WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'évaluation de la qualité physico-chimique et bactériologique de lait cru et diagnostique de brucellose et mammites dans la région de Tlemcen en Algérie

( Télécharger le fichier original )
par Abdelatif Bensalah
Université Abou Bekr Belkaid - Ingénieur d'état en agronomie 2010
  

précédent sommaire

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion :

La consommation du lait cru, Repose essentiellement sur la qualité bactériologique et physico_chimique du lait cru, pour mieux consommer ce produit, il est important de veiller sur une qualité meilleure depuis le traite jusqu'au stade du produit fini.

En comparant la qualité du lait à travers les différentes zone d'étude. Nous avons constaté que le lait des trois zones ne répondent pas du tout aux normes et le problème majeur reste le mouillage ainsi le temps de conservation de lait sont la utilisation des réfrigérations et le problème d'hygiène.

Notre étude concerne les caractéristiques physico-chimiques du lait cru aux points de vente non autorisés , a permis de tirer certaines remarques :

- Concernant la densité et le teneur en matière grasse ainsi que l'acidité titrable, il a été remarqué, que la majorité des échantillons prélevés répondu aux normes, alors que ce n'est pas le cas pour la densité, de plus les résultats pour la diagnostique de la brucellose, celle à été mis en évidence chez même vendeur à 2 cas, et donne les risque brucellique pour le consommateur.

- Concernant les infections mammaires ,50 % des échantillons testés ont répondu atteintes. donne ce prologue peut nuire économiquement à tous les éleveurs de vache laitières ainsi qui au consommateur. Alors que l'analyse de la flore coliforme (fait sur lait vendu).

Nous recommandons :

- Eviter la consommation du lait et produits laitières non pasteurisé (brucellose).

- Sensibilise les éleveurs à utiliser le CMT pour la diagnostique des mammites chez leur cheptel laitière

1/Agabriel C et A ,2001 .Composition chimique du lait est systèmes de production dans les exploitations massif central. INRA production. Animal., p14, 119-128

2/Alais C ,1984.science du lait. Principe des techniques laitières.4éme éd.2dittion Publicité France p162-163

3/ Barabosa et AL ,1986 .Physico_chemical and microbiological characteristics of goat milk in Portugal .B.F.I.L . , N°202 : p 84 _89.

4/ Berodier Antoine ,2005. Comité Interprofessionnel du Comté - Av. de la Résistance Les évolutions de la flore microbienne dans le lait, Évolution de 5 groupes bactériens dans la pâte du Comté. Pp 05-13

5/Boudilmi B, Benhabyles, 1991, Epidémiologie de la Brucellose humaine et animale, situation dans les pays du Maghreb - Séminaire International de Malte -Laboratoire vétérinaire régional Tlemcen - Algérie -1991;p ; 1-15

6/Bourbia R ; 1998 .L'approvisionnement alimentaire urbain dans une économie en transition : le cas de la distribution du lait et des produits laitiers de l'ORLAC dans la ville d'Alger, Montpellier : institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier, Thèse de Master of science P 196-200.

7/Bourgeois C et AL. 1996. Lait et produits laitiers non fermentés, microbiologique alimentaires. Tome 1, aspect microbiologique de la sécurité et de la qualité des aliments. Pp 247-254, 305-310

8/Bylund Gosta, 2000. handbook-of-dairy-processing . Editor: Teknotext AB lustrations: Origrit AB .pp 20-45,60-75,87-120.

9/Charron G 1986 .Les productions laitières : les bases de la production vol 01 Technique et documentation, Lavoisier -paris. p45, 52, 139, 144, 157,158

10/Charron G .1988. La production laitières, conduites vol 2Technique et économiques du troupeau documentation Lavoisier paris vol 2.p 25

11/Collection FAO: Alimentation et nutrition n° 28/ 1998. Food, Agriculture and the Environment Discussion Paper No. 28. Washington, Institut international de recherche and nutrition. Collection FAO: Alimentation et nutrition no 83. Rome, FAO. Mekong Team Working Paper No. 12. HPAI Pro-Poor Risk Reduction, Steinfeld, H. 1998. Livestock production in Asia .

12/N'Diweni et al, 1991 .The relation ship between vitamin E and the indices of Mastitis in dairy heards near harare.  P 22 -100

13/FAO/OMS 1979. Codex Alimentaires. Code de principes concernant Le lait, 56:558. Renterghem, R., Moermans, R. & Brack, J. pp 19-25
14/ FIL, 1991 (Fédération Internationale de Laiterie).The significance of pathogenic microorganisms in raw milk .A10/A11 p14-20,50-67

15/ Francois M, 1986, lait et produits (vaches, brebis et chèvres), pages 23

16/Guiraud J-P, 2003 : Microbiologie alimentaire .Edition Dunod, Paris, P651-662

17/hamama A, 2002 : « hygiène et prophylaxie dans les étables laitières .cours de Formation des techniciens de l'office régionale de Mis en valeur agricole L'haouz.Marrkech. »Pp 10-25, 62-71,80-110

18/ Hamama A ,1996 « hygiène du lait à la production. Rabat :proceeding de la journée sur la qualité du lait organisée par la direction de l'élevage ,institut Agronomique et vétérinaire Hassan 2 et l'association nationale des éleveurs de bovins. »p 9-12

19/hanzen ,2008 . Propédeutique de la glande mammaire. Sémiologie et diagnostic individuel et de troupeau. Pp-2-14,19-26

20/Heuchel V, et Meffe N, 2000. « Origines et moyens de la production et la contamination du lait de vache par les salmonelles. Institut de l'élevage. C.R.N°2003108.P67 

21/Heuchel V et al, 2001. « Origines, diagnostic et moyens de maitrise de la contamination du lait de vache par les salmonelles. Acte du 8 eme rencontre recherches Ruminants p87-90

22/lmens P, 1985.propriétés physico-chimiques nutritionnelles et chimiques de lait et produit laitiers : vaches, chèvre brebis.Ed luquet , FM .Tech .et Doc(Lavoisier) paris France p23

23/Jean Duval 2008, Soigner les mammites sans antibiotiques Agro. Bio- 370 - 11/pp4-6

24/J-M. Duplan, 1973 .Traite d'élevage moderne Tome 5, la vache laitière Editions Vigot Frères paris p306-366-370

25/J.M Gourreau, 1995. « Accidents et maladies du trayon »-décembre 1995- Editions France Agricole pp105-106,205-202

26/J.O, journal officiel de république algérienne concernent service hygiènes d'aliment

27/Merria J ,2004 .Ecole Nationales Vétérinaires Français, Unîtes de Pathologie Infectieuses pp 3-10

28/ Marcel Mazyoyer ,2007.Larousse agricole  Edition Larousse paris France p115-116-374-375-405

29/ Michel A et Wattiaux, 2000. «  Lactation et récolte du lait. » « Institut Babcock pour la recherche et le développement international du secteur laitier. UW. » Madison, wisconsin pp3-30 ,60-72

30/Morisse et al, 1992. Approche épidémiologique de l'excrétion de salmonelles dans un réseau de 50 exploitations bovines laitières avec ou sans antécédents cliniques. Ann. Méd. Vét. p136, 403-409.

31/Philippon A, 2003. Faculté de Médecine COCHIN-PORT-ROYAL, Université PARIS V p, 04

32/Pirisi A ,1994 .composition et coagulation du lait de brebis. Lait, page 425/442

33/Richard j, 1983 .Nature de la flore dominante et sous dominante des laits crus très pollués. Le Lait. 1983, 63, 148-170.

34/Sanaa M ,1993. Epidémiologie de la contamination du lait à la ferme par listeria monocytogenes. Thèse de Doctorat Université paris p25, 26, 35, 163, 179.

35/Schalm et Noorlander, 1957. Expériment and observation leading to the development of the C.M.T .Amer .J.V et Res. p 25, 75,83 et 90

36/Scweizer R, et Gall S.T 1983 .Lutte systématique centre les mammites du bétail laitier Station fédéral de recherche laitière. Section : hygiène.

37/Serieys F et AL, 1983 Condition de traite et mammite. Annuel pour l'éleveur bovin .Iteb » p 122-123

38/Singh E, 1972, a study on the nitrogen distribution in goat' s milk. Milch wess enschaft, p167-167

39/Sommellier et Huchel, 1999. Caractérisation microbiologique et aptitudes technologiques du lait ultra propre. Compte rendu institut de l'élevage N°9983118, p32

40/Toutain P.L, 1984 .Traitement des mammites biodisponibilité des médicaments au niveau La mamelle pp10-13, p24-28

41/ Weber F et Al 1992.Les groupes microbiens d'intérêt laitier. 1992. Edition CEPIL, Paris. pp25-30

Site web consulté ;

www.pole-fromager-aoc-mc.org/.../EvolFloreslaits-fromages.pdf

http://www.dairyproducts1.com/organisation/college-of-dairy-technology-igkvv-raipur-chhattisgarh-india/handbook-of-dairy-processing.html

www.fao.org/docrep/012/i0680f/i0680f09.

http://www.pole-fromager-aoc-mc.org/doc/Basesmicrobiologie.pdf

http://biosol.esitpa.org/liens/lait_2003.htm

http://www.therioruminant.ulg.ac.be/notes/200809/R21_Propedmammaire_sympt_diagnostic_2009.pdf

Tableau 01: Résultat des analyses physico_chimiques du lait cru de centre de Tlemcen

 

Dté

MG (g/l)

A.T (°D)

1

1029

33

16

2

1028

33

16

3

1029

34

17

4

1030

36

14

5

1031

34

16

6

1030

35

17

7

1029

34

16

8

1030

35

16

9

1029

33

16

10

1030

36

16

11

1028

35

17

12

1028

34

16

13

1030

36

17

14

1028

33

16

15

1030

34

14

16

1031

34

17

17

1029

33

16

18

1028

34

15

19

1028

33

15

20

1028

33

17

21

1029

31

16

22

1032

36

17

23

1030

31

17

24

1032

36

16

25

1028

36

18


Tableau 02 : résultat des analyses physico_chimiques du lait cru de centre de Maghnia

 

Dté

MG g/l

A.T (°D)

1

1028

35

15

2

1030

32

15

3

1029

36

15

4

1032

35

17

5

1028

34

17

6

1028

36

16

7

1029

33

15

8

1029

33

16

9

1030

32

16

10

1029

33

18

11

1028

31

16

12

1030

37

17

13

1028

34

15

14

1028

35

15

15

1029

35

18

16

1029

34

17

17

1030

34

16

18

1028

33

16

19

1030

36

17

20

1032

31

16

21

1029

33

15

22

1033

33

16

23

1028

36

17

24

1032

34

15

25

1027

34

15


Tableau03 : résultat des analyses physico_chimiques du lait cru de centre de Sabra

 

Dté

MG g/l

A.T (°D)

1

1031

32

18

2

1030

33

16

3

1030

34

16

4

1029

35

17

5

1030

35

15

6

1028

35

16

7

1028

34

16

8

1029

34

17

9

1031

33

16

10

1029

34

18

11

1031

33

17

12

1029

34

15

13

1031

34

17

14

1029

34

16

15

1031

36

17

16

1028

37

15

17

1029

34

15

18

1032

33

17

19

1031

35

16

20

1028

33

17

21

1029

35

15

22

1028

35

16

23

1028

36

17

24

1029

32

14

25

1030

35

18

Tableau 05 : Résultat de test de CMT (les vendeurs non autorisé)

 
 

A

B

C

D

 

Tlemcen

 
 
 
 

1

T1

--

--

--

--

2

T2

-

-

-

-

3

T3

-

-

-

-

4

T4

--

--

--

--

 

Maghnia

 
 
 
 

5

M1

-

-

-

-

6

M2

--

--

--

--

7

M3

-

-

-

-

8

M4

-

-

-

-

 

Sabra

 
 
 
 

9

S1

-

-

-

-

10

S2

--

--

--

--

11

S3

-

-

-

-

12

S4

-

-

-

-

(-): Réglementaire (+) : mammites

(--) : Début d'infection (++) : très forte infection

Tableau 06 : Résultat de test de CMT (dans les fermes)

 

A

B

C

D

Tlemcen

 
 
 
 
 

Ferme 1

1

2

3

4

-

- -

-

-

-

-

-

-

--

--

-

--

-

-

-

Ferme2

1

2

3

--

-

-

+

-

--

++

-

+

-

-

--

Maghnia

 
 
 
 
 

Ferme3

1

2

-

-

-

-

-

-

-

-

Ferme4

1

2

3

4

5

6

+

-

+

--

--

-

++

-

-

-

+

-

-

--

--

-

-

-

--

-

-

-

-

-

Ferme5

1

2

-

+

-

+

-

-

-

-

Ferme6

1

2

3

++

-

-

++

--

-

-

-

-

--

-

-

Sabra

 
 
 
 
 

Ferme7

1

-

-

--

-

Ferme8

1

2

3

+

-

-

--

-

-

-

++

-

--

-

-

A : le pis avant droit C : le pis avant gauche

B : le pis arrière droit D : le pis arrière gauche

(-): Réglementaire (+) : mammites

(--) : Début d'infection (++) : très forte infection

Tableau 07: résultats microbiologique (nombre des colonies coliformes totaux et fécaux dans la dilution 10-2)

 

Z1

Z2

Z3

Nbre

Des échantillonnes

E1

E2

E3

E1

E2

E3

E1

E2

E3

Les coliformes

Totaux

39

40

20

26

35

32

22

31

35

Les coliformes

Fécaux

5

7

4

9

3

8

5

6

4

précédent sommaire






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net