WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de l'évolution des recettes de services issues des secteurs Education et Santé au Cameroun de 2003 à  2008 et prévisions à  court terme

( Télécharger le fichier original )
par Hyacinthe KANKEU TCHEWONPI
Institut sous-régional de statistique et d'économie appliquée de Yaoundé - Ingénieur d'application de la statistique 2009
  

précédent sommaire suivant

RECOMMANDATIONS

Au terme de ce travail et compte tenu des difficultés rencontrées, nous formulons les recommandations suivantes :

· Au niveau des ministères sectoriels :

Ø collecter et traiter de façon régulière les données relatives à chaque secteur ;

Ø mettre à jour les textes qui régissent certaines recettes de services (notamment dans le secteur santé où le texte en vigueur, datant de 1963, est dépassé et très peu respecté), afin de les adapter au contexte actuel ;

Ø lors de la révision des textes fixant les frais des différentes prestations dans le secteur de la santé, définir des montants ou des plages de référence pour les recouvrements des coûts de la santé ;

Ø améliorer la qualité des chiffres de recettes transmis au MINFI, en s'assurant qu'ils sont complets et fidèles à la réalité.

· Au niveau du Ministère des Finances :

Ø s'assurer de l'exhaustivité des chiffres de recettes de services transmis par les ministères sectoriels ;

Ø effectuer un suivi plus détaillé des recettes de chaque secteur. L'idéal ici serait de disposer des chiffres par lignes de recettes (hospitalisations, consultations, morgues,...) au lieu de les regrouper par ministères ;

Ø sensibiliser tous les intervenants de la chaîne de remontée des données sur les recettes de services, afin d'en améliorer la qualité.

CONCLUSION

Le présent travail a été réalisé dans le cadre de notre stage académique effectué à la Division de la Préparation du Budget du 8 juillet au 2 octobre 2009. Le but de cette étude était de caractériser et d'expliquer l'évolution des recettes de services générées dans les secteurs santé et éducation au Cameroun, entre 2003 et 2008. Globalement, il en ressort que :

· ces deux secteurs mis ensemble, ont toujours fourni à l'Etat plus de la moitié (en moyenne 64,86%) du total des recettes de services hors recettes des domaines ;

· le secteur éducation a généré en moyenne 14,552 milliards de FCFA chaque année, contre 8,383 milliards de FCFA pour le secteur santé ;

· les effectifs des élèves dans les établissements publics et le nombre d'inscrits à certains examens et concours sont globalement croissants sur la période d'étude, ce qui corrobore l'évolution des recettes de services dans le secteur éducation, sauf pour l'année 2008 ;

· dans le secteur santé, les recettes ont également été croissantes sur toute la période sauf en 2008, ce qui va dans le même sens que l'évolution du nombre de formations hospitalières publiques, notamment des CSI ;

· avec le modèle de prévision retenu pour les recettes du secteur santé, on se rend compte que ces recettes pourraient s'élever à 8 129 770 900 FCFA pour l'année 2009, soit une baisse de 10,17% par rapport à l'exercice 2008.

Cependant, les résultats obtenus dans ce travail peuvent être affectés par certaines limites que présente notre étude. Il s'agit notamment de la non disponibilité des données sur les effectifs des élèves dans l'enseignement post-primaire et dans l'enseignement normal technique, des inscrits à certains examens et concours, ainsi que des chiffres pour l'année scolaire 2008-2009. De même, nous ne disposions pas de données sur l'évolution des effectifs du personnel médio-sanitaire, du nombre de lits hospitaliers, du taux d'occupation de ces lits et d'autres facteurs influençant l'évolution des recettes dans les formations hospitalières publiques.

Il serait donc important et intéressant d'approfondir et d'affiner cette étude, en abordant par exemple la recherche des déterminants de chacune de ces recettes, toujours dans le souci d'améliorer le cadre de suivi des recettes de services.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.