WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La diversité des styles de contrôle de gestion dans les PME camerounaises: une approche contingente

( Télécharger le fichier original )
par Olivier YOTCHA
Université de Douala - FSEGA - DEA 2006
  

précédent sommaire suivant

I.1.2 - Evolution

L'évolution du contrôle de gestion est le corollaire de celle de la comptabilité de gestion dont l'historique est présenté au tableau 1. Dans sa forme initiale, le contrôle de gestion a eu un caractère quantitatif. Il est basé sur le contrôle budgétaire, la comptabilité analytique, le reporting, les études de rentabilité et de rendement.

Cette approche initiale dite classique est constituée par certains auteurs qui trouvent en elle un instrument comportant des distorsions et inadéquat aux réalités évolutives de l'entreprise moderne. Cette prise de position est renforcée par certains facteurs conjoncturels tels que : la mondialisation de la concurrence , le progrès technologique , l'insuffisance de la conception systémique initiale , la puissance et l'accessibilité de l'outil informatique  les aspirations des employés , les nouvelles connaissances en gestion.

C'est dans ce contexte qu'une nouvelle approche du contrôle de gestion voit le jour au milieu de la décennie 80. C'est l'approche cybernétique (avec l'association des sciences informatiques et de télécommunication) que Hugues BOISVERT qualifie de « contrôle de gestion renouvelé »4(*). Elle tente de pallier aux limites de l'approche traditionnelle. Ce faisant, elle propose de passer du contrôle de gestion par l'amont au contrôle de gestion par l'aval. Ici, toutes les fonctions de l'entreprise sont mises à contribution ainsi que l'environnement externe. Il s'agit d'évoluer du coût de revient classique au coût de revient par activité. Les objectifs et les outils d'analyse sont à la fois quantitatifs et qualitatifs. Aussi, le contrôle de gestion implique une complémentarité permanente entre gestion stratégique et gestion opérationnelle. Le tableau ci-dessous en donne une vue synoptique.

Tableau 1 : caractéristique des deux approches du contrôle de gestion

Contrôle de gestion traditionnel

Contrôle de gestion renouvelé

· Surveiller

· Programmer

· A posteriori

· Passif

· Méfiance

· Exécutants

· Subalternes

· Directif

· Flux descendant

· Indicateurs financiers

· Richesse consommée

· Maintenir les acquis

· Normes internes

· Système fermé

· Système figé

· Système partiel

· Plus opérationnel

· Activité de transformation

· Motiver

· Orienter

· A priori

· Actif

· Confiance

· Décideurs

· Collègues

· Participatif

· Flux ascendant

· Indicateurs physiques

· Richesse produite et consommée

· Gagner le terrain

· Cibles externes

· Système ouvert

· Système modulable

· Système global

· Plus stratégique

· Activité de cycle de vie

Source : H. BOISVERT, op. cit. P.258.

Le passage du contrôle classique au contrôle cybernétique n'est pas neutre. Cette évolution emprunte à celle de la théorie des systèmes appliquée à la gestion des entreprises. Aussi nous semble-t-il fécond de juxtaposer l'évolution conceptuelle de l'entreprise à celle du contrôle de gestion.

Tableau 2 : évolution de la conception de l'entreprise et de celle du contrôle de gestion

Conception de l'entreprise

Conception du contrôle de gestion

· Théorie classique

· Contrôle comptable et financier centré sur la vérification

· Analyse des écarts et des responsables

· Ecole des relations humaines

· Contrôle socio-économique

· Audit social

· Participation, motivation, communication

· Approche systémique et organisationnelle

· Pilotage de l'information

· Contrôle intégré des sous-systèmes (physiques, financiers, humains, information communication)

· Relation structure-objectifs-performances

· Relation communication-information-performances.

Source : Institut National Technologiques et Comptables, texte série 03,1992/1993, France, p.11.

Cependant, cette évolution n'a pas connu la même fortune dans tous les continents ou dans tous les secteurs d'activité. Beaucoup de facteurs influencent sa vulgarisation : niveau de développement économique , culture socioprofessionnelle , situation conjoncturelle. Bien plus, ses caractéristiques de rigueur, de rationalité, d'objectivité et d'anticipation ne sont pas toujours des réflexes partagés par tous les managers. Il faut peut-être aller chercher dans la valeur sémantique de ce domaine de gestion pour mieux cerner sa pertinence.

* 4 H. BOISVERT (1989) Le renouvellement de la comptabilité de Gestion, Gestion op. Cit. P.155.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.


Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy