WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à l'introduction d'une entreprise en bourse: cas de l'ONATEL (office national de télécommunication ) au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Hervé Sylvère Grepandre
Ecole des cadres de Ouagadougou - Licence en gestion pmi et pme option finance comptabilité 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PREAMBULE

L'Ecole Des Cadres est un établissement d'enseignement supérieur, ayant son siège à Lomé au Togo avec quelques représentations dans les pays de la sous région tels que le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. Elle est en partenariat avec l'Université Libre du Côte d'Opale de Dunkerque en France.

Créée en 2004-2005, l'Ecole Des Cadres s'est fixée comme objectif de former des Cadres Compétents et dynamiques de l'Administration Financière de demain dans plusieurs domaines à savoir :

La Finance Comptabilité, la Gestion des Ressources Humaines, le Commerce International, la Communication et Multimédia, Logistique et Transport et Marketing des produits financiers et d'assurances, techniques commerciales et industrielles.

La formation à l'Ecole Des Cadres s'organise en cycle long et court. Ces formations qui durent entre 2 à 5 ans sont sanctionnées par le Brevet de Technicien Supérieur (BTS), le Diplôme de Technicien Supérieur (DTS), la Licence Professionnelle et le master Spécialisé.

Tous les étudiants de 2ème et 3ème années sont tenus d'effectuer un stage d'une durée minimale de deux (02) mois dans les différentes entreprises de la place ou à leur convenance. Le but du stage est d'approfondir ou du moins confronter les savoirs théoriques acquis à l'école par des actes pratiques dans le milieu professionnel, à l'issue duquel un rapport ou un mémoire de fin de cycle sera produit et soutenu devant un jury, condition pour l'obtention du Diplôme de Fin de Cycle. L'objectif des stages est généralement de compléter la formation de l'étudiant par la pratique et afin de mieux cerner les réalités professionnelles que traversent quotidiennement les entreprises.

INTRODUCTION GENERALE

Introduire sa société en bourse est une décision stratégique essentielle pour un entrepreneur. Les raisons de ce choix sont multiples, et toutes légitimes : faire appel au marché pour accélérer sa croissance, faciliter la sortie d'un investisseur, préparer une succession ou une transmission, etc. Dans tous les cas, l'introduction en bourse se traduit par un changement de dimension pour l'entreprise. Elle accroit la visibilité et modifie le rapport entre l'entreprise et les parties prenantes (clients, fournisseurs, banques...) en lui permettant d'accéder à un nouveau statut.

La préparation de l'introduction est l'occasion d'énoncer clairement sa stratégie en direction de la communauté financière, de ses clients et de ses collaborateurs. Elle permet, enfin, de mobiliser toutes les équipes autour d'un projet fédérateur. On constate d'ailleurs que les introductions sont réalisées à l'issue de périodes de croissance et d'investissement élevés et au cours de pics boursiers. Toutefois, introduire en bourse n'est ni une chose simple, ni une décision à prendre à la légère. Autrement dit, la bourse est une approche participative du développement permettant à l'entreprise de prendre le contrôle de leurs activités.

C'est ce constat qui nous a poussé à choisir comme thème de mémoire de fin de premier cycle : « CONTRIBUTION A L'INTRODUCTION D'UNE ENTREPRISE EN BOURSE ». Elle est donc une partie intégrante de l'économie et constitue la source essentielle de la croissance grâce aux circuits de financement qu'elle engendre. Pour mieux comprendre cette situation il y a lieu de s'interroger sur les aspects essentiels suivants :

Ø L'introduction d'une entreprise en bourse constitue t - elle une alternative d'appui au développement de l'entreprise ?

Ø Quels sont les problèmes afférents le marché boursier notamment en matière de cotation ?

Dans le but d'apporter des réponses aux questions posées ci - dessus, notre travail s'articulera autour de deux (02) axes. Premièrement, nous aborderons sur l'aspect théorique du concept du marché financier et deuxièmement nous allons aborder l'aspect pratique du marché boursier et les problèmes inhérents aux PME d'introduire en bourse.

1- MOTIVATIONS DU CHOIX DE THEME

Notre réflexion, qui s'est portée sur la « Contribution à l'introduction d'une entreprise en bourse : cas de l'ONATEL».a été motivée par les raisons suivantes :

1. La faible représentativité des entreprises Burkinabés sur le marché boursier ;

2. Le marché boursier est un canal de promotion de différentes entreprises privées nationales, ce qui pourrait contribuer à l'essor de l'économie du pays ;

3. La nécessité d'envisager des politiques et stratégies pour une meilleure introduction et visibilité des entreprises nationales dans le secteur des marchés boursier.

4. Et enfin déceler les difficultés qui empêchent les entreprises burkinabés à s'introduire en bourse.

2- OBJECTIF DE RECHERCHE

L'objectif principal de notre recherche consiste à présenter les mécanismes possibles d'introduction d'une entreprise en bourse, une description du marché boursier de manière générale et en particulier celui de L'UEMOA et de montrer l'importance du marché boursier aux PME.

A l'instar de L'objectif principal poursuivi par notre étude, il existe d'autres objectifs à savoir montrer aussi aux pays membres de l'UEMOA que l'introduction en bourse peut aider à de nouveaux investissements, diminuer l'endettement, favoriser les partenariats ou encore accroître sa notoriété et en apportant des solutions alternatives pour rendre davantage le dynamisme dans les PME et dans le processus du développement socio-économique du pays.

3- HYPOTHES D LA RECHERCHE

Notre étude s'appuiera sur deux hypothèses :

Ø Hypothèse1 : introduction en bourse aide à diversifier les sources de financement et faciliter le transfert de propriété.

Ø Hypothèse2 : introduction en bourse conforte la stratégie de l'entreprise à dynamiser son image et motiver ses équipes.

4- INTERET DE L'ETUDE

L'intérêt recherché à la une de cette étude s'adresse aux différentes parties engagées et concernées :

ü Pour les entreprises burkinabés

Cette étude leur permettra de bien comprendre le processus d'introduction en bourse, les conditions d'admissibilités et les avantages de la cotation d'une action en bourse.

ü Pour les Etats membres

Nous les suggérons de bien vouloir prendre en compte les critiques et les suggestions pour améliorer le marché financier dans la zone de l'UEMOA

ü Pour nous même

Cette étude nous permettra non seulement d'approfondir nos connaissances en ce qui concerne le marché boursier et la procédure d'introduction en en plus des connaissances acquises au cours de notre formation. Il nous a également permit de découvrir les problèmes que rencontrent les PME en s'introduisant en bourse.

ü Pour l'Ecole Des Cadres

L'école aura un document de plus dans sa bibliothèque sur la contribution à l'introduction d'une entreprise en bourse qui pourra servir aux autres étudiants de bien comprendre ce qui se passe sur le marché boursier.

5- METHODE UTILISEE

Sur ce plan de la méthodologie nous avons utilisé plusieurs approches :

Ø Revue de la littérature

Un certain nombre d'ouvrages rédigés par des économistes, les recherches sur l'internet et la consultation des anciens mémoires des étudiants nous ont servi de documentation.

Ø ETUDES SUR LE TERRAIN

Entretien avec le responsable de la BRVM du Burkina - Faso et le chef comptable de l'ONATEL.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Le don sans la technique n'est qu'une maladie"