WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Quelle est la génération de suisse romande la plus propice au tourisme durable?

( Télécharger le fichier original )
par Julie Porchet
Ecole hôtelière de Lausanne  - Bachelor of Science in International Hospitality Management 2013
  

précédent sommaire suivant

Conclusion :

· J'informe le participant que l'entretient est terminé et le remercie pour son aide.

Annexe 9 - retranscription des interviews :

Baby-boomers :

Josiane (54 ans, codeuse-interprète)

- Bonjour Josiane, alors comme je viens de te l'expliquer je vais commencer à tes poser des questions très large, donc n'hésite pas à développer tous les thèmes un maximum. Alors la première question est : Pouvez-vous me décrire vos dernières vacances ?

- Ha... les dernières vacances, qu'est-ce qu'on a fait ?... On a été à Zermatt ou dans les Grisons. Je ne sais pas ce que tu veux ?

- Ho c'est égal. Comme vous préférez, les deux vont très bien.

- D'accord, alors quand on a été dans les Grisons. Qu'est-ce qu'on a fait ? Ce qu'on a fait attention, dans le cadre de ta recherche ?

- Non, alors raconte moi simplement ce que vous avez fait, où vous avez dormis, comment vous vous êtes déplacé, etc.

- Alors, quand j'ai cherché des hôtels, parce qu'on a fait un petit tour de suisse en même temps, j'ai trouvé par hasard des hôtels qui étaient dirigé, enfin tenu par des handicapés. Et ça j'ai trouvé un hôtel comme ça à Bâle et à alallala voilà j'ai des trou de mémoire, enfin bref.

- Donc durant le voyage vous avez essayez de mettre en avant cela ?

- Ouais, alors j'ai été attentive à ça, j'ai été très sensible à ça. C'est super, ils intègrent des handicapés, qui font le ménage et la réception. C'est des handicapes légers.

- D'accord alors vous êtes sensible aux éléments sociaux.

- Bon, alors voilà, je travaille aussi un peu dans le domaine du handicape donc je suis plus sensible à ça que d'autre. (Blanc)

- D'accord et alors quand vous planifiez des vacances comme celle-là, ou disons quand vous réservez vos séjours quels sont les éléments déterminant ou disons auxquels vous êtes le plus sensible ? est-ce que c'est le prix, le dépaysement, la destination, la culture locale, le confort, etc. ?

- Oui c'est un peu un tout, oui vraiment c'est un tout. Bon là en l'occurrence l'hôtel il était super bien placé et le coût était correct, donc c'était top !

- D'accord, donc vous regardez qualité et prix. Et au niveau de l'échange avec les communautés locales, c'est un élément important ou ?

- Ca dépend, ça dépend des vacances. Là on a été plus sensible à la nature qu'aux habitants.

- Donc vous aviez choisis les Grisons, pour ne pas faire trop de trajet ? Pour ne pas aller trop loin ?

- Oui, c'était pour être beaucoup dans la nature. Donc on a posé la voiture et après on a tout fait par les transports publics, donc avec les trains, les bus, le vélo...

- D'accord, super ! Et autrement aviez-vous déjà entendu parlé du tourisme durable ?

- Qu'est-ce que tu entends par tourisme durable ?

- Oui, donc le tourisme durable c'est un concept touristique qui mélange un peu les aspects de l'écotourisme, du tourisme durable, humanitaire, solidaire ou encore équitable. Donc équitable c'est au niveau des revenus ou dépenses. Donc le but est de bien redistribuer les revenus générés aux locaux et donc de les aider économiquement. Humanitaire c'est au niveau social et écotourisme c'est plutôt au niveau écologique. Enfin le côté sociaux-culturels c'est par rapport au respect des traditions, valeurs ou cultures locales. Donc bon, je vois que vous regroupez certains de ces éléments. Vous avez pris votre voiture jusqu'aux Grisons et après vous avez continué avec les transports publiques.

- Oui alors on était très content de lâcher la voiture et de puis d'y aller à notre rythme...au calme. Bon disons on a toujours été... enfin moi je viens de la campagne, mais on a toujours été assez nature. On a tout le temps été des amis de la nature, donc on va dans des.... Si on peut on va dans des maisons des amis de la nature. Nos prochaines vacances en Hollande, ben... on ira dans des maisons amis de la nature.

- D'accord, mais alors le tourisme durable entant que concept vous en avez pas vraiment entendu parlé ?

- Non.

- D'accord et est-ce que si je vous montre ces trois piliers, donc environnemental, socio-culturel et économique. Quelle est selon toi la variable la plus important entant que touriste ? Donc si vous allez dans un pays à quel élément vous faites le plus attention.

- Bon, vu mon âge et que les enfants sont partis... je dirais que le côté économique est plutôt de côté. Donc on sera plus sensible aux côtés humains, aux côtés...ouais... environnement et tout ça. Mais pas trop le côté économique.

- Oui, d'accord. En faite au niveau économique j'entendais la redistribution des...

- Ha...oui des revenus ! Oui alors c'est clair !

- Donc oui, aider les communautés locales. Alors si vous deviez en choisir une, laquelle serait la plus importante ? Donc social c'est vraiment aider aux communautés locales à garder leurs traditions, leurs valeurs, qu'il y ai une préservation de l'environnement ou encore une lutte contre la pauvreté et donc une bonne redistribution de l'argent, etc.

- Bon... disons si c'est social ça implique aussi qu'il y ai une bonne redistribution. Donc je mettrais ça ensemble, dans la même case. Si on fait quelque chose qui est socialement acceptable lorsque tu voyages, ca veut dire qu'il y a pas des gens surexploités ou je ne sais quoi. Donc ça va ensemble... je sais pas trop.

- Oui je vois ce que vous voulez dire, c'est vrai. Et pensez-vous avoir déjà fait de l'écotourisme, du tourisme solidaire ou du tourisme durable ? Bon de toutes façons oui, avec par exemple les hôtels avec des personnes handicapées.

- Oui bon j'ai eu de la chance de tomber là-dessus. Parce que c'est vrai que c'est pas quelque chose qu'on met vraiment en avant. Et c'est vrai que la pour Madagascar (mes prochaines vacances), j'ai essayé de chercher des trucs un peu éco-machins.. mais bon c'est Laura qui prend plutôt en main le voyage, donc voilà.

- Donc, c'est plus au niveau écologique. Vous ne voulez pas trop de pollution ou de déchets, etc ?

- Ouais, et que les gens soient du pays, que sa soit pas des grandes chaînes ou des étrangers qui se remplissent les poches.

- Oui donc un voyage plus authentique. D'accord, donc le tourisme durable qui regroupe un peu tout t'intéresse ?

- Ha oui, alors c'est sûr.

- D'accord, c'est très bien. Est-ce que vous avez quelque chose à ajouter par rapport au tourisme durable ? parce que pour ma part je n'ai plus de questions.

- Non je ne crois pas. Merci pour vôtre intérêt. Mais bon je crois que l'on est de plus en plus sensible dans tous les domaines. Bon il y a aussi plein d'éléments qui font qu'on devient plus proche, avec ces histoires de viandes, les gens achètent plus locale, à la ferme.

- Oui ! juste.

- Je vois maintenant ces maisons d'hôtes et j'ai des amis qui ont ouverts un gîte. Et lorsque tu y vas tu es vraiment chez eux, j'aime bien aller en vacance comme ça.

- Oui donc vous êtes sensible mais aussi prête à faire des efforts. Car par exemple la viande au marché ou à la ferme ça coûte plus cher.

- Oui, mais bon comme je l'ai dit avant on est plus cinq à la maison, ça change aussi. Et je pense que notre tranche d'âge elle est beaucoup plus sensible, elle est prête à plus donner pour un meilleur avenir pour nos enfants et petits-enfants que quand tu es jeune et que tu es très limité dans les dépenses. Donc voilà, on va acheter chez Lidle ou je ne sais qui.

- Oui... c'est vrai. On a pas les mêmes revenus et donc possibilités.

- Ok et bien merci beaucoup pour vos réponses.

- Merci à toi et j'espère que j'ai pu t'aider.

Danielle (56 ans, directrice d'entreprise médicale)

- Bonjour Danielle.

Alors comme je t'ai l'expliqué je vais te poser des questions auxquelles j'aimerais que tu répondes de la manière la plus large possible. Vraiment sent toi libre de me raconter ce que tu veux. Alors voici la première question : Peux-tu me décrire tes dernières vacances ? N'hésite pas à développer ta réponse tant au niveau de où tu as été, pourquoi, les modes de transports, etc.

- Alors les dernières vacances c'était aux Philippines, on a réservé comme d'habitude, de notre propre chef, on ne passe pas par une agence. On cherche un peu le pays et ce qu'il y a à faire dans le pays, donc là en l'occurrence il y avait Kaely là-bas et ma secrétaire aussi vient de là-bas. Mais sinon on regarde si on a des amis là-bas. On a pris les hôtels dans la grande ville un peu plus cher, un peu plus luxe, pour être sûr d'être bien, d'être en sécurité et sinon sur les petites îles des petits hôtels sympas... Enfin on a pris locaux, où ils nous faisaient la cuisine du terroir, etc.

- Ha, ok, super. Et donc ça c'est dans le but d'être vraiment en immersion avec la population ? Et sinon vous avez été là-bas dans quel but ?

- Oui, voilà exactement. Sinon pour profiter du pays et un peu de la nature. Il y a beaucoup d'îles là-bas, donc on espérait bien profiter de la nature. Ça ne c'est pas déroulé comme ça, mais ça fait partis des Philippines.

- Ha il a fait moche ?

- Non, parce qu'aux Philippines l'organisation n'est pas au top. Ils veulent se développer au niveau du tourisme, mais ils n'y sont pas vraiment. Donc du coup il y a plein de facteurs, logistiques, organisationnels qui marchent pas. Donc tu ne peux pas passer d'une île à l'autre sans avion... mais les avions s'annulent pour des raisons X Y, soit disant des tempêtes qui ne sont jamais arrivées. Donc tu ne sais jamais la vérité, mais toujours est-il qu'il y a une île où on n'est jamais allé.

- D'accord.

- Du coup on a dû remplacer par une autre île beaucoup plus touristique et ce n'est pas vraiment ce qu'on voulait mais c'était ce qui restait !

- Mais donc le but sur place, hors mis le fait de voir kaely, c'était... ?

- Découvrir la nature surtout !

- D'accord et sinon en général lorsque tu réserves des vacances quels sont les éléments déterminants ? le prix, la destination, la culture locale, le dépaysement, etc ?

- Ho ca dépend. Il y a des moments ou on a envie du dépaysement et de la culture. Mais souvent nos vacances sont combinées avec des opportunités, ca veut dire qu'on a des amis qui ont déménagés là-bas, donc on peut découvrir le pays et on leur rend visite. Ou c'est parce qu'on connaît pas, ou c est juste parce qu'on a trouvé tout à coup un article sur une île ou un pays qui nous intéresse.

- Oui, je vois bien.

- Mais la plupart du temps on passe jamais par une agence. C est plus un endroit qui nous interpelle et on se dit : tiens ! pourquoi pas aller là ? c'est souvent la destination souvent et aussi découvrir. Mais il y a aussi des moments ou on est très fatigué et c'est que pour se reposer. Et alors là c'est plutôt la détente, spas ou un truc un peu éloigné où on...

- Où vous vous requinquez ! et alors le prix ce n'est pas du tout déterminant ?

- Ben ce qu'il y a c'est que sur place, alors une fois qu'on a choisit notre destination, on essaie, on regarde un petit peu ce qui est dans nos moyens sur cette destination là. Ms la plupart du temps on a très peu de fois où on voit une offre et on se dit : tiens prenons ça. C'est rare que ca corresponde avec nos envies ou au temps qu'on a pour partir en vacance.

- Donc au final le but d'aller dans des pays où vous connaissez des gens, c'est pour vivre le voyage de manière la plus authentique possible ?

- Oui exactement, comme on va jamais en voyage organisé, etc. on en profite toujours pour connaître le pays à travers des ami, à travers les gens qu'on connait pour mieux comprendre comment fonctionne le pays.

- Oui ok. Et sinon connais-tu le tourisme durable ?

- Non. Pas du tout.

- D'accord, donc, il y a 3 piliers au tourisme durable : le côté économique qui veut dire que l'on aide les communautés locales grâce à une meilleure redistribution des revenus et donc qu'on lutte contre la pauvreté au final. Le deuxième point c'est le côté environnemental. Là c'est par rapport à la préservation de l'environnement, de la nature, etc. donc là ce n'est plus pas trop polluer, faire du recyclage ou encore être écologique. Enfin, au niveau socio-culturel c'est par rapport au respect des traditions, valeurs ou coutumes locales, afin de les conserver. Voilà...

Est-ce que tu avais connaissance de ce concept touristique ?

- Non. Alors non pas dut tout dans ce sens la.

- Ok, donc et selon toi, lorsque tu voyages quelle est la variable la plus importante ? donc économique, environnementale ou socio-culturelle ?

- ... le... social oui ! parce que j ai déjà voyagé en Arabie Saoudite et tout ça, donc on s'adapte, parce qu'on est obligé. On arrive et on met la bailla, et pis ben on s'adapte. Surtout pour sa sécurité aussi et aussi par respect pour le pays où on va, parce que sinon on a meilleur temps de rester à la maison. Et pis aussi parce que comme ça on peut mieux s'intégrer et pis communiquer en ne pas offusquant la population. Economique j'avoue que oui j aime bien aller dans le local, mais pas forcément non plus. Ce n'est pas toujours facile à mettre en place. Et pis connaitre.

- Oui... surtout trouver quelque chose de bien.

- Oui... exactement donc souvent quand on est à la dernière minute on préfère prendre les grandes chaines et ... on s'emmerde pas.

- Oui comme ça on est sur de la qualité.

- Oui exact.

- Ok. Et le côté environnemental ?

- Oui, c est important, mais bon maintenant. Ben.

- Oui donc c'est par exemple chercher un hôtel vert ou voyager en train au lieu de prendre l'avion, etc.

- Alors ça on le fait, quand on va dans une ville ou qu'on bouge on préfère prendre le bus ou le train que les taxis. Parce qu'on trouve de nouveau qu'on s'intègre mieux, qu'on découvre plus et qu'on voit de nouveau comment les gens vivent vraiment, etc. donc oui j'ai des cartes de métro de partout où je vais. Mais quand même toujours, quand on connaît pas le pays c'est mesurer le risque par rapport à l impact environnemental. Maintenant dans les hôtels, j essaie toujours de participer, avec les petites cartes disant : ne jetez pas votre linge, enfin voilà... etc.. et je vois qu'on me change mon linge tous les jours, alors que je l'ai pendu, etc.. alors je comprends plus ! je n'ai pas encore compris. Dans la plupart des hôtels on me change mon linge même si je repends mon linge au truc pour leur dire non il n'y a pas besoin. Donc ça ne suit pas encore complètement.

- Oui... (haha) je vois bien. D'accord et sinon tu n'as pas encore vraiment fait du tourisme durable, mais est-ce que c'est quelque chose que tu aimerais faire dans le futur ? ça t'intéresse ou pas spécialement ?

- Ben écoute dans la mesure... enfin je ne suis pas contre. Mais il faut que tout le monde participe. Moi j veux bien voyager durable, mais après quand on voit les hôtels qui soit disant sont green mais ne l'appliquent pas forcément. Donc que c'est juste une histoire de marketing, à ce moment là ben ça joue pas quoi. Moi je veux bien, sauf que dans la pratique, enfin il y a une différence entre la théorie et la pratique. Donc oui, on peut aller vers le durable je suis d'accord, mais il faut que tout le monde comprenne ce que c'est que le durable.

- Ok, donc tu serais pour, mais tu ne peux pas être leurrée et être la seule à le faire pour rien. Donc le prix n'est pas un frein ?

- Non, non je veux bien. Tout à un prix, je veux bien, mais...oui. Il y a.. enfin, c'est comme manger bio, toutes ces choses là quoi.

- Super ! Merci beaucoup pour tes réponses Danielle. As-tu quelque chose à rajouter ou une question ?

- Non, mais il y a des agences qui se spécialisent là-dedans ou quoi ?

- Oui, alors il y a bien des agences et des associations qui organisent tous types de voyages selon ce qu'on recherche. Merci beaucoup en tout cas.

Claudia (60 ans, retraitée)

- Bonjour Claudia. Alors on va commencer l'interview. Alors la première question est : Pouvez-vous me décrire vos dernières vacances ? donc tant au niveau du mode de transport, que du choix de la destination, du type de logement sélectionné, etc.

- Alors, moi mes dernières vacances c'était Chili et Argentine. La plupart du temps on s'est déplacé en bus, après avion. Mais c'était surtout en bus et beaucoup de randonnée à pied et donc beaucoup à pied aussi.

- D'accord et pourquoi avez-vous choisit cette destination ?

- Donc l'Amérique du Sud ?

- Oui.

- Ha parce qu'on a toujours voulu aller en Patagonie. Donc c'est plus pour le dépaysement, pour la région, donc c'est plus géographique qu'autre chose. Donc on voulait vraiment être dans la nature là-bas et tout visiter. On voulait des vacances actives si tu veux.

- Oui. Et autrement il y avait d'autres buts ou envies ?

- Oui, alors on avait envie de rencontrer les gens et donc on a essayé d'avoir du contact.

- Très bien. Et sinon lorsque vous planifiez vos vacances, quelles sont les éléments les plus déterminants ? Donc est-ce que ça sera le prix, la qualité, la destination, le confort, le dépaysement, la culture à découvrir sur place, etc. ?

- Alors ça serait d'abord la destination après, peut être Bon parce que nous on a fait des vacances relativement pas organisées. C'est un voyage que nous on a organisé de jour en jour, donc il fallait pas que sa soit trop cher. Alors c'était des petits hôtels ou petites auberges.

- Donc des logements plutôt locaux ?

- Oui locaux et surtout bas de gamme, enfin moyenne gamme.

- Donc, donc vous n'aviez pas planifié ces vacances ?

- Pas du tout, non. On est partis on savait qu'on voulait visiter deux pays, en gros on voyait les destinations, on avait regardé avant, mais on avait rien à part le vol allé et retour. On avait rien réservé d'autre.

- C'est super ! ok et autrement avez-vous déjà entendu parlé du tourisme durable ?

- Oui, bien sûr. J'ai entendu ça il y a quelques années, mais j'ai entendu ça par rapport au Costa Rica.

- D'accord et que savez-vous ?

- Ecoutez, je sais pas... c'est des logements, écologique. Oui je pense que c'est ca un peu. Ho.... oui c'est tout ce qui attrait à l'environnement, de mettre moins en cause l'environnement lors de notre séjour.

- D'accord, alors c'est vrai que le tourisme durable reprend le côté écologique, mais ca reprend aussi les aspects économiques et sociaux-culturels. Donc ca veut dire économique dans le sens de peut être privilégier les petites structures pour être sûr que... l'argent.

- Oui ! qu'il sera bien redistribué par rapport aux autochtones.

- Oui exactement et au niveau social c'est simplement être en respect des...

- Traditions et ethnies, oui je vois.

- Oui ! donc tu en avais déjà entendu parlé ! donc selon toi, quelle est la variable la plus importante lorsque tu voyages? donc entre socio-culturel économique et environnemental ?

- Humm... c'est un choix difficile ! tous les trois sont importants, mais bon je dirais quand même qu'en premier... sa serait... envi... non, je sais pas. ... oui alors je dirais dans cet ordre là : environnemental, social et après l'économique.

- D'accord et tu as l'impression de faire attention à ces éléments lors de tes voyages ?

- Dans tous mes déplacements non...je ne peux pas. Oui je devrais ! je ne fais pas toujours attention dans cet ordre là.

- Oui, je comprends. Mais est-ce que...

- Pour des grands voyages je fais attention. mais si je dois aller en ville, non mais je fais attention, c'est vrai que j'essaie de m'adapter, je. Enfin... est-ce qu'il y a beaucoup d'hôtels aujourd'hui avec ce qu'il faut ? oui bon peut être qu'on trouve des structures qui sont écologiques et tout ça. Non mais je fais attention, mais je ne suis pas focalisée là-dessus.

- Donc, si vous pouvez allier dans la vie de tous les jours ces éléments, alors...

- Oui j'essaie de faire un maximum ! oui !

- Mais donc vous n'avez jamais vraiment fait du tourisme durable, mais un peu d'une certaine manière. Enfin, au niveau du logement vous essayez de prendre des petites structures ou de prendre le bus, etc.

- Oui tout à fait !

- D'accord, donc c'est des éléments qui sont importants pour vous ?

- Non je ne sais pas si... écoute le prochain voyage je vais partir quelques jours à Madrid, je vais prendre l'avion, bon après je serais à pied. C'est clair que je ne vais pas louer de voiture. On va loger dans un hôtel bon marché... mais bon. C'est difficile.

- Oui c'est sûr.

- Quand par exemple quand on va en Grèce on prend l'avion et le bateau, etc. c'est beaucoup.

- Donc disons que si vous pouvez combiner vous essayez ?

- Oui ce n'est pas quelque chose que je cherche, mais je veux bien le faire.

- Donc si c'était plus présent sur le marché alors vous le feriez ?

- Oui exactement, si je le vois, si j'ai le choix, alors je le prends. Mais sinon je cherche pas.

- Très bien, merci ! Personnellement, j'ai finis. As-tu quelques à ajouter par rapport au tourisme durable, etc ?

- Oui... je pense qu'il faut développer ça ! Par exemple, là j'ai une amie qui est partie...et ça m'a beaucoup étonnée, en fin Novembre. Et elle est partie en Birmanie, pourtant un pays qui commence à s'ouvrir. Bon il y a toujours eu du tourisme parce que je crois que c'est un très beau pays. Mais elle, elle était dans une structure comme ça. Donc c'était des petites structures, donc vraiment très très écologique, ils utilisaient très peu de savon, c'était des trucs écologiques. Tout était fixé que là-dessus. Des douches super simples, c'était vraiment bien. Et étonnement elle n'a pas payé plus cher, enfin pas si cher que ça.

- Oui c'est vrai qu'on associe souvent le tourisme durable avec tourisme cher.

- Oui, alors ça c'est aussi quelque chose à changer, que sa soit accessible à tout le monde. Je pense que le durable c'est seulement une certaine couche de la population qui parle de ça. C'est nous, c'est le « Nanti ». Parce que quand tu parles avec un type qui travaille à la Migros... ben voilà. C'est pas parce qu'il ne veut pas. C'est quand même une question d'argent, parce que c'est des choses magnifiques. Je viens de regarder quelque chose en Suisse. Parce qu'avec des amis on veut partir un week-end marcher et j'avais vu quelque chose sur les Yourtes. Alors c'est vraiment pas mal, c'est à l'eau froide et tout ça mais c'est quelque chose de très cher ! J'ai regardé alors donc voilà.

- Ha oui... donc ça reste pour une certaine catégorie de touriste ?

- Oui...voilà !

- Mais les « Nantis » c'est quoi exactement ?

- Les Nantis c'est des gens qui ont de l'argent.

- Ha d'accord, très bien merci. Est-ce que vous avez encore quelque chose à ajouter par rapport au tourisme durable parce que pour ma part j'ai finit ?

- Non, cette fois c'est bon. (haha)

Hervé (59ans, médecin)

- Bonjour Hervé.

Alors comme je t'ai l'expliqué je vais te poser des questions auxquelles j'aimerais que tu répondes de la manière la plus large possible. Vraiment sent toi libre de me raconter ce que tu veux. Alors voici la première question : Peux-tu me décrire tes dernières vacances ? N'hésite pas à développer ta réponse tant au niveau de où tu as été, pourquoi, les modes de transports, etc.

- Donc le but de mes dernières vacances était de faire du ski hors-piste. J'ai été au Arc avec le Club Med et j'ai réservé 9 mois en avance car comme ça j'avais des meilleurs prix. Pour y aller ben on a été en voiture parce que c'était pas trop loin, donc ça c'était très pratique.

- D'accord donc au niveau du transport la voiture. Mais en train ça aurait été possible ?

- Non. Enfin... si, c'est possible, mais je ne pense pas que je prendrais des vacances qui me font faire une telle gymnastique pour aller là-bas en train.

- D'accord et donc vous disiez vous avez réservé en avance pour avoir des prix plus attractif ?

- Oui...

- D'accord, et donc le but de ces vacances c'était ?

- Ho et bien être dans la nature et profiter du ski hors-piste. On aime aussi aller là-bas car on rencontre plein de gens et donc on se retrouve avec notre petit groupe d'amis. Comme ca, après le ski on est pas seul et on se marre bien.

- D'accord donc des vacances sportives et aussi pour être entre amis. Mais sinon quand vous réservez vos vacances en général, quels sont les éléments déterminants ? Donc j'entends par là, regardes-tu le prix, le confort, la destination, le dépaysement, l'échange avec la culture, etc. ?

- Alors pour moi c'est l'échange avec la culture locale en temps normal, mais ca dépend quelle vacance après. Bon mais sinon le prix et puis la destination au même niveau, c'est... suivant la destination.

- D'accord et donc destination c'est au niveau dépaysement ?

- Oui, enfin je ne sais pas.

- D'accord, et sinon connais-tu le tourisme durable ?

- Mouais, mais juste un petit peu. Enfin je peux essayer de deviner ce que ça veut dire.

- D'accord, explique-moi ce que ça t'inspire.

- Ben pour moi c'est que du tourisme qui voit sur le long terme. C'est le côté durable. Enfin, c'est par exemple ne pas faire du ski hélicoptère, parce que sa pollue et ça fait du bruit. Mais bon ça me dit rien du tout de précis.

- D'accord en faite le tourisme durable c'est un concept touristique qui repose sur 3 principaux éléments. Donc, il y a le côté économique qui veut dire que l'on aide les communautés locales grâce à une meilleure redistribution des revenus et donc qu'on lutte contre la pauvreté au final. Le deuxième point c'est le côté environnemental. Donc là c'est par rapport à la préservation de l'environnement, de la nature, etc. donc là ce n'est plus pas trop polluer, faire du recyclage ou encore être écologique. Enfin, au niveau socio-culturel c'est par rapport au respect des traditions, valeurs ou coutumes locales, afin de les conserver. Donc, connaissais-tu le tourisme durable ?

- Ha... donc ça veut dire par exemple, si je donne un exemple, ça serait mieux que je vol avec Thaï Airways si je vais en Asie qu'avec Air-France ?

- Pas forcément, mais disons que au niveau des retombées locales c'est vrai que c'est mieux. Mais il faut plutôt ne pas réserver toutes ces nuitées dans une agence de tourisme localisée en Europe. Il vaut mieux aller sur place et prendre local. Au niveau du transport, ça serait le côté environnemental, alors ça sa serait par exemple de promouvoir les trajets en train au lieu de faire un vol interne par exemple.

- Humm... d'accord.

- Alors maintenant selon toi, quelle est la variable la plus importante à tes yeux lorsque tu fais du tourisme ? le côté environnemental, socio-culturel ou économique ? Dans une perspective de tourisme durable.

- Pour moi c'est une chose assez globale, il ne faut pas faire que l'un ou l'autre. Mais je dirais que j'aurais tendance à mettre l'accent sur l'aspect économique d'abord.

- D'accord, donc plutôt promouvoir les entreprises locales ?

- Oui. Je préfère ça au fait de favoriser le McDonald... haha

- Oui, et autrement maintenant que tu sais ce qu'est le tourisme durable, est-ce que c'est quelque chose que tu prends en compte actuellement ou pour tes futurs voyages ?

- Oui, ca pourrait arriver dans le cadre de certaines activités, mais, disons pas dans le cadre d'un truc organisé ou comme ça. J'aurais tendance quand je pars en vacances par moi-même à vouloir favoriser ces choses comme ça. Mais pas dans le cadre des voyages organisés.

- Mais tu aurais tendance ça veut dire que tu l'as fait, que tu vas le faire ?

- Ho je pense que je l'ai eu fait.

- D'accord, alors c'est si par hasard ça combine ce que tu veux à la base alors tu le prends, mais sinon tu vas pas faire l'effort de chercher ça ?

- Oui... mais je ne vais jamais dans une agence de voyage.

- Non mais ça ne passe pas forcément pas une agence, par exemple si tu réserves un hôtel tu peux chercher un hôtel vert, qui sera plus écolo, etc. Et non prendre un au bol.

- Ha je ne savais pas ça.

- D'accord alors lorsque tu dis que tu fais du durable c'est dans quel sens ?

- C'est plutôt pour favoriser les marchants locaux et non aller acheter dans le grand hôtel. Parce que les hôtels, Marriott et les trucs comme ça tous les profits vont à la grande chaîne.

- Oui... tout à fait. Et sinon au niveau environnemental ou social tu n'as pas encore vraiment fait ?

- Non... mais bon social je suis de toute façon en règle avec le rythme et les valeurs du pays.

- Très bien. Et est-ce que tu penses continuer à « participer » de manière indirecte au tourisme durable ?

- Oui, oui j'aime bien voyager comme ça de toute façon. Je veux dire, c'est presque normal.

- Oui, je vois. Bon est-ce que tu as quelque chose à ajouter par rapport au tourisme durable parce que pour ma part j'ai finit ?

- Non, c'est bon.

- Super, merci beaucoup !

Marina (57ans, infirmière)

- Bonjour Marina.

Alors on va commencer cette interview. Donc je vais te poser la première question qui est : Peux-tu me décrire tes dernières vacances ?

- D'accord, alors nous sommes partis à Cuba.

- Très bien, pourrais-tu me décrire au niveau de ce que vous avez fait, comment vous avez réservé, comment vous avez voyagé, le but de ce voyage ?

- Oui, alors on y a été dans le but de la découverte d'une autre civilisation. Donc on voulait aller loin, voilà... découvrir une autre population. On a réservé ces vacances par Air-France, car il y a avait une offre et on a ensuite loué une voiture sur place. Et on s'est débrouillé sur place pour réserver au fur et à mesure les hôtels et les B&B.

- D'accord, alors les logements tu dis B&B et hôtels, mais donc...

- Non en fait c'était plus chez l'habitant, pas vraiment B&B.

- D'accord, alors là c'était dans le but de rencontrer les communautés ?

- Oui, c'était pour être proche des gens. Pour sentir plus le peuple.

- Ok, et qu'est-ce qui vous dérange au fait d'aller dans un grand hôtel ?

- Ha, ben c'est que tu as pareil n'importe où. C'est que des richtos qui s'empiffrent dans les grands buffets et tu ne sais pas ce que les gens ils mangent vraiment. C'est une bouffe standard, tu n'as aucun contact avec la population.

- D'accord, donc c'est une recherche d'authenticité, très bien. Autrement lorsque tu réserves un voyage quels sont les éléments déterminants ? Donc, est-ce que c'est le prix, le dépaysement, la destination, la culture locale ?

- ça c'est le trois premiers, mais je pense aussi que le décalage horaire est important.

- D'accord, mais ça ce n'était que des exemples, donc imagine toi si tu pars en vacances.

- Oui d'accord, alors découverte premièrement, le prix peut rentrer en ligne de compte, mais pour moi quand même aussi le décalage. Parce que pour aller en Australie, même si c'est super intéressant, si je n'ai que 2 semaines je n'irais pas. C'est la proximité aussi qui importe. Et bien sûr je veux de la découverte, quelque chose de nouveau qu'il n'y a pas ici.

- Ok

- Après c'est le style de gens. Je n'irais pas spécialement rapidement dans un pays Mouslime où je me sens très différente de ces gens ou où les conditions des femmes sont bafouées.

- Ok, est-ce que tu as déjà entendu parlé du tourisme durable ?

- Oui. Oui... on a fait un petit peu au Laos la dernière fois.

- Très bien et dans quel cadre ? Dans quel aspect vous avez fait ça ?

- On a visité des minorités et on a essayé de surtout aller là où ils avaient besoin de soutien, de favoriser un petit peu leurs développement local, de.... Là où ils voulaient stimuler les touristes, où les femmes voulaient se développer économiquement.

- D'accord, oui. donc effectivement le tourisme durable reprend un peu ces éléments, mais ca comprend aussi des éléments environnementaux, socio-culturel et économiques. Donc, il y a le côté économique qui veut dire que l'on aide les communautés locales grâce à une meilleure redistribution des revenus et donc qu'on lutte contre la pauvreté au final. Le deuxième point c'est le côté environnemental. Là c'est par rapport à la préservation de l'environnement, de la nature, etc. donc là ce n'est plus pas trop polluer, faire du recyclage ou encore être écologique. Enfin, au niveau social c'est par rapport au respect des traditions, valeurs ou coutumes locales, afin de les conserver. Voilà...

Sinon selon toi, quelle est la variable la plus importante au niveau du tourisme ? Donc si tu prends les trois variables : environnementale, sociale et économique, quelle est la variable la plus importante pour toi au niveau touristique ?

- La plus importante.... ? je pense le respect de... enfin pour qu'on ne change pas trop leur monde, leur tradition.

- Donc ça c'est plutôt socioculturel.

- Voilà... oui.

- D'accord intéressant. Mais donc tu as fait un peu de tourisme durable lors d'un des précédent voyage, est-ce que c'est quelque chose que vous mettez en avant lorsque vous réservez un voyage ?

- Si j'ai le choix, si on me donne le choix oui, absolument !

- D'accord, donc vous n'allez pas chercher à avoir ces prestations, mais si c'est proposé vous êtes prêt à le prendre ?

- Disons, si je fais un voyage organisé et dedans j'ai plusieurs programmes et il y a en a un là-dedans où on me propose ça. Parce que très souvent on organise nous, même, mais donc si c'est dans un cadre organisé, alors c'est là oui je peux le privilégier.

- Mais si par exemple vous dites si vous organisez vous-même les voyages, si par exemple sur les sites sur lesquels vous vous renseignez pour organiser votre voyage et que vous voyez plusieurs propositions d'hôtels, des hôtels vert, etc. alors vous allez les sélectionner ?

- Ha oui... ha oui !

- Mais vous ne cherchez pas forcement à la faire, mais vous êtes prêt à le prendre si ça vient tout seul.

- Oui c'est ça.

- Oui je vois. Bon est-ce que tu as quelque chose à ajouter par rapport au tourisme durable parce que pour ma part j'ai finit ?

- Non, c'est bon.

- Super, merci beaucoup !

précédent sommaire suivant