WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Problematique de la promiscuite de logement et son impact sur la population du quartier mapendo dans la ville de goma en Republique Democratique du Congo (rdc)

( Télécharger le fichier original )
par Emmanuel Kyamusoke Boaruzima
Université ouverte campus de goma /nord kivu en rdc - licence en santé publique 2009
  

précédent sommaire suivant

2. logement

Le terme logement ne se limite plus au simple concept de l'habitat ou abri qui sert à protéger l'homme contre les intempéries et qui lui permet de garder en lieu sur ses biens et jouir de l'intimité22(*)

La conception de largement s'est élargie de telle sorte que celui-ci comprend outre cet abri, le lieu dans lequel il est implanté ; tout ce qui l'entoure le logement doit contribuer au bien être social de la famille et de l'individu. Enfin de promouvoir la santé physique, mentale et sociale de l'homme, il est essentiel que le logement remplisse certaines conditions qui le rendent salubre

3. Ménage

On attend par ménage, l'ensemble des personnes habitant un même logement qu'elles aient ou non de liens de parenté et qui ont leur repas ensemble.

Mais, il est admis également qu'une seule personne peut constituer un ménage. Ainsi, on trouver plusieurs typologie de ménage entre autre les ménages familiaux composés des gens ayant de liens de parenté entre eux et les ménages non familiaux c'est-à-dire composés des gens n'ayant aucun lien de parenté entre eux.

5. Maison

Il sera utilisé la notion de la maison comme étant toute unité de construction sur l'un espace délimité en longueur, en largeur en hauteur, utilisant une certaine quantité de matériaux capables de rendre le milieu vivable.

Une maison peut avoir plusieurs logements qui sont habités par des ménages différents, ce qui constitue une unité de voisinage.

Le voisinage permet aux ménages de pratiquer entre eux l'échange et l'entre aide dans la recherche des solutions de leurs problèmes quotidiens.23(*)

6. Ville

La notion d'une ville fait l'objet de diverses réflexions sur les plan social, culturel et économique, chaque groupe d'auteurs, dépendamment de la discipline scientifique, produit une définition du concept de la ville, qu'il s'agissent de l'historien, du sociologue ;philosophe ou de l'économiste urbain.

Le sociologue conçoit la ville comme une société complexe de fort volume dont la base géographique restreinte donne lieu à une forte densité.

C'est un espèce géographique dans lequel la culture et le mode de vie ne sont pas les même qu'en milieu rural.

Quand aux philosophes ils considèrent la ville comme un milieu géographique et social composé d'un ensemble de constructions, dont les habitants travaillent, pur la plus part aux secteurs, commerce, industrie et à l'administration.

L'historien quant à eux croient que la ville est la transformation de la cité antique à travers l'histoire ; au cours de son processus de développement, elle multiplie se fonction s'étend dans les espaces environnemental et subit des transformations spatiales pour constituer en métropole ou en mégapole.

Les urbanistes conçoivent la ville comme un agent économique spécifique capable de décision.

Elle est un bloc des facteurs productifs, une source d'externalité, un centre de formation et des distributions des valeurs à la fois.

Pour la suite de notre recherche nous retenons la définition présentant la ville comme une agglomération urbaine, occupant une position administrative importante. Elle renferme une multitude de maisons très rapprochées dotée d'infrastructures et d'équipements sociaux.

* 22 ZAMSTEENG, santé des Français dans leurs logement, 2000, p. 18

* 23 Joseph KALEGAMIRE, Problématique de l'amélioration de l'habitat dans le territoire de Kabare, TFC UO/2007-2008

précédent sommaire suivant