WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude des matériaux observés au cours des prospections détaillées des champs de pétrole et de gaz

( Télécharger le fichier original )
par Ibsam NGULWE TUMAINI Wa'RUSAATI
Université de Kinshasa - Graduat en pétrole et gaz 2012
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

Chapitre II.

Les champs de pétrole et de gaz : Prospections détaillées

La prospection est par définition une étude systématique (d'un terrain ou d'une région) afin de découvrir des gisements minéraux ou des richesses (Encarta, 2009).

La prospection pétrolière, couvre l'ensemble des techniques permettant la découverte des gisements de pétrole. Elle a donc pour but la découverte d'accumulations d'hydrocarbures liquides et gazeux éventuellement solides, techniquement et économiquement exploitables. (Encyclopédie)

La prospection pétrolière commence par l'identification d'indices permettant de supposer où se trouve le pétrole et en quelle quantité. Géologue et géophysicien collaborent à cette enquête minutieuse à fort enjeu économique qui commence à la surface de la terre pour descendre vers le sous-sol. (Annexe 2)

Les géologues ont pour taches d'étudier la géologie de grandes zones afin d'y définir les endroits susceptibles de receler des accumulations d'hydrocarbures. (FEUILLET-MIDRIER, 2002)

La première hypothèse qui marque véritablement l'une des applications de la géologie dans la prospection pétrolière est la recherche d'une corrélation entre la forme anticlinale et la présence d'une accumulation de pétrole. (A. PERRODON, 1985)

La géophysique est l'étude des profondeurs, son objectif est de donner le maximum d'informations pour que les forages soient entrepris ensuite avec le maximum de chance de succès. (Annexe 2)

II. 1. Prospections Géologiques

La prospection géologique étant, par définition, l'étude d'un terrain afin d'en découvrir les gites minéraux, elle est importante dans l'exploration pétrolière. Son but est la recherche des terrains qui, grâce à leurs structures géologiques, sont susceptibles d'être de pièges à hydrocarbures. (CHAPPELIER,)

Partant de l'observation de surface du sol, le géologue dresse une première esquisse de la configuration du sous-sol. Il s'appuiera pour cela sur des repérages aériens ou par satellites, pour la localisation des structures éventuelles (plissement, anticlinaux, failles) et imaginer leurs prolongements dans le sous-sol. (BOY de la TOUR, 2004)

Dans des nombreuses régions, les affleurements sont souvent de surface réduite et il faudra bien prendre le temps de les observer dans leurs totalités. (GIDON, 1987):

La finalité de l'étude géologique d'une région ou d'un terrain, c'est l'établissement de la carte géologique de la dite région (ou du champ).

Carte géologique et structurale

Une carte géologique est une représentation sur un fond topographique des terrains qui affleurent à la surface du sol ou qui ne sont cachés que par une faible épaisseur de formation superficielle récente (MOHAMED, 2000)

Elle est un document synthétique mais néanmoins fécond qui fouille les informations relatives à la lithologie des terrains, à leurs âges, à leurs déformations, à leurs structures et à leur paléogéographie. (SAFFACHE 2004). Sa réalisation est une des tâches essentielles du géologue. (WARTITI et al, 2007)

Fig.3 : Carte géologique.

La carte géologique permet donc de reconstituer la géométrie des formations géologiques ainsi que les évolutions spatio-temporelles de leurs propriétés (EL WARTITI et ZAHRAOUI, 2007). Une carte géologique n'est utile que dans la mesure où elle permet de comprendre la structure d'une région. (SAFFACHE, 2004)

La lecture d'une carte géologique, c'est-à-dire la compréhension de la structure de la région qu'elle couvre, est un exercice compliqué qui nécessite de prendre en compte un nombre important de données. (SOREL et VERGELY, 1999)

L'examen de la disposition des terrains sur la carte permet d'y localiser les plis, les failles et le chevauchement, mais ne peut donner l'image précise de la structure des terrains en profondeur. La coupe géologique est le moyen « classique » de représenter cette structure, mais ne la visualise que sur une section verticale et locale de la carte (SOREL et VERGELY, 1999)

Une coupe géologique est par définition, une représentation graphique de la section de terrain sur un plan généralement vertical. (MOHAMED, 2000 ; FOUCAULT et RAOULT, 2005). Elle représente des terrains cachés en profondeur en n'en connaissant que la partie qui affleure. (GIDON, 1987). ). Elle est donc une technique qui permet de restituer les structures en profondeur à partir des cartes. (SOREL et VERGELY, 1999)

Elle peut se construire à partir de la carte géologique, complétée dans le cas favorable par d'autres renseignements sur le sous-sol (sondage, géophysique) (FOUCAULT et RAOULT, 2005)

Fig.4 : coupe géologique.

La coupe géologique s'appuie sur une part d'hypothèses et d'interprétations déduites, logiquement des indications de la carte. Elle permet d'apprécier les rapports qui lient le relief à sa structure sous-jacente. (SAFFACHE, 2004)

Il est important de noter que la géologie de surface n'est pas toujours praticable. C'est le cas en mer ou lorsqu'il n'y a pas des roches à l'affleurement. On doit alors passer directement à l'étape suivante : la géophysique. (BOY DE LA TOUR, 2004)

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour