WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'amélioration génétique du cacaoyer. Des ressources génétiques forestières aux variétés cultivées


par Philippe LACHENAUD
Université Montpellier II - Habilitation à  diriger des recherches 2010
  

précédent sommaire suivant

II. Activités d'encadrement et de formation.

2-1 Formations diplômantes

- En 1996-98, j'ai participé à l'encadrement d'une étudiante en thèse (Universités d'Abidjan et de Paris V), Mlle Fatoumata Barry. Sa thèse s'intitulait : (( Extraction des paramètres qualitatifs et quantitatifs pour la caractérisation des vergers café et cacao de Côte d'Ivoire par télédétection ». Ma participation a concerné les aspects agronomiques des cacaoyères (et caféières).

- Lors de mon dernier séjour de longue durée en Côte d'Ivoire (1997-2002), j'ai participé à l'encadrement rapproché d'un thésard et d'un étudiant en DEA de l'Université de Cocody, pour les aspects (( Génétique » de leurs travaux. Mathias G. Tahi (thèse soutenue en 2003 : (( Evaluation sur feuille de cacaoyer de la résistance à Phytophthora palmivora, agent de la pourriture brune des cabosses ») est maintenant chercheur au CNRA, en charge du programme de Sélection Récurrente et Réciproque du cacaoyer (programme dont j'étais responsable) et, à ce titre, je continue son (( encadrement ».

L'étudiant qui suivait un DEA à l'époque, Désiré N. Pokou, a soutenu une thèse en 2008, avec un sujet sur la diversité des cacaoyers utilisés en Côte d'Ivoire ((( Etude de la diversité génétique des populations de la sélection récurrente réciproque du cacaoyer (Theobroma cacao L.) et de quelques populations cultivées en milieu paysan en Côte d'Ivoire"). J'ai continué à participer à son encadrement lors de son travail de thèse (j'étais alors en poste à Montpellier). Son premier article, sur l'évolution de la diversité génétique entre les deux premiers cycles de SRR (où je suis co-auteur) a été publié dans la revue Plant Breeding.

- Je suis membre du comité de thèse d'un collègue chercheur du Cirad, Patrick Jagoret, dont le sujet s'intitule : (( Fonctionnement et dynamiques des systèmes de culture plurispécifiques à base de cacaoyer dans un bassin de production ancien : le centre Cameroun » (directeur de thèse J. Wery, ED Sibaghe, soutenance prévue fin 2010).

- En 2007, j'ai participé à la formation d'un étudiant en licence 3 pro, de l'Université de Montpellier 2, Renaud Favier, dont le stage s'intitulait (( les cacaoyers de Guyane française, diversité biologique et chimique ».

- Entre 1981 et 1988 (Station IFCC-IRCC de Divo, Côte d'Ivoire), j'ai été maître de stage de plusieurs étudiants de l'ENSA d'Abidjan (devenue ensuite l'ENSA de Yamoussoukro), où il m'arrivait de donner des cours. Cependant, j'ai laissé sur place les documents et, bien évidemment puisque cela remonte à 25 ans, j'aurais beaucoup de mal à retrouver les noms et "le devenir" des stagiaires.

En 1987-88, j'ai participé à l'encadrement d'Olivier Sounigo (inscrit en thèse à l'Université d'Orsay) pour un sujet sur (( Le système d'incompatibilité du cacaoyer et ses implications pour la sélection ». Toutefois, il a abandonné son projet après le décès de son directeur de thèse (J. Pernès). Deux articles avaient pourtant déjà été co-publiés sur ses travaux.

A mentionner que j'ai été également rapporteur de thèse pour un étudiant de l'University of Queensland (Australia), Emeras Tade, dont le sujet s'intitulait : (( Agronomic, physiological and genetic studies on a dwarf mutant of cocoa (Theobroma cacao L.), soutenance en fin 2008.

précédent sommaire suivant