WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Microcrédits et lutte contre la pauvreté: l'exemple du programme de développement intégré de Fatick(PDIF)

( Télécharger le fichier original )
par NDEYE DIBOR NGOM
Université Cheihk Anta Diop -  2009
  

sommaire suivant

INTRODUCTION GÉNÉRALE

Il existe des mécanismes de crédit gérés à l'échelon local depuis des siècles. Au Sénégal, ces crédits sont appelés <<tontines>> et prendront d'autres appellations ailleurs. Le microcrédit apparait sous la forme moderne en 1976, avec le Gramen Bank fondé par Muhamed Yunus. Ce dernier a constaté que les populations les plus démunies développement des activités génératrices de revenu et sont souvent exclus des services financières classiques. C'est dans ce contexte qu'est née l'idée de créer la première banque des pauvres au Bangladesh : le Grameen Bank. Ce nouveau service financier est de plus en plus adopté par les organisations internationaux et les bailleurs de fond dans leurs stratégies d'aides au développent des pays pauvres. En effet la pauvreté est un fléau qui touche toutes les Etats mais les pays en voies de développement comme le Sénégal en souffrent plus.

Réduire la pauvreté de plus de sa moitié est l'une des objectifs majeurs du Gouvernement Sénégalais.

Pour réaliser cet objectif, le Sénégal bénéficie du soutient des organisations Non Gouvernementaux (ONG) d'où la présence du PDIF dans la région de FATICK

Le PDIF est un programme financé par l'ONG belge `'SOS FAIM'' et mise en oeuvre par le GERAD.

1. LA PROBLÉMATIQUE

Les banques demandant souvent une garantie à leurs clients pour accéder aux prêts bancaires. Ce qui explique l'absence des populations pauvres parmi les clients de ces institutions financières. Pour résoudre ce problème Muhamed Yunus le fondateur de la Grameen Bank décide d'octroyer de petits prêts aux entrepreneurs trop pauvres pour prétendre aux prêts bancaires classiques. Ma réaction dit-il : << c'est avant tout une réaction contre l'injustice de la situation qui est à bien des égards comparable à l'apartheid. Les banques avaient en quelque sorte construit une muraille que les pauvres ne pouvaient pas franchir, simplement parce qu'ils étaient pauvres. Il y a dans le monde trois milliards de personnes, la moitié de l'humanité, qui vivent avec au moins plus de deux dollars par jour et qui aux yeux des banques ne sont pas solvable! En réalité se sont prés des trois quarts des habitants de la planète qui n'ont pas accès aux services financiers »1(*)

Par ailleurs, les OMD ont été définis en 2000 dans la déclaration du millénaire des Nations Unies à New York. Ils ont, depuis lors été souscrits par 190 Etats membre. En opposant leur signature les Etats se sont engagés à réaliser d'ici 2015 les huit objectifs du millénaire. Le premier objectif est de faire disparaitre l'extrême pauvreté et la faim c'est dans ce cadre que l'Etat du Sénégal a élaboré un DSRP (document stratégique de réduction de la pauvreté) qui a des objectifs similaires à celles définies par les Nations Unies.

Pour atteindre cet objectif, le Sénégal bénéficie du soutien des organismes internationaux. Ces derniers sont convaincus que le microcrédit peut être un outil efficace de lutte contre la pauvreté. Depuis sa création ; la micro finance en particulier le micro crédit sa composante la plus utilisée s'est développé et occupe actuellement une place importante dans le financement des économies des pays sous développés. Le Sénégal, pays en voie de développement ne fait pas exception à la règle.

Des études ont montré que la plupart des ménages sénégalaise ont recourt à ce type de financement. C'est pourquoi, le micro crédit est utilisé par de nombreux organisme dans leur stratégie aux pays pauvres. Mais est ce que le micro crédit est en mesure de remplir le rôle qu'on veut lui assigner?

2. LES OBJECTIFS DE RECHERCHE

Le choix de ce sujet sous-tend les objectifs suivant :

- Apprécier le niveau d'implication des ONG dans la lutte contre la pauvreté au Sénégal.

- Mesurer l'impact des opérations de micro crédit sur le niveau de vie des bénéficiaires et sur leurs activités économiques en illustrant le cas des femmes bénéficiaires des fonds du PDIF

- Etudier dans quelles situations le micro crédit peut être un instrument de lutte contre la pauvreté

3. L'HYPOTHÈSE DE RECHERCHE

Le micro crédit cible surtout les populations défavorisées de nombreux recherche ont été mené sur ce thème afin de voire s'il peut être considéré comme un moyen pour lutter contre la pauvreté. On s'attend à observer une amélioration du niveau de vie des bénéficières du micro crédit.

* 1 Microcrédit, Micro-entreprise Paris les 11 et 12 décembre 2000 par M Y

sommaire suivant