WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les fondements pour une éthique universelle. A priori fondamentaux, idéologies, représentations sociales. Etude de leurs rapports structurels

( Télécharger le fichier original )
par Robert Michit
Laboratoire européen de psychologie sociale appliquée Grenoble -  1999
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Les fondements pour une éthique universelle

A priori fondamentaux, idéologies, représentations sociales

Etude de leurs rapports structurels

Robert Michit, Thierry Comon

Laboratoire européen de psychologie sociale appliquée

Grenoble

Labo-decision@9business.fr

Abstract

En croisant trois formes d'études dans le champ de la pensée sociale, les études sur les représentations du groupe idéal, les analyses des idéologies fondatrices de l'Occident industriel, enfin les travaux sur les processus décisionnels des groupes et des individus en entreprise, nous avons été amenées à identifier les interdépendances entre trois objets constitutifs de la cognition sociale : les représentations sociales d'objets sociaux, les idéologies et les a priori fondamentaux. Ces études nous ont permis de construire un modèle descriptif des prises de positions déclaratives des individus et des groupes.

Mots clé : a priori, idéologie, représentations sociales.

Introduction

Les premières études sont dans la continuité des études sur les déterminants de la prise de décision, dont les premiers résultats (Michit, 1995) avaient manifesté que seul un élément du noyau central dirigeait les prises de décisions des professionnels travaillant aussi bien dans une entreprise que dans le secteur de l'insertion sociale. Il y avait donc une hiérarchie entre les éléments du noyau central en ce qui concerne leur influence sur l'action des sujets.

La question que nous nous posions alors était de découvrir quelle était la nature des éléments plus déterminant et la nature de leur interaction. Le programme de recherche que nous vous présentons dans cette communication, nous a conduit à mettre en évidence un emboîtement hiérarchisé entre des a priori fondamentaux existentiels, les idéologies et les représentations sociales.

Ainsi, restant dans le champ de la cognition sociale, nous avons pu mettre en forme un modèle articulant cinq a priori existentiels permettant, d'une part de comprendre les formes d'énoncés idéologiques comme les représentations particulières d'un objet social spécifique qu'un individu ou un groupe peut construire lorsqu'il active une articulation particulière de ces cinq a priori, d'autre part, de la même façon, ce modèle nous permet d'anticiper les formes de décisions que prendra un individu ou un groupe dans une situation économico-politique donnée, et enfin, il nous permet de comprendre et d'anticiper les évolutions de la pensée sociale des groupes, leur idéologie et leurs attitudes dans les interactions sociales.

Nous vous présentons dans une première partie l'histoire de la création du modèle avec ces fondements expérimentaux, dans une deuxième partie, l'application de sa dynamique dans l'analyse et la compréhension des logiques internes de quatre systèmes économico-politiques.

sommaire suivant