WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des matériaux observés au cours des prospections détaillées des champs de pétrole et de gaz

( Télécharger le fichier original )
par Ibsam NGULWE TUMAINI Wa'RUSAATI
Université de Kinshasa - Graduat en pétrole et gaz 2012
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil
b. Failles et charriages

Les failles sont des discontinuités dues à une déformation cisaillant ; leur caractère fondamental est d'introduire un décalage brutal des repères inclus dans la masse. (GIDON, 1987)

Fig.2 : Piege : faille

Les failles sont des cassures accompagnées d'un déplacement relatif des deux compartiments. (POMEROL et al, 2003 ; POMEROL et al, 2005). Dans les séries pétrolières, elles sont fort importantes car elles permettent à la fois la migration des hydrocarbures et la structuration des pièges pétroliers. (Lexique)

c. Discordances

Les discordances sont des repos stratigraphiques d'une formation sédimentaire sur un substratum plissé ou basculé antérieurement par des effets tectoniques. (FAUCOULT 1985 ; FAUCOULT, 2005). Ces discordances sont à l'origine de quelques-uns des plus grands champs du monde, au moins lorsqu'une subsidence relativement importante succède à la transgression. (PERRODON, 1985)

d. Diapir ou les dômes de sel

Le diapir est un type d'anticlinal dont l'enveloppe a été percée par les couches les plus anciennes. Actuellement ce terme est utilisé pour designer des plis à noyau salifère, qui constituent un dôme de sel. (RAMADE, 2008).

Les dômes de sel sont donc des masses essentiellement composées de sel gemme, d'anhydrite, de gypse, formant une sorte de colonne débouchant ou non à la surface du sol, et qui se sont formées par la montée par gravité de ces roches salines plus légères que les couches qu'elles ont traversées. (FAUCOULT, 1985 ; FAUCOULT, 2005). En s'élevant à travers les terrains, les dômes de sel plissent les couches qui les surmontent et permet l'accumulation de gisement d'huile ou de gaz. (POMEROL et al 2003 ; POMEROL et al, 2005)

Les gisements associés directement à des dômes de sel sont très rarement des géants, sauf dans le cas de dômes soulevant des larges voutes, comme on l'observe, ou on le suppose, pour un certain nombre des plus grands champs de la plate-forme arabique. (PERRODON, 1985)

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour