WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Automatisation du secteur bancaire et sécurisation des transactions: de la monnaie fiduciaire à  la monnaie électronique

( Télécharger le fichier original )
par Naima A.
INSAG - Ingénieur commercial. 2010
  

précédent sommaire suivant

1) Définition du e-commerce :

La récente percée des techniques modernes de télécommunication et de l'informatique a porté ces nouvelles technologies au coeur de l'infrastructure économique internationale, surtout le développement explosif du réseau Internet qui a accéléré la transformation du commerce international, permettant des contacts instantanés et peu onéreux entre vendeurs, acheteurs, investisseurs, publicitaires et financiers dans le monde entier. La rapide intégration d'Internet et des autres services articulées sur les télécommunications, dans la quasi-totalité des sphères d'activité économique, a suscité l'attention que l'on porte depuis peu, dans tous les pays, au nouveau monde du commerce électronique.

Le commerce électronique est un phénomène qui ne se déroule pas uniquement via l'Internet, d'autres médias sont aussi concernés : le fax, le téléphone, l'EDI (Échange de Données Informatisées), ou encore le Minitel sont aussi des outils du commerce électronique. Dans tous les cas, le commerce électronique consiste à effectuer des transactions commerciales (offre de produits, vente, publicité, achat, paiement et livraison) électroniquement, c'est-à-dire qu'une partie des transactions commerciales est dématérialisée et se fait de façon virtuelle.

Comme dans tout domaine en voie de développement, la notion du commerce électronique est encore mal cernée. Une étude américaine a révélé que les agents économiques voient le commerce électronique comme étant la vente d'un produit entre un vendeur et un consommateur par le biais d'Internet, l'équivalant informatique de la vente par correspondance. Il s'agit là d'une vision réductrice des possibilités.

Cette définition exclut les transactions passées sur un mode non interactif, par exemple par fax et téléphone. Par ailleurs, les biens et les services sont commandés par l'intermédiaire de ces réseaux électronique, mais le règlement financier et la livraison peuvent être réalisés en ligne ou par d'autres outils.

Selon Francis Lorenz 14(*) :

« Le commerce électronique est l'ensemble des échanges numérisés liés à des activités commerciales qui prendraient en considération » :

· Personnes et organismes :

Il s'agit aussi bien des relations inter entreprises (business to business) que des relations entre entreprises et administrations ainsi que des échanges entre entreprises et consommateurs (business to consumer).

· Produit :

Le commerce électronique couvre à la fois les échanges d'informations et les transactions concernant les produits, les équipements, biens de consommation courantes et services d'informations...etc.

· Mode de transmission utilisé :

Il concerne : les opérations effectuées via la télévision, le Minitel, les réseaux informatiques et Internet ; leur caractéristique commune est de traiter l'information incluant textes, données, son et images. »

Cette définition donnée par Francis Lorenz est donc plus large, cependant, lorsqu'on évoque le commerce électronique, on se confère implicitement au commerce sur le réseau Internet, il est avant tout envisagé comme un de générer des chiffres d'affaires.

Et selon l'AFTEL15(*):

« Le commerce électronique désigne l'ensemble des échanges commerciaux dans lesquels l'achat s'effectue sur un réseau de télécommunication ; il recouvre aussi bien la simple prise de commande que l'achat avec paiement, et concerne l'achat de biens et services qu'ils soient directement consommés en ligne ou non ».

Le commerce électronique désigne aussi l'ensemble des usages commerciaux des réseaux, y compris ceux dans lesquels une entreprise ne fait que présenter ses produits, la commande s'effectue hors ligne » 

A partir de ces définitions, nous pouvons retenir trois caractéristiques essentielles du commerce électronique :

· Echanges à finalités commerciales.

· Multiplicité de la nature des échanges.

· Utilisation des techniques de l'information et notamment la technologie d'Internet comme support pour tout ou partie du processus commercial.

* 14 _ Francis Lorenz : Président de la E-business strategy group.

* 15 _ AFTEL : Association française du télématique et multimédia.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy