WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'entrée du sujet àógé en foyer logement

( Télécharger le fichier original )
par Caroline Chapelier
Université Toulouse-Le-Mirail - Master 2 psychologie parcours gérontopsychologie 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5. Analyse critique du dispositif

Les actions proposées dans le cadre de l'amélioration du dispositif d'accueil présentent des points forts mais également des faiblesses susceptibles d'être améliorées. Nous choisissons cependant de ne pas exposer une analyse critique de ces éléments dans cette partie. En effet, nous ne possédons pas suffisamment de recul d'un point de vue temporel pour évaluer l'impact des actions menées. De plus, certains dispositifs sont toujours en cours d'installation, ce qui ne nous permet pas de les analyser de manière objective.

Plus globalement, nous choisissons donc de mener une réflexion autour des modifications et de leurs impacts au sein de la résidence. Dans un premier temps, nous mettrons en lumière l'importance de la prise en compte de la résistance au changement lors des dispositifs proposés. Ensuite, nous verrons qu'il existe un écart entre l'accueil idéal d'un nouveau résident et la réalité du terrain. Entre ces deux réflexions, nous analyserons la place que le psychologue (stagiaire et diplômé) peut occuper lorsqu'il propose et mène différentes actions.

5.1 La résistance au changement

Selon Bareil et Boffo (2003), « Qui dit changement dit résistance au changement23(*) ». Lors de notre expérience, nous avons proposé plusieurs actions dans le but d'améliorer le dispositif d'accueil des nouveaux résidents. Ces propositions ont rencontré certaines résistances de la part des professionnels responsables de l'accueil. Nous allons tenter d'analyser ces résistances et de mieux les comprendre. La théorie des champs de Lewin explique que, pour être en mesure d'anticiper les changements, il est nécessaire de connaître les facteurs de risque en en particulier les causes du frein au changement. Outre les causes individuelles, la résistance au changement est souvent liée à des causes plus globales, structurelles ou collectives. Le changement induit une modification de l'environnement de l'individu pouvant provoquer une anxiété due à la modification des repères habituels ou la remise en cause de son activité. Concernant les causes collectives, les employés d'un établissement partagent des valeurs communes (culture d'entreprise). La conduite du changement que nous avons opéré n'a semble-t-il pas pris en compte ces valeurs et nous n'avons peut être pas assez identifié les craintes individuelles et collectives.

Dans un esprit d'analyse global, nous pourrions donc souligner notre lacune concernant l'étude des valeurs qui fondent l'accueil dans l'établissement et les raisons qui ont amené le fonctionnement actuel. Cependant, nous avons essayé d'impliquer au maximum l'équipe responsable de l'inscription dans le but de réduire les résistances au changement (élément basé sur l'expérience de Lewin avec les ménagères24(*)).

Il s'avère que le temps est indispensable pour mettre en place des changements, car les professionnels sont souvent attachés à leurs fonctionnements habituels. Heureusement, les membres du personnel avec lesquels nous avons collaborés sont particulièrement ouverts.

* 23 Définition de la résistance au changement : Pour Kurt Lewin (1943), « toute action, exercée sur un individu afin de modifier ses propres normes, entraîne l'apparition de forces qui neutraliseront les effets de cette pression. L'équilibre est maintenu au prix d'un accroissement de la tension interne de l'individu ».

* 24 Expérience des ménagères de Kurt Lewin : Lors de la guerre 1939/1945, les autorités Américaines cherchent à convaincre les ménagères de faire consommer des abats de boeuf à leur famille. Toutes les campagnes échouent à faire changer le comportement des américaines. Il est fait appel au psychologue K. Lewin pour comprendre pourquoi. La théorie qui en découle est basée sur plusieurs points : 1. L'implication par la discussion est supérieure à l'écoute d'un exposé. Elle permet la modification des habitudes et réduit la résistance au changement. 2. La décision est un processus qui ne dépend pas directement de la motivation. Il y a d'autres facteurs comme le débat qui diminue une part des arguments contraires et renforce les convictions. 3. Le petit groupe atteint davantage l'individu qu'une communication de masse.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net