WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Suivi par télédétection de l'évolution des formations végétales et du stock de carbone de la réserve de faune d'Abokouamekro en vue de son intégration dans le mécanisme de réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (redd+)

( Télécharger le fichier original )
par Zana Inzan OUATTARA
Institut National Polytechnique-HB de Yamoussoukro - Ecole Superieure d'Agronomie - Ingenieur Agronome 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1-3-1-Télédétection

1-3-1-1- Définition et principe de la télédétection

La télédétection est la technique qui, par l'acquisition d'images, permet d'obtenir des informations sur la surface de la terre sans rentrer en contact direct avec celle-ci. Le principe de la télédétection est basé sur la capture et l'enregistrement de l'énergie d'un rayonnement électromagnétique émis ou réfléchi, le traitement et l'analyse de l'information et la mise en application de cette information (CCT, 2002).

Il existe essentiellement deux (2) formes de télédétection :

La télédétection active : elle utilise des capteurs actifs qui sont à la fois émetteurs et récepteurs (les radars, les lasers etc.)

La télédétection passive : elle utilise des capteurs passifs qui sont uniquement des récepteurs (radiomètres, caméras, spectroradiomètres, etc.), la source d'énergie est le plus souvent le soleil. La figure 7 montre le processus de capture et d'enregistrement des informations en télédétection (CCT, 2007).

Figure 7 : Processus de capture et d'enregistrement des informations en télédétection

· A: une source d'énergie ou d'illumination pour illuminer la cible;

· B: Interaction rayonnement et atmosphère : durant son parcours entre la source d'énergie et la cible, le rayonnement interagit avec l'atmosphère.

· C : interaction avec la cible: une fois parvenue à la cible, l'énergie interagit avec la surface de celle-ci;

· D : enregistrement de l'énergie par le capteur: l'énergie émise ou diffusée par la cible est captée puis enregistrée;

· E : transmission, réception et traitement: l'énergie enregistrée par le capteur est transmise à une station de réception où l'information est transformée en images numériques ou photographiques.

· F: interprétations et analyse: une interprétation visuelle ou numérique de l'image traitée est nécessaire pour extraire l'information que l'on veut sur la cible.

· G : Application: consiste à utiliser l'information extraite de l'image pour mieux comprendre la cible, pour nous en faire découvrir de nouveaux aspects ou pour aider à résoudre un problème particulier.

1-3-1-2- Outils de télédétection

Les outils de télédétection sont les vecteurs et les capteurs. Les vecteurs sont les supports (les avions, les satellites, etc.) porteurs d'appareils de détection que sont les capteurs (CCT, 2007). Parmi les vecteurs, on peut citer les satellites tels que LANDSAT (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7), SPOT (1, 2, 3, 4, 5), ENVISAT, TERRA, QUICKBIRD, ASTER, etc. Concernant les capteurs embarqués à bord de ces satellites on peut citer : ETM+ (Enhanced Thematic Mapper) pour LANDSAT, XS pour SPOT etc.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy








"Ceux qui rêvent de jour ont conscience de bien des choses qui échappent à ceux qui rêvent de nuit"   Edgar Allan Poe