WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des matériaux observés au cours des prospections détaillées des champs de pétrole et de gaz

( Télécharger le fichier original )
par Ibsam NGULWE TUMAINI Wa'RUSAATI
Université de Kinshasa - Graduat en pétrole et gaz 2012
  

précédent sommaire suivant

Première Partie :

LES GENERALITES

Chapitre I.

Les Champs de Pétrole et de Gaz

I.1. Définition

Un champ de pétrole et de Gaz est un ensemble ou une association de gisement de pétrole et de Gaz au sein d'un territoire d'étendue locale. Ces territoires se distinguent par des traits d'architecture et d'histoire de développement qui permettent de supposer l'existence en leur sein des pièges capables d'accumuler du pétrole et du Gaz et de les stocker ensuite. Il peut s'agir des structures tectoniques, récifs enfouis, buttes-témoins, biseaux, etc (ANONYME, 1983)

I.2. Les paramètres d'un champ de pétrole et de Gaz

Un gisement pétrolier est une structure rocheuse souterraine dans laquelle sont piégés des hydrocarbures. Ces fluides sont stockés dans la porosité de roches réservoirs et sont le fruit de la combinaison de plusieurs conditions géologiques favorables (Marius, 2010)

Les principaux paramètres d'un champ de pétrole et de Gaz dont il faut tenir compte sont la structure du champ et le type des gisements. (ANONYME, 1983)

1. La structure du champ

Une structure est par définition, tout arrangement relatif de composants. Lorsque ces composants sont des ensemble des roches (couches, massifs éruptifs, etc.), on parle de structure tectonique (FOUCAULT et RAOULT, 2005).

La structure tectonique du champ est le paramètre essentiel dont on tient compte en premier lieu dans les prévisions de champ de Pétrole et de Gaz ainsi que lors des prospections géologiques et géophysiques. (ANONYME, 1983)

Chaque structure tectonique d'un champ se caractérise par un ensemble particulier des pièges (ANONYME, 1983). Les pièges sont des formations géologiques, imperméables qui arrêtent la progression de pétrole. Ils sont formés au cours de l'orogenèse, où ces formations se sont plissées, soulevées, déchirées et disloquées. (Union Pétrolière)

Actuellement les géologues s'accordent à penser que les meilleurs pièges à pétrole sont constitués par les anticlinaux à grand rayon de courbure, les zones de failles inverses, les discordances angulaires et dans certains cas les diapirs. (BELLAIR et POMEROL, 1984 ; POMEROL et al, 2003 ; POMEROL et al, 2005)

a. Les plis anticlinaux

Les plis anticlinaux sont des plis dont le coeur est occupé par les couches les plus anciennes. (POMEROL et al, 2003 ; POMEROL et al, 2005). Ces anticlinaux sont les pièges à pétrole les plus caractéristiques et les plus fréquents. (Union Pétrolière...). Ils sont, de loin, les plus nombreux et les plus importants. Ils constituent la grande majorité des champs géants. (PERRODON, 1985). Dans les années 20, la chasse aux anticlinaux demeure le principal, sinon le seul fil directeur. (A.PERRODON, 1985)

Fig.1 : Piège : un anticlinal

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.