WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Motivation et réussite des apprentissages scolaires

( Télécharger le fichier original )
par Jean Baptiste NDAGIJIMANA
Université de Bouaké/ENS - Côte d'Ivoire - DEA 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.4.2. Les concepts de base de cette recherche

Renforcement et conditionnement

La motivation est importante dans l'amélioration de la maintenance des stimuli en gardant l'organisme actif jusqu'à ce que le but soit atteint.
La motivation a des outils essentiellement basés sur le renforcement et le conditionnement. Ce concept a été développé par les théoriciens du conditionnement. Cette théorie nous apporte l'idée que, si on ne renforce pas régulièrement et si on ne réactive pas ce qui a été installé, cela va devenir inopérant. Dans les modèles du behaviorisme, il y a les conditionnements du type répondant : voir Pavlov et le chien. C'est suite à Pavlov, en psychologie expérimentale qu'on pose l'idée de réflexes conditionnés (Cf. LIEURY A., 2000).

Le concept de Renforcement a été établi scientifiquement en expérimental. Il peut être un procédé (réactivation des acquis : rappel des séances précédentes) ou peut être un mode de valorisation dans un dispositif de formation (renforcement positif). Le champs d'étude de la psychologie objective pose que l'on observe jamais que des comportements : «  on ne constate jamais la présence d'un apprentissage, on conclut à son existence à partir de la comparaison de deux ou plusieurs comportements que l'on a observés dans des conditions déterminées » écrit l'auteur comportementaliste (Le Ny, Jean.François, 1980)

Par le renforcement (chez Vygotsky), toutes les actions (opérations de pensée, de faire) offrent l'occasion de remobiliser ce qui a été construit ; soit de le renforcer soit de le reconstruire. Dans toute situation d'apprentissage, il y a la question du renforcement. Autrement dit, de la réactivation de l'apprentissage (la remise en contexte, la réactualisation de quelque chose qui a été acquis ou appris).

Dans la situation d'apprentissage, selon Michèle Genthon(1993) dans sa thèse de recherche en doctorat sur le transfert dans le champ de la psychologie cognitive avec des références piagétienne, il conseille de réutiliser l'existant, ce qui a été gratifiant et reconstruire une nouvelle organisation ( quand je réussis c'est que j'ai généralisé, j'ai repris une même démarche que j'ai su faire ). Selon la théorie piagétienne, Quand l'action est liée à la compréhension, il y a conceptualisation (" qu'est ce que je sais de comment je fonctionne ? ). C'est la compréhension qui va permettre la généralisation (pour pouvoir généraliser ce que j'ai appris, il faut que je l'ai compris). Piaget évoque la conceptualisation dans son ouvrage Réussir et Comprendre : « ce que la conceptualisation fournit à l'action c'est un renforcement de ses capacités de révision et la possibilité, en présence d'une situation donnée, de se donner un plan d'utilisation immédiate ». C'est une méthode la plus efficace qui oriente un apprentissage.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net