WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Automatisation du secteur bancaire et sécurisation des transactions: de la monnaie fiduciaire à  la monnaie électronique

( Télécharger le fichier original )
par Naima A.
INSAG - Ingénieur commercial. 2010
  

précédent sommaire suivant

5) La carte bancaire, principal produit de la monétique :

5.1 Description du support :

Physiquement, une carte se présente sous la forme d'un rectangle plastique rigide de format normalisé par les normes ISO10(*), normes auxquelles obéissent toutes les catégories de cartes (cartes bancaires, cartes téléphoniques, cartes de commerçants, ...).

S'agissant des cartes bancaires, celles-ci adoptent les dimensions nominales définies par la norme ISO 7810 : longueur 85.6 mm, largeur 53.98 mm, épaisseur 0.76mm.

Cette normalisation vise en premier lieu à assurer la compatibilité entre les différents réseaux.

Dans chaque carte bancaire sont insérées :

· Une piste magnétique utilisable pour les paiements ainsi que pour les retraits à l'échelle nationale comme à l'échelle internationale ;

· Un microprocesseur ou puce électronique pour les opérations de paiement.

La personnalisation de la carte bancaire est assurée par deux identifiants :

· L'identification de l'émetteur de la carte et du réseau auquel il appartient ;

· L'identification du porteur (embossage, signature, enregistrements électroniques sur piste magnétique et/ou sur puce électronique).

Au recto d'une carte bancaire, nous retrouvons :

· Le logo de la banque émettrice (1).

· Les contacts de la piste magnétique et/ou de la puce électronique (2).

· L'embossage, en relief du plastique :

§ Du numéro de la carte (3).

§ De la date limite de validité (4).

§ Du nom du porteur (5).

· Le logo du réseau auquel la banque émettrice est affiliée (6).

· Un hologramme de sécurité (7).

· Le logo du réseau international dans le cas où la carte peut être utilisée à l'étranger (8).

Quant au verso, elle comporte :

· Piste magnétique (9).

· Série de chiffres représentant un élément supplémentaire de sécurisation du paiement à distance (10).

· Une zone destinée à recevoir un spécimen de signature du porteur de la carte (11).

· L'adresse de l'établissement émetteur (12).

Schéma descriptif d'une carte bancaire

Au recto :

Au verso :

Figure 6

Source : C. Dragon, D. Geiben et G. Nallard, La carte et ses atouts, Ed. Revue Banque, Paris 2002, p. 112.

Ces possibilités de pouvoir inclure sur le support plastic lui-même tous les éléments de personnalisation, d'identification et d'authentification nécessaires à la réalisation d'une transaction de paiement et/ou de retrait visent en premier lieu à assurer la sécurité des opérations. En fait, le degré de sécurité est appelé à évoluer, bien sûr, en fonction des progrès réalisés par les fraudeurs pour « briser »  les protections mises en place. Bien entendu, c'est à la banque que revient l'appréciation du rapport entre le coût de la fraude et le coût des « barrières » à mettre en place pour s'en prémunir.

Les techniques utilisées ont ainsi évolué avec le temps et coexistent aujourd'hui sur la quasi-majorité des cartes bancaires, tant leur mise en oeuvre est longue et rendue difficile par la nécessité de mettre à niveau les équipements des points d'acceptation.

* 10 _ ISO : International Standardisation Organisation.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy