WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Automatisation du secteur bancaire et sécurisation des transactions: de la monnaie fiduciaire à  la monnaie électronique


par Naima A.
INSAG - Ingénieur commercial. 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.4) Le développement de la monétique en Algérie :

4.4.1) Evolution de l'activité monétique en Algérie :

La monétique en Algérie s'est beaucoup développée ces dernières années, le tableau suivant, contient quelques chiffres sur son évolution de l'année 2000 à 2009,

Années

2000

2001

2002

2003

2009

nombre de cartes en circulation

110 066

139 223

173 131

199266

472 000

Evolution (%)

-

26,49

24,35

15,09

136,87

nombre de transactions effectuées par carte

501 338

666 184

762 189

896 640

2937500

Evolution (%)

 

32,88

14,41

17,64

285,4

Nb DAB

-

-

-

280

720

Nb TPE

-

-

-

800

2120

Source : Document Satim.

Représenté par la courbe suivante :

Courbe de l'évolution des cartes bancaires et les transactions effectuées à l'aide de ces dernières.

Le nombre total de porteurs est de 472 000, comme l'indique le tableau, ce chiffre est relatif aux 8 banques algériennes à lesquelles appartient la Satim.

Algérie Poste à elle seule, génère près de 5.8 millions de cartes, disposant de près de 700 appareils automatiques.

Elle est considérée comme le seul établissement de bancarisation populaire de masse par son ampleur et la densité de son réseau.

Les banques peuvent émettre deux types de carte CIB :
- La carte classique, qui est proposée aux clients disposant
d'un revenu régulier, offre les services de paiement et de retrait interbancaire.
- La carte Gold qui est proposée aux clients dont les revenus sont élevés et qui offre un plafond de retrait plus élevé que la précédente.

Le retrait par carte : depuis 2006, le retrait par carte a été déplafonné. Avant cette date, les retraits étaient plafonnés à 10 000 dinars par mois. Le niveau des retraits est délimité par le contrat signé entre le client et sa banque.

Ce qui est sûr c'est qu'un réseau monétique interbancaire existe donc, qui ne couvre peut-être pas entièrement l'ensemble des besoins des populations, mais qui, en revanche, ne cesse de se développer, et c'est la Satim qui en assure la bonne marche grâce à la connexion des DAB, et à son exploitation technique.

Aux banques algériennes qui font naturellement partie de ce réseau monétique interbancaire, géré par Satim, sont venues s'ajouter des banques étrangères de droit algérien : Société Générale, BNP Paribas, Housing Bank, HSBC, Natixis, etc.

Algérie Poste et la Badr gèrent leurs propres DAB.

Terminaux de paiement électronique : ce nouveau mode de paiement sera en vogue dans les quelques années à venir, selon les experts, dont M. Benkhalfa président de l'ABEF, en accord avec le directeur général de la Satim.

Ce sera une question de prestige ou de grave carence, dans quelques années, et le terminal de télépaiement électronique (TPE) sera aussi banal qu'un téléphone mobile. Pour l'heure, environ 2100 TPE sont en service à travers l'ensemble du territoire national, chez les pharmaciens, les gérants de grandes et petites surfaces de distribution, des hôtels et des restaurants. À noter que le coût de la transaction de paiement par carte CIB est nul pour le porteur, alors que la redevance du commerçant pour sa banque domiciliataire est de 1,5% du montant de la transaction. Ce taux est identique pour toutes les banques.

Quelques repères :

-Commission : pour chaque retrait, elle s'élève à 10 DA, au cas où le retrait est opéré par le client à partir du DAB de l'une des agences de la banque où il est domicilié. Dans le cas contraire, si le DAB appartient à une autre banque, ou Algérie Poste, la commission s'élèvera à 15 DA par retrait.
- 17 institutions adhèrent au réseau monétique interbancaire, à fin 2008 de la Satim, dont des banques publiques actionnaires, Algérie Poste et des banques privées.
- Cartes en circulation : 420 000 cartes CIB classiques et 52 000 gold.
- 7500 transactions, en moyenne, sont réalisées par jour, avec des pointes de 20 000 transactions à la veille des fêtes.
- 624 DAB sont exploités sur l'ensemble du territoire national au niveau des agences bancaires. Leur taux de disponibilité atteint 86,78%, selon les données Satim.
Les cartes CIB peuvent aussi être utilisées dans les GAB (guichet automatique de billets de banque) situés dans les banques.
- 2120 TPE sont installés sur l'ensemble du territoire national.
- Satim prévoit pour fin 2009 un total de 850 000 cartes CIB, 720 DAB opérationnels, 4300 TPE installés, ainsi que l'ouverture vers l'international, par l'intermédiaire de cartes Visa.

-Algérie Poste et la Badr gèrent leurs propres DAB.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy