WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Performance bancaire en période de crise

( Télécharger le fichier original )
par Abdelkader Derbali
Université de Sousse Tunisie - Mastère en finance et banque 2010
  

précédent sommaire suivant

2.2.9. L'étude empirique de Ben Naceur et Omran (2008)

Ben Naceur et Omran (2008)126(*) ont examiné l'influence des réglementations de banque, de la concentration, du développement financier et institutionnel sur la marge nette d'intérêt et la rentabilité des banques commerciales à travers un échantillon (173 banques) des pays (10 pays) de Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA). Ils ont couvris la période 1989-2005 et la commande pour une grande sélection des caractéristiques macro-économiques, financières et de banque. En fait, ces deux auteurs ont utilisé un modèle d'équation linéaire de la forme suivante :

Performanceikt = f (Cit , Bikt , Rit , Mit , Fit , Iit)

Où:

v Performanceikt : La performance de la banque k dans le pays i à l'instant t.

v Cit : La mesure de la concentration de banque dans le pays i à l'instant t.

v Bikt : C'est le vecteur des caractéristiques spécifiques de la banque k dans le pays i à l'instant t.

v Rit : C'est un vecteur des politiques de régulation des banques dans le pays i à l'instant t.

v Mit : C'est le vecteur des variables macro-économiques dans le pays i à l'instant t.

v Fit : C'est le vecteur des variables relatifs aux indicateurs financiers dans le pays i à l'instant t.

v Iit : C'est le vecteur des indicateurs de développement institutionnel dans le pays i à l'instant t.

v k : Désigne la banque avec k = 1... 173.

v i : Désigne le pays avec i = 1... 10.

v t : Désigne la période (année) avec t = 1...17.

Pour se faire, ces deux auteurs ont employé trois measures de la performance bancaire:

v NIM (Net Interest Margin): C'est la marge nette d'intérêt qui égale à des produits d'intérêts moins les dépenses d'intérêts s'est divisé par les actifs productifs d' intérêts. Les marges d'intérêts nets mesure la difference entre ce que la banque paye aux bailleurs de fonds et ce qu'elle obtient des sociétés et d'autres utilisateurs des credits bancaires.

v ROA (Return On Assets): C'est la rentabilité économique de l'actif qui égale au rapport entre le résultat net et l'actif total. La rentabilité d'une banque peut être vue comme indicateur de l'efficacité des systèmes bancaires (Demirguç-Kunt et Huizinga (1999)).

v COSEFF (Costs Efficiency): C'est l'efficacité des operations bancaires qui égale au rapport entre les frais d'exploitations totaux et la somme des actifs lucratifs et des dépôts totaux. Ainsi, les deux mesures ROA et NIM sont employées pour commander à l'efficacité dans la gestion des dépenses.

De plus, les deux auteurs ont employé un ensemble de variables explicatives telles que on cite comme exemple: la taille (SIZE), les capitaux propres (EQUITY), le risqué de credit (CREDIT_RISK), le taux d'inflation (INF), le taux de croissance du PIB (GROWTH), les indicateurs financiers (MARKET_CAP, CREDIT_PRIVATE), la concentration et la densité des banques (CONC, DENS), la politique de régulation (COST_RESERVES, DEPiNS) et les contraintes institutionnelles de la concurrence (GDPCAP, LAW, COR).

Les résultants empiriques de cette étude nous permettent de constater que les caractéristiques spécifiques aux banques, en particulier, la taille de banque et le risque de crédit ont un impact positif et significatif sur la marge nette d'intérêt et sur l'efficacité et la rentabilité économique. Quant à l'impact des indicateurs macro-économiques et financiers sur la performance des banques, ses deux auteurs ont conclu que ces variables n'ont aucun impact significatif que sur la marge nette d'intérêt par la variation du taux d'inflation. Cependant, les chocs d'inflation semblent être passés principalement par les taux créditeurs.

En outre, les résultats suggèrent que les banques abaissent leurs frais d'exploitation dans un environnement bien développé du secteur bancaire. En effet, la variable de développement de marché boursier est toujours positive et significative dans toutes les caractéristiques, suggérant que les banques qui opèrent dans un environnement bien développé de marché boursier tendent à avoir de plus grandes occasions de bénéfice. Les variables de régulation institutionnelle semblent avoir un impact sur la performance des banques pendant que les résultats suggèrent que la corruption augmente les marges nettes d'intérêt et l'efficacité économique tandis qu'une amélioration de la variable de régulation et d'ordre diminue le coût d'efficacité sans affecter la performance.

* 126 _ Ben Naceur. S. Omran. M. (2008), « The Effects of Bank Regulations, Competition and Financial Reforms on MENA Banks' Profitability », Working Paper Series N°449, Economic Researce Forum.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.