WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude et perspectives de l'approche participative des projets communautaires réalisés par le Fonds Social dans la Province du Sud-Kivu en RDC de 2004-2009


par Manassé LWIMO MANASSE MUKENGE
Institut supérieur de développement rural de Bukavu RDC - Licence en développement rural 2011
  

précédent sommaire suivant

3.1.5. Dépouillement des données de l'enquête

La première opération a consisté à regrouper les données selon les variables, les quantifier et à établir les pourcentages pour les rendre prêtes à l'analyse. Pour ce faire, le tableau de pointage nous a le plus servi comme instrument.

Après avoir regroupé les données, il nous a fallu les comparer, les associer, les synthétiser en fonction des opinions contenues dans un texte à données éparses afin de leur donner un sens.

Tableau N°11 : Répartition de l'échantillon par catégorie

Catégorie

Effectif total

Pourcentage

01

Population bénéficiaire

100

88.5

02

Agence locale d'exécution

8

8.3

03

Agent FSRDC

3

3.1

Total

111

100

Source : Nos recherches sur terrain, octobre, 2010

Nous travaillons sur 47 projets et chacun d'eux avait une cellule de projet qui est constituée des bénéficiaires directs du projet composé de 7 membres.

Cette façon de faire nous a amené à enquêter la catégorie des personnes qui étaient disposées à nous fournir des éléments des réponses aux questions posées.

Tableau N°12 : Répartition des enquêtés par territoire

Ville ou Territoire

Nombre de projets

Enquêtés

Pourcentage

01

Bukavu

9

19

19.1

02

Fizi

15

32

31.9

03

Idjwi

4

9

8.5

04

Kabare

3

6

6.3

05

Kalehe

2

4

4.2

06

Mwenga

1

2

2.1

07

Uvira

6

13

12.7

08

Walungu

7

15

14.8

TOTAL

47

100

99.6100

Source : le tableau ci-dessus nous représente la situation des projets par territoire.

Le territoire de Fizi occupe la première place avec 31.9% du total des projets exécutés par le FSRDC dans la province du Sud Kivu, du fait que les leaders du milieu se sont impliqués pour mettre en place leur contribution locale exigée pour que la requête soit financée et ensuite l'avantage de trouver la contribution en nature (sable, moellons, graviers,...).

En observant bien dans le tableau, nous trouverons que sur les huit territoires que compte dans la province du Sud Kivu, 7 territoires seulement sont concernés notamment celui de Shabunda qualifié d'inaccessible et insécurité au rendez-vous, soit 0%. La répartition des projets a été équitable, ça peut s'expliquer du fait les urgences ne tiennent pas compte de la répartition équitable mais plutôt du besoin exprimé par les bénéficiaires.

Notre questionnaire se focalise sur trois variables qui sont :

1. la variable sur l'implication

Dans cette série de question, nous avons tenté d'analyser le niveau de l'implication du fonds social d'abord dans l'amélioration des conditions du milieu de vulnérable et celle des communautés bénéficiaires pour leur bien être des oeuvres du fonds social.

2. la variable sur la participation

Les questions pour se rassurer de la participation ont été posées aux bénéficiaires et d'autres leaders influents dans le milieu pour que les oeuvres soient viables.

3. la variable sur la durabilité

La dernière série de question était de savoir, quels sont les mécanismes de la population et/ou du fonds social de la République démocratique du Congo pour rendre les oeuvres durables et servir en cas de besoin à la communauté.

Tableau N°13 : Regroupement de question par variable

Variable

Questions

01

La variable sur l'implication

(3, 4, 5, 6)

02

La variable sur la participation

(15, 16, 17)

03

La variable sur la durabilité

(7, 9, 10, 11, 12, 13)

Source : Nos recherches, octobre, 2010

Tableau N°14 : Les motivations de déposer les projets

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(3) Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à déposer la requête/projet au FSRDC ?

Problème ressenti dans le milieu

73

73

Parce qu'il a réalisé un projet au territoire voisin

3

3

Parce que nous étions sensibilisés

14

14

Autres à préciser

10

10

Total

100

100

(4) Comment la base s'est organisée pour trouver la contribution locale exigée par le FSRDC ?

Cotisation

58

58

Don

40

40

Legs

0

0

Autres à préciser

2

2

Total

100

100

(5) Le projet implanté est une aspiration de la population ou c'est le FSRDC qui est venu avec son projet ?

Oui

83

83

Non

17

17

Total

100

100

(6) Quelles sont vos impressions après la coupure du ruban symbolique par l'autorité ?

Bonne

87

87

Assez bonne

13

13

Médiocre

0

0

Total

100

100

Source : Nos enquêtes sur terrain, octobre, 2010

Dans ce tableau ci-dessus, nous venons de présenter l'appréciation de la variable sur l'implication des communautés bénéficiaires sur l'exécution des projets communautaires réalisés dans leur milieu.

73% de cette population bénéficiaire nous a rassuré que les projets réalisés sont les problèmes ressentis dans leur contré, en opposant aux 14% de la population bénéficiaire qui a trouvé une oeuvre du fait qu'elle a été sensibilisée et elle profite de cette opportunité offerte du Projet d'action sociale initié par le FSRDC pour une amélioration des conditions de vie et permettre aux vulnérables d'accéder aux infrastructures de base moderne

Le paradoxe est au niveau de la contribution pour exécuter le projet dans les milieux, 58% des enquêtés nous ont rassuré avoir fait recours aux cotisations des membres de la communauté sur le bien fondé de la réalisation ; 40% de cette population bénéficiaire s'est vu venir en aide par un bienfaiteur soit autochtone ou un autre pour le fin que lui-même connaît en vue de réaliser le 10% exigée par le FSRDC pour que le projet soit déclaré recevable.

LA VARIABLE DE DURABILITE

Tableau N°15 : Amélioration des conditions de vies

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(7) Est-ce qu'il y a une amélioration de condition de vie dans le milieu ?

· Oui

93

93

· Non

7

7

Total

100

100

(9) Est-ce qu-il y a un comité mis sur pied pour la viabilité de l'oeuvre réalisée ?

· Oui

65

65

· Non

35

35

Total

100

100

(10) L'autorité en place s'implique dans la protection de l'oeuvre ?

· Oui

95

95

· Non

5

5

Total

100

100

(11) le FSRDC arrive pour visiter l'oeuvre après avoir remis aux bénéficiaires ?

· Oui

13

13

· Non

87

87

Total

100

100

(12) Est-ce qu'il y a les mécanismes utilisés par la population pour la continuité de l'oeuvre ?

· Oui

47

47

· Non

63

63

Total

100

100

(13) une fois financé et exécuté, la communauté/cellule de base reste opérationnelle ?

· Oui

65

65

· Non

55

55

Total

100

100

Source : Nos enquêtes sur terrain, octobre, 2010

Dans ce tableau, les enquêtes menées sur terrain, nous montrent que 93% sont d'accord que les projets réalisés dans le milieu ont contribué à l'amélioration de condition de vie de la communauté vulnérable bénéficiaire ; cependant 65% de nos enquêtés nous ont certifié qu'il y a eu des comités mis sur pied par les communautés bénéficiaires pour la continuité de l'oeuvre acquise dans le milieu.

Une pierre d'achoppement se justifie de 87% des enquêtés nous ont montré dès l'oeuvre est remise aux bénéficiaires, le FSRDC ne passe plus pour visiter l'oeuvre, à cet effet, même le comité installé reste fragile pour intervenir en cas de besoin pour la sauvegarde du bien acquis nonobstant l'intervention de l'autorité politique qui est dans le milieu. 95% de nos enquêtés nous ont montré que l'autorité s'implique pour la durabilité mais il est toujours heurté au problème financier en cas d'un entretien.

LA VARIABLE DE PARTICIPATION

Tableau N°16 :L'appréciation des bénéficiaires

Question

Réponses

Effectifs

Pourcentage

(15) Les bénéficiaires utilisent l'oeuvre avec acuité ?

· Oui

93

93

· Non

7

7

Total

100

100

(17) Est-il pour vous ?

· Partenaire

99

99

· Conseiller

0

0

· Coopérant

1

1

Total

100

100

(18) En tant que partenaire, êtes-vous satisfait de ses prestations ?

· Oui

72

72

· Non

18

18

Total

100

100

Source : Nos enquêtes sur terrain, octobre, 2010

Dans le tableau ci-dessus sur la variable participation, nous voyons que 93% de nos enquêtes nous ont rassuré que les projets installés dans leur milieu ont crée un engouement excessif d'utiliser l'école, le centre de santé, les ponts, l'adduction,.... Avec une grande acuité.

99% de la population bénéficiaire ont loué le partenariat avec le fonds social de la République Démocratique du Congo même si le Fonds social ne les a pas associé dans le choix de l'agence locale d'exécution qui a crée parfois de blocage sur terrain dans les exécutions du projet.

QUESTIONS ADRESSEES AUX AGENCES LOCALES D'EXECUTION

Tableau N°17 : Existence de l'agence locale d'exécution

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

Depuis quand vous opérez dans ce milieu ?

1 année

0

0

2 ans

5

35.7

3 ans et plus

9

64.2

Total

14

99.9

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Au vu des résultats de ce tableau, nous constatons que la grande majorité des agences locales d'exécution retenue par le FSRDC soit 64.2% est opérationnelle dans le milieu plus de 3 ans, le choix de l'ancienneté des agences locales d'exécution a été pris en compte.

35.7% des agences locales d'exécution ont seulement deux ans depuis leur création et être connue dans le monde d'organisation. Tous ses éléments démontrent la ferme volonté de travail avec les agences locales d'exécution qui ont des pré requis sur la situation du milieu de travail.

Tableau N°18 : Omniprésence de l'agence locale d'exécution dans le milieu

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(3) Avez-vous de projets réalisés dans ce contré avec d'autres partenaires ?

· Oui

11

78.5

· Non

3

21.4

Total

14

99.9

(7) Est-ce que vous visitez l'oeuvre après avoir terminé le contrat ?

· Oui

10

71.4

· Non

4

28.5

Total

14

99.9

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Tels que les résultats ressortent dans ce tableau, nous voyons que les agences locales d'exécution travaillent avec d'autres partenaires (78.5%) dans le même milieu que celui du projet fonds social, comparativement aux agences locales d'exécution soit 21.4% qui n'ont pas d'autres projets à exécuter dans le milieu avec un autre financement.

Malgré l'irrégularité, 71.4% des agences locales d'exécution parviennent à visiter l'oeuvre même si le contrat a pris fin le jour de la remise aux bénéficiaires. 28.5% nous ont montré leur incapacité à visiter l'oeuvre après l'avoir remis aux bénéficiaires pour les finalités qui lui est assignées.

Tableau N°19 : Utilisation de la main d'oeuvre

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(9) Est-ce que vous utilisez la main d'oeuvre locale ?

· Oui

11

78.5

· Non

4

21.4

Total

14

99.9

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Au regard de tout ce qui vient d'être présenté dans ce tableau, 78.5% de ces organisations utilisent la main d'oeuvre locale dans le chantier soit en étant maçon, aide maçon, contremaître ou toute autre forme que la main d'oeuvre s'avérait importante, contrairement aux 21.4% qui ne sont pas intéressés avec cette main d'oeuvre au niveau local avec l'idée de venir avec la main d'oeuvre d'un autre coin qualifié compétent.

Tableau N°20 : Le degré de satisfaction de communautés de base

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(10) Quel est le degré de satisfaction de la communauté de base de vos réalisations ?

· Bon

12

85.7

· Assez bon

1

7.1

· Médiocre

1

7.1

Total

14

99.9

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Ce tableau renseigne sur le degré de satisfaction des bénéficiaires par rapport à la façon d'intervention. La communauté de base à l'oeuvre acquise est 85.7% ou bien 12 sur 14 est bon, les communautés de base qui n'apprécient pas la réalisation, représentent 7.1% ou bien 1 sur 14.

De ce fait, nous remarquons que les réalisations des agences locales d'exécution malgré leur appréciation par la majorité devraient voir comment embarquer toutes les communautés de base à être satisfaite de leur exécution pour permettre aux bénéficiaires de garde en bon père de famille l'oeuvre reçue.

Tableau N°21 : Le nombre de chantiers exécutés

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(12) Avez-vous combien de chantiers avec le FSRDC  ?

· 1chantier

8

57.1

· 2 chantiers

2

14.2

· 3 chantiers et plus

4

28.4

Total

14

99.7

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

A travers les résultats de ce tableau, 8 sur 14 soit 57.1% des agences locales des exécutions affirment qu'ils ont exécuté avec l'appui financier de la Banque mondiale 1 seul projet (chantier).

Les agences locales d'exécution qui ont deux (2) projets s'élevaient à 2 soit 14.2%, pour donner une ALE plus d'un projet est le fruit d'une bonne compétence que l'ALE a pu démontrer dans l'exécution de ce projet.

4 sur 14 ALES soit 28.4%, ce choix justifie comme nous l'avons dit tantôt le fruit d'une bonne compétence et crédibilité vis-à-vis du fonds social et peut être la communauté bénéficiaire. Les bénéficiaires peuvent ne pas avoir un mot à dire sur le critère d'un choix d'une ALE, mais le fait que l'ALE exécute des projets dans le milieu avec d'autres partenaires par exemple, cela pousserait au fonds social de vous utilisez.

Tableau N°22 : Une grille de critères pour être retenus

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(13) sur quel critère vous avez été retenu par le FSRDC et accepter par la communauté de base ?

· Compétence

7

50

· Effectif du personnel

0

0

· Ancienneté

2

14.2

· Autres

5

35.7

Total

14

99.9

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Ces résultats montrent que la question du choix de l'ALE concerne un certain critérium.

Cependant, pour nous, 7 sur 14, soit 50% ont été sélection sur base de compétence de l'organisation. L'ancienneté de l'organisation a influencé la sélection de l'organisation, soit 14.2% des agences locales d'exécution qui ont travaillé avec le fonds social dans le 1er financement de la banque mondiale.

Les autres paramètres pour la sélection de l'organisation représentent 35.7%, les organisations enquêtées, ils ont été dans l'impossibilité de quelle manière elles ont été sélectionnées.

Tableau N°23 : Potentialités du milieu d'intervention

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

(15) Achetez-vous les matériels/matériaux dans le milieu ?

· Oui

12

85.7

· Non

2

14.2

Total

14

99.9

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Par rapport aux données reprises dans ce tableau, 12 sur 14, soit 85.7% achètent les matériels et matériaux pour la construction ou réhabilitation en vue de permettre à la population environnante de trouver profit de la présence du projet dans leur milieu.

La deuxième catégorie qui représente 14.2% ont été dans l'impossibilité d'acheter dans le milieu du projet soit par le fait qu'il y a de coin là où trouver les matériels ou matériaux reste une utopie pour le moment, à cet effet, l'organisation est obligé de venir avec les matériels et matériaux achetés en ville.

QUESTIONS ADRESSEES AUX AGENTS DU FONDS SOCIAL

Tableau N° 24: Les services rendus à la province

Question

Réponses

Effectif

Pourcentage

Quels sont les services que votre organisation rend à la nation et à la province ?

Durables

4

100

Urgences

0

0

Total

4

100

Faites-vous de sensibilisation ?

Oui

4

100

Non

0

0

Total

4

4

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Dans ce tableau, nous constatons que 100% soit 4 agents du Fonds social antenne du Sud Kivu assurent que les oeuvres sont durables à la province.

Les agents du FSRDC soit 100% parlent qu'ils ont exécuté des missions de sensibilisation dans les territoires qui constituent la province du Sud Kivu sur les opportunités du projet d'action sociale d'urgence initié parle fonds social sous l'appui financier de la Banque mondiale.

Tableau N°25 : les projets éligibles

Questions

Réponses

Effectif

Pourcentage

Est-ce que les projets individuels sont éligibles ?

Oui

0

0

Non

4

100

Total

4

100

Est-ce l'effectif est suffisant par rapport à l'étendue de la province du sud Kivu ?

Oui

1

25

Non

3

75

Total

4

100

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

Il ressort que dans ce tableau que les projets individuels ne sont éligibles par le Fonds social de la République Démocratique du Congo, cela est dit par le fait que les projets ont une vocation communautaire pour donner la chance aux vulnérables d'accéder et d'en tire gain pour son épanouissement.

Tableau N° 26 : Le domaine d'intervention

Question

Réponses

Effectif

pourcentage

Les projets sont réalisés dans quel domaine ?

Social

4

100

Economique

0

0

Humanitaire

0

0

Scientifique

0

0

Total

4

100

Source : Nos enquêtes sur terrain, décembre, 2010

En ce qui concerne les projets réalisés sur terrain d'intervention par le Fonds social, en nous référant au résultat de notre enquête qui est repris dans le tableau ci-dessus, que 100% de projets réalisés par cet établissement ont une vocation sociale.

Comme nous l'avons repris dans les lignes précédentes que le Fonds social de République démocratique du Congo, dans son projet d'action sociale d'urgence était de donner l'accès aux couches vulnérables sur les infrastructures modernes de qualité.

précédent sommaire suivant