WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'amélioration génétique du cacaoyer. Des ressources génétiques forestières aux variétés cultivées

( Télécharger le fichier original )
par Philippe LACHENAUD
Université Montpellier II - Habilitation à  diriger des recherches 2010
  

précédent sommaire suivant

2-2 Autres formations

Depuis que je suis en poste à Montpellier (fin 2002), avec une lettre de mission qui mentionne explicitement mon "appui scientifique" à plusieurs collègues, mes activités d'encadrement et de formation ont été les suivantes :

- En 2008, j'ai participé à l'encadrement de Mathias Tahi (chercheur ivoirien déjà mentionné plus haut) lors d'un stage de perfectionnement à Montpellier intitulé : « Sélection récurrente et réciproque du cacaoyer en Côte d'Ivoire : bilan à mi-parcours et orientation des recherches ».

- En 2005, j'ai été maître de stage pour un chercheur camerounais de l'IRAD, Joseph Amang M'Bang. Son sujet était intitulé : « Approches d'analyse, étude et modélisation, des données du projet FSP Régional IMP Cameroun ».

- En 2005, au Honduras, formation de Tito Jimenez Chacón (et d'une quinzaine de techniciens), ingénieur responsable en agronomie de l'ONG TechnoServe, à la reconnaissance phénotypique des divers groupes morpho-génétiques de cacaoyers présents dans le pays, et en particulier des Criollos.

- En 1996-97, en Côte d'Ivoire, j'ai assuré pendant plusieurs mois la formation en agronomie cacaoyère d'un technicien supérieur du BNETD - CCT, Souleymane Bamba.

- Entre 1981 et 1988, en Côte d'Ivoire, j'ai été responsable de stage pour des cadres chercheurs de l'IRCC, de l'IRHO, du BDPA, et pour des chercheurs étrangers (stages formels de plusieurs semaines). Là aussi, il me serait assez difficile de retrouver les traces. Néanmoins, je peux au moins citer le nom d'une chercheuse affectée à l'IRCC par son ministère : Jeanne A. K. N'Goran, qui est devenue plus tard responsable de l'amélioration génétique cacao au CNRA, puis conseiller du premier ministre pour les "produits de base" et maintenant responsable de la coopération internationale au CNRA. Son stage concernait « La sélection cacaoyère en RCI, aspects théoriques et pratiques ».

Parmi les chercheurs encore au Cirad actuellement, je peux mentionner Xavier Bonneau et Didier Clément.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)