WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etudes des performances des réseaux 4G.


par Alban Hounton
UATM GASA FORMATION - Licence Professionnelle 2015
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 1: RAPPORT DE STAGE

ETUDE DES PERFORMANCES DES RESEAUX 4G

INTRODUCTION

Afin de parfaire et mettre en pratique les enseignements théoriques acquis pendant notre parcours académique et pour avoir des éléments de réponse a notre thème de soutenance il est important pour nous apprenant de faire un stage académique dans une structure compétente. C'est dans ce cadre que nous avons choisi de faire un stage à BENIN TELECOMS SA.

Ce stage de (02) va nous permettre de parcourir quelques services de la partie technique de Benin télécoms notamment

- Direction des Systèmes d'Information et de l'Energie (DESII) - Centre Service MultiMedia (autrefois appelé BENINPAC) - Centre Réseaux sans Fil

Ce stage va nous permettre de prendre également contact avec la vie professionnelle mais également comment contribué au bon fonctionnement de la structure d'accueil.

1-Présentation de la Structure d'Accueil

1.1-Historique

L'histoire des PTT du Dahomey a commencé le 1er juillet 1890 par l'ouverture du bureau de Poste de Cotonou, aujourd'hui recette principale. Il a fallu attendre 1893 pour voir l'implantation d'autres bureaux de poste comme ceux d'Agoué le 15 mai 1893, Grand-Popo et Ouidah le 18 mai de la même année. En 1894, le bureau de poste de Porto-Novo fut ouvert et le service courrier postal s'étendait jusqu'à Savalou. Pendant cette période, le développement du service télégraphique a été lié aux besoins militaires des colonisateurs. Il se limitait à la côte en raison de la permanence de la relation des navires. Une des périodes les plus animées pour les PTT du Dahomey fut celle de 1897 à1907.Elle correspondait à la mise en place de liaisons postale et télégraphique entre des établissements installés et à la création de14 nouveaux bureaux de poste qui était, à partir de Cotonou en relation avec

REALISE ET SOUTENU PAR HOUNTON G. ALBAN Page 4

ETUDE DES PERFORMANCES DES RESEAUX 4G

Marseille, Dakar, Lomé et Lagos. Le service télégraphique international était également fonctionnel à l'ouverture des tronçons ; Cotonou- Lagos, Cotonou-Grand-Bassam, Cotonou-Libreville, Cotonou-Brazzaville, Cotonou-Conakry, Cotonou-Accra, etc. En 1959, avec l'éclatement de l'Afrique-Occidentale Française, s'est réalisé par décret du 30 juin 1959, le transfert de propriété des PTT à l'État du Dahomey. Par la loi 59- 32 du décembre 1959, le service est érigé en Office des Postes et Télécommunications. Les investissements réalisés en ce moment ne portaient que sur quelques centaines de millions et se résumaient à 35 bureaux et quelques liaisons télégraphiques. Cette situation a évolué timidement jusqu'en 1978 où l'État, s'étant rendu compte de la nécessité de développer les communications et la poste, a procédé à la dotation en capital et autorisé la signature des conventions de prêts et de subvention avec les bailleurs de fonds. C'est ainsi que l'OPT a réalisé 3 centraux de district.

En 1989, l'État béninois a doté l'OPT d'un nouveau statut qui lui permettait de fonctionner comme une société de type privé. L'objectif visé était de lui donner les moyens pour sa pleine émancipation. En 1991, le souci permanent de l'OPT était de relever le taux de pénétration du téléphone d'une part et de le moderniser pour coller à l'évolution numérique d'autre part. Ce souci partagé par le gouvernement béninois a conduit à l'augmentation du capital de 2,450 milliards de FCFA par emprunt de l'État auprès de la banque européenne.

L'année suivante, le chiffre d'affaires qui croissait habituellement de 7 à 12 % augmenta de plus de 34 % passant de 10,758 milliards en 1993 à 14,456 milliards en 1994. La même évolution a été notée après quelques années, de manière à ce que le chiffre d'affaires ait atteint 26,604 milliards en 1998. Quant aux parcs téléphoniques, ils ont eu une importance de 35.000 lignes principales au 31 décembre 1998. Les demandes d'abonnement non satisfaites se chiffraient à la même époque. L'Office des Postes et Télécommunications poursuivaient toujours ses efforts, ce qui avait abouti à l'atterrissement du réseau des câbles fibre optique SAT3-WASC et SAFE avec son Centre de Câble sous-marin qui constituait une autoroute de l'information.

REALISE ET SOUTENU PAR HOUNTON G. ALBAN Page 5

ETUDE DES PERFORMANCES DES RESEAUX 4G

L'Office des Postes et Télécommunications est aujourd'hui scindé en deux entités distinctes par décret N° 2004-260 du 5 mai 2004, pour devenir désormais Bénin Télécoms S.A. et la Poste du Bénin S.A. Il est à noter que malgré cette séparation, Bénin Télécoms S.A. demeure un établissement public à caractère industriel et commercial, et ses objectifs demeurent toujours les mêmes. Son Slogan « nous accompagnons le développement » n'a toujours pas varié malgré les difficultés du moment.

précédent sommaire suivant