WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Morbi-mortalité du diabete sucré chez l'adulte de Kisangani

( Télécharger le fichier original )
par Jean claude BANGA MSEZA
KISANGANI - docteur en médecine chirurgie et accouchement 2012
  

précédent sommaire suivant

Chapitre premier : GENERALITES

I.DEFINITION

Le diabète sucré est un syndrome regroupant un ensemble de maladies métaboliques ayant en commun une hyperglycémie. Celle-ci fait suite à une anomalie de sécrétion et/ou d'action de l'insuline. Cette hyperglycémie est responsable à long terme du développement des complications vasculaires et/ou neurologiques. (15, 5)

Sur le plan biologique, il y a diabète sucré lorsqu'une glycémie plasmatique à jeun est égale ou supérieure à 126mg/dl ou, qu'en présence de symptômes cliniques, prélevées à un moment quelconque de la journée, elle dépasse 200mg/dl. Le diagnostic peut également être posé sur la base d'une valeur égale ou au-delà de 200mg/dl à la 120e minute d'une épreuve d'hyperglycémie provoquée par voie orale (HPO). (15)

II.CLASSIFICATION

La classification actuelle du diabète se fonde sur les critères étiologiques. Elle reconnaît quatre grandes catégories.

a. Diabète type I

Il est remarquable par son début brutal : syndrome cardinal associant polyurie polydipsie, polyphagie, amaigrissement et asthénie physique chez un sujet jeune, avec cétonurie associé à la glycosurie. On ne trouve d'antécédent familial que dans un cas sur dix. Il survient essentiellement avant 20 ans, mais connaît 2 pics d'incidences vers 12 et 40 ans. Il peut être associé à d'autres maladies auto-immunes, (vitiligo, maladie de Basedow, Thyroïdites, maladie de Biermer etc.). (15, 5, 24).

b. Diabète de type 2

Il est caractérisé typiquement par la découverte fortuite d'une hyperglycémie chez un sujet de plus de 40 ans avec surpoids ou ayant été obèse, avec surcharge pondérale de prédominance abdominale (rapport taille hanche à 0,8 chez la femme, supérieur à 0,95 chez l'homme). Le plus souvent on retrouve une hérédité familiale de diabète non insulinodépendant. Il est le plus souvent associé à une hypertension artérielle essentielle et/ou à une hypertriglycéridémie. (15, 5, 24,16)

c. Diabète gestationnel

C'est un trouble de la tolérance glucidique, de gravité variable apparaissant le plus souvent entre la 24ème et la 28ème semaine de grossesse. Il disparait après l'accouchement. (15)

d. Autres type de diabète

- Les diabètes iatrogènes :

· Corticoïdes (sous toutes ses formes)

· â bloquants non cardio-sélectifs

· diurétiques hypokaliémiants

· progestatifs de synthèses type norstéroïdes

· sympathicomimétiques (Salbutamol)

· les antiprotéases (dans le traitement du SIDA)

- Diabète dû à un défaut de la fonction de cellules-â.

C'est un diabète d'hérédité autosomale dominante. Il s'agit d'un diabète non insulinodépendant, survenant avant l'âge de 25 ans, parfois même dans l'enfance. Le diabète MODY II (maturity ouset Diabetes of the young) dû à l'anomalie du chromosome 7 glycokinase réalise une hyperglycémie bénigne familiale due à une mutation de la glucokinase, enzyme dont le métabolisme régule la sécrétion d'insuline. Tout se passe comme si le « lecteur de glycémie » de la cellule â du pancréas était déréglé, lisant 1g/l lorsque la glycémie est en réalité à 1,20 ou 1,40g/l. le diabète MODY I (chromosome 20, HNF-4a) MODY III (chromosome 12 HNF-1a) et MODY IV (chromosome 13, IPF-1) sont dus à des mutations de facteurs de transcription nucléaires retrouvé au niveau du foie et du pancréas. Ils s'accompagnent d'une carence insulino-sécrétoire et leurs évolution est souvent plus sévère que celle de MODY II, avec nécessité d'une insulinothérapie. (5, 24, 8, 17, 16)

- Diabète dû à un défaut de l'action de l'insuline :

· Mutation du récepteur insulinique

· Lépéchanisme

· Syndrome de Rabson-Mendelholl

· Diabète lipoatrophique

· autres

- Maladie du pancréas exocrine :

· Pancréatite

· Traumatisme, pancréatectomie

· Cancer

· Fibrose cystique

· Hémochromatose

· Pancréatite fibrocalculeuse

· autres

- Endocrinopathies :

· Acromégalie

· Syndrome de Cushing

· Glucagonome

· Phéochromocytose

· Hyperthyroïdie

· Somatostatinome

· Aldostéronome

· Autres

v certaines infections :

· Rubéole congénitale

· Infection aux cytomegaliovirus

· Formes rares de diabète auto-immunitaires (anticorps anti-récepteurs insuliniques). (15, 5, 24,13)

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.