

5

1

6

1

-

6

1

4

1

-

6

-

6

EDUCATION

8

2

6

4

4

2

6

-

2

6

4

4

-

8

GOUVER

NANCE

2

2

-

2

-

2

-

1

1

-

-

2

1

1

INFRASTRUC

TURES

12

-

12

10

2

1

11

-

8

4

1

11

-

12

Totaux

40

12

28

34

7

12

28

4

22

14

10

30

1

39

Rapports en %

 

30

70

85

17,5

30

70

10

55

35

25

75

2,5

97,5

Ce tableau exprime les résultats du suivi exécution des projets/programmes sur fonds PPTE de 2001 à 2007. L'analyse de ces dossiers avait pour objectif de faire ressortir la qualité d'application des outils de l'approche projet de l'étape exécution. Il s'est donc agit de vérifier le niveau non seulement la fréquence d'utilisation de ces outils, mais également la manière de faire.

On voit donc que sur 40 projets, 12 seulement ont fait une étude de faisabilité. Mais, 34 d'entre eux ont établit un Avant Projet d'Exécution. Ceci signifie que l'instrument Etude de Faisabilité est peu utilisé et que les acteurs se rattrapent souvent par l'APE dans lequel ils font une étude succincte du contexte de développement et présentent les objectifs du projet.

Le rapport d'activité, comme l'Etude de Faisabilité est utilisé dans 30% des cas uniquement.

On constate également un non respect du chronogramme d'activité dans plus de 90% des cas. Les causes doivent être recherchées dans les procédures de déblocages de fonds et de passation des marchés.

Appréciation de la qualité d'application de l'approche projet par secteur

Source : Conçu par l'auteur à partir des données de recherche

Source : Conçu par l'auteur à partir des données de recherche

Source : Conçu par l'auteur à partir des données de recherche

Série 1= Utilisation de l'outil

Série 2= Non utilisation de l'outil

Ces trois graphiques montrent que le rapport d'activités est l'outil le moins pratiqué, surtout par le secteur rural. L'Avant Projet d'Exécution a une fréquence d'utilisation plus importante, les statistiques établies (voir tableau supra) présentent un pourcentage d'utilisation égal à 85%, contre 30% pour l'Etude de Faisabilité et le Rapport d'Activités.

ANNEXE 4

Cartographie des mutuelles de santé au Cameroun

Tableau 20: Cartographie des mutuelles de santé de la GTZ en 2008

Province

District de santé

Mutuelle de santé

Centre

Eseka

Musacoka

Sa'a

Massa

Obala

Obala

Littoral

Mbanga

Mbanga

Loum

Loum

Douala

MUSAPEC

Douala

EEC

Douala

Hôpital de la Quintinie

Edéa

Edéa

Manjo

Manjo

Nord-Ouest

Bali

Bali

Ndop

Ndop

Bamenda

Bamenda

Kumbo

Kumbo

Nkampé

Nkampé

Ndu

Ndu

Wum

Wum

Ouest

Foumban

Foumban

Mbouda

Mbouda

Sud

Ebolowa

MS Mengong

Sud-Ouest

Kumba

Kumba

Fotem

Fotem

Buéa

Buéa

Manfé

Manfé

Tombel

Tombel

Tiko

Tiko

Source : Dépliant Capacity development, GTZ, PGCSS/Volet MAMS Salon (Promote déc 2008)

La Coopération Technique Allemande, à travers son organe la GTZ, est présente dans 6 provinces du Cameroun.

Elle totalise ainsi 26 mutuelles, réparties comme suit :

Centre : 3

Littoral : 7

Nord-Ouest : 7

Ouest : 2

Sud : 1

Sud Ouest : 6

Figure 7: Cartographie des mutuelles de santé au Cameroun en 2006

En observant cette présentation de la GTZ, on constate une forte concentration des mutuelles de santé dans trois provinces : Centre, Littoral et Ouest.

Par ailleurs, les mutuelles du secteur formel se retrouvent plus au centre et au Littoral, tandis que l'ouest possède une majorité de mutuelles de santé du secteur informel.

ANNEXE 5 :

Instrument d'observation et de collecte de données de terrain

GUIDE D'ENTRETIEN POUR LES PROMOTEURS DE MUTUELLES DE SANTE

AU CAMEROUN

1. Nom de la mutuelle de santé :

2. Nom de l'organisation responsable de la mutuelle de santé :

..................................................................................................

3. Population cible : Milieu rural Milieu urbain

4. Nature de l'organisation responsable de la mutuelle de santé

............................................................................................................

5. Date de création :.............Date démarrage des activités..........................

6. La mutuelle de santé est-elle légalisée ?

Si oui, sous quelle forme ?.....................................................................

7. Autres activités exercées par la mutuelle de santé

.....................................................................................................................

8. Adhésion

Type d'adhésion : Volontaire Automatique Obligatoire

Existe-t-il une restriction à la possibilité d'adhésion ?

Si oui, laquelle ?.......................................................................................

9. Adhérents :

Nombre actuel d'adhérents : .............H.............F..............

Nombre total de bénéficiaires actuels : .............H...............F................

Lien entre les adhérents ?

Si oui, quel est ce lien ?..........................................................................

Leur situation professionnelle :

Secteur formel Secteur informel Secteur agricole

10. Types de soins de santé couverts par la mutuelle :

......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

11. Gestion de la mutuelle :

Type de gestionnaires

Vous disposez des outils de gestion suivants :

Registres d'adhésion Registres de cotisations

Suivi des prestations Suivi comptable

Suivi du budget et de la trésorerie

Bénéficiez-vous d'une assistance technique ?

Si oui laquelle ?...............................................................................

12. Quelles difficultés rencontrez-vous dans la gestion de la mutuelle, et comment les gérez-vous ?

ANNEXE 6

Liste des personnes rencontrées pour l'élaboration de cette étude

Secrétariat Permanent CCS/PPTE

NOM

POSTE/TITRE

Mr Laurent KOUO NGANGUE

Secrétaire Permanent

Mr Max ABE ONANA

Expert Analyste Evaluateur de projets

Mr MOTUBA TAMAJONG

Expert Analyste Evaluateur de projets

Cellule opérationnelle CCS/PPTE

NOM

POSTE/TITRE

Mr NIAGA

Expert sectoriel secteur rural

Mr TANKOUA

Expert sectoriel secteur social

Mr TCHOULA

Expert sectoriel secteur santé

MINSANTE

NOM

POSTE/TITRE

Dr SAA

Conseiller Technique n° 3

Mme Catherine NDIM

Inspecteur des services

SAILD/APCAS

NOM

POSTE/TITRE

Mr Hozier CHIMI NANA

Directeur SAILD /PROMUS

Mr MBENOUN

Responsable développement des mutuelles de santé

Mr Jean KEUMOE

Secrétaire exécutif APCAS

GTZ Coopération technique Allemande

NOM

POSTE/TITRE

Dr Flavien NDONKO

Responsable REGA

Mme Peguy KOPNA

Responsable composante MAMS

Promoteurs de mutuelles de santé sur fonds PPTE

NOM

POSTE/TITRE

MS chauffeurs professionnels

MONSAPGNE Arouna

YONKEU Charles

PCA

Membre du CA

MS communauté BAHAM

KAMDEM Bernard

PCA

MS BONASSAMA

FOYEM Fidèle

Vice président COSADI

MS DEIDO

NDEBA Jules Benjamin

Président du CA

Promoteurs autres mutuelles

NOM

POSTE/TITRE

MS quartier Nylon (Douala)

NTOCK Muhammad

PCA et représentant APCAS Douala

ANNEXE 7

Observations du jury sur l'étude présentée le 29 janvier 2009, et schémas d'analyse de l'étude (version initiale et version révisée)

I - Observations portées sur notre étude par le jury :

Plusieurs observations et recommandations ont été faites lors de la présentation des résultats de notre travail devant un jury composé de cinq (05) membres. Nous les synthétisons en 8 points :

1. L'étude porte essentiellement sur l'application de l'approche projet dans la promotion des mutuelles de santé pilotes au Cameroun sur financement PPTE. Pour cela, il n'est nul besoin de présenter trop longuement l'Initiative PPTE.

2. L'appréciation de l'application de l'approche projet dans le projet PROMUSAP doit être faite tant sur le plan de l'exécution des actions prévues que sur celui du processus d'identification de ces actions.

3. L'utilisation de phrases longues ne facilite pas le suivi et la compréhension de l'idée présentée. Aussi, il faudrait raccourcir ou reconsidérer certaines d'entre elles.

4. Le cas pratique étudié, qui porte sur les mutuelles de santé pilotes, n'occupe que le quart de l'étude. Le lecteur reste ainsi sur sa faim, quant à la situation de référence et les perspectives de ces systèmes au Cameroun. L'étude devra faire ressortir la situation actuelle des mutuelles de santé au Cameroun, et présenter les opportunités de déploiement de ces structures.

5. Mettre dans le cadre logique le cas de la promotion des mutuelles de santé ou micro assurances santé au Cameroun

6. Quelques incohérences dans la saisie du texte rendent certaines phrases incompréhensibles. Une relecture de ces parties doit permettre de corriger ces manquements

7. Le résumé de l'étude doit refléter fidèlement, mais de façon synthétique l'ensemble des points évoqués au cours de la démarche de démonstration.

8. La traduction anglaise du résumé (abstract), doit se faire non par les logiciels de traduction, mais par un traducteur spécialiste, afin de conserver toute la cohérence du texte d'origine.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy