WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'entrée du sujet àógé en foyer logement

( Télécharger le fichier original )
par Caroline Chapelier
Université Toulouse-Le-Mirail - Master 2 psychologie parcours gérontopsychologie 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4. Rôles et place du psychologue au sein du processus d'accueil

Comme nous l'avons vu tout au long de cette réflexion sur l'entrée du résident en foyer-logement, l'accueil a un impact essentiel sur l'adaptation du sujet âgé. Au sein de ce dispositif, de l'inscription à l'arrivée, le psychologue occupe certains rôles, en collaboration avec l'équipe.

Tout d'abord, il semble important de souligner que le psychologue a pour mission de faire émerger la parole de la personne, pour qu'elle soit reconnue en tant que sujet. Cela correspond à l'article 3 du code de déontologie des psychologues qui précise que « la mission fondamentale du psychologue est de faire reconnaître et respecter la personne dans sa dimension psychique ». Au sein du processus d'inscription, une de nos tâches est donc d'écouter le sujet âgé seul (sans la présence de sa famille) et de faire paraître sa demande et ses désirs. Il en sera de même lors de l'arrivée de la personne dans l'établissement, où nous nous attachons à rencontrer la personne lors d'un entretien d'accueil, permettant d'apprécier son adaptation et d'écouter ses ressentis.

Du point de vue du fonctionnement cognitif, nous avons vu que les professionnels de la résidence ne sont pas formés pour réaliser ce type d'évaluation et que la résidence demande un bilan neurologique avant l'entrée de la personne. Lors de l'entretien d'inscription, le psychologue apprécie à travers le discours certains aspects cognitifs. De plus, la passation du MMS, même si cela représente une évaluation non exhaustive et succincte, permet d'aborder le sujet des troubles mnésiques avec la personne et de réaliser une première analyse. Le psychologue utilise donc ses compétences concernant le fonctionnement cognitif et l'utilisation de certaines échelles d'évaluation mnésique.

Le psychologue exerce dans des domaines liés à sa qualification (Article 5 du code de déontologie), il ne possède donc pas l'ensemble des compétences pour assurer l'accueil d'un sujet âgé. Dans ce sens, le travail en collaboration semble indispensable. Le psychologue a besoins du regard des autres professionnels, possédant une culture et une expérience propre, pour prendre en compte tous les aspects bio-psycho-sociaux du sujet. De plus, l'interprofessionnalité permet de prendre du recul sur sa pratique et de mener certaines réflexions. Les compétences des uns font donc la richesse des autres !

Enfin, le psychologue est soumis au secret professionnel, ce qui lui permet de créer un climat de confiance avec les personnes rencontrées. Des difficultés d'adaptation peuvent émaner des nouveaux résidents, le clinicien peut donc faire émerger cette parole et accompagner le sujet dans son installation, en repérant les difficultés mais aussi les ressources que possède la personne.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net