WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Stratégie de croissance économique et environnement de l'investissement au Nord Kivu-RDC, période post conflit

( Télécharger le fichier original )
par Bob Kambale Kighoma
Institut Superieur d'informatique et de Gestion - Licence 2009
  

précédent sommaire suivant

II.3.3. Secteur de l'Elevage

La Province du Nord-Kivu est favorable à l'élevage. On y pratique 2 types d'élevage :

1. L'élevage traditionnel ou nomadisme exercé par petits éleveurs avec ou sans lopin de terre, ayant un nombre réduit de bovins avec la race Ankole rustique, résistante aux maladies.

2. L'élevage moderne constitué par les fermes de plus 200 têtes de bovins pratiquant l'insémination artificielle pour l'amélioration du bétail ou en croisement les races locales Ankole avec les races exotiques.

Les espèces élevées au Nord-Kivu sont : Bovins - Caprins - Ovins - Porc- Volailles et lapins - Cobayes.

Avant la guerre, la province du Nord Kivu fournissait la protéiné animale à toute la RDC. La diminution des effectifs du cheptel est due aux pillages systématiques et abattages anarchiques durant la période des conflits armés.

Les principales contraintes de l'élevage au Nord Kivu sont :

- Les maladies du bétail : fièvre aphteuse, les charbons, brucellose, PPCB,

Maladies à tiques, verminoses

- Insuffisance des intrants vétérinaires, Manque des vaccins,

- Abattages incontrôlés, Entrées incontrôlées du bétail.

- Manque de motivation des techniciens d'élevage,

- absence de structure d'encadrement d'éleveurs

- absence des crédits bancaires aux éleveurs, ni actions incitatives de l'Etat

- manque d'une technologie moderne pour transformation des produits laitiers,...

Selon Monsieur Jérôme Roux, Attaché économique et commercial des Régions flamande, wallonne et bruxelloise et Monsieur Alain Huart, Expert principal au Secrétariat General du Ministère de l'Agriculture, pèche et élevage lors de leur mission effectuée dans le Nord Kivu précisément à Goma, à Butembo, et à Beni du 26 juin au 04 juillet 2006 proposent de faire venir dans le Nord-Kivu un expert en fromage28(*), comme il en existe plusieurs en Belgique. Ceci afin de poser un diagnostic et de proposer des idées de solution pour le développement de la filière lait dans la Province. Ils ont également suggéré la question de la transformation des produits agricoles notamment du soja. Il n'existe pas de biscuiterie. Il est exporté au Rwanda où il est transformé en biscuit. La Province est en quête de technologies de transformation et de conservation des produits alimentaires, afin de mieux vendre des produits périssables sur les grands lieux de consommation.

II.3.4. La pêche

La Province du Nord-Kivu a des lacs, des rivières. Le lac Edouard est poissonneux avec une production annuelle estimée à 15.000 Tonnes dans les pêcheries de Vitshumbi, Nyakakoma et Kyavinyonge respectivement dans le territoire de Rutshuru et Beni.

Les principales espèces des poissons qu'on y retrouve sont :

· Tilapia : 60% des ressources halieutiques.

· Bagrus : 10% des ressources halieutiques

· Clarias : 10% des ressources halieutiques

· Autres espèces : 20% des ressources halieutiques.

Le lac Kivu est peu poissonneux avec une production annuelle estimée à 4.500 Tonne de poissons.

Les espèces recensées sont :

· Limnothrissa moidon ou SAMBAZA : 90%

· Autres espèces : 10%.

Depuis la défaillance de l'appareil administratif, il ya manque d'encadrement dans ce secteur. Le Service National de Développement de la Pêche (SENADEP) n'est plus opérationnel sur le lac Edouard. L'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) faute des Moyens financiers, matériels et humains n'assure pas correctement la

Surveillance du lac Edouard afin de lutter contre la pêche illégale ou prohibée. L'initiative de COOPEVI avait aussi échoué sa mission faute d'un management, leadership visionnaire responsable et une approche participative des pécheurs au projet COOPEVI

Les principales contraintes de la pêche :

- Equipement vétuste, Insuffisance d'intrants de pêche.

- Manque des structures adéquates de stockage et transformation des poissons.

- Insuffisance de chaîne de froid de centres de production aux centres de consommation.

- Pêcheurs exposés aux maladies car le logement et l'hygiène dans les pêcheries sont précaires

- Manque d'encadrement technique et d'actualisation de la législation de pêche

- Les clandestinités dans les frayeurs (entretenue parfois par les forces militaires, navales et les administratifs)

* 28 Jérôme Roux & Alain Huart, Rapport de Mission en RD Congo : le Nord Kivu précisément à Goma, à Butembo, et à Beni du 26 juin au 04

juillet 2006

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)